La langue française

Algorithme

Sommaire

  • Définitions du mot algorithme
  • Étymologie de « algorithme »
  • Phonétique de « algorithme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « algorithme »
  • Citations contenant le mot « algorithme »
  • Traductions du mot « algorithme »
  • Synonymes de « algorithme »

Définitions du mot algorithme

Trésor de la Langue Française informatisé

ALGORITHME, subst. masc.

A.− MATHÉMATIQUES
1. Anciennement
a) Système de numération décimale en chiffres arabes.
b) ,,Ensemble des règles du calcul des nombres écrits dans le système décimal (les « quatre règles »).`` (Lal. 1968).
c) Ensemble des règles opératoires intervenant dans toute espèce de calcul. L'algorithme de la division (Lar. encyclop.), l'algorithme de la multiplication (Foulq.-St-Jean 1962) :
1. Les mathématiciens trouveraient aussi dans la théorie indienne des nombres des algorithmes fort originaux. E. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 508.
2. Sens mod. Ensemble de symboles et de procédés propres à un calcul algorithme du calcul intégral, algorithme du calcul des sinus, algorithme des puissances, algorithme des différences... (Lar. 19e); p. ext. ,,ensemble de formules, de signes et de conventions accessibles aux seuls initiés`` (Quillet 1965) :
2. Tout comme l'homme, la machine calcule, moins en vertu de la réalité matérielle de ses divers organes d'acier, que par les liaisons établies entre eux. L'opération sur laquelle repose le nombre a donc une signification mécanique, elle signifie que l'homme saisit de la même façon un objet, quels que soient les détails de sa forme. Le rôle des algorithmes n'a pas d'autre signification. L'algorithme règle les gestes à opérer. Le mathématicien « s'oblige » à respecter certaines règles déterminées dans le maniement de signes conventionnels. R. Ruyer, Esquisse d'une philosophie de la structure,1930, p. 252.
Algorithme d'Euclide. Système permettant de trouver le plus grand commun diviseur de deux nombres :
3. Algorithme du plus grand commun diviseur : a. permettant d'atteindre cet élément. Lar. encyclop.,1960.
Algorithme infinitésimal. ,,P. oppos. à la méthode infinitésimale.`` (Lal. 1968). Science des nombres indéterminés :
4. Les trois grandes innovations qui ont successivement étendu, pour les modernes, le domaine du calcul, à savoir, le système de la numération décimale, la théorie des courbes de Descartes et l'algorithme infinitésimal de Leibnitz, ne sont, au fond, que trois grands pas faits dans l'art d'appliquer des signes conventionnels à l'expression des rapports mathématiques régis par la loi de continuité. A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 306.
B.− P. ext. [Du domaine math. au domaine du raisonnement et de la log.] Mécanisme réglant le fonctionnement de la pensée organisée et s'explicitant par des représentations analogues à celles des mathématiciens :
5. Mais le cerveau, nous l'avons assez vu, possède une activité propre; il peut opérer des constructions, à base d'images ou d'algorithmes, à l'aide desquelles il relie entre elles les sensations et les transforme en « objets ». Il est parfaitement vrai que la perception, conformément à la thèse de Lachelier et de M. Brunschvicg, suppose déjà une « réflexion », du même ordre que celle qui fait la science. R. Ruyer, Esquisse d'une philosophie de la structure,1930, p. 218.
6. Un algorithme conventionnel − qui d'ailleurs n'a de sens que rapporté au langage − n'exprimera jamais que la nature sans l'homme. Il n'y a donc pas à la rigueur de signes conventionnels, simple notation d'une pensée pure et claire pour elle-même, il n'y a que des paroles dans lesquelles se contracte l'histoire de toute une langue, et qui accomplissent la communication sans aucune garantie, au milieu d'incroyables hasards linguistiques. M. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 219.
ÉCLAIRCISSEMENTS. − Sur les interférences entre les mots algorithme, logistique et logique, cf. Lal. 1968, p. 579 : ,,Un algorithme n'est une logistique (et à plus forte raison ne peut être appelé une logique) que dans la mesure où il est apte à servir l'instrument de la logique* au sens fondamental de ce mot, c'est-à-dire à la connaissance des opérations intellectuelles valables pour le discernement du vrai et du faux et pour la preuve de la vérité.`` L'ext. du mot à d'autres domaines s'explique par la généralisation des méthodes math.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [algɔ ʀitm]. 2. Dér. et composés : algorithmie (cf. Lar. 20e), algorithmique, algorithmiste (cf. Lar. encyclop.). − Rem. Besch. 1845 précise que l'on ,,trouve aussi algarithme, algarisme, et algorisme``. (Pour ce dernier terme en tant que vedette de renvoi à algorithme, cf. aussi Ac. Compl. 1842).
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1220-30 augorisme « procédé de calcul utilisant les chiffres arabes » (G. de Coinci, Miracles narratifs de Notre-Dame ds Gdf. : Or ai tant fait par augorisme que cifre ai fait de moi meisme); étant donné le rôle du zéro dans l'arithmétique arabe, on trouve un emploi part. dans l'expr. être chiffré en algorisme, c.-à-d. « être comme un zéro, n'avoir aucune valeur », augorisme (G. de Coinci, ibid. : Or ai tant fait par moi meisme que chifres suis en augorismes); xiiies. algorisme « id. » (Comput, fo15 ds Littré : Cette senefiance est appelée algorisme de le [la] quele nous usons de tels figures : 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1); 2. 1534 algorisme « l'arithmétique, l'art du calcul en général » (Rabelais, Gargantua, 12 ds Hug. : Ces enfans deviendront grands en algorisme); 1554 algoritme (J. Peletier, Algèbre ds DG); 3. 1845 (Besch. : Algorithme [...] Mathém. Méthode et notation de toute espèce de calcul). Empr. à l'a. esp. alguarismo, attesté au sens de « art de compter, arithmétique », dep. 1256-76, Libros del Saber de Astronomia ds Cor., s.v. guarismo. L'esp. alguarismo est issu de l'ar. Al Ḫuwārizmī, littéralement « celui de Huwārizm [territoire de l'Asie Centrale] », surnom du mathématicien ar. du ixes. Abdallāh Muhammad ibn Mūsā, dont les trad. ont introduit l'arithm. dans l'Europe médiév. (cf. domaine germ. xiies., Anonymi algorismus Salenensis, p. 3, 18 ds Mittellat. W. s.v., 446, 7 : prema species algorizmi additio licitur). La forme algorithme est le résultat d'un croisement de algorisme avec le gr. α ̓ ρ ι θ μ ο ́ ς, nombre (cf. esp. algoritmo); FEW t. 19, s.v. Ḫuwārizm.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 22.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Chesn. 1857. − Foulq.-St-Jean 1962. − Goblot 1920. − Guilh. 1969. − Lal. 1968. − Pil. 1969. − Prév. 1755. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

algorithme \al.ɡo.ʁitm\ masculin

  1. (Mathématiques) Suite finie et non ambigüe d’opérations ou d’instructions permettant de résoudre un problème ou d’obtenir un résultat.
    • Si on pouvait ranger dans un ordre méthodique les diverses transcendantes qui n’ont été connues et employées jusqu’ici que sous le nom de quadratures; si en étudiant leurs propriétés on trouvait les moyens de les réduire aux expressions les plus simples dont elles sont susceptibles dans l’état de généralité, et d’en calculer avec facilité les valeurs approchées lorsqu’elles deviennent entièrement déterminées; alors les transcendantes dont il s’agit, désignées chacune par un caractère particulier et soumises à un algorithme convenable, pourraient être employées dans l’analyse à peu près comme le sont les arcs de cercle et les logarithmes; les applications du calcul intégral ne seraient plus arrêtées, comme elles l’ont été jusqu’ici, par cette espèce de barrière qu’on ne tente plus de franchir lorsque le problème est ramené aux quadratures, et les solutions, à peine commencées par cette réduction, recevraient tous les développemens que comporte la nature de la question. — (Adrien-Marie Legendre, Traité des fonctions elliptiques et intégrales Eulériennes, tome 1, 1826-1829)
  2. (Logique) (Programmation informatique) Méthode générale pour résoudre un ensemble de problèmes, qui, appliquée systématiquement et d’une manière automatisée à une donnée ou à un ensemble de données, et répétant un certain nombre de fois un procédé élémentaire, finit par fournir une solution, un classement, une mise en avant d’un phénomène, d’un profil, ou de détecter une fraude.
    • L’algorithme de chiffrage dépend de certains paramètres que l'on appelle clé. La connaissance de la clé permet d'effectuer l’opération inverse, à savoir revenir de l'espace des cryptogrammes à l'espace des messages; cette opération s'appelle déchiffrage. — (Alexandru Spataru, Fondements de la théorie de la transmission de l'information, 1987, p. 145)
    • Aujourd’hui, les modèles mathématiques et les algorithmes prennent des décisions majeures, servent à classer et catégoriser les personnes et les institutions, influent en profondeur sur le fonctionnement des Etats sans le moindre contrôle extérieur. Et avec des effets de bords incontrôlables. — (Libération du 17.11.2018, Cathy O’Neil : « Les algorithmes créent leur propre réalité »[1])
    • En perpétuelle évolution, l'algorithme du moteur de recherche de Google détermine en fonction de plus de 200 critères l'ordre de la liste des sites répondant aux requêtes de chaque internaute. — (Jean-Luc FerréFaut-il avoir peur des algorithmes ?– Journal La Croix, page 14, 16 février 2016)
    • Il s’agit de familiariser les élèves avec les grands principes d’organisation d’un algorithme : gestion des entrées-sorties, affectation d’une valeur et mise en forme d’un calcul. — (Bulletin officiel de l’Éducation Nationale numéro 30 du 23 juillet 2009)
    • Utilisant pour code personnel des algorithmes beaucoup plus sophistiqués que le matériel standard de cryptage des données, il était en principe impiratable par les superordinateurs du gouvernement. — (Douglas Preston, Cauchemar génétique, traduit de l'américain, Robert Laffont, 1997 & L'Archipel, 2011)
  3. (Figuré) (Par analogie) Façon de raisonner.
    • En dépit de cette opposition largement partagée, l’équation politique est simple : résister à la chasse, c’est perdre les chasseurs sans gagner leurs contempteurs, et favoriser la chasse, c’est gagner les premiers sans perdre forcément les seconds. Cet algorithme, mécaniquement appliqué par le monde politique depuis des décennies, est peut-être en voie d’obsolescence. — (Stéphane Foucart, « En France, à l’exact inverse des discours tenus, tout semble être mobilisé pour favoriser le déclin de la biodiversité », Le Monde. Mis en ligne le 23 novembre 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ALGORITHME (al-go-ri-tm') s. m.
  • 1 En termes d'algèbre, procédé de calcul.
  • 2Genre particulier de notations. Algorithme différentiel.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cette senefiance est apelée algorisme de le [la] quele nous usons de tels figures : 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, Comput, f. 15. Quatre parties sont d'angorisme, assembler, abatre, dividier, multeplier, ib.

XVe s. Arismetique est science de gecter et compter par le nombre de angorisme et autre nombre commun, Deschamps, Art de faire chansons.

XVIe s. Avecques eulx [les Vénitiens] leur duc serenissime, Qu'on peut juger un chiffre [zéro] en algorisme, Marot, J. I, 80.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ALGORITHME, s. m. terme arabe, employé par quelques Auteurs, & singulierement par les Espagnols, pour signifier la pratique de l’Algebre. Voyez Algebre.

Il se prend aussi quelquefois pour l’Arithmétique par chiffres. Voyez Arithmetique.

L’algorithme, selon la force du mot, signifie proprement l’Art de supputer avec justesse & facilité ; il comprend les six regles de l’Aritmétique vulgaire. C’est ce qu’on appelle autrement Logistique nombrante ou numérale. V. Arithmetique, Regle, &c.

Ainsi l’on dit l’algorithme des entiers, l’algorithme des fractions, l’algorithme des nombres sourds. Voyez Fraction, Sourd, &c. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « algorithme »

De l’arabe الخوارزمي, Al-Khawarizmi, nom du mathématicien perse Al-Khwarizmi déformé d’après le grec ancien ἀριθμός, arithmós (« nombre »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀριθμὸς, nombre, avec l'article arabe, d'après Adelung et Étiene Quatremère ; d'après M. Reinaud, d'al Korismi, le Kharismien, célèbre mathématicien arabe, qui vivait sous le calife Almamoun, dans le premier tiers du IXe siècle ; étymologie bien préférable, puisqu'elle rend compte du g. Au XIIIe siècle, algorithme signifiait l'arithmétique avec les chiffres arabes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « algorithme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
algorithme algoritm

Évolution historique de l’usage du mot « algorithme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « algorithme »

  • Alors que TikTok devient de plus en plus populaire, les internautes se demandent comment fonctionne son algorithme de recommandation. Presse-citron, Voici les secrets de l’algorithme de TikTok
  • Depuis 2006, le recours aux algorithmes s’est généralisé, aussi bien dans le secteur privé que public. Police, justice, banques… Ils sont utilisés dans de nombreux domaines, que cela soit pour les procédures d’embauche, l’orientation scolaire, le fonctionnement des hôpitaux ou encore l’accès à des prestations sociales. , Algorithmes : alerte sur les risques de discriminations | Vie publique.fr
  • Selon Relida Limited, l’algorithme serait surtout destiné aux créateurs de sextoys : « Notre algorithme peut représenter un outil marketing car, pour la première fois, les entreprises pourront prouver l’efficacité de leurs produits », lit-on dans le même document. , Une entreprise crée un algorithme pour détecter l'orgasme féminin
  • La raison est toute simple : il tient à un algorithme opaque sur lequel l’entreprise refuse de s’exprimer et qui décide lui-même de l’ordre de présentation des photos selon des critères non communiqués. Entre autres mystérieuses ficelles, il apparaît que les images des influenceurs les plus dénudés sont davantage susceptibles de remonter dans les fils des utilisateurs de l’application. Mieux exposées, elles sont davantage « likées » et suscitent plus d’intéractions (partages, commentaires) qu’une photo lambda. L'Obs, L’algorithme secret d’Instagram favoriserait automatiquement les photos dénudées
  • Au début de la pandémie, ses équipes ont travaillé avec la start-up locale "Diagnostic Robotics" et le ministère de la Santé pour établir un questionnaire auquel la population est appelée à répondre sur son smartphone en cas d'apparition de symptômes liés au Covid-19. L'algorithme traite des données sur ces symptômes pour établir la probabilité d'infection d'une personne et recoupe ces informations avec celles de "millions d'autres", explique Kira Radinsk, patronne de Diagnostic Robotics. Capital.fr, Face au retour du coronavirus, Israël recourt à l’intelligence artificielle - Capital.fr
  • Instagram va s’assurer qu’il n’y a pas de biais raciaux sur son système de recommandation de contenu et sur ses algorithmes. Presse-citron, Instagram va contrôler son algorithme pour s’assurer qu’il n’y a pas de biais raciaux

Traductions du mot « algorithme »

Langue Traduction
Anglais algorithm
Espagnol algoritmo
Italien algoritmo
Allemand algorithmus
Portugais algoritmo
Source : Google Translate API

Synonymes de « algorithme »

Source : synonymes de algorithme sur lebonsynonyme.fr
Partager