La langue française

Amateurisme

Sommaire

  • Définitions du mot amateurisme
  • Étymologie de « amateurisme »
  • Phonétique de « amateurisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amateurisme »
  • Citations contenant le mot « amateurisme »
  • Traductions du mot « amateurisme »
  • Synonymes de « amateurisme »

Définitions du mot « amateurisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMATEURISME, subst. masc.

A.− Rare. Qualité de celui, celle qui manifeste un goût de prédilection pour quelque chose (notamment pour l'art) :
1. Dès 1873, (...) il part pour l'Allemagne [Rimbaud], où il est vu, en février 1875, à Stuttgart, (...) encombrant les pinacothèques de son amateurisme, qui n'a rien d'un snob; ... P. Verlaine, Œuvres posthumes,t. 3, Arthur Rimbaud, 1896, p. 173.
B.− Domaines professionnels
1. SP. Caractère du sport pratiqué par l'amateur, sans rémunération :
2. L'Association vélocipédique d'Amateurs (...) a (...) en France la (...) tâche de faire fleurir l'amateurisme pur. L. Baudry de Saunier, Le Cyclisme,1892, p. 557.
3. Les Anglais répondent que seuls ils ont conservé le véritable esprit sportif pour qui le sport est un exercice, un jeu, un entraînement aux vertus morales, et non un massacre de records, que seuls ils défendent l'amateurisme désintéressé contre l'âpreté ou la brutalité des professionnels, que seuls ils ne permettent pas à un vaniteux et mesquin nationalisme d'envahir les stades et de fausser les résultats, et qu'enfin partout au monde, sauf chez eux, le champion a tué le sportsman. P. Morand, Londres,1933, p. 141.
4. ... les joueurs non rétribués pratiquent l'amateurisme et sont seuls admis aux Jeux Olympiques pour le tennis comme pour les autres sports ... Journaux sportifs,1936.
2. Caractère de celui, celle qui exerce un métier, un art, etc., en amateur, avec moins de qualification que le professionnel :
5. Le deuxième subterfuge qui tente, sans y réussir à déguiser l'amateurisme de la vedette, est de la faire figurer, encadrée par des danseuses d'école ... A. Lévinson, Les Visages de la danse,1933, p. 94.
6. L'œuvre d'art, comme la religion, emprunte souvent d'étranges voies et je savais que le chagrin secret de cet esprit délicat [un ami] avait toujours été l'impuissance et l'amateurisme. P. Morand, Chroniques de l'Homme maigre,1941, p. 23.
7. Un talent qui, sans doute, ne devait jamais dépasser l'exquis de l'amateurisme, deux mains qui ne traduisaient l'âme qu'avec une innocente gaucherie. A. Arnoux, Royaume des ombres,1954, p. 130.
8. Les faillites d'un assez grand nombre de maisons d'éditions créées au lendemain de la Libération, si elles témoignent d'un certain amateurisme dans un métier difficile, et aussi peut-être de spéculations financières, témoignent également du besoin d'expression dont rarement notre société a donné une telle image. B. Cacérès, Hist. de l'éducation populaire,1964, p. 153.
P. anal. Synon. dilettantisme :
9. ... grâce à la terminologie rébarbative des programmes, l'École avait échappé à l' « amateurisme » envahissant des fils de famille en quête de dispense militaire. Maîtres et élèves avaient la même foi; presque seul, Bernard portait le joug avec désinvolture. R. Martin du Gard, Devenir,1909, p. 18.
10. Mais la paralysie n'est pas une profession. Encore moins un amateurisme, je vous en réponds! H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 35.
Prononc. : [amatœ ʀism].
Étymol. ET HIST. − 1892 (Le Figaro d'apr. Dauzat 1968); 1897 sp. (Nouv. Lar. ill. : Amateurisme [...] Terme de sport par lequel on désigne, surtout en vélocipédie, le fait d'être amateur). Dér. de amateur* terme de sp. au sens de « celui qui exerce un sport par dilettantisme (opposé à professionnel) », John Orr, Les Anglicismes du vocab. sportif ds Fr. mod., t. 3, p. 299. L'hyp. d'un empr. à l'angl. amateurism « dilettantisme » semble moins probable du point de vue chronol., ce mot étant attesté au sens gén. de « fait de cultiver un art, une science, comme passe-temps » en 1868 (Tomahawk, 5 déc. ds NED : Amateurism is the curse of the nineteenth century), en 1882 (Field, 7 oct., 506, ibid. [dans un cont. trop court pour pouvoir juger s'il appartient au domaine des sp.] : [either] to keep within the bounds of honest amateurism, or turn professional); l'emploi sportif est seulement attesté dans les dict. d'angl. contemp. (Harrap's). L'angl. amateurism est dér. de l'angl. amateur attesté dep. 1784 au sens de « celui qui aime (qqc.) » et dep. 1882 comme terme sportif (voir amateur).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Bél. 1957. − Schmidt (H.). Français vivant. Recherches lexicologiques. Praxis. 1969, t. 16, p. 183.

Wiktionnaire

Nom commun

amateurisme \a.ma.tœ.ʁism\ masculin

  1. Fait de pratiquer en amateur une activité.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) Caractère amateur d’un travail d’individus peu compétents ou négligents.
    • Il se distingue par son amateurisme et son zèle héroïque.
    • J’étais un peu déçu, c’est vrai, de n’avoir pas détecté les arômes et les saveurs annoncés, et j’ai bien failli m’accuser d’amateurisme, cette fois au mauvais sens du terme. — (Thierry Tahon, Petite philosophie de l’amateur de vin, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « amateurisme »

(Date à préciser) Mot dérivé de amateur avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amateurisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amateurisme amatœrism

Évolution historique de l’usage du mot « amateurisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amateurisme »

  • Dans les deux camps, la rancœur est tenace. On s'accuse mutuellement de mensonges et d'amateurisme. « C'est assez piquant, reconnaît Christophe Lamy, un colistier de Patrick Floury. Un certain nombre d'erreurs ont été commises durant le mandat. Donc on dénonce ces faits-là et on assume pleinement ce que l'on dit. » leparisien.fr, Municipales : à Verberie, le ton de la campagne fatigue les habitants - Le Parisien
  • Tout à fait d’accord avec votre propos qui correspond à celui de Michel Onfray qui dénonce le lâcheté du gouvernement face aux manifestations racialistes en faveur des Traoré, famille de délinquants multirécidivistes. Seul le titre ne me parait pas tout à fait adapté pour qualifier l’action du gouvernement. Il n’y a ni incompétence, ni amateurisme mais le résultat d’une idéologie délétère de libre circulation des capitaux et des hommes, dans une chimérique Union européenne qui mène à la destruction des peuples autochtones et des Etats nations qui ont été construits péniblement au fil des siècles. Une faction oligarchique criminelle est installée à la tête de l’Etat et ne peut s’y maintenir qu’en qualité de donneuse d’ordres aux forces chargées de son maintien. Jusqu’à quand? , « INCOMPÉTENCE ET AMATEURISME DE CEUX QUI NOUS GOUVERNENT » - Le Pandore
  • La méfiance de la population s’est accentuée après le rendez-vous donné en plein confinement par Jovenel Moïse pour la fabrication des cartes d’identification nationale. De l’amateurismeLe Nouvelliste, Le Nouvelliste - Amateurisme, illettrisme et méfiance ont pourri la gestion de la crise

Traductions du mot « amateurisme »

Langue Traduction
Anglais amateurism
Espagnol amateurismo
Italien dilettantismo
Allemand dilettantismus
Portugais amadorismo
Source : Google Translate API

Synonymes de « amateurisme »

Source : synonymes de amateurisme sur lebonsynonyme.fr
Partager