La langue française

Anticlinal

Sommaire

  • Définitions du mot anticlinal
  • Phonétique de « anticlinal »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anticlinal »
  • Citations contenant le mot « anticlinal »
  • Traductions du mot « anticlinal »
  • Synonymes de « anticlinal »
  • Antonymes de « anticlinal »

Définitions du mot « anticlinal »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTICLINAL, ALE, AUX, adj.

GÉOLOGIE
Adj. [En parlant de la direction des plissements des strates de l'écorce terrestre] Qui est ou a été primitivement convexe (bombé vers le haut). Pli anticlinal. Anton. synclinal :
1. On se souvient que nous avons signalé en Picardie l'existence d'une série d'ondulations par lesquelles la craie se relève et s'enfonce alternativement (...). L'extrémité orientale de ces accidents est traversée à plusieurs reprises par le cours de l'Oise. Lorsque ce sont les voûtes anticlinales de ces ondulations dont le prolongement croise la vallée, [de l'Oise] le bombement crayeux affleure à la surface, ... P. Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 131.
SYNT. Axe anticlinal; vallée, crête, ligne, arête anticlinale.
P. ell., subst. masc. Synon. de pli anticlinal :
2. Un pli est dit anticlinal quand sa convexité est tournée vers le ciel, c'est-à-dire quand les couches forment arche; on donne le nom de synclinal à la disposition inverse, où les couches forment cuvette (...). Les terrains des chaînes de montagnes, lesquelles ne sont que des zones de plissement de l'écorce terrestre, présentent souvent une succession d'anticlinaux et de synclinaux. M. Boule, Conf. de géol.,1907, p. 39.
Rem. Terme attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
PRONONC. : [ɑ ̃tiklinal], plur. masc. [-o].
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Adj. 1845 géol. (Besch.). II.− Subst. 1907 anticlinal, supra. Composé du rad. du gr. α ̓ ν τ ι-κ λ υ ́ ν ω « faire pencher en sens contraire » (Bailly); cf. l'angl. anticlinal attesté dep. 1833 (Lyell, Princ. Geol., III, 287 ds NED).
BBG. − Baulig 1956. − Bél. 1957. − Charbon s.d. − Géogr. t. 2 1966. − George 1970. − Noël 1968. − Perraud 1963. − Pough. 1969.

Wiktionnaire

Adjectif

anticlinal \ɑ̃.ti.kli.nal\

  1. (Géologie) Qualifie le pli convexe de couches géologiques.
    • L'anticlinal de la Cerleau (terrains jurassiques) prolonge à l'ouest le gros pli anticlinal calédonien de Deville (terrains cambriens) qui fait réapparaître le Devillien entre deux régions occupées par le Revinien. — (Annales de la Société géologique du Nord, impr. et lithographie Six-Horemans, 1961, vol.81, page 149)

Nom commun

anticlinal \ɑ̃.ti.kli.nal\ masculin

  1. (Géologie) Pli convexe de couches géologiques.
    • Si de Brou nous descendons sur Bonneval en longeant l’anticlinal du Merlerault, nous trouverons l’Ozanne pourvue d'un diluvium très important qui incorpore des blocs énormes de poudingue à silex surtout à partir de Dangeau. — (Bulletin des services de la carte géologique de la France et des topographies souterraines, vol. 23-24, Libr. polytechnique, Baudry et Cie, 1914, p. 23)
    • La partie la plus élevée a surtout retenu notre· attention: Pech de Bugarach et ses abords immédiats. II constitue un bastion septentrional d'un anticlinal marqué par la Forêt des Fanges, le Roc Paradet et le Plateau de St-Paul. — (Josias Braun-Blanquet, Jean Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine, Montpellier, communication nº 61, 1937)

Adjectif

anticlinal

  1. (Botanique) Se dit d’un type de division cellulaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anticlinal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anticlinal ɑ̃tiklinal

Évolution historique de l’usage du mot « anticlinal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anticlinal »

  • Tout au long de l’axe formé par la Sambre et la Meuse, on trouve un important réseau de failles, dont la plus connue est la faille eifelienne, qui suit littéralement le parcours de ces deux cours d’eau. A Engis se situe une petite faille, la faille d’Ivoz, sur le versant en rive droite. Au sud, on retrouve un anticlinal, un pli convexe dont les couches géologiques centrales sont les plus anciennes. C’est dans des calcaires du Viséen, un étage géologique dont les roches se sont formées entre 346 et 300 millions d’années avant notre ère, que se sont creusées les grottes de Rosée et Lyell. parismatch.be, Les grottes de Rosée et Lyell : quand ours, lions des cavernes et mammouths vivaient en bord de Meuse
  • Nous sommes au cœur du département du Doubs, en plein centre, et à mi-chemin de bien des bassins de vie (Morteau, Pontarlier, Besançon). Sur un des plateaux du Jura, à 655 m d’altitude, le bourg de Vercel s’élève vers l’est jusqu’à l’anticlinal de la Léchère, à 826 mètres, où les sapins ont largement pris le dessus. France Bleu, Mon Plus Beau Village de Franche-Comté: Vercel-Villedieu-Le-Camp, « en route Vercel qu’on aime ! »
  • La Wallonie regorge de curiosités géologiques. Les anticlinaux en font partie ! Ces plissements rocheux en forme de dôme sont vieux de plus de 300 millions d’années. En Belgique, l’anticlinal de Han-sur-Lesse ainsi que celui de Durbuy sont considérés comme les plus beaux et les plus photogéniques du pays. Metro, Laissez-vous surprendre par les anticlinaux de Durbuy et de Han
  • Comme tous les paysages en Wallonie, la vallée de la Sambre a connu une longue évolution géologique. La vallée de cette rivière se situe dans le synclinal de Namur, un pli dans une couche de roche dont la partie intérieure est plus jeune que la partie extérieure, l’inverse d’un anticlinal. Normalement, un synclinal épouse la forme d’un V. La vallée se compose essentiellement de schiste du Carbonifère (310 millions d’années), la période géologique au cours de laquelle se forma le charbon. Au plissement hercynien (il y a 230 millions d’années) succéda une longue période pendant laquelle l’érosion, surtout horizoale, fit son œuvre. Durant cette époque, la mer inonda plusieurs fois la région, y déposant une épaisse couche de sédiments sur laquelle se dessina ensuite le réseau hydrographique actuel. La Sambre prend sa source en Picardie (France), près de Le Nouvion-en-Thiérache, dans le département de l’Aisne, à 210 mètres d’altitude. La plus grande ville française qu’elle arrose est Maubeuge (dans l’Avesnois, département du Nord). La rivière passe en Belgique entre Jeumont et Erquelinnes, coule vers le nord-est par Thuin et la périphérie sud de Charleroi et se jette finalement dans la Meuse à Namur après un parcours de 194 kilomètres, à une altitude de 76 mètres. Sur les 194 kilomètres, 105 se situent en territoire wallon. Le Soir, Solre-sur-Sambre: à la frontière de l’Avesnois français - Le Soir

Traductions du mot « anticlinal »

Langue Traduction
Anglais anticline
Source : Google Translate API

Synonymes de « anticlinal »

Source : synonymes de anticlinal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « anticlinal »

Partager