La langue française

Abbatial, abbatiale

Définitions du mot « abbatial, abbatiale »

Trésor de la Langue Française informatisé

ABBATIAL, ALE, AUX, adj. et subst.

I.− Adj. masc. ou fém.
A.− Qui appartient à l'abbaye en tant que communauté religieuse :
1. Nymphes de l'Opéra, vous auriez part encore à la mense abbatiale et au revenu des pauvres. P.-L. Courier, Pamphlets politiques,lettre au rédacteur du « Censeur », 1820, p. 35.
2. ... il se pâmait devant les étoffes abbatiales, devant les soies voluptueuses, devant les ténèbres dorées des vieux brocarts. J.-K. Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 76.
Ville abbatiale. Ville érigée autour d'une abbaye célèbre :
3. Mon grand-père faisait de même, et rentrait, l'été, de sa promenade dans les rues de Cluny avec le meilleur melon de la ville abbatiale, repéré par l'œil du maître dans les paniers des jardinières. A. Thibaudet, Réflexions sur la littérature,1938, p. 254.
B.− Qui constitue un élément d'une abbaye en tant que bâtiment :
4. Cet établissement célèbre consistait alors en deux salles disposées en équerre, longues, étroites et basses, éclairées l'une sur la place de la Sorbonne, l'autre sur la rue Neuve-de-Richelieu; toutes deux meublées de tables venues de quelque réfectoire abbatial, car leur longueur a quelque chose de monastique, ... H. de Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 207.
5. ... la profession d'oblature se fera non dans l'église abbatiale, − et il appuya, à son tour, sur le mot abbatiale, − mais dans l'oratoire du monastère; ... J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 14.
C.− Qui appartient à l'abbé ou à l'abbesse en tant que chef d'une communauté religieuse :
6. Mais ce qui attirait surtout le regard, et le fixait longtemps sur ce point, c'était l'abbaye elle-même. Il est certain que ce monastère, qui avait une grande mine et comme église et comme seigneurie, ce palais abbatial, (...) faisaient une magnifique figure à l'horizon. V. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 148.
7. La lutte de Liège contre Saint-Trond était celle de la ville épiscopale contre la ville abbatiale, comme celle de Paris contre Saint-Denis, de Notre-Dame de Reims contre Saint-Rémi, ... J. Michelet, Journal,août 1840, p. 348.
8. Il se rendit tout droit au logis abbatial, vers dame abbesse qui s'avançait en hâte pour le recevoir. Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 83.
9. Une statue d'abbé est appuyée contre le mur : un gros anneau au médius de la main droite, un menton long, des pommettes saillantes, des yeux sortis, des cheveux légèrement crépelés, et une chape bordée de longues franges, et un écusson qui est d'hermine à trois fasces au chef chargé d'un lambel à trois pièces timbré de la crosse abbatiale. G. Flaubert, Par les champs et par les grèves,1848, p. 324.
10. La salle, massive, obscure, soutenue par de lourds piliers romans, se rajeunissait à mi-corps, s'effilait en ogive, élançait à des hauteurs de cathédrale les arceaux de sa voûte qui se rejoignaient ainsi que les côtes des mitres abbatiales, en une pointe. J.-K. Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 137.
11. ... il portait, pendue au bout d'un cordon violet, sur la poitrine, une croix abbatiale d'ivoire, au centre de laquelle des reliques étaient insérées, sous un rond de verre. J.-K. Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 136.
12. Le chœur était habillé de tentures blanches à franges et, à gauche, érigé sur trois degrés, le trône abbatial, la cathedra de velours rouge, surmontée d'un baldaquin, se détachait sur la draperie blanche, coupée, lucarnée, en quelque sorte, au-dessus du dossier, par un cartel figurant les armes de l'Abbé, ... J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 251.
Au fig. Qui ressemble à celui ou celle d'un supérieur de monastère (cf. étymol. et hist.).
II.− Emploi subst.
A.− Subst. fém. (p. ell. de église ou chapelle). Église d'une abbaye :
13. J'entrai d'abord dans l'église; un pan de mur attenant au cloître était tombé; l'antique abbatiale n'était éclairée que d'une lampe. Je fis ma prière à l'entrée du caveau où j'avais vu descendre Louis XVI. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, p. 628.
14. Saint-Germain-des-Prés est la basilique de Paris qui est la plus remplie de souvenirs pour nous. Outre qu'elle fut l'abbatiale du monastère, elle recèle maintenant Notre-Dame la Blanche, consolatrice des affligés. J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 233.
15. Telle se trouvait en général, la fraîcheur de l'abbatiale au cœur de l'été. J. Malègue, Augustin ou le Maître est là,t. 2, 1933, p. 12.
B.− Subst. masc. (p. ell. de bâtiment, palais). Logis de l'abbé et des moines dans un monastère :
16. Arrivé à l'Abbaye [de Lessay] (...) En sortant de l'église, nous sommes allés voir les deux profils de l'abbatial; mais nous ne sommes pas entrés dans la maison, dont l'immense porte cochère est à quelques pas de la porte basse d'un des côtés de l'église. − Cette magnifique résidence est habitée par je ne sais quel journaliste (...) L'édifice a la longueur d'un dortoir percé de nombreuses fenêtres, et c'était probablement le dortoir, des moines (...). J. Barbey D'Aurevilly, Mémorandum pour l'A...B...,1864, p. 437.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [abasjal]. 2. Dér. et composés : cf. abbé. 3. Forme graph. − Le t de la graph. ti suivie de voyelle se prononce [s] dans la termin. -tial (e), ex. initial (cf. Fouché Prononc. 1959, p. 298).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1404 « appartenant à l'abbé, à l'abbaye » (Cart. Esdras de Corbie, B.N., fo73 rods Gdf. Compl. : siège abbacial); 1839 « qui ressemble à (celui ou celle d') un supérieur de monastère », emploi fig. (Balzac, Béatrix, 5, 34, Conard, ds Quem. : Sa figure [M. Grimont, le curé] tout abbatiale tenait à la fois du bourgmestre hollandais et du paysan breton). Le subst. masc., sorti de l'usage, est attesté au sens de « maison abbatiale » dep. Saint-Simon (éd. de la Pléiade, t. 4, p. 458); encore dans cette forme et ce sens ds Besch. 1845, DG qui le mentionne comme vieilli et Nouv. Lar. ill. Le subst. fém. a été longtemps mentionné dans le même sens; cf. Littré, DG, Lar. 20e, Lar. encyclop., qui ne connaissent pas le subst. fém. au sens d'« église abbatiale » (cependant attesté ds Pt Lar. dep. au moins 1959). Ce dernier sens est relativement récent; Cf. O. Bodeau, Ruines de l'abbatiale N.-D. de Fougeray (B. Archéol., 1901) et E. Lefèvre-Pontalis, Abbatiale de Charlis (Oise) ds B. Mon. 1902; mais encore P. Vitry et G. Brière, L'église abbatiale de St-Denis, 1908. Dér. formé sur le lat. abbatia (voir abbaye), plus prob. empr. au lat. médiév. abbatialis dep. 962-963 « qui appartient à l'abbé, ou à l'abbaye » (Sigehardus, mon. Treverensis, Miracula Maximini, episc. Treverensis 25, ds Mittellat. W., s.v., 13, 15 : in abbatiali honore onereque constituto). Pour la formation du subst. fém. Cf. (église) cathédrale, collégiale.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 58.

Wiktionnaire

Adjectif

abbatial \a.ba.sjal\

  1. Qui a rapport à l’abbaye, à l’abbé ou à l’abbesse.
    • Outre le gros anneau abbatial d’or qui indiquait sa dignité cléricale, ses doigts, contrairement aux canons de l’Église, étaient chargés de joyaux précieux. — (Walter Scott, Ivanhoé, ch. IV, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Une statue d’abbé est appuyée contre le mur : un gros anneau au médius de la main droite, un menton long, des pommettes saillantes, [...], et un écusson qui est d’hermine à trois fasces au chef chargé d’un lambel à trois pièces timbré de la croix abbatiale. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 172, 2012)

Adjectif

abbatial \Prononciation ?\

  1. Abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.

Nom commun

abbatiale \a.ba.sjal\ féminin

  1. (Christianisme) Édifice religieux semblable à une église que l’on trouve dans certaines abbayes.
    • Presqu’un millénaire après, nous pencherons cependant pour l’an 1029, puisqu’il est certain que le monastère de Redon (Ille-et-Vilaine) avait décidé cette même année la construction d’une abbatiale à Quimperlé. — (Marcel H. Kervran, Visite de l’église abbatiale de Sainte-Croix de Quimperlé, 1966)
  2. Maison abbatiale.

Forme d’adjectif

abbatiale \a.ba.sjal\

  1. Féminin singulier de abbatial.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABBATIAL, ALE. (TI se prononce CI.) adj.
Qui a rapport à l'abbé ou à l'abbesse, ou bien à l'abbaye. Les droits abbatiaux. Dignité abbatiale. Mense abbatiale. Maison abbatiale, et quelquefois comme nom féminin, Abbatiale.

Littré (1872-1877)

ABBATIAL (a-ba-si-al, si-al' ; au plur. aba-si-ô)
  • 1 Adj. Qui appartient à l'abbé, à l'abbesse ou à l'abbaye. Maison abbatiale. Droits abbatiaux. Fonctions abbatiales.
  • 2Abbatiale, s. f. La maison abbatiale. Le P. Lallement allait écumer le plus souvent qu'il pouvait ce qui se passait à l'abbatiale de Saint-Germain-des-Prés, Saint-Simon, 370, 157.

HISTORIQUE

XVIe s. Et cependant il fit grant chere des escus abbatiaux, Despériers, Contes, 90.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abbatial »

Du bas latin abbaciālis, ayant le sens d’appartenance à l’abbé (ou à l’abbaye).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Abbatialis, de abbas (voy. ABBÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abbatial »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abbatial abasjal

Évolution historique de l’usage du mot « abbatial »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abbatial »

  • Les visiteurs ne se sont pas bousculés ce dimanche et ce lundi pour la réouverture du site abbatial de Saint-Maurice. Moins de trente personnes chaque jour, ce qui a permis à Marion Mao, la responsable du site, de vérifier que le dispositif mis en place pour respecter les règles sanitaires était accepté et suivi par le public. La faible affluence a donné plus de temps à chacun de découvrir le site avec les audioguides. Dimanche 7 juin, ouverture de 14 h à 18 h. Du 13 juin au 20 septembre : ouvert tous les jours de 11 h à 19 h. Tél. 02 98 71 65 51. Le Telegramme, Réouverture tranquille du site abbatial - Clohars-Carnoët - Le Télégramme
  • Depuis la réouverture du site abbatial de Saint-Maurice, le 30 mai, le peu d’affluence a permis de tester les mesures prises pour respecter les règles sanitaires. Un seul point semble délicat : entrées et sorties se font par l’accueil, pour des raisons de sécurité. Le Telegramme, De l’opéra et des veillées cet été aux « parenthèses de Saint-Maurice » - Quimperlé - Le Télégramme
  • Le nombre des moines augmentant, il fallut agrandir cette première église abbatiale et finalement, sans détruire la précédente, on décida d’en construire une nouvelle qui communiquait avec la première par son transept nord. Cette deuxième abbatiale commencée en 1154, sous Gilbert le troisième abbé, et construite grâce à la générosité d’Ode de Roye, fut achevée en 1201 et dédicacée par Étienne Ier, évêque de Noyon. , Oise : découvrez l'histoire de l’abbaye d’Ourscamp | Actu Oise
  • Le site abbatial de Saint-Maurice sera ouvert le dimanche 31 mai, le lundi 1er juin et le dimanche 7 juin de 14 h à 18 h. Pour respecter les règles sanitaires, toutes les précautions seront prises : le parcours en extérieur et dans les bâtiments sera fléché. Il correspond à celui des audioguides. Ces derniers seront désinfectés après chaque utilisation. Les salles d’exposition seront ouvertes (temps limité par visiteur ou par famille). Pour entrer ou sortir du site, les visiteurs devront respecter la distanciation de rigueur. Pour des raisons de sécurité, entrées et sorties se feront par l’accueil. Le Telegramme, L’abbaye de Saint-Maurice ouvre ses portes, dimanche - Clohars-Carnoët - Le Télégramme
  • Cette abbatiale s’explique par la notoriété du saint et le passage des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Monument considérable (L.53m x l. 24m), cette église byzantine du XIe siècle était prévue pour avoir trois coupoles telle Saint Étienne à Périgueux, auxquelles on substituera les belles ogives bombées (dites angevines) que l’on voit actuellement. Après les destructions de 1214, on y ajoute deux tours en façade qui constituèrent avec les combles aménagés à cet effet, l’essentiel du dispositif de défense. AquitaineOnLine, Dordogne : Saint Avit-Sénieur une scénographie unique en France | Dordogne | Actualités en Aquitaine
  • L’abbatiale Saint Volusien est un monument imposant de la ville qui accueille visiteurs et concerts en été, donnant vie au quartier. Elle rayonne au débouché des rues des Chapeliers et du Rival pour laisser la place à la rue Claude Erignac et l’avenue de la Carane. ladepeche.fr, Foix. L’abbatiale Saint-Volusien n’est pas la première église de la ville - ladepeche.fr
  • Visite guidée et libre de l’abbatiale, du logis et de la chapelle Saint Gautier du samedi 19 septembre au dimanche 20 septembre à Ancienne abbaye royale bénédictine A l’occasion des JEP 2020, nous vous proposons une visite guidée et libre de l’abbatiale (église Saint Nicolas), de l’ancien logis de l’abbaye, de la chapelle Saint Gautier qui recouvre une source dite « miraculeuse ». Unidivers, Visite guidée et libre de l’abbatiale, du logis et de la chapelle Saint Gautier Ancienne abbaye royale bénédictine Berteaucourt-les-Dames samedi 19 septembre 2020
  • Cerise sur le gâteau : les offices se tiendront dans le décor majestueux de l’abbatiale de la Sainte-Trinité, un site cher au cœur des Fécampois, qui a été fermé plus de trois ans en raison de travaux. « On l’avait un peu récupérée à l’automne dernier, jusqu’à la Toussaint », explique Pascal Duménil, curé de la paroisse Saint-Guillaume. Ensuite, les fidèles avaient migré à l’église Sainte-Étienne, comme chaque hiver. « L’abbatiale aurait dû rouvrir à Pâques », souligne l’abbé. Le coronavirus en a décidé autrement. www.paris-normandie.fr, Déconfinement. Avec les règles sanitaires, la messe revient à l’abbatiale de Fécamp pour la Pentecôte
  • Marie-José Chasseguet qui cette semaine nous propose de découvrir les très belles sonorités du grand orgue de l'abbatiale de Solesmes. Un très bel instrument, magnifié ici par les oeuvres de Jean-Sébastien Bach. Des compositions interprétées dans cette émission par le britannique Iain Simcock. , Jean-Sébastien Bach joué sur l'orgue de l'abbatiale de Solesmes
  • L'abbatiale, édifice de style carolingien, a accueilli un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) le corps de saint Philibert dont la commune tirera son nom. Suite à l'attaque du site par les Normands, les moines s'enfuient avec le corps du saint et se réfugient à Tournus. La communauté se reforme alors pour fonder un prieuré. Utilisée au XIXe siècle comme marché couvert, l'abbatiale ne sert alors plus à la célébration du culte. Des fouilles mettent à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée...) le sarcophage du saint et l'édifice est classé au titre des Monuments historiques en 1896. L'abbatiale est réaffectée au culte depuis 1936. C'est aujourd'hui l'un des monuments importants du pays de Retz ouvert aux visiteurs. Techno-Science.net, 🔎 Abbatiale de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu - Définition et Explications

Images d'illustration du mot « abbatial »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abbatial »

Langue Traduction
Anglais abbey
Espagnol abacial
Italien abbaziale
Source : Google Translate API

Synonymes de « abbatial »

Source : synonymes de abbatial sur lebonsynonyme.fr

Abbatial

Retour au sommaire ➦

Partager