La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « acidifier »

Acidifier

Définitions de « acidifier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACIDIFIER, verbe trans.

CHIM. Rendre acide (notamment dans le domaine de l'industr. alimentaire) :
[Pour rechercher la chaux d'une eau] (...) on acidifie (...) par l'acide acétique... Boullanger, Malterie, brasserie,1934, p. 594.
Prononc. : [asidifje].
Étymol. ET HIST. − 1786 chim. « rendre acide, transformer en acide » (Encyclop. méth., Chimie et métallurgie, t. 1, p. 417 : Nous disons enfin qu'un corps est acidifié quand nous le voyons fixer une portion d'air vital, et acquérir en conséquence des propriétés nouvelles, analogues à celles que présentent les acides). Dér. de acide*, subst.; suff. ifier*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.
BBG. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Chesn. 1857. − Fromh.-King 1968. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20.

Wiktionnaire

Verbe - français

acidifier \a.si.di.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’acidifier)

  1. Rendre plus acide.
    • Le lait cru frais peut être mis à acidifier spontanément, mais on ignore dans ce cas quelles bactéries sont actives. — (Pauline Ebing, Karin Rutgers, La préparation des laitages, 2006)
  2. (Pronominal) Devenir plus acide.
    • Ce légume s’acidifie à la cuisson.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACIDIFIER (a-si-di-fi-é) v. a.
  • 1 Terme de chimie. Convertir un corps liquide, solide ou gazeux en acide.
  • 2S'acidifier, v. réfl. Devenir acide.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « acidifier »

Acide et ficare, fréquentatif de facere (voy. FAIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1786) Dérivé de acide et du suffixe -fier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « acidifier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acidifier asidifje

Évolution historique de l’usage du mot « acidifier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acidifier »

  • Étape-clé dans le processus de panification, la fermentation permet de faire lever le pain. Plus cette dernière est longue, plus les composants nutritifs du pain seront assimilés. Pour y parvenir, les boulangers ont le choix de recourir à la levure de boulanger ou au levain. «La levure de boulanger, issue de la bière industrielle, dégage beaucoup de CO2 et fait lever la pâte trop vite alors que le levain contient des bactéries lactiques qui vont acidifier la pâte et activer des enzymes», précise le nutritionniste Christian Rémésy. Madame Figaro, Faire ou acheter son pain : comment choisir le plus digeste ? - Madame Figaro
  • « L’ajout de conservateurs à base de bactéries lactiques a pour objectif de les rendre majoritaires dans l’ensilage et d’orienter les fermentations vers la production d’acide lactique. Par rapport aux autres fermentations, la fermentation lactique est la plus efficace pour acidifier et ne génère pas de perte de matière. Parmi les souches les plus utilisées, on retrouve Lactobacillus plantarum, Lactobacillus lactis, Pediococcus acidilactici, Pediococcus pentosaceus. » Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Ensilage d'herbe : Des solutions pour améliorer la conservation | Journal Paysan Breton
  • Faire une bière aux fruits et acidulée demande, à la base, une bière qui offrira des notes d’acidité plus ou moins présentes. Il existe plusieurs méthodes pour acidifier une bière. La plus commune aujourd’hui consiste à ajouter volontairement des bactéries acidifiantes comme les acétobacter ou lactobacilles. Historiquement, les brasseurs laissaient l’air libre faire son travail et sortaient des bières de style Gose, Gueuze, Berliner Weiss et autres. Toutes issues d’une région brassicole en particulier. Le Soleil, La bière acidulée fruitée n’a pas dit son dernier mot | Bière | Le Mag | Le Soleil - Québec
  • Acide tartriqueInstabilité économique du tartriqueL’acide tartrique est souvent l’intrant privilégié pour acidifier les moûts. De fait, il bénéficie d’une mise en œuvre extrêmement simple et, pendant longtemps, d’un coût financier relativement bas. Mais l’année 2018 a compliqué la problématique : en raison d’une production faible en 2017, les prix de l’acide tartrique ont flambé, modifiant son impact financier. « Il est tombé à moitié prix en 2019 de ce qu’il était en 2018 », note Stéphane Yerle. Mais les conséquences sont importantes : « Il va être plus difficile d’établir une logique d’acidification purement économique, puisqu’elle va être influencé par des facteurs conjecturels », explique l’œnologue. mon-ViTi, Comment corriger l’acidité des vins ? | mon-ViTi
  • Il faudra vous procurer une souche de kombucha, de l’eau, du thé (noir ou vert) et du sucre pour préparer votre recette. Faites bouillir 1 litre d’eau contenant 70g de sucre. Quand l’eau boue, retirez-la du feu et faites infuser le thé. Versez le liquide dans un contenant en verre, en veillant bien à le filtrer. Lors de votre première fermentation, ajoutez 2 cuillères à soupe de cidre afin d’acidifier le milieu. Déposez ensuite la souche de kombucha à la surface, côté clair vers le haut. Recouvrez le tout avec une étoffe qui laisse passer l’air, type gaze, et placez un élastique autour du contenant pour maintenir fermer. La fermentation doit s’opérer dans un endroit chaud et aéré, mais à l’abri du soleil. Après 7 à 10 jours, goûtez votre mélange. Lorsque le goût vous convient, récupérer la souche de kombucha et filtrez à nouveau le liquide. Votre boisson est prête à être dégustée. Attention, la première préparation est parfois trop aigre. Vous pouvez évidemment relancer une seconde fermentation avec la même souche et moitié moins de vinaigre, pour un résultat optimal. Vous pouvez ensuite garder la boisson entre deux semaines et un mois au réfrigérateur. Galsen221, Le kombucha, une boisson miracle aux propriétés bénéfiques | Galsen221
  • Lorsque les analyses révèlent un déséquilibre acide, il faut acidifier.  «Nous avons des pH de 3,4 à 3,8, alors qu’idéalement il faudrait se situer entre 3,2 et 3,4. Ce déséquilibre acide donne des bouches molles et des couleurs moins flatteuses. Les moûts goûtent bien et sont aromatiques, mais ils sont plats. Il faut acidifier pour retrouver un bon équilibre « , estime Fabienne Bernoux, œnologue à l’ICV du Gard. « Si les pH sont élevés, le meilleur geste est l’acidification à l’acide tartrique, qui permet de faire baisser le potassium, principal responsable de la hausse des pH », indique Nicolas Dutour. Mais cette année, en raison de la faible récolte de 2017, les prix de l’acide tartrique ont flambé.  « Si on veut limiter l’impact financier de l’acidification, on peut utiliser l’acide malique qui est moins cher. On peut faire un mix 2/3-1/3 ou même 50-50 », suggère Fabienne Bernoux. « Pour les vins bio, l’acide malique n’est pas autorisé. Il faut se contenter du tartrique », rappelle Sébastien Pardaillé. Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Oenologie- : Quatre conseils pour gérer le déséquilibre d'acidité

Traductions du mot « acidifier »

Langue Traduction
Anglais acidify
Espagnol acidificar
Italien acidificare
Allemand säuern
Portugais acidificar
Source : Google Translate API

Synonymes de « acidifier »

Source : synonymes de acidifier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « acidifier »

Acidifier

Retour au sommaire ➦

Partager