La langue française

Aimantation

Définitions du mot « aimantation »

Trésor de la Langue Française informatisé

AIMANTATION, subst. fém.

Action d'aimanter, résultat de cette action.
A.− PHYSIQUE
1. Opération par laquelle on donne à un corps les propriétés de l'aimant. Anton. désaimantation :
1. L'être vivant, dit-on, naît toujours d'un être semblable à lui. Mais, avant la découverte de l'aimantation électrique, on aurait pu dire également que tout aimant avait pour origine un aimant préexistant. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 14.
2. État résultant de la transformation subie par un corps placé dans un champ magnétique :
2. Lorsque l'on supprime le courant, certains matériaux très perméables aux lignes de force se trouvent immédiatement désaimantés, d'autres conservent une aimantation rémanente en dehors de tout champ extérieur. Bader-Th.1962, p. 47.
Rem. Syntagmes a) Subst. + adj. : aimantation permanente ,,Propriété magnétique que conserve un corps ferromagnétique en dehors de toute influence extérieure`` (Siz. 1968); aimantation rémanente ou résiduelle ,,Aimantation qui subsiste après la suppression du champ magnétisant...`` (ibid.; cf. également Uv.-Chapman 1956, Rob., Quillet 1965, Lar. 3, Pt Rob. et ex. 2); aimantation temporaire (cf. Lar. 3 et Pt Rob.). b) Subst. + de + subst. : intensité d'aimantation ,,Quotient du moment magnétique par le volume de l'aimant`` (Quillet 1965; cf. également Uv.-Chapman 1956, Pt Rob., Laitier 1969).
B.− Par métaph. Force d'attraction, attirance physique ou spirituelle.
1. [En parlant d'une réalité physique] Rare :
3. Quel est l'alpiniste résolu qui n'a pas dû lutter, au tournant d'un sentier à pic, contre l'aimantation vertigineuse, l'appel du gouffre. L. Daudet, Le Napus,1927, p. 118.
2. [En parlant d'une pers., du regard, de l'esprit d'une pers., etc.] :
4. 21 dimanche. Anniversaire. MmeBussac parle très bien du pauvre mendiant Moreau, accusé par M. Ardouin. Elle comprit, je crois, l'aimantation. Qui n'a ni le misérable narcotisme du tabac, ni la mauvaise et funeste excitation des alcools, a besoin de palper de la chair de femme et de manier la femme aimée. J. Michelet, Journal,août 1859, p. 484.
5. ... il [Enjolras] tenait trop de Saint-Just, et pas assez d'Anacharsis Clootz; cependant son esprit, dans la société des amis de l'ABC, avait fini par subir une certaine aimantation des idées de Combeferre; depuis quelque temps, il sortait peu à peu de la forme étroite du dogme et se laissait aller aux élargissements du progrès, ... V. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 429.
6. Et une sorte d'aimantation attire et retient si inséparablement les uns auprès des autres certains caractères de physionomie et de mentalité que quand la nature introduit ainsi une personne dans un nouveau corps, elle ne la mutile pas trop. M. Proust, À la recherche du temps perdu,À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 685.
7. Mais je suis commandée par lui, aimantée par lui. L'aimantation, c'est aussi un amour, autant que la promiscuité. C'est une passion autrement ancienne et féconde que celle qui s'exprime par les yeux rougis de pleurs ou se manifeste par le frottement. J. Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu,1935, II, 8, p. 145.
Prononc. : [εmɑ ̃tasjɔ ̃]. − Rem. Besch. 1845 indique une initiale de qualité [e].
Étymol. ET HIST. − 1749-1767 technol. « communication de la force magnétique de l'aimant au fer » (Buffon, Hist. naturelle, Des minéraux, Traité de l'aimant, art. 2 ds Dict. hist. Ac. fr. : Changement qui ne peut provenir que de l'aimantation des mines ferrugineuses). Dér. de aimanter*; suff. -ation (-tion*).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 28.
BBG. − Bader-Th. 1962. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Bréz. 1969. − Chesn. 1857. − Comte-Pern. 1963. − Duval 1959. − Électron. 1963-64. − Laitier 1969. − Littré-Robin 1865. − Privat-Foc. 1870. − Sc. 1962. − Siz. 1968. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

aimantation \ɛ.mɑ̃.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’aimanter.
    • Cela provient de ce que le champ magnétisant dans l'intérieur de grains de fer, est, en réalité, très petit, à cause du champ démagnétisant dû à l'aimantation. — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures; Annales de Chimie & de Physique, 7e série, t.V, Juillet 1895)
  2. (Figuré) Action d'attirer, de séduire.
    • On voyait ses yeux noirs briller puis, tout à coup, à la suite d'une dilatation volontaire des pupilles, cet éclat s'amortissait pour se noyer dans la chaude et trouble aimantation des prunelles. On en subissait malgré soi l'attirance. J'en fus moi-même comme fasciné. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AIMANTATION. n. f.
Action d'aimanter.

Littré (1872-1877)

AIMANTATION (è-man-ta-sion) s. f.
  • Terme de physique. Action d'aimanter. L'aimantation d'un paratonnerre par la foudre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aimantation »

 Dérivé de aimanter avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aimantation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aimantation ɛmɑ̃tasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « aimantation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aimantation »

  • La violence exerce un phénomène d’aimantation. Notamment chez des jeunes en mal identitaire, cela crée le sentiment d’une mission, d’un statut, d’une reconnaissance. De Dominique de Villepin / Le Figaro, 20 janvier 2015
  • Bien sûr, la puissance d’aimantation varie selon les individus. Sa force est en effet inversement proportionnelle à la pratique d’une activité créatrice, qu’elle soit artisanale, intellectuelle ou artistique. N’en déplaise aux artistes de la confusion mentale, il existe également de fortes différences entre les sexes. Ainsi, les jeunes filles semblent globalement bien mieux résister que les jeunes garçons aux formes les plus aiguës de cyberaddictions, tout en étant inversement plus attachées qu’eux à leur smartphone[1]. Une double explication peut être donnée à ce phénomène. En premier lieu, les méthodes éducatives conçues et mises en œuvre de façon écrasante par des femmes, répondent mécaniquement aux aspirations des filles en reléguant la créativité masculine au rang d’une imprévisible et incontrôlable marginalité. Synchronisées à l’école, les filles ont moins de temps à consacrer à la mise en phase avec internet. En second lieu, la programmation génétique du sexe masculin vers la chasse l’entraîne irrémédiablement vers l’espace de curiosité de la toile, où pullulent les proies féminines comme les adversaires virtuels masculins avec lesquels il peut se mesurer par le jeu. À l’inverse, la programmation génétique féminine vers la transmission de la vie réduit l’attractivité de la toile, à moins qu’il ne s’agisse que de séduire pour enfanter en rêve.  Le HuffPost, Internet fait de nous des esclaves psychiques en nous traitant comme des animaux | Le HuffPost
  • Arabi-Hashemi et Leinenbach ont tourné ce défaut à leur avantage. En modifiant la vitesse de balayage et l’intensité du faisceau laser qui fusionne la poudre en particules, ils modifient la taille et la durée des bains de fusion. Les plus petits bains présentent un diamètre de 200 micromètres et une profondeur de 50 micromètres, les plus grands un diamètre de 350 micromètres et une profondeur de 200 micromètres. Les grands bains favorisent l’évaporation de l’azote de l’alliage; l’acier qui se cristal-lise présente alors une forte proportion de ferrite magnétisable. Dans les petits bains, l’alliage fait prise beaucoup plus rapidement, sans libérer son azote; l’acier se cristallise alors surtout sous forme d’austénite non magnétisable. Lors de ces essais, les chercheurs doivent passer en revue de minuscules échantillons millimétriques de métal pour en déterminer avec précision la teneur en azote, l’aimantation et le rapport volumétrique d’acier austénitique et d’acier ferritique. Cela nécessite des méthodes d’analyse très poussées que l’on trouve à l’Empa. Les alliages à mémoire de forme se font intelligents , Aimants fraîchement imprimés – Enerzine
  • Pour les physiciens rêvant d'une nouvelle révolution technologique, parvenir à contrôler l'aimantation d'un matériau à l'aide d'un simple champ électrique, et ce à température ambiante, est comme la quête d'un Graal. L'exploit vient d'être réalisé avec un multiferroïque. Futura, Contrôler l'aimantation grâce à un champ électrique : les matériaux multiferroïques l'ont fait
  • Une équipe internationale est parvenue à observer pour la première fois un phénomène d’aimantation prédit par un chercheur japonais en 1966. Le Monde.fr, De nouvelles propriétés magnétiques révélées par un jeu de taquin électronique
  • L'aimantation d'un matériau résulte de l'alignement des micro-aimants portés par les atomes qui le constituen: ils s'organisent spontanément pour minimiser l'énergie. Science-et-vie.com, Au fil du temps, un aimant aimante-t-il moins ? - Science & Vie
  • En prenant par exemple une couche de métal non-magnétique en sandwich entre deux couches de métal ferromagnétique (du fer par exemple), il est possible de faire énormément varier la résistance électrique de l'ensemble sous l'effet d'un champ magnétique. Ce champ magnétique externe joue ici sur le spin des électrons dans les deux couches ferromagnétiques, modifiant le parallélisme de l'aimantation de l'un par rapport à l'autre, ce qui permet de créer cet effet de magnétorésistance géante. Clubic.com, Le graphène et les matériaux en 2D détromperont-ils la loi de Moore ?
  • De quoi s'agit-il ? Tout simplement, comme sur Terre, en grande partie de l'aimantation prise par des laves qui se figent dans le champ magnétique de la planète. Elles conservent donc l'intensité et la direction locale de ce champ, parfois pendant des milliards d'années si les roches ne sont pas portées à des températures réinitialisant leur mémoire magnétique. Dans le cas de notre Planète bleue, ces roches ont permis de découvrir les migrations et mêmes les inversions des pôles magnétiques. Futura, Mercure : son champ magnétique a-t-il connu des inversions comme celui de la Terre ?
  • Barbès est un point d’aimantation pour ceux qui arrivent, notamment d’Afrique, mais peu à peu l’immobilier les pousse à l’extérieur. Les biffins dont je parle sont organisés porte Montmartre mais d’autres se sont fait virer par la police et les riverains quand ils s’installaient sous le métro aérien à Barbès. Actuellement il y a des réflexions qui se font pour essayer d’édifier un autre carré de biffins du côté de Château Rouge. France Culture, Marc Villard : "Barbès est un point d’aimantation pour tous ceux qui arrivent mais peu à peu l’immobilier les pousse à l’extérieur"

Traductions du mot « aimantation »

Langue Traduction
Anglais magnetization
Espagnol magnetización
Italien magnetizzazione
Allemand magnetisierung
Portugais magnetização
Source : Google Translate API

Synonymes de « aimantation »

Source : synonymes de aimantation sur lebonsynonyme.fr

Aimantation

Retour au sommaire ➦

Partager