La langue française

Annonciation

Sommaire

  • Définitions du mot annonciation
  • Étymologie de « annonciation »
  • Phonétique de « annonciation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « annonciation »
  • Citations contenant le mot « annonciation »
  • Traductions du mot « annonciation »
  • Synonymes de « annonciation »

Définitions du mot annonciation

Trésor de la Langue Française informatisé

ANNONCIATION, subst. fém.

I.− Vx et inus. Action d'annoncer.
Rem. Noté comme ,,inus.`` ds Lar. 19e, ,,peu usité`` ds Guérin 1892 et Nouv. Lar. ill., ,,vieilli`` ds DG et Rob. et comme appartenant à la lang. classique ds Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr.
En partic. Action de manifester ce qui existe réellement mais était resté latent :
1. ... malgré la pureté de l'espace, le silence est plein de la révélation qui vient d'être apportée. − La guerre! Quelques-uns de ceux qui sont couchés là rompent le silence, et répètent à mi-voix ces mots, et réfléchissent que c'est le plus grand événement des temps modernes et peut-être de tous les temps. Et même, cette annonciation crée sur le paysage limpide qu'ils fixent, comme un confus et ténébreux mirage. Barbusse, Le Feu,1916, p. 6.
II.−
A. − RELIG. CATHOLIQUE. Message de l'ange Gabriel à la Vierge Marie lui révélant qu'elle serait mère de Jésus (Luc, I, 26-38); commémoration liturgique annuelle de cette annonce (25 mars). L'Annonciation de l'ange Gabriel, le Jour de l'Annonciation, la fête de l'Annonciation (Ac. 1835-1878) :
2. La Nativité du Sauveur ne regarde pas les morts. La Circoncision et l'Épiphanie ne regardent pas les morts. La Purification, l'Annonciation, la Passion et la Compassion ne regardent pas les morts. L'Ascension et la Pentecôte même, ô prodige! ne regardent pas les morts. Bloy, Journal,1899, p. 366.
P. méton. Objet d'art (tableau) représentant l'Annonciation :
3. ... il sera nécessaire de multiplier ces zones de recueillement, car que de Pieta ou d'Annonciations, que de héros ou d'allégories susciteraient en nous une émotion plus authentique s'il leur était restitué quelques éléments de la noblesse de leur cadre original. Arts et litt. dans la société,t. 1, 1935, p. 84-11.
Dicton (des Vosges). ,,Annonciation mouillée/ Crains les giboulées.`` (Chass. 1970).
B.− P. ext. Révélation relative à l'avènement imminent d'un nouvel ordre des choses :
4. Les autres (plus fins, mais non pas plus sages) discernaient, dans cet évangile frénétique, l'annonciation d'un monde nouveau, qui réclamerait bientôt un nouveau décor de la vie, et qui promettait de devenir (ce qu'il est devenu) le paradis éphémère des grands sensuels, des artistes, des créateurs. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 262.
P. méton. Signe prémonitoire d'un événement imminent :
5. Il n'y a pas eu de signes ni d'annonciations au milieu de la nature : cet événement ne concerne que les hommes, leurs machines, leurs marchandises, leurs monnaies, leurs états et leurs idées. Nous sommes arrivés au temps où les hommes sont définitivement seuls entre eux sur la terre, et les signes naturels ne se forment plus pour les avertir comme au temps de la mort de César. P. Nizan, Les Chiens de garde,1932, p. 202.
PRONONC. : [anɔ ̃sjasjɔ ̃]. La prononc. avec yod dans la 3esyllabe est déjà indiquée par la coupe syllabique de Land. 1834 : a-non-cia-cion (cf. aussi DG). À comparer avec a-non-ci-a-ci (-)on (ds Fér. 1768, Gattel 1841, Besch. 1845, Nod. 1844, Littré).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Début XIIes. annuntiatun « annonce » (Psaut. de Cambridge, LXXII, 28 ds Gdf. Compl., s.v. anonciation : A mei acertes aprocier a Deu bone chose est; jeo posai en Domne Deu ma sperance que je recunt tutes les tues annuntiatuns) − 1611, Cotgr. mais encore ds Montesquieu (Littré); 2. fin xiies. relig. « annonce de l'Incarnation de J.-C. » (Trad. des serm. de S. Bern., p. 162 ds Gdf. Compl. : L'anunciatiun Nostre Seigneur Jesu Crist); 1438 en partic. « représentation plastique de la scène de l'Annonciation » (Mém. Sté Hist. Paris et Île-de-France 1881, 53 ds IGLF : Un petit tableau à ung image de l'Annunciacion). Empr. au lat. chrét. adnuntiatio « annonce (de l'évangile) » (Tertullien, Fug., 6 ds TLL s.v., 787, 46); au sens 2, Sacramentaire de Gélase, 2, 14 ds Blaise 1954.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 86.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bible 1912. − Bible Suppl. t. 1 1928. − Bouyer 1963. − Chass. 1970. − Dheilly 1964. − Foi t. 1 1968. − Guyot 1953. − Marcel 1938.

Wiktionnaire

Nom commun

annonciation \a.nɔ̃.sja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’annoncer.
    • Qu’importe ! J’ai eu l’annonciation de ce qu’il y aurait de plus beau. A travers moi est passée, sans m’arrêter, la parole, le verbe, qui ne ment pas et qui, redit, rassasiera. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Il faut annoncer, […], le déclin de l'époque du mensonge. Une pareille annonciation ne se fera pas sans système : […]. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.48)
  2. (Christianisme) Message de l’archange Gabriel à la Vierge pour lui annoncer le mystère de l’incarnation.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) Représentation artistique de l'Annonciation.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ANNONCIATION (a-non-si-a-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
  • 1Action d'annoncer. Dans l'annonciation que Charles (le Chauve) fit au peuple de la partie de ce traité qui le concernait, Montesquieu, XXXI, 25.
  • 2Message de l'ange Gabriel à la Vierge pour lui annoncer le mystère de l'Incarnation.

    Jour où l'Église célèbre ce mystère. L'Église célèbre l'Annonciation le vingt-cinq mars.

HISTORIQUE

XIIe s. Dex… qui en la Virge preïs anoncion, Ronc. p. 47.

XIIIe s. L'uitime [la huitième joie], par iteil devise, Quant par sa sainte anoncion Dou saint Esperit fus emprise, Rutebeuf, II, 17. Droit au mostier saint Piere a fete s'orison, La mer passe à Barlet à guise de baron ; Vint en Jherusalem par Dieu anoncion, Ch. d'Ant. I, 178.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANNONCIATION, s. f. (Théol.) est la nouvelle que l’Ange Gabriel vint donner à la sainte Vierge, qu’elle concevroit le Fils de Dieu par l’opération du S. Esprit. Voyez Incarnation, Salutation,

Ce mot est composé de la préposition Latine ad, & du verbe, nuntiare, annoncer, déclarer une chose à quelqu’un. Les Grecs l’appellent εὐαγγελισμος, bonne nouvelle, & χαιρετίσμος, salutation.

Annonciation est aussi le nom d’une fête qu’on célebre dans l’Eglise Romaine, communément le 25 de Mars, en mémoire de l’Incarnation du Verbe. Aussi est-elle appellée la fête de l’Annonciation & de l’Incarnation du Verbe divin, en mémoire de ces deux mysteres qui n’en font proprement qu’un. Le peuple appelle cette fête Notre-Dame de Mars, à cause du mois où elle tombe.

Il paroît que cette fête est de très-ancienne institution dans l’Eglise Latine : parmi les sermons de saint Augustin, qui mourut en 430, nous en avons deux sur l’Annonciation ; savoir, le 17e & le 18e de sanctis. Le sacramentaire du pape Gelase premier, montre que cette fête étoit établie à Rome avant l’an 496 ; mais l’Eglise Greque a des monumens d’un tems encore plus reculé. Proclus qui mourut en 446, S. Jean Chrysostome en 407, & S. Grégoire Thaumaturge en 295, ont dans leurs ouvrages des discours sur le même mystere. Rivet, Perkins & quelques autres écrivains Protestans, ont à la vérité révoqué en doute l’authenticité de deux homélies de ce dernier Pere sur ce sujet : mais Vossius les admet, & prouve qu’elles sont véritablement de ce saint docteur.

Ajoûtons que quelques Auteurs pensent que cette fête dans son origine fut d’abord célébrée en mémoire de l’Incarnation du Verbe, & que l’usage d’y joindre le nom de la sainte Vierge est d’une date bien moins ancienne.

Il en est de même du 25 de Mars, où elle est fixée. Cet usage a varié ; car plusieurs Eglises d’orient célebrent cette fête dans un autre tems que celles d’occident ; & parmi celles-ci, quelques-unes l’ont célébrée dans le mois de Décembre, avant la fête de Noël. Le X. concile de Tolede tenu en 656, avoit ordonné de la solenniser le 18 de Décembre, à cause que le 25 de Mars tombe assez souvent dans la semaine-sainte, qui est plûtôt un tems de pénitence que de joie. On la remit cependant au 25 de Mars, où le Grecs la célebrent maintenant, comme les Latins, à la charge de la remettre après la quinzaine de Pâques, si elle tombe dans la semaine-sainte. On dit que l’église du Puy-en-Vélai a le privilége de la solenniser cette semaine, même le vendredi-saint. L’église de Milan & les églises d’Espagne la mettent au Dimanche devant Noël : mais ces dernieres la célebrent encore en Carême. Enfin les Syriens l’appellent Buscaragh, c’est-à-dire, information, perquisition, & la fixent dans leur calendrier au premier jour de Décembre ; & les Arméniens ; afin qu’elle n’arrive pas au Carême, la solennisent le 5 de Janvier.

Les Juifs donnent aussi le nom d’Annonciation à une partie de la cérémonie de leur Pâque, celle où ils exposent l’origine & l’occasion de cette solennité ; exposition qu’ils appellent xhaygadu, qui signifie annonciation. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « annonciation »

Du latin annuntiatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. annunciatio, anunciacion ; espan. anunciacion ; ital. annunziazione ; d'annuntiatio (voy. ANNONCER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « annonciation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annonciation anɔ̃sjasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « annonciation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annonciation »

  • https://www.collegedesbernardins.fr/content/les-coups-de-genie-de-grunewald-dans-lannonciation-de-colmar Unidivers, LES COUPS DE GÉNIE DE GRÜNEWALD DANS L’ANNONCIATION DE COLMAR Collège des Bernardins Paris lundi 14 décembre 2020

Traductions du mot « annonciation »

Langue Traduction
Anglais annunciation
Espagnol anunciación
Italien annunciazione
Portugais anunciação
Source : Google Translate API

Synonymes de « annonciation »

Source : synonymes de annonciation sur lebonsynonyme.fr
Partager