Absenter : définition de absenter


Absenter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ABSENTER (S'), verbe pronom.

Se rendre absent.
I.− Sens propre
A.− [Idée de simple non-présence]
1. S'absenter de
a) [Le suj. est une pers.]
[+ indication de lieu et de temps] :
1. ... mais il s'engagea à travailler pour dix et, qui plus est, on put parler devant lui en toute sûreté. Ce secours permit à Leuwen de s'absenter quelquefois un quart d'heure du bureau. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 2, 1836, p. 416.
2. Archi-impossible, complètement impossible, d'être jeudi à Baden, ni de m'absenter de Paris pendant une journée, d'ici un grand mois. G. Flaubert, Correspondance,1856, p. 132.
3. Or, hier soir samedi, la dame Coralie s'est absentée de son domicile, selon son habitude hebdomadaire, pour n'y revenir que le lendemain matin. P-.A. Ponson du Terrail, Rocambole, les drames de Paris,t. 4, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 271.
[+ nom de pers.] :
4. ... le voyage se ferait dans des conditions bien inconfortables. De plus, je ne veux pas m'absenter trop loin de mon pauvre domestique qui reste seul à Croisset, à se débattre au milieu des prussiens. G. Flaubert, Correspondance,1871, p. 195.
b) [Le suj. désigne une activité, une fonction humaine]
[+ indication de lieu ou de chose] :
5. Cela prouve seulement qu'il n'y a que misère et confusion sous le calme apparent des vastes états; que la politique, dans la véritable acception de ce mot, s'est absentée de notre terre, où la diplomatie, où l'administration financière font des pays florissants pour les poèmes, et gagnent des victoires pour les gazettes. E. de Senancour, Obermann,t. 1, 1840, p. 194.
6. L'âme doit s'absenter de tout ce qui convient à son naturel, qui est le sensible et le raisonnable. Ce n'est qu'à cette condition qu'elle pourra être conduite à très haute contemplation. P. Valéry, Variété 5,1944, p. 166.
2. Emploi absolu
a) [Avec indication de la durée ou du moment de l'absence] :
7. Ce fut seulement lorsque ces demoiselles eurent pris place à table, et après le premier verre vidé, qu'il demanda la permission de s'absenter quelques instants pour aller chercher un convive, et qu'il se dirigea vers la maison qu'habitait Eugène; il le trouva, comme d'ordinaire, à son travail, seul, entouré de ses livres. A. de Musset, Mimi Pinson, profil de Grisette,1845, p. 222.
8. ... mais je m'absenterais un mois ou six mois au lieu de huit jours que cela ne ferait de vide proprement dans aucune destinée. H.-F. Amiel, Journal intime,7 avr. 1866, p. 231.
9. Pour les fêtes, Catherine dut s'absenter : encore la famille. Puis elle partit avec son frère aux sports d'hivere il n'y avait pas moyen d'y échapper; après tout, elle habitait chez lui, elle ne pouvait toujours tout lui refuser. E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 168.
b) [Sans indication du temps de l'absence] :
10. Or, si vous venez à penser au peu de mémoire de Monsieur de Mortsauf, aux peines que vous m'avez vue prendre pour l'obliger à s'occuper de ses affaires, vous comprendrez la lourdeur de mon fardeau, l'impossibilité de la déposer un moment. Si je m'absentais, nous serions ruinés. H. de Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 89.
B.− [Avec en outre une idée de non-participation, d'abstention]
Emploi prép. (de) ou absolu :
11. Octave s'était absenté de la bataille, malade de corps, ou plutôt de courage. Ce jour-là, disait-il dans ses mémoires, un dieu m'avait averti en songe de veiller sur moi. Il fut impitoyable pour les vaincus. J. Michelet, Histoire romaine,t. 2, 1831, p. 302.
12. Enfin, il n'avait pas participé à la bataille du Macar; et il s'était absenté tout exprès pour fuir l'obligation de combattre le suffète. G. Flaubert, Salammbô,t. 2, 1863, p. 51.
13. Je ne trouvai pas naturel que, dans une nuit où il devait y avoir des coups de fusil échangés, un si brave jeune homme se fût absenté. J.-A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques,Les Amants 1876, p. 259.
II.− Au fig. Devenir inattentif à son entourage ou à soi-même (cf. absent II).
1. Emploi absolu :
14. Il devenait menaçant, terrible; puis, brusquement, porta à ses lèvres le crucifix d'un chapelet et s'absenta dans une rapide prière. A. Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 755.
2. S'absenter de + pron. pers. réfl. :
15. Il faut prendre au sérieux la signification radicale de l'hésitation; je me fais à partir de l'existence informe de ma subjectivité même. Dans l'hésitation je ne suis ni une absence de conscience − comme si je pouvais m'absenter de moi-même et laisser la scène vacante pour un autre mode d'existence que l'existence comme volonté −, ni une conscience triomphante − comme si le temps était un simulacre, un temps pour rire. P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949, p. 134.
Rem. gén. On s'absente en donnant l'une ou plusieurs de ces indications : le lieu d'où l'on est absent, le temps de l'absence, la justification de l'absence (volontiers considérée comme une anomalie) : on est obligé, forcé de s'absenter, et l'absence requiert permission, possibilité ou autorisation. Absenter est rare s'il renvoie à l'emploi fig. de l'adj., si le suj. du verbe est autre qu'une pers., si le compl. de s'absenter est une pers.
Prononc. − 1. Forme phon. : [ab̭sɑ ̃te], je m'absente [absɑ ̃:t]. Enq. : /apsãt/. Conjug. parler. 2. Dér. et composés : absence, absent, absentéisme, absentéiste (anc. absentement).
Étymol. − Corresp. rom. : a. prov. absentar; n. prov. absenta, assenta, aussenta; ital. assentare; a. esp., cat. absentar; esp. ausentar; port. absentar, ausentar. 1. 1332 réfl. « s'éloigner d'un lieu », (cité ds Giry, Etablissements de Rouen, 2, 137, Delb. ds Quem. s.v.) : toutes foiz que aucuns desdiz esleuz aura cause necessaire de soy absenter de la ville; 2. 1385 « écarter, chasser » emploi fig., trans. (Jehan des Preis, Geste de Liège, 30020 ds Gdf. Compl. : ne puet celle pueur de la estre absentee). Empr. au lat. absentare, réfl. « s'éloigner d'un lieu », dep. St Augustin, Sermo 235, 4 ds TLL s.v., 170, 45 : dominus absentavit se corpore ab omni ecclesia; cf. lat. médiév. 1195-1280, Acta imperii, éd. E. Winkelmann I, 846 ds Mittellat. W. s.v., 47, 64 : accusatus... assentaverit se de regno, d'où 1; emploi fig. « écarter, chasser », dep. le ives. Ps. Cyprien, De singularitate clericorum, ch. 30 ds TLL s.v., 170, 36 : optanda semper cognatis absentatur adfinitas proximorum; cf. lat. médiév., 1052, Pierre Damien, Liber gratissimus, 18, p. 44, 25 ds Mittellat. W. s.v., 47, 50 : nec mulierum a se contubernium... voluit absentare, d'où 2. HIST. − Vivant en a. fr. sous la forme trans. avec différents sens et emplois et sous la forme réfl. (cf. étymol.). La forme trans. disparaît après le xvies., seule subsiste la forme pronom. A. − S'absenter « s'éloigner d'un lieu » dep. 1322. Nicot précise qu'il ,,est tousiours prins en mauvaise part``. Cette valeur péj. subsiste dans un emploi partic. du verbe, distinct à partir de Fur. 1690 et explicité jusqu'à Besch. Ensuite l'idée est sous-jacente au mot dans certains cas (cf. sém. I B et rem. gén.) et notamment dans un cont. jur. : S'absenter, signifie encore, s'enfuir, se cacher, se mettre à couvert, de peur de quelque accusation ou recherche. Il s'est absenté de la ville, à cause qu'on avoit decreté contre luy. Fur. 1690. − Rem. Dès Ac. 1694 peut s'employer à la forme absolue et subsiste : Il faut qu'il s'absente. Ac. 1694. B.− S'absenter (« s'éloigner ») d'une pers. D'après la docum. n'apparaît qu'au xvies. : Ainsi quand par fortune, ou quand par maladie Je m'absente de vous, ma Muse est refroidie. Ronsard, Elégies, 1 (Hug.). Attesté ensuite dans la série des Fur. et des Trév. mais jamais dans les éd. anc. de Ac. Disparaît au xixes., excepté dans un cas isolé (ex. 4).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 266. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 248, b) 602; xxes. : a) 409, b) 348.

Absenter : définition du Wiktionnaire

Verbe

absenter \ab.sɑ̃.te\ pronominal (exceptionnellement transitif) 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’absenter)

  1. S’éloigner de quelque lieu où l’on est habituellement, où la profession, les fonctions qu’on exerce veulent que l’on demeure, etc.
    • S’absenter d’un pays.
    • Ce soldat s’est absenté du poste sans la permission de son chef.
    • Il s’est absenté pour se dérober à leurs poursuites.
    • Sa lumière présentifie tant d’absences, elle « absente » ou recouvre tant de choses présentes. — (Daniel Sibony, Création, éditions du Seuil, page 86, 2005)

Verbe

absenter \Prononciation ?\ transitif

  1. Éloigner, enlever.

s’absenter \Prononciation ?\ pronominal

  1. Cesser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Absenter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABSENTER (S'). v. pron.
S'éloigner de quelque lieu où l'on est habituellement, où la profession, les fonctions qu'on exerce veulent que l'on demeure, etc. S'absenter d'un pays. Ce soldat s'est absenté du poste sans la permission de son chef. Il s'est absenté pour se dérober à leurs poursuites.

Absenter : définition du Littré (1872-1877)

ABSENTER (a-bsan-té, ou, suivant la prononciation réelle, a-psan-té) v. réfl.
  • Se rendre absent. Je m'absenterai durant trois mois. Ne vous absentez pas dans la soirée, j'irai vous voir. Si vous devez vous absenter. S'absenter de l'armée, d'un repas. Loc. vic. J'ai absenté, dites : Je me suis absenté.

HISTORIQUE

XIVe s. Le suppliant s'est absenté du païs, Du Cange, absentandus.

XVe s. Le duc d'Anjou, frere de Charles V, en fut absenté, Froissart, II, II, 70. Quoique le roi de France l'absentast au lit de mort et l'eloignast des besognes de France, le duc d'Anjou ne s'en absenta ni esloigna pas trop, Froissart, II, II, 70.

XVIe s. Quoy que ce soit, cestui Celer s'absenta de Rome et se retira au pays de la Thoscane, Amyot, Rom. 15. Ains que plus tost il s'absentast pour un temps, afin qu'il fust une autre fois cause de preserver son pays, Amyot, C. d'Utique, 46. Lors on envoye ces noveaulx mariez veoir leur oncle, pour les absenter de leurs femmes, quoique souvent ilz n'ayent ne oncle ne tante, Rabelais, Pant. III, 4. Il s'estoyt absenté de toutes compaignies et vivoyt en son privé, Rabelais, Pant. IV, Prol. Absentez-vous pour ung peu, si vous me voulés croire, Palsgrave, p. 415.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ABSENTER. - HIST. Ajoutez :

XVe s. Il a tenu et tient le party des dicts d'Orleans et leurs complices… s'est absenté de nostre dite ville de Paris, Lettres de confiscation de 1411, Viriville, p. 74.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « absenter »

Étymologie de absenter - Littré

Absentare, éloigner, de absens, absent. Absenter dans l'ancien français était actif et signifiait éloigner. A Genève on dit absenter, v. n. au lieu de s'absenter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de absenter - Wiktionnaire

Du latin absentare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « absenter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
absenter sabsɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « absenter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe absenter

Évolution historique de l’usage du mot « absenter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « absenter »

  • La propriétaire des lieux a été prévenue par deux de ses filles. Elles avaient été confiées à la voisine, leur mère devant s’absenter un court instant. Les fillettes étaient en train de jouer dans le jardin quand elles ont vu des flammes s’échapper de leur appartement, situé au rez-de-chaussée de l’immeuble. La Tribune Republicaine, (VIDEO) Thonon-les-Bains: incendie dans un appartement - La Tribune Republicaine
  • Avec le coronavirus et le confinement, Jean-Pierre Pernaut a dû s'absenter des plateaux de tournage. Ainsi, son joker Jacques Legros a été choisi pour présenter à sa place le journal de 13 heures sur TF1. Il a cependant continué à faire une apparition à la fin du programme, après avoir mis en place un dispositif pour pouvoir de chez lui continuer à entretenir un lien avec les téléspectateurs. Non Stop People, Jean-Pierre Pernaut : qui pour le remplacer un jour au JT de 13 heures ? | Non Stop People
  • Cette semaine on apprenait que Charlotte Flair souffrait d'une blessure nécessitant une opération et qu'elle allait devoir s'absenter pour une durée pouvant aller jusqu'à plusieurs mois. , Charlotte Flair en dit plus au sujet de son absence - Catch-Newz
  • Selon Dave Meltzer du Wrestling Observer, la blessure est bien réelle et le segment a permis à Elias de s’absenter des shows télévisés afin de se soigner. Son dernier match remonte au 15 mai dernier face à King Corbin dans la demi-finale du tournoi pour le titre Intercontinental. Il est probable que la blessure soit survenue pendant la rencontre, mais cela n’est pas confirmé. Catch au Quotidien, WWE : Blessée, une Superstar pourrait s'absenter plusieurs mois
  • Mais Kevin Owens de son côté n’a pas voulu attendre le résultats des tests pour rentrer chez lui. Selon les sites Fightful et Wrestling Observer le catcheur était absent des tournages de Monday Night RAW prévu cette semaine et a décidé de s’absenter pour une période indéterminée. VoxCatch, Talent positif au COVID-19 : Kevin Owens préfère s'absenter
  • L’intéressée a commenté la nouvelle et l’a confirmé, précisant que la blessure s’est produite lors de son Suicide Dive sur Kip Sabian. Statlander révèle qu’elle souffre d’une importante déchirure du ACL et qu’une opération chirurgicale est nécessaire. Sans préciser la durée, Statlander confirme qu’elle devra s’absenter des rings un long moment. Catch au Quotidien, AEW : Sérieusement blessée, Kris Statlander devra s'absenter de longs mois
  • La WWE a annoncé que Charlotte Flair s’est fracturée la clavicule lors de l’assaut, mais bien évidemment cette information n’est pas réelle et fait partie de la storyline. Cependant, cette “blessure” devrait véritablement permettre à The Queen de s’absenter des écrans de télévision pendant quelques mois. Catch au Quotidien, Bientôt opérée, Charlotte Flair devrait s'absenter plusieurs mois
  • Nous les stars sommes la seule marchandise qui ait le droit de s'absenter, le soir, du magasin. De Ava Gardner

Traductions du mot « absenter »

Langue Traduction
Portugais ausentar
Allemand verreisen
Italien assentare
Espagnol ausentar
Anglais leave
Source : Google Translate API

Synonymes de « absenter »

Source : synonymes de absenter sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires