La langue française

Ail, aulx

Définitions du mot « ail, aulx »

Trésor de la Langue Française informatisé

AIL, AULX, subst. masc.

I.− BOT. et lang. commune.
A.− Plante dont la partie sous terre est un bulbe arrondi (tête), composé de la réunion de plusieurs bulbilles ou caïeux (connus sous le nom vulgaire de gousses), serrés et enrobés dans une enveloppe parchemineuse, généralement utilisé comme condiment et, dans certaines régions ou dans certains pays, comme aliment ou comme médicament; p. méton. ce bulbe :
1. ... qu'est-ce qu'un berger? un malheureux en haillons et mourant de faim, qui gagne cinq sous à conduire quelques brebis galeuses sur le pavé des grandes routes. Qu'est-ce qu'une bergère? un gros morceau de chair qui a le visage roux, les mains rouges, les cheveux gras, qui sent le beurre et l'ail. J. Janin, L'Âne mort et la femme guillotinée,1829, p. 37.
2. Nos cavaliers de Naplouse entrent seuls dans la ville, et vont avertir le gouverneur de notre arrivée. Pendant qu'ils portent notre message, nous ôtons nos souliers, nos bottes et nos sous-pieds de drap, qui sont susceptibles de prendre la peste, et nous chaussons des babouches de maroquin, nous nous frottons d'huile et d'ail, préservatif que j'ai imaginé d'après le fait connu à Constantinople, que les marchands et les porteurs d'huile sont moins sujets à la contagion. A. de Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 436.
3. Revenu par un froid cinglant. − Fait allumer du feu. − Dîné avec des viandes froides et de l'ail. Ai remarqué que l'ail influe beaucoup sur la pureté de la voix, ce qui justifierait jusqu'à un certain point l'emploi effréné de l'oignon par MlleMars, ce timbre de cristal de roche. J. Barbey d'Aurevilly, Deuxième Memorandum,1839, p. 402.
4. Si votre mari peut réaliser ce programme, il fera certainement fortune plus rapidement que par l'imprimerie, et je ne m'étonne plus de lui voir négliger cet établissement, reprit Boniface en se tournant vers l'atelier désert où Kolb assis sur un ais frottait son pain avec une gousse d'ail; ... H. de Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 568.
5. L'ail est riche en huile volatile sulfureuse. Dorvault, Officine, ou Répertoire général de pharmacie pratique,1844, p. 37.
6. Dès l'arrivée de l'orchestre, il se répandit dans le salon un vague parfum d'ail qui se précisa de plus en plus. C'est une odeur locale qui se retrouve dans presque tous les bals. On pense, dans le pays, que sans un peu d'ail les bals sont fades comme les gigots. E. About, La Grèce contemporaine,1854, p. 429.
7. L'ail possède des propriétés médicales très nombreuses; sa vertu vermifuge est connue. On le considère en outre comme fébrifuge, diurétique, antiseptique, antiscorbutique. Bouillet1859.
8. 20 septembre 1850. Propriétés de l'ail. Des hémorragies capillaires nocturnes de la muqueuse buccale sont arrêtées par de l'ail broyé. Les hémorragies plus graves seront-elles arrêtées? L'ail exerce-t-il une influence directe sur le sang? C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 31.
9. En rentrant chez nous, j'ôtai mon habit noir et ma culotte, mes souliers à boucles, et mon chapeau. Le père Gérard monta, puis le curé. Notre journée était perdue; mais Marguerite avait préparé pour nous un gigot à l'ail, dont nous mangeâmes la moitié de bon appétit, en vidant un cruchon de cidre et causant de nos affaires. Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 216.
10. Son haleine, bien que venue de loin, apporta au baron ce souffle d'ail qu'exhalent les gens du midi ainsi que des fleurs leur parfum. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Duchoux, 1887, p. 703.
11. Philippe et Ragotte vivent comme au temps de l'évangile. Une soupière sur une petite table, pas une goutte de bouillon dans la soupe; après, une tête d'ail, et de l'eau à boire : le vin tombe dans les jambes à Ragotte. On cherche leur tente. Les chameaux ne doivent pas être loin. L'ail leur donne appétit pour manger beaucoup de pain. J. Renard, Journal,1903, p. 833.
12. La porte poussée, on se trouvait dans une resserre de brouettes et d'outils. Des tresses d'ail, des bottes de thym mettaient là une odeur rustique et vive. H. Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 121.
Rem. 1. Syntagmes indiquant des plats ou des préparations où l'ail tient une place importante : gigot à l'ail, morue à l'ail, saucisson à l'ail, sauce à l'ail, soupe à l'ail, etc. 2. Plur. de ail, ails ou aulx (surtout littér.) :
13. Dans la rue de Tournon toute noire, un trou de lumière sous un auvent, où pendent des choux-fleurs et des paquets d'aulx. Un rassemblement devant. C'est une fruitière, ... E. et J. de Goncourt, Journal,oct. 1870, p. 647.
14. ... parce que je m'embête et que je veux voir de petites bêtes rouges sur les choux, les ails (on dit aulx), les lys. Je m'embête. F. Jammes, De l'angélus de l'aube à l'angélus du soir,1898, p. 234.
15. Rien ne menaçait pourtant mon heureux été de sel bleu et de cristal, mon été à fenêtres ouvertes, à portes battantes, mon été à colliers de jeunes aulx d'un blanc de jasmin... Colette, La Naissance du jour,1928, p. 33.
Certains grammairiens recommandent l'emploi du sing. de préférence au plur. :
16. On est souvent embarrassé dans l'emploi de ce mot au nombre pluriel. Doit-on dire : Craignez-vous les ails, ou craignez-vous les aulx? Ce substantif et presque tous ceux qui finissent en ail, en al et en eau, changent au pluriel cette terminaison en aux, et le mot dont il s'agit ne souffre pas d'exception; mais il vaut mieux l'employer au singulier. On a mis de l'ail dans cette salade. É. Molard, Le Mauvais langage corrigé,1810, p. 12.
17. Locut. vic. J'ai acheté des ails, des aulx; Locut. corr. J'ai acheté de l'ail, des têtes d'ail. L. Platt, Dict. critique et raisonné du langage vicieux ou réputé vicieux,1835, p. 14.
CHIM. Essence d'ail. ,,Essence complexe tirée de l'ail (...) elle comprend trois constituants principaux dont le premier serait le bisulfure d'allyle et de propyle, les autres le bisulfure et le trisulfure d'allyle.`` (Lar. 20e).
B.− Spéc. Genre de plantes comprenant l'ail proprement dit (l'ail cultivé, l'ail commun, supra A), l'échalote, l'oignon, le poireau, la ciboule, la civette, etc. :
18. Ail. Les botanistes réunissent sous ce nom plusieurs plantes potagères que nous distinguons les unes d'avec les autres par des noms particuliers. Brard1838.
19. Chez diverses espèces du genre Ail (Allium), on trouve pêle-mêle dans une même inflorescence (...) des fleurs pédonculées et de petits bulbes sessiles. Plantefol, Cours de botanique et de biologie végétale, t. 1, 1931, p. 555.
20. Les Allium (Ail, Poireau, Oignon, Échalotte, Ciboule, etc.) produisent des essences sulfurées à l'odeur « sui generis » qui les fait utiliser comme condiments. Botanique,1960, p. 1208 (encyclopédie de la Pléiade).
Ail sauvage, fleur d'ail :
21. J'ai pris la liberté de vous envoyer de notre ail sauvage, qui est une fort jolie fleur. Il se peut qu'elle n'embaume pas en arrivant, mais mise dans l'eau elle n'a aucune odeur. P. Mérimée, Lettres à Madame de Beaulaincourt,1870, p. 50.
22. Tout est sec et propre dans cet horrible endroit incessamment lavé et brossé et rebrossé par la mer et par le vent. L'ail sauvage même, et les œillets de sable, et les farigoulettes, n'y peuvent prendre racine. P. Claudel, Protée,1reversion, 1914, I, 3, p. 316.
23. Un porteur nous apporte une des plus curieuses fleurs que j'aie vues. Une vingtaine de clochetons pentagonaux, largement ouverts, disposés autour d'un point central (comme la fleur d'ail), pédoncules mous et un peu retombés. A. Gide, Le Retour du Tchad,1928, p. 999.
Rem. Le mot entre aussi dans les syntagmes désignant différentes espèces d'ail : ail aux ours, ail de chien, ail rose, ail à toupet, ail Moly ou doré, etc.
II.− Emplois et loc. fig.
A.− Pop. [En parlant d'une chose, d'une attitude, etc.] Puer l'ail, être à l'ail. Être savoureux, quoique un peu vulgaire :
24. La conversation va, menée par Sari et Lagier, à l'esprit des bas comiques, aux drôleries des Christian, des Alexandre Michel, des Bache : la fleur de la pourriture, quelque chose de plus bas et de plus avili que l'argot. Il y a, entre l'argot et cette langue faite d'idiotismes convenus, de phrases qui n'ont plus de sens, de mots dévoyés, de locutions de passe, la distance du bagne au foyer de cabot. L'argot, au moins, pue l'ail; cela sent la capote. E. et J. de Goncourt, Journal,févr. 1863, p. 1238.
25. ... Giraud, donne à la princesse et à ses habitués du mercredi, un dîner tout provençal, commençant par la bouillabaisse, en passant par la brandade et finissant par l'aïoli. Un excellent, fin et curieux dîner, tel qu'on pouvait l'attendre de ce charmant vicieux de vieil universitaire, aspirant par la princesse aux 30.000 francs du Sénat. La princesse, qui est dans ses jours où elle ne boit, ni ne mange, est toute gaie dans cette gaieté un peu à l'ail qui l'entoure. E. et J. de Goncourt, Journal,avr. 1868, p. 423.
26. ... il fait sombre dans le grenier, et nous nous attardons à des images qui nous font rire, des Albert Guillaume, d'un raide! Tout d'un coup nous sursautons, car quelqu'un ouvre la porte en demandant d'un ton à l'ail : « hé! qui peut faire cet infernal tapage dans l'escalier? » Nous nous levons, graves, les bras chargés de livres, et nous disons posément : « bonjour, monsieur », maîtrisant une envie de rire qui nous tord. C'est le gros sous-maître à figure réjouie de tout à l'heure. Colette, Claudine à l'école,1900, pp. 24-25.
B.− Sentir l'ail.
1. Proverbial :
27. Les taverniers ne jouissent pas d'une réputation très avantageuse. On n'en voit guère de vieux, remarque un moraliste du temps : c'est que le métier les pourrit. Ils peuvent bien gagner de l'argent et devenir riches; mais, recommandait le même auteur, n'épousez jamais veuve ou fille de tavernier : « le mortier sent toujours l'ail qu'on y a broyé. » E. Faral, La Vie quotidienne au temps de saint Louis,1942, p. 77.
2. IMPRIMERIE :
28. ... lorsqu'il [l'imprimeur] a bien corroyé ce cuir, et qu'il sent, en terme d'imprimerie, l'ail, c'est-à-dire, qu'il est bien échauffé, il prend de la mauvaise huile ou du cambuis de la grenouille de la presse, qu'il étend dessus, ... A.-F. Momoro, Traité élémentaire de l'imprimerie,1794, p. 29.
3. Infra C (ex. 30).
C.− Argot :
29. Ail (à l'). Brillant, reluisant. Terme militaire : un mors astiqué à l'ail. L. Rigaud, Dict. d'argot moderne,suppl. 1888, p. 397.
30. Le comble de la patience c'est d'astiquer une lame de sabre jusqu'à temps qu'elle sente l'ail. (Argot du peuple). Ch. Virmaître, Dict. d'argot fin-de-siècle,suppl. 1899, p. 74.
31. Et de l'ail! Et plus. Ex. : Ça m'à coûté 25 pistoles et de l'ail. Verr.-On. t. 1 1908, p. 25.
L'ail. ,,Le monde des tripades [ripailles].`` (Bruant 1901). D'où les expr. manger, bouffer de l'ail, taper l'ail.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [aj]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 transcrivent le mot avec [a:] long. Enq. : /aj/. 2. Homon. − Cf. aïe (interj.). 3. Dér. et composés : ailfer (cf. Besch. 1845), aillade, aillée, ailler (cf. Lar. encyclop.), aillie, ailloli(s), ailloliser (cf. ibid.), alliacé, allière. 4. Forme graph. − ,,Ail a deux pluriels : ails en botanique; aulx dans le sens de plante potagère. Cette 2eforme est de moins en moins usitée`` (Ortho-vert 1966; cf. aussi Grev. 1964, § 283). 5. Hist. − La prononc. mod. est déjà signalée par Land. 1834 : aye, plur. ô (cf. aussi Besch. 1845); Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,prononc. ail en mouillant l'l final`` (cf. aussi Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851, Poit. 1860 et Littré qui précise : ,,ll mouillées, et non aye``); DG : ày; au plur. aulx : ó et ails : ày' (botanique).
Étymol. ET HIST. − 1165-1170 « plante liliacée dont le bulbe d'odeur forte, est utilisé en cuisine », emploi fig. pour désigner une valeur minime (Benoit de Ste Maure, Troie, éd. Joly ds Gdf. Compl. : Ne li valurent puis deus alz). Du lat. allium « id. » dep. Plaute, TLL s.v., 1619, 46.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 211. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 149, b) 317; xxes. : a) 325, b) 404.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Alex. 1768. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Comm. t. 1 1837. − Dumas 1965 [1873]. − Duval 1959. − Fér. 1768. − Fromh.-King 1968. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 104. − Grimaud (F.). Petit glossaire du jeu de boules. Vie Lang. 1969, no191, p. 110. − Hanse 1949. − Lar. méd. 1970. − Lar. mén. 1926. − Lav. Diffic. 1846. − Lemeunier 1969. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Pope 1961, § 312, 382, 387, 666, 707. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Thomas 1956. − Tondr.-Vill. 1968.

Wiktionnaire

Nom commun

ail \aj\ masculin

  1. (Botanique) (Cuisine) Espèce de plante à bulbe de la famille des liliacées (classification classique) ou des amaryllidacées (classification phylogénétique) à bulbe composé de plusieurs petites gousses réunies sous une enveloppe commune. Il est utilisé en cuisine. D’une odeur et d’un goût très fort et piquant dû notamment à des composés de soufre.
    • Front-de-Bœuf a été brûlé vif pour une faute bien moins grave ; car il tenait bonne table pour ses prisonniers ; seulement, on avait mis trop d’ail dans les ragoûts. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • On peut également citer le jus de gousse d’ail pressée employé au début du XXe siècle par les lunetiers pour parfaire le maintien des verres dans leur monture […] — (Isabelle Garraud, Éditorial, Collage actualités, février 2009)
    • De la même façon, une céréale cultivée pourra souffrir de l’emploi d’un antigraminées. Les autres monocotylédones (famille des liliacées, par exemple l’ail, la ciboulette…) ne sont pas forcément sensibles aux antigraminées. — (Éliane Lachuer, Les Produits phytosanitaires : Distribution et application, t. 1, Educagri éditions, Dijon, 2003, 2007, rééd. 2012, p. 187)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AIL. (Il se prononce Aye.) n. m.
Espèce d'oignon de la famille des Liliacées, d'une odeur et d'un goût très forts, composé de plusieurs petites gousses réunies sous une enveloppe commune. Une tête d'ail. Une gousse d'ail. Un gigot de mouton à l'ail. Frotter son pain d'ail. Sentir l'ail. Il y a des aulx cultivés et des aulx sauvages. Les botanistes disent également Ails, au pluriel. Il cultive des ails de plusieurs espèces.

Littré (1872-1877)

AIL (all, ll mouillées, et non aye) s. m.

Au plur. aulx (ô).

  • 1Espèce d'oignon d'une odeur très forte, composé de plusieurs petites gousses réunies sous une seule enveloppe. Une tête d'ail, une gousse d'ail. Tu peux choisir, ou de manger trente aulx, Ou…, La Fontaine, Pays. Ne vous souvenez-vous plus des premiers consuls, dont les paroles sentaient les aulx et la viande crue ? Guez de Balzac, Lettr. I, 9.
  • 2 En termes de botanique, et considéré comme plante, il fait ails au pluriel. Il cultive des ails de plusieurs espèces
  • 3Ail de chien, nom vulgaire du muscari en grappe (liliacées).

PROVERBE

Le mortier sent toujours les aulx, c'est-à-dire on se ressent toujours de son éducation, de ses anciennes habitudes, etc.

HISTORIQUE

XIIIe s. Trop tost se vante qui aulx plante, Chans. historiques, Leroux de Lincy, t. I, p. 264. Tousjours le mortier sent les aulx, ib. t. I, p. 323. Li ails vaut contre morsure de beste venimeuse, et por chou [cela] l'apele on triacle de vilains, Alebrand, f. 58. Tuit cil qui sont dehors Paris, et verdent à Paris auz, oingnons, poiraus… doivent chascun quatre deniers l'an, Liv. des Mét. 334. Ne lor lessasse demorer Vaillant ung ail, se ge peüsse, Que tout en ma borce n'eüsse, la Rose, 13123. Ne qu'el n'ait pas ses levres ointes De sopes, d'aulx, ne de char grasse, ib. 13515. Tant ot mangié bon buef as aus, Et du cras humé qui fu chaus, Que la pance ne fu pas mole, Ainz li tent com corde à citole, Rutebeuf, 282. Ne bone char de buef as auz, Fabl. Barb. IV, p. 83.

XIVe s. On dit que compaignie ne vault un ayl pellé, S'amour et courtoisie n'y est et loyauté, Guesclin. 862, var.

XVe s. Oignons, aulx, pois, feves, olietes, Froissart, II, III, 35.

XVIe s. Il delaissera toutes espiceries, ails, oignons, etc. Paré, V, 9. On fera essay premierement en y appliquant des aulx pilés dessus, Paré, V, 21. Une gosse d'ails, Froissart, XV, 26. Le suc exprimé d'un ail cuit, meslé avec un peu d'aloé, Froissart, XVIII, 57. Teste d'ail, Froissart, XXIV, 27.

REMARQUE

Le pluriel aulx devient de moins en moins usité.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AIL. Ajoutez :
4Arbre à l'ail, nom de plusieurs plantes dont certaines parties exhalent une odeur d'ail, par exemple, le petiveria alliacea.
5Nom donné à une espèce de corps étranger qui se trouve dans le grain. Le grain à nettoyer tombe, de haut en bas, dans un courant d'air vertical suffisant pour enlever toutes les matières plus légères que le bon grain : l'ail, le blé germé, le blé noir…, Mém. Soc. centr. d'agric. 1874, p. 477.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AIL, en Latin allium, s. m. (Hist. nat.) herbe dont la fleur approche en quelque maniere de celle du lis : elle est composée de six feuilles ; le pistil en occupe le milieu, & devient dans la suite un fruit arrondi & divisé en trois loges remplies de semences presque rondes. Ajoûtez au caractere de ce genre les fleurs qui naissent en bouquets sphériques, les racines composées de tuniques qui enveloppent plusieurs tubercules charnus, & les feuilles de la plante qui ne sont point en tuyau comme celles de l’oignon. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Ail, (Jardinage.) Rien n’est si fort que l’odeur de cette plante ; elle rend l’appétit aux animaux dégoûtés, & il y a des pays où l’on en met dans les viandes à rôtir. On enfonce les cayeux en terre de trois ou quatre pouces à la fin de Février, & à autant de distance l’un de l’autre. On les sort de terre à la fin de Juillet pour les faire sécher dans un lieu convenable, & les garder d’une année à l’autre. (K)

* Ail, (Mat. med.) On tire des gousses de l’ail dans l’analyse chimique un phlegme limpide, qui a le goût & l’odeur de l’ail, d’abord un peu acide & salé, puis moins salé & fort acide ; une liqueur limpide fort acide & enfin acerbe ; une liqueur limpide roussâtre, soit un peu acide, soit alkaline urineuse & pleine de sel volatil urineux ; un sel volatil urineux concret ; une huile épaisse, & de la consistance d’extrait.

La masse noire restée dans la cornue, calcinée pendant 9 heures au feu de réverbere, a donné des cendres dont on a tiré par lixiviation du sel fixe salé. Ainsi l’ail est composé d’un sel ammoniac uni avec beaucoup d’huile, soit subtile, soit grossiere, acre, mais capable d’une grande expansion.

Il contient des parties subtiles, actives, acres & un peu caustiques : actives, si on en met à la plante des piés en emplâtre, l’haleine sentira l’ail : acre, cette qualité se discerne au goût : caustique, c’est une suite de l’analyse chimique & d’autres expériences.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ail »

Du latin allium, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. alh, aill ; catal. all ; espagn. ajo ; ital. aglio ; de allium ou alium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ail »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ail eil

Évolution historique de l’usage du mot « ail »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ail »

  • La haine, pour celui qui ne hait point, c'est un peu comme l'odeur de l'ail pour qui n'en a pas mangé. De Jean Rostand / Pensées d'un biologiste
  • Une caresse d'ail revigore, un excès d'ail endort. De Curnonsky
  • Le meilleur ail ne remplace pas l’oignon. De Proverbe haoussa
  • Avec un saucisson à l'ail, on se sent moins seul. De Paul Claudel
  • Manger de l'ail. Ca rajeunit l'organisme et ça éloigne les importuns. De Alexandre Vialatte
  • L’ail est à la santé ce que le parfum est à la rose. De Proverbe provençal
  • Même lavé à l'eau de rose, l'ail ne perd pas son odeur. De Proverbe indien
  • - Peler et dégermer les gousses d'ail. ladepeche.fr, Recette : Pommes de terre primeurs de Noirmoutier tapées à l'ail - ladepeche.fr
  • Certains consomment une telle quantité d'ail pour souffler dans la trompette de la renommée qu'ils pompent tout l'air aux autres. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles Pensées échevelées
  • Ajouter de la tomate et de l’origan, ça devient italien ; du vin et de l’estragon, ça devient français ; du citron et de la cannelle, ça devient grec ; de la sauce de soja, ça devient chinois ; ajouter de l’ail, ça devient bon ! De Alice May Brock
  • Je ne suis ni l'aile droite ni l'aile gauche. Je suis l'oiseau. De Proverbe indien
  • Le canari ne porte que ses ailes, mais ses ailes le portent. De Wole Soyinka / La Danse de la forêt
  • L’attente est pareille à des ailes. Plus les ailes sont fortes, plus le vol est long. De Djalal al-dîn Rûmi
  • Les quinquagénaires sont des impatients. Comme si l'approche de la vieillesse nous donnait des ailes. Des ailes qui ne procurent pas l'assurance de voler bien haut. De Gilles Archambault / Les Choses de la vie
  • On raconte que le battement d'une aile de papillon à Honolulu suffit à causer un typhon en Californie. Or, vous possédez un souffle plus important que celui provoqué par le battement d'une aile de papillon, n'est-ce-pas ? De Bernard Werber / La Révolution des fourmis
  • Isabelle et Stéphane Serrecourt exploitent en GAEC avec Florian Sanfélix les 155 ha du domaine de la Hune à Lavardens, auquels s’ajoutent 30 ha en fermage à "Gardés", sur la commune de Castin. Pionniers sur le tout bio depuis le début les années 70, ils ont procédé la semaine dernière à la récolte mécanisée de l’ail blanc, dont les gousses de plantation, mises en place début novembre dernier dans des conditions pas trop favorables, provenaient de la Drôme. La machine arrache et équeute l’ail, sous la surveillance de trois personnes. La récolte de 6 ha sera stockée trois semaines au domaine, le reste est porté aux Silos vicois. Le tout sera dirigé par la suite vers un grossiste à Beaumont-de-Lomagne. Sur l’autre versant, 15 ha semés de lentilles sont en fleurs. Plus loin, les épis de blé biscuit si recherché pour ses protéines frémissent au soleil. /Photo DDM. ladepeche.fr, Castin. La récolte de l’ail bio - ladepeche.fr
  • Compte tenu de sa place éminente parmi les aliments les plus complets, l’ail au quotidien est excellent pour la santé. Pas toujours digeste, il est toutefois conseillé de diminuer sa consommation en cas de diarrhées et autres effets secondaires troublants le transit. Le principal effet de l’ail est de protéger le métabolisme et le bon fonctionnement du corps et des organes. L’ail intervient comme bouclier à l’extérieur, empêchant le passage de certains agents infectieux dans l’organisme. En outre, à l’intérieur, on le compare parfois à une tornade qui nettoie tout sur son passage et qui favorise une bonne circulation sans détruire les bonnes bactéries de l’organisme. Actualités Santé, L'ail : les pouvoirs ignorés d'un aliment olympique ! - Actualités Santé
  • La balance de cuisine d’Antonio Gaïta affiche un poids impressionnant : 1,090 kg. C’est son nouveau record personnel pour un ail récolté dans son potager, il y a quelques jours. www.lejdc.fr, Un ail au poids record récolté par un Nivernais - La Machine (58260)
  • Dans le Tarn, la récolte de l'ail rose a débuté. Les agriculteurs n'ont que l'embarras du choix pour recruter des saisonniers. Franceinfo, Tarn : une multitude de jeunes saisonniers récoltent l'ail rose
  • Recette: Pommes de terre primeurs tapées à l'ail Femina, Femina | Recette: Pommes de terre primeurs tapées à l'ail
  • La daurade Sébaste s’appelle aussi Rascasse. Une recette toute simple qui grâce à l’ail met la chair de la Sébaste en valeur. Recette à déguster chaude ou froide, à vous de choisir ! France Bleu, Rôti de Daurade Sébaste à l’ail
  • Depuis quelques jours l’ail de Lomagne est en grande partie récolté cette année. La campagne lomagnole était en pleine effervescence, les tracteurs, accompagnés des ramasseurs, sont partout. Pour confectionner les traditionnelles tresses, l’ail est ramassé à la main en fanes. Pour la vente sous forme de têtes d’ail, c’est la machine qui arrache et équeute l’ail. Quelque soit la méthode choisie, le ramassage de l’ail nécessite une main-d’œuvre importante… On retrouve dans les champs l’ambiance conviviale d’antan avec la participation de la famille, des amis ou des voisins. La météo a été capricieuse et a apporté quelques difficultés pour la récolte, la deuxième étape cruciale va commencer : le séchage, traditionnel sur barre ou en séchoir à ventilation mécanique. L’ail de Lomagne sera ensuite pelé manuellement avant d’être commercialisé et dégusté sous différentes formes : macarons pour les plus modernes, tourin ou Pan Tintat pour ceux qui sont attachés à la tradition. Cette année en raison du Covid-19, vous ne pourrez pas profiter de la traditionnelle fête de l’ail, mais vous trouverez l’emblème de la Lomagne sur les marchés le samedi matin avec nos producteurs. ladepeche.fr, Beaumont-de-Lomagne. Récolte : quand l’ail embaume la Lomagne - ladepeche.fr
  • Si vous n'avez pas eu le temps de les planter à l'automne ou que votre terre était trop détrempée pour les bulbes, sachez que vous avez encore la possibilité d'installer les aulx en pleine terre maintenant. France Bleu, Il est encore temps de planter de l'ail !
  • La météo était au rendez-vous, ce dimanche, et cela a incité les badauds à venir découvrir la 54e  édition de la foire du terroir de Feignies. Entre 10 000 et 15 000 personnes sont venues déambuler dans les allées du rendez-vous. Quatre-vingt-dix exposants ont pris place pour y vendre vêtements, maroquinerie, linge de maison mais aussi de l’ail, « tradition oblige ». En effet, plusieurs exposants vendaient des guirlandes de têtes d’aulx. Pour le plus grand bonheur des acheteurs. «  Déjà quand j'étais petite, on venait chercher notre ail ici avec mes... La Voix du Nord, Feignies : l’ail, vedette de la 54e édition de la foire du terroir
  • Les aulx (genre Allium, famille des Alliacées) sont des bulbes à adopter si vous cherchez des plantes faciles à vivre, rustiques et originales, voire spectaculaires. Leurs minuscules fleurs sont regroupées en une boule pouvant atteindre 10 cm de diamètre : ces sphères colorées ne passent pas inaperçu dans un massif, une bordure, une rocaille ou même dans une prairie fleurie (ils font merveille sur un tapis de graminées fines et échevelées telles que Stipa tenuifolia). Ces têtes rondes, plus ou moins haut perchées sur leurs tiges raides (entre 10-15cm de hauteur et 1m-1m20 selon les espèces), assurent un incroyable spectacle pour peu que les aulx soient plantés en grand nombre. Une fois installés, on n'y touche plus : la plupart supportent allègrement des températures de -15°C à -20°C en hiver, et ils se multiplient spontanément lorsque le terrain leur plaît. Les mulots les délaissent et les abeilles se délectent de leurs fleurs très mellifères. Enfin, la diversité des espèces et variétés permet de jouer sur les couleurs (les aulx sont souvent roses ou pourpres, mais aussi blancs, verts, jaunes, ou même bleus) et les périodes de floraison (entre avril et fin septembre-début octobre). , Ail d'ornement : spectaculaire et tendance

Images d'illustration du mot « ail »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ail »

Langue Traduction
Anglais garlic
Espagnol ajo
Italien aglio
Allemand knoblauch
Portugais alho
Source : Google Translate API

Synonymes de « ail »

Source : synonymes de ail sur lebonsynonyme.fr

Ail

Retour au sommaire ➦

Partager