La langue française

Accueil > Linguistique > La prétérition – figure de style [définition et exemples]

La prétérition – figure de style [définition et exemples]

Sommaire

  • Définition de la prétérition
  • Origine et étymologie de la prétérition
  • Exemples de prétérition
prétérition figure de style

Définition de la prétérition

La prétérition est une figure de style qui consiste à dire qu'on ne va pas parler d'une chose en le faisant malgré tout. Par extension, elle peut consister à dire qu'on ne veut ou qu'on ne va pas faire quelque chose que l'on fait tout de même.

Par exemple, dans l'extrait suivant, Dupond dit à Tintin qu'il ne va pas lui révéler ce que Tintin veut savoir, et dans le même temps lui dit bien de quoi il s'agit (un trafic d'avions) :

DUPOND : Mon cher, si vous comptez sur nous pour vous révéler qu'il s'agit de trafic d'avions, vous vous trompez lourdement. Motus et bouche cousue, c'est notre devise.

Hergé, Les aventures de Tintin, tome 19 : Coke en stock

Philippe Hamon, universitaire français spécialiste de la théorie littéraire et auteur de plusieurs essais sur la stylistique, définit la prétérition ainsi :

Elle se présente souvent comme la lexicalisation d'un manque, d'un défaut de compétence du descripteur (…). Elle est alors le signal d'une distance, d'une tension ou d'une contradiction entre une intention déclarée et un faire réalisé, entre un refus ou une impuissance à dénommer et un luxe de nominations subséquentes, donc, souvent, signal privilégié d'un effet d'ironie.

Philippe Hamon, Introduction à l'analyse du descriptif

La prétérition est souvent formée en début de phrase par une formule négative (« je ne dirai pas... », « je ne parlerai pas... », « je ne nommerai pas... », « je n'insisterai pas sur le fait que... »). D'ailleurs, le grammairien français Pierre Fontanier la nomme « figure d'expression par opposition. »

L'effet de cette figure de style est d'introduire un paradoxe, qui consiste à attirer l'attention sur ce qu'on affirme ne pas vouloir dire. Les avocats ont souvent recours à cette figure de style pour servir leur argumentaire et instaurer une connivence avec l'auditoire. Un autre effet de la prétérition est de permettre à l'auteur de se déresponsabiliser et d'éviter d'avoir à assumer pleinement ses propos.

De plus, la prétérition peut également avoir un effet d'euphémisme comme dans l'exemple suivant :

La morgue est un endroit peu engageant, pour ne pas dire lugubre, surtout la nuit.

James Joyce, Ulysse

Origine et étymologie de la prétérition

La prétérition est d'abord dénommée en rhétorique classique « prétermission », du latin praetermissio (« omission »). Le mot « prétérition » est lui aussi dérivé du latin præterire, qui signifie « passer outre ». Aujourd'hui, on parle également de paralipse, synonyme de prétérition, qui vient du grec ancien παράλειψις, paráleipsis, qui signifie « action de négliger, d’omettre, de passer sous silence ».

On retrouve la mention de prétérition dans plusieurs des premiers ouvrages de réthorique comme celui d'Antoine Fouquelin, La Rhétorique françoise, publié en 1557. Par ailleurs, Cicéron (106 - 43 av. J.-C.) utilisait souvent cette figure, comme par exemple dans son oraison pour Sextius : « Possem multa dicere de liberalitate, de ejus abstinentiâ, de cæteris virtutibus : sed mihi ante oculos obversatur reipublicæ dignitas, quæ me ad sese rapit, hæc minora relinquere hortatur. »

Exemples de prétérition

Comment résister à partager l'exemple du célèbre sketch des Inconnus où les comédiens, tout en affirmant que cela ne les regarde pas, dévoilent peu à peu la vie privée des participants à une rencontre d'athlétisme ?


Dans un exemple moins gai, Emmanuel Macron, Président de la République française, a débuté son discours du 21 octobre 2020 en hommage à Samuel Paty, enseignant assassiné par un terroriste, en employant plusieurs prétéritions :


Voici d'autres exemples d'usage de la prétérition, tirés de textes littéraires. N'hésitez pas à partager vos prétéritions préférées en commentaire.

Je n'ai pas besoin de vous dire que c'est Dieu qui donne les grandes naissances, les grands mariages, les enfants, la postérité.

Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche

Je pourrais faire remarquer qu’elle connaissait si bien la beauté des ouvrages de l’esprit, que l’on croyait avoir atteint la perfection quand on avait su plaire à Madame : je pourrais encore ajouter que les plus sages et les plus expérimentés admiraient cet esprit vif et perçant qui embrassait sans peine les plus grandes affaires, et pénétrait avec tant de facilité dans les plus secrets intérêts. Mais pourquoi m’étendre sur une matière où je puis tout dire d’un mot ?

Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche

Si j’étais malicieux, je vous dirais que la victoire de Pascal sur les jésuites, c’est de les avoir convertis.

Mauriac

Nous n'essaierons pas de donner une idée de ce nez tétraèdre.

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris

Aussi, en fait de détails atroces, mon livre n'ajoutera-t-il rien à ce que les lecteurs du monde entier savent déjà sur l'inquiétante question des camps d'extermination. Je ne l'ai pas écrit dans le but d'avancer de nouveaux chefs d'accusation, mais plutôt pour fournir des documents à une étude dépassionnée de certains aspects de l'âme humaine. (…) Il me semble inutile d'ajouter qu'aucun des faits n'y est inventé.

Primo Levi, Si c'est un homme

Pour expliquer combien ce mobilier est vieux, crevassé, pourri, tremblant, rongé, manchot, borgne, invalide, expirant, il faudrait en faire une description qui retarderait trop l’intérêt de cette histoire, et que les gens pressés ne pardonneraient pas. Le carreau rouge est plein de vallées produites par le frottement ou par les mises en couleur. Enfin, là règne la misère sans poésie ; une misère économe, concentrée, râpée. Si elle n’a pas de fange encore, elle a des taches ; si elle n’a ni trous ni haillons, elle va tomber en pourriture.

Balzac, Le Père Goriot

Vous voulez en savoir plus sur les figures de style ?
Consultez notre guide des figures de style en français.

Sujets :  figure de style

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Marie Christine moity

Je vous remercie de ces éléments grammaticales et autres qui me font du bien.

Répondre
La langue française

Bonjour Marie Christine,
Merci à vous pour votre commentaire.

À bientôt,
Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager