La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ambre »

Ambre

Variantes Singulier Pluriel
Masculin ambre ambres

Définitions de « ambre »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMBRE1, subst. masc.

A.− Ambre gris, ou absol. ambre.
1. Substance organique molle, de couleur généralement cendrée, au parfum musqué, provenant des excrétions du cachalot et que l'on rencontre flottant sur les mers ou rejetée sur les côtes de certaines régions tropicales. Grain d'ambre, odeur d'ambre, sentir l'ambre :
1. ... ajoutez à leurs bases les rivages des Moluques, (...) : figurez-vous leurs grèves ombragées de cocotiers, parsemées d'huîtres perlières et d'ambre gris; les madrépores de l'Océan Indien, les coraux de la Méditerranée, croissant, par un été perpétuel, à la hauteur des plus grands arbres, au sein des mers qui les baignent; J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 351.
2. Sur les plages des îles de Sumatra (...) on rencontre, rejetées par le flot, des masses grises, poreuses comme de la ponce et dégageant une odeur musquée : c'est l'ambre gris. H. Coupin, Animaux de nos pays,dict. pratique, 1909, p. 48.
3. N'est-ce pas déjà trop que de temps à autre une sécrétion d'origine morbide sorte de nous comme l'ambre gris des baleines, enrichissant ceux qu'elle embaume avec le souvenir d'une douleur. J. Cocteau, Essai de critique indirecte,1932, p. 195.
En partic. Cette substance utilisée comme condiment, aromate ou reconstituant :
4. Il est bien que tout le monde sache que si l'ambre, considéré comme parfum, peut être nuisible aux profanes qui ont les nerfs délicats, pris intérieurement il est souverainement tonique et exhilarant; nos aïeux en faisaient grand usage dans leur cuisine, et ne s'en portaient pas plus mal. J'ai su que le maréchal de Richelieu, de glorieuse mémoire, mâchait habituellement des pastilles ambrées; ... J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 342.
5. ... il remarqua sur le mur oriental cette inscription en lettres d'or : « Le caoué des Arabes, autrement dit cavé, est une herbe qui croit en abondance dans l'Empire du Turc, et qu'on appelle dans l'Inde l'herbe miraculeuse (...). Les personnes de condition l'adoucissent avec le sucre et l'aromatisent avec l'ambre gris. V. Hugo, Le Rhin,1842, pp. 214-215.
2. Parfum suave, tenace, réputé riche, dégagé par l'ambre ou tiré de lui ... des parfums (...) riches (...) / Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens, qui chantent les transports de l'esprit et des sens. (Ch. Baudelaire,Les Fleurs du Mal, Correspondances,1857)
6. ... le théâtre est mon atmosphère. Là, seulement, je respire à mon aise; l'odeur des chandelles fumeuses me vaut mieux que civette, benjoin, ambre gris, musc et peau d'Espagne. Le relent des coulisses flaire à mon nez comme baume. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 190.
7. ... Il poursuit le songe inachevé. Quel éblouissement inattendu l'enlace? Une tente aux longs plis de soie, aux cordes d'or; De somptueux coussins posés de place en place; Des cassolettes où l'ambre qui fume encor Unit son tiède arome aux frais parfums des roses, Filles des chauds soleils de Perse et de Lahor; ... Ch.-M. Leconte de Lisle, Poèmes tragiques,Le Lévrier de Magnus, 1886, p. 125.
8. ... grisez-nous, flacons d'autrefois : Senteurs en des moissons de toisons recélées, Chairs d'ambre, chairs de musc, bouches de giroflées. J. Moréas, Les Cantilènes,Funérailles, 1886, p. 101.
9. Au souk des parfums, Sadouk-Anoun est toujours assis en savetier dans sa boutique, petite comme une niche, au plancher à hauteur d'appui, encombrée de fioles; mais les parfums qu'il vend sont aujourd'hui falsifiés. J'ai donné à Valéry, en rentrant à Paris, les deux derniers flacons authentiques, que j'ai vu Sadouk-Anoun remplir, encore avec une pipette, d'essence de pommes et, goutte à goutte, d'ambre précieux. A. Gide, Journal,Feuilles de route, 1896, p. 70.
Par métaph. [Pour évoquer un raffinement de luxe] :
10. Mes chants, aimés de Flore et de ses sœurs divines, N'ont point l'ambre et le fard des muses citadines. Je ne viens point t'offrir, dans mes vers ingénus, De ces bergers français à Palès inconnus. Ma muse grecque et simple et de fleurs embellie, Visitant son Alphée et ta noble Italie, A retenu les airs qu'en ces lieux séducteurs Souvent à son oreille ont chanté les pasteurs. A. Chénier, Bucoliques,Dédicaces, 1794, p. 298.
11. Il en ouvrit un autre : Introduction à la vie dévote de saint François de Sales. Certes, il n'éprouvait aucun besoin de le relire, malgré ses mignardises et sa bonhommie tout d'abord charmante mais qui finissaient par vous écœurer, par vous poisser l'âme avec ses dragées aux liqueurs et ses fondants; en somme cette œuvre si vantée dans le monde des Catholiques était un julep parfumé à la bergamote et à l'ambre. Cela sentait le mouchoir de luxe secoué dans une église où persistait un relent d'encens. J.-K. Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 239.
Loc. [En parlant d'une pers.] Fin comme l'ambre. Qui a l'esprit fin et pénétrant (comme le parfum de l'ambre) :
12. − Je voudrais y voir M. le Maréchal, reprit le baron avec impatience, entre une noblesse riche bien unie, qui nous méprise ouvertement et se moque de nous toute la journée, et des bourgeois menés par des Jésuites fins comme l'ambre, qui dirigent toutes les femmes un peu riches. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 1, 1836, p. 45.
13. « Oriane de Guermantes, qui est fine comme l'ambre, maligne comme un singe, douée pour tout, qui fait des aquarelles dignes d'un grand peintre (...), c'est le sang le plus pur, le plus vieux de France. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 447.
B.− Ambre blanc. Substance blanche qui se trouve dans la tête du cachalot ou de la baleine. Synon. blanc de baleine, spermaceti.

AMBRE2, subst. masc.

A.− Ambre jaune.
1. Substance résineuse relativement tendre, d'origine végétale fossile, de couleur jaune mordoré, employée pour la fabrication de divers objets de luxe. Synon. succin, carabé.Collier d'ambre, couleur d'ambre :
1. J'ai trouvé parmi leurs bijoux des morceaux d'ambre jaune ou de succin; mais j'ignore si c'est une production de leur pays, ou si, comme le fer, ils l'ont reçu de l'ancien continent par leur communication indirecte avec les Russes. Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 2, 1797, p. 207.
2. Pour moi, la solitude est comme ce morceau d'ambre au sein duquel un insecte vit éternellement dans son immuable beauté. H. de Balzac, Albert Savarus,1842, p. 85.
3. Veux-tu des vierges blanches comme la lune? Aimes-tu mieux des femmes couleur d'ambre, aux ricanements altiers et qui se tordront comme des vipères, ... G. Flaubert, La Tentation de saint Antoine,1856, p. 647.
4. Il avait sorti le collier de sa poche. Des petits grains de musc, d'un gris plombé, gros comme des noyaux de cerises, alternaient avec les boules d'ambre ancien, qui avaient la forme de mirabelles, et aussi leur couleur : ce jaune assombri, mi-opaque, mi-transparent, des mirabelles trop mûres. Machinalement, il roulait le collier entre ses doigts, et l'ambre devenait tiède, et il semblait à Antoine qu'il venait de détacher le collier du cou de Rachel... R. Martin du Gard, Les Thibault,Épilogue, 1940, p. 794.
5. Tous les stades de civilisation humaine l'ont appréciée [la résine fossile qu'est l'ambre], depuis l'âge de la pierre polie, soit pour son effet ornemental, soit pour la brûler comme encens, ou encore pour de prétendues vertus curatives et thérapeutiques. En Europe orientale et méridionale, les jeunes enfants portent encore des colliers d'ambre pour écarter le « mauvais œil », comme d'ailleurs le corail. N. Metta, A. Metta, Les Pierres précieuses,1960, p. 123.
Rem. 1. Certains textes font réf. à des variétés présentant d'autres couleurs que le jaune :
6. C'était un de ces beaux chapelets d'ambre laiteux qui ne servent point à chiffrer des prières, mais à amuser l'oisiveté solennelle des Turcs. E. About, Le Roi des montagnes,1857, pp. 82-83.
7. ... − on ne voit plus que le vert tendre du chemin, et les touffes de primevères semées partout : végétations hâtives qui n'ont pas pris le temps de voir le soleil, et qui se pressent sur la mousse en gros bouquets compacts, d'un jaune pâle de soufre, d'une teinte laiteuse d'ambre. P. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 271.
8. Alluvion de plusieurs générations, une couche épaisse de cire durcie, transparente comme un vernis à reflets de topaze, donne à tout l'escalier l'air d'être sculpté dans une matière précieuse, polie, indéfinissable : dans un bloc d'ambre brun. R. Martin du Gard, Notes sur Gide,1951, p. 1385.
À noter que ambre, au plur., comme tout autre nom de matière, désigne différentes variétés ou rappelle les couleurs de différentes variétés. Cf. ,,ses ambres sombres, ses fortes ombres`` (E. Fromentin, Les Maîtres d'autrefois, 1876, p. 82); ,,Opales/ Ambres, roses ...`` (P. Verlaine, Odes en son honneur, X, 1893, p. 24); ,,ambres, jaspes, opales et jades`` (Verlaine, Œuvres posthumes, Nouvelles, Voyage en France, 1896, p. 100); ,,les métaux rugueux et les ambres étranges`` (É. Verhaeren, La Multiple splendeur, 1906, p. 32).
Rem. 2. D'autres textes font allusion à la transparence de certaines variétés d'ambre :
9. Vos yeux sont transparents comme l'ambre fluide Au bord du Niémen; − leur regard est limpide Comme une goutte d'eau sur la grenade en fleurs. A. de Musset, À quoi rêvent les jeunes filles,1832, II, 6, p. 382.
10. ... la lumière se veloutait, se dégradait, amincissait les portes de communication ou les degrés des escaliers intérieurs qu'elle convertissait en cette ambre dorée, inconsistante et mystérieuse comme un crépuscule, où Rembrandt découpe tantôt l'appui d'une fenêtre ou la manivelle d'un puits. M. Proust, À la recherche du temps perdu,À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 800.
Rem. 3. A. Chénier développe une sorte de mythe poétisant la formation de l'ambre solide à partir d'une coulée d'origine végétale :
11. Seule, de mots heureux, faciles, transparents, Elle [la Poésie] sait revêtir ces fantômes errants : Ainsi des hauts sapins de la Finlande humide, De l'ambre, enfant du ciel, distille l'or fluide, Et sa chute souvent rencontre dans les airs Quelque insecte volant qu'il porte au fond des mers; De la Baltique enfin les vagues orageuses Roulent et vont jeter ces larmes précieuses Où la fière Vistule, en de nobles coteaux, Et le froid Niémen expirent dans ses eaux. Là les arts vont cueillir cette merveille utile, Tombe odorante où vit l'insecte volatile; Dans cet or diaphane il est lui-même encor, On dirait qu'il respire et va prendre l'essor. A. Chénier, Poèmes,L'Invention, 1794, pp. 19-20.
Rem. 4. Certains textes font réf. à la propriété de l'ambre de pouvoir s'électriser par frottement :
12. C'est dans un morceau d'ambre que la propriété électrique fut aperçue pour la première fois, et l'homme est parti de ce point pour arracher la foudre du ciel. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 163.
Par métaph. :
13. Images délicieuses, et que l'esprit revoit toujours, cristallisées dans l'ambre clair de cette prose de poète, aussi belle que de la belle poésie. A. Daudet, Pages inédites de critique dramatique,1897, p. 341.
2. P. méton. Couleur de l'ambre jaune :
14. J'aime à la voir, les cheveux tordus sur sa tête, dans les tissus négligemment attachés du matin, penchée au balcon sous le fleuve de soleil qui l'inonde, présentant insoucieusement à son ambre la courbure d'inbronzables épaules et la blancheur de mains divines. J. Barbey d'Aurevilly, Deuxième Memorandum,1838, p. 236.
15. Le visage de Miette, hâlé par le soleil, prenait, sous certains jours, des reflets d'ambre jaune. É. Zola, La Fortune des Rougon,1871, p. 16.
16. L'unanime sommeil des bois gagne les plaines; La brise passe, avec ses doigts fleurant le miel; Les lignes d'ambre et d'or des montagnes lointaines Dans le matin léger, tremblent au fond du ciel. É. Verhaeren, La Multiple splendeur,1906, p. 96.
17. L'automne sur les bois sème la rouille et l'ambre Et ses longs cheveux d'or flambent dans les étangs Cependant que bientôt l'impitoyable temps Aura déjà fauché les trois quarts de septembre. V. Muselli, Les Travaux et les jeux,1914, p. 41.
B.− TECHNOL. La même substance traitée en vue de la fabrication de vernis :
18. ... Claude en arrivait à une sorte de superstition, à une croyance dévote aux procédés. Il proscrivait l'huile, en parlait comme d'une ennemie personnelle. Au contraire, l'essence faisait mat et solide; et il avait des secrets à lui qu'il cachait, des solutions d'ambre, du copal liquide, d'autres résines encore, qui séchaient vite et empêchaient la peinture de craquer. É. Zola, L'Œuvre,1886, p. 296.
19. La distillation du succin naturel donne de l'acide succinique et le résidu constitue l'ambre fondu, utilisable dans la fabrication des vernis. Ch. Coffignier, Les Vernis,1921, p. 84.
C.− Ambre noir. Synon. de jais ou jayet (cf. Boiss.8).
DÉR.
Ambréade, subst. fém.,vx. Produit factice imitant l'ambre jaune (attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Guérin 1892).
Ambréité, subst. fém.phys., rare. Propriété de s'électriser par frottement et d'attirer les corps légers − découverte pour la première fois dans l'ambre jaune : ,,Les hommes reconnoissent dans une substance inconnue (l'ambre) la propriété, qu'elle acquiert par le frottement, d'attirer les corps légers. Ils nomment cette qualité l'ambréité (électricité). Ils ne changent point ce nom à mesure qu'ils découvrent d'autres substances idio-électrique`` (J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 1,1821, pp. 379-380).
Ambroïde, subst. fém.,phys. Matière formée par agglomération, à température élevée, de déchets d'ambre jaune et utilisée comme isolant électrique. Synon. ambroïte (attesté ds Duval 1959, Delorme 1962),,L'isolement est assuré par l'emploi d'ambroïde`` (Le Journal du radium,1906, p. 202).
Ambroïne, subst. fém.,phys., technol. Matière plastique semblable à l'ambre jaune, obtenue par moulage sous pression de résines diverses et constituant un succédané de l'ébonite (attesté ds Duval 1959, Delorme 1962, Quillet 1965) : ,,L'ébonite a été employée mais les isolateurs ainsi obtenus sont trop chers et pour des isolements moyens, de lignes de tramways à 500 volts par exemple, l'ambroïne, substance formée d'isolants agglomérés, a paru donner d'assez bons résultats`` (A. Soulier, Les Grandes applications de l'électricité,1916, p. 102).
Prononc. − 1. Forme phon. : [ɑ ̃:bʀ ̥]. 2. Homon. : hambre (arbre du Japon; cf. Zlat. 1862). Dér. Ambréade. Seule transcription ds Land. 1834 : ɑn-bré-ɑde. Ambréité. Seule transcription ds Land. 1834 : ɑn-bré-i-té.
Étymol. ET HIST. − Fin xiie-déb. xiiies. « substance céracée rejetée par la mer, qui exhale une odeur de musc » (Li Romans d'Alixandre p. Lambert li tors et Alexandre de Bernay, éd. H. Michelant, 525, 18 ds T.-L. : Lin, alöès et ambre ... Ardoient en la sale). Empr. à l'ar. anbar « id. », prob. par l'intermédiaire du lat. médiév. ambar, aussi ambra (ixes., Rhithmi aevi Merovingici et Karolini, 136, 3 ds Mittellat. W., 540, 66 : nardei qui sedulo et ambaris odorem ore spirabas; 1076-87, Constantinus Africanus, De gradibus quos vocant simplicium liber, p. 357, 27 ibid., 549, 9-10 : ambra de ventre cuiusdam marinae bestiae egreditur, ... calida et sicca in secundo gradu). Voir aussi R. Arveiller, Z. rom. Philol. t. 85, pp. 120-122. Ambréade [suff. élargi] 1730 (Savary des Bruslons, Dict. Univ. de comm. t. 3); ambréité [suff. élargi] 1821, supra; ambroïde, 1906, supra; ambroïne [suff. -ine, élargi en -oïne sous l'influence de ambroïde], 1916, supra.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 322. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 543, b) 674; xxes. : a) 388, b) 310.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Alex. 1768. − Bach.-Dez. 1882. − Bar 1960. − Barb. Misc. 28 1844-52, pp. 345-347 (s.v. ambréade).Baudr. Pêches 1827. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Canada 1930. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857 (s.v. ambréade). − Comm. t. 1 1837 (s.v. ambréade). − Cost. 1899. − Daire 1759. − Delorme 1962 (et s.v. ambroïde, ambroïne).Dumas 1965 [1873]. − Duval 1959 (et s.v. ambroïde, ambroïne).Fromh.-King 1968. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Gottsch. Redens. 1930, p. 274. − Gruss 1952. − Husson 1964. − Laborde 1872. − Lar. comm. 1930 (et s.v. ambroïne). − Lar. mén. 1926. − Lavedan 1964. − Le Clère 1960. − Littré-Robin 1865. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 207. − Metta (N.), Metta (A.). Les Pierres précieuses. Paris, 1960, p. 123. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Perraud 1963. − Piéron 1963. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Ritter (E.) Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 345. − Thomas 1956. − Tournemille (J.). Au jardin des locutions françaises. Vie Lang. 1964, no153, p. 710. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

ambre \Prononciation ?\ féminin

  1. Mesure pour le sel.

Adjectif - français

ambre \ɑ̃bʁ\ invariable

  1. De la couleur de l’ambre, variant du jaune citron au brun sombre.

Nom commun - français

ambre \ɑ̃bʁ\ masculin

  1. Oléorésine fossile provenant d'arbres résineux utilisée pour la fabrication d’objets ornementaux.
    • L’ambre s’électrise par le frottement.
    • L’ambre se recueille sur les bords de la mer Baltique.
    • Un collier, un chapelet d’ambre.
    • Les Grecs anciens savaient que, s'ils frottaient un morceau d'ambre, celui-ci pouvait attirer certains objets légers. C'est d'ailleurs à l'ambre (elektron, en grec ancien) que l'on doit le nom de cette science et de la particule ! — (Serge Berthier, L'éveil du Morpho, Flammarion, 2021, page 117)
  2. (Vieilli) Ambre gris.
    • [Ils] voguaient vers ces climats où l’océan pour eux sur l’ambre et le corail roulait ses flots heureux. — (Casimir Delavigne, Paria, I, 1)
    • Chercher jusqu’au Japon la porcelaine ou l’ambre. — (Nicolas Boileau-Despréaux, Sat. VIII)
  3. Parfum ou odeur de l’ambre gris.
    • Que l’ambre le plus pur s’exhale à tes festins. — (Millev., Élég. liv. II, Homère)
    • Qui n’avait pas le goût de musc, civette ou d’ambre. — (Mathurin Régnier, Satires, XI)
    • Qu’un fat soit l’aigle des salons ; Qu’un docteur sente l’ambre. — (Pierre Jean de Béranger, Marotte)
    • Et voilà que tout à coup, parmi tant de barbes rondes, ovales, carrées, qui floconnaient, qui frisaient, qui exhalaient ambre et benjoin, fut remarquée une barbe taillée en pointe. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  4. Couleur variant du jaune citron au brun sombre, tirant son nom de l’ambre jaune.
  1. (Génétique) Nom donné à l'un des trois codon-stop par un étudiant qui l'a découvert, il se nommait Bernstein c'est à dire ambre en allemand.
    • On s’attendait à trouver 20 codons. Or il y en a 61 et 3 non-sens : Ocre, Ambre et Azur. — (L'Expression Génétique et son Contrôle chez les Procaryotes sur Martiland-biologie. Site consulté le 07/11/2021)
    • Il s'agit des trois codons STOP (ocre, opale et ambre). Le nom ambre provient d'un jeu de mot du chercheur qui travaillait sur ce codon (UAG) et dont le nom était Bernstein (ambre jaune en allemand). — (Daniel Boujard, Bruno Anselme, Christophe Cullin, Céline Raguenes-Nicol, Biologie cellulaire et moléculaire, Éd. Dunos, 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMBRE. n. m.
Nom donné à deux substances. Ambre jaune ou Succin, Substance solide plus ou moins transparente, d'une couleur jaunâtre plus ou moins foncée, et susceptible d'un beau poli. L'ambre jaune s'électrise par le frottement. L'ambre jaune se recueille sur les bords de la mer Baltique. Un collier, un chapelet d'ambre. Ambre gris, Substance molle, d'une couleur cendrée et d'une odeur très forte. Un morceau d'ambre gris. Sentir l'ambre, le musc et l'ambre. Essence d'ambre. Prov. et fig., Il est fin comme l'ambre, se dit d'une Personne d'esprit délié, pénétrant.

Littré (1872-1877)

AMBRE (an-br') s. m.
  • Nom donné à deux substances différentes : 1° l'ambre, proprement dit, ou ambre gris : matière concrète, ayant la consistance de la cire et une couleur cendrée, parsemée de taches jaunes et noirâtres, répandant une odeur particulière très forte, que beaucoup de personnes trouvent suave ; 2° l'ambre jaune ou succin (voy. ce mot). [Ils] voguaient vers ces climats où l'Océan pour eux Sur l'ambre et le corail roulait ses flots heureux, Delavigne, Paria, I, 1. Que l'ambre le plus pur s'exhale à tes festins, Millevoye, Élég. liv. II, Homère. Qui n'avait pas le goût de musc, civette ou d'ambre, Régnier, Sat. X. Chercher jusqu'au Japon la porcelaine ou l'ambre, Boileau, Sat. VIII. Qu'un fat soit l'aigle des salons ; Qu'un docteur sente l'ambre, Béranger, Marotte.

    PROVERBE

    Il est fin comme l'ambre, se dit d'un homme d'une grande pénétration.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il est acordé entre les mestres patrenostriers d'ambre et de gest [jayet] que il ne ouvreront jamès de nuiz des dites patenostres, Livre des métiers, 71. Adonc est li sires levez, Et est entrez dedenz sa chambre, Qui tote estoit ovrée à l'ambre, Ren. 22164. Moult ierent gent li autre membre, Et plus olant que pomme d'ambre, la Rose, 21008. Et toutes ces choses estoient fleuretées de ambre ; et estoit l'ambre lié sur le cristal à beles vignetes de bon or fin, Joinville, 260.

XVIe s. Boire de l'ambre jaune subtilement pulverisé, De Serres, 931. Du musc, de l'ambre gris, de la civette, De Serres, 934.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AMBRE. Ajoutez :

Variétés de l'ambre jaune : 1° l'ambre luisant, d'un jaune pâle ou verdâtre et mat, s'appelle ambre couleur de kumst (et non pas kunsfarbig, comme on le désigne souvent) ; 2° l'ambre dit bastert (et non bastard ou bâtard) est plus franchement jaune citron ou plus foncé, non transparent, Journ. offic. 10 janv. 1873, p. 167, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ambre »

Provenç. ambra, ambre ; espag. ambar : ital. ambra ; de l'arabe anbar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Du latin médiéval ambar ou ambra[1], eux-mêmes issus de l’arabe عنبر, anbar (« ambre gris »). Il a donné aussi l’italien ambra.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ambre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ambre ɑ̃br

Citations contenant le mot « ambre »

  • Enveloppée dans l'ambre sur l'ancien supercontinent du Gondwana, elle aurait été transportée sur une plaque continentale de l'Australie à l'Asie du Sud-Est. Ou quand majestueuse rime aussi avec grande voyageuse. Geo.fr, Découverte d'une splendide fleur "couleur de soleil" fossilisée dans l'ambre depuis 100 millions d'années - Geo.fr
  • En effet, une fourmi de l’époque s’apprêtait à attaquer une proie - un lointain ancêtre du cafard - lorsqu’elle a été figée dans de l’ambre fossile. Une scène d’assaut spectaculaire à jamais immortalisée ! Demotivateur, Ce fossile préhistorique a figé dans l'ambre l'assaut d'une « fourmi de l'enfer », s'attaquant à une proie
  • Des chercheurs de l’Oregon State University ont identifié un nouveau genre et une nouvelle espèce de fleur du milieu du crétacé, un spécimen mâle figé dans le temps par l’ambre birman. « Ce n’est pas tout à fait une fleur de Noël, mais c’est une beauté, d’autant plus qu’elle faisait partie d’une forêt qui existait il y a 100 millions d’années », explique George Poinar Jr., professeur à l’OSU College of Science. Trust My Science, Découverte d'une nouvelle espèce de fleur piégée dans l'ambre il y a 100 millions d'années
  • Le coléoptère, connu sous son nom latin Cretophengodes, a été trouvé fossilisé dans une parcelle d’ambre dans le nord du Myanmar. L’auteur de l’étude Chenyang Kai, professeur associé à l’Institut de géologie et de paléontologie de Nanjing à l’Académie chinoise des sciences de Pékin, a déclaré que le site équatorial était rempli d’insectes pendant la période du Crétacé. L'Observatoire du Qatar, Un fossile de coléoptère vieux de 99 millions d'années a été découvert
  • En -330 avant notre ère, Pythéas, un géographe, mathématicien et astronome grec venu de Massilia est le premier homme à partir explorer les latitudes les plus au nord de notre planète. Un véritable exploit. À l'époque, il part en quête d'ambre et d'étain et cherche à assouvir sa curiosité scientifique. Pendant près de mille ans, personne ne lui emboîtera le pas. C'est pendant la Renaissance qu'une véritable fièvre de l'exploration arctique s'empare des nations maritimes européennes. Celles-ci tentent de se frayer une route par le nord des continents américain et européen pour commercer plus rapidement avec l'Asie, sans toutefois parvenir à leurs fins. National Geographic, Arctique : la conquête impossible | National Geographic
  • Sa couleur et ses reliefs sont aussi chatoyants que l'ambre. Mais au lieu d'être une résine fossile, la gomme d'acacia, connue aussi sous le nom de gomme arabique, est l'exsudat de deux variétés qui poussent sans traitement sur une bande comprise entre le Sénégal et l'Érythrée. Elle est récoltée à la main et se retrouve comme additif dans la majorité des produits agroalimentaires. leparisien.fr, L’additif E414 est une spécialité normande ! - Le Parisien
  • Ces insectes figés dans l'ambre depuis 99 millions d'années affichent de magnifiques couleurs. Sciences et Avenir, L'ambre révèle la couleur d'insectes vieux de 99 Ma - Sciences et Avenir
  • En matière de produits d’origine animale utilisés par l’industrie cosmétique, le plus commun reste l’ambre gris. Issue de l’intestin des cachalots, cette substance sert de fixateur dans les parfums, dans lesquels on peut également retrouver du musc, substance prélevée sur des cerfs, des castors, des rats musqués, des civettes, ou des outres. Toutefois, n’ayez crainte, un grand nombre de marques de parfum vegan sont apparues ces dernières années, notamment Le Labo, Eden, Laboratory Perfumes, et Chantecaille. Vogue Paris, Comment adopter une routine beauté vegan ? | Vogue Paris
  • Il y a 100 millions d’années, deux minuscules crustacés, en plein accouplement, (et 37 autres) ont été figés à jamais dans de l’ambre. Des paléontologues chinois les ont mis au jour et ont même pu jeter un œil au spermatozoïde « géant » du mâle. Journal du Geek, Spermatozoïde "géant", vieux de 100 millions d'années, figé dans l'ambre
  • Le spécimen étudié s'est retrouvé figé dans l'ambre en pleine chasse. Agrippant fermement un ancêtre du cafard actuel, Caputoraptor elegans, entre sa « faux » et sa corne. « Voir un prédateur éteint pris en train de capturer sa proie est inestimable », abonde Phillip Barden, coauteur de l'étude parue dans Current Biology. La scène « confirme notre hypothèse... la seule façon pour les proies d'être capturées dans un tel arrangement est que ces pièces buccales se déplacent de haut en bas », contrairement à celles de toutes les fourmis vivantes, dont les mandibules ont un mouvement latéral. Futura, Brève | Une « fourmi infernale » et sa proie figées dans l'ambre
  • Ce week-end, L’Atelier N° 7 ouvre ses portes à Véronique Alexis pour une vente de bijoux en ambre véritable de la Baltique. Une pierre qui, en réalité, est une résine végétale fossilisée produite par des pins sylvestres. , Loire. Saint-Didier-en-Velay : l’ambre de la Baltique, une double histoire d’amour
  • Les panneaux de la Chambre d’ambre du palais Catherine à Pouchkine (anciennement Tsarskoïe Selo), près de Saint-Pétersbourg, disparus lors de la Seconde Guerre mondiale seraient-ils au fond de la mer Baltique depuis 75 ans? On devrait bientôt le savoir. , A-t-on retrouvé la Chambre d’ambre, trésor des tsars de Russie?
  • Pour apaiser les poussées dentaires, pour faciliter le sommeil de Bébé, pour renforcer son système immunitaire... les vertus des colliers d’ambre seraient nombreuses, selon Internet et dans les livres de nos grands-parents… Mais qu’en est-il réellement ? Ces pouvoirs sont-ils réels ? Ou relèvent-ils de la supercherie ? Quelles précautions faut-il prendre ? On fait le point. PARENTS.fr, Le collier d’ambre pour Bébé : on vous dit tout | PARENTS.fr
  • Si vous souhaitez faire des dons, voici le contact de l’association : lesamisdambre@hotmail.fr SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : les Amis d’Ambre gâtent les enfants et les aînés hospitalisés
  • Le "vomi de baleine" vaut de l’or. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’ambre gris, substance rejetée par les cachalots, est très prisée dans la parfumerie de luxe et va faire la fortune d’un pêcheur thaïlandais, qui en a récemment trouvé sur une plage. Il vient d’en retrouver un morceau de six kilos et il est déjà estimé à 298 000 euros ! Medisite, Qu’est-ce que l’ambre gris, cette déjection de baleine utilisée dans vos parfums ?
  • Record : du sang fossile vieux de 20 millions d'années retrouvé dans de l'ambre Futura, De l’ADN extrait pour la première fois d’un insecte préservé dans l’ambre
  • Le crâne du mini-dinosaure piégé dans l'ambre mesure 7,1 millimètres de long LExpress.fr, Un mini-dinosaure découvert piégé dans de l'ambre depuis 99 millions d'années - L'Express
  • Comme à chaque fois qu’un objet est proposé en salle des ventes, Heritage Auctions réalise sa datation. Et en ce qui concerne le petit morceau d’ambre, les chiffres se sont rapidement envolés. En effet, après de longues heures d’observation et plusieurs expérimentations, tous les experts sont arrivés à la conclusion que l’objet était très vieux. Ils ont établi une fourchette d’âge allant de 23 à 34 millions d’années et estiment qu’il est malheureusement impossible d’être plus précis. L’ambre daterait donc de l’époque géologique du Oligocène, une période qui a notamment vu une transition importante vers un écosystème plus moderne. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, la mante religieuse visible à travers la résine n’est pas si différentes de celles observables de nos jours. Demotivateur, Ce morceau d'ambre et la mante religieuse qu'il renferme sont vieux d'au moins 23 millions d'années
  • Les mécoptères sont une classe d'insectes qui compte dans ses rangs la "mouche scorpion". Ils existaient déjà à l'époque des dinosaures et se caractérisent par la présence d'une trompe, le proboscis, allongée. Un nouveau genre vient d'être identifié grâce à l'analyse de spécimens retrouvés piégés dans de l'ambre de Birmanie, vieux de 99 millions d'années. Sciences et Avenir, Un pollinisateur découvert dans l'ambre - Sciences et Avenir
  • Depuis juin 1935, la plage a une odeur : l’ambre solaire. La légende cosmétique raconte que c’est parce qu’il rentrait avec un teint rouge écrevisse de ses régates entre Bréhat et Dinard qu’Eugène Schueller (père de Liliane Bettencourt), chimiste de ­formation et fondateur de L’Oréal, ­commanda à son labo une huile ­anti-U.V. Commercialisée d’abord sur la Côte d’Azur, l’huile filtrante Ambre solaire (son nom complet) se tartine sur tous les corps dès l’été 1936, accompagnant les premiers congés payés de son fumet souriant. Le Monde.fr, Le linge qui sèche, l’ambre solaire, le figuier… Voyage au pays des odeurs de l’été

Traductions du mot « ambre »

Langue Traduction
Anglais amber
Espagnol ámbar
Italien ambra
Allemand bernstein
Chinois 琥珀色
Arabe العنبر
Portugais âmbar
Russe янтарь
Japonais アンバー
Basque anbar
Corse ambra
Source : Google Translate API

Synonymes de « ambre »

Source : synonymes de ambre sur lebonsynonyme.fr

Ambre

Retour au sommaire ➦

Partager