La langue française

Zob

Sommaire

  • Définitions du mot zob
  • Étymologie de « zob »
  • Phonétique de « zob »
  • Citations contenant le mot « zob »
  • Images d'illustration du mot « zob »
  • Traductions du mot « zob »

Définitions du mot « zob »

Trésor de la Langue Française informatisé

ZOB, ZOB(B)I,(ZOBI, ZOBBI) subst. masc. et interj.

Trivial
I. − Subst. masc. Membre viril. On y voit trop de belles choses [dans les magazines] qui ne seront jamais pour nos gueules, pour nos pognes, pour nos jeunes zobs pleins d'ardeur (A. Boudard, La Métamorphose des cloportes, 1987 [1962], p. 50).
Loc. De mon zob. De rien du tout, minable. Synon. de mes deux (v. ce mot I A 2 c), de mon cul (v. ce mot I A 1 g), de mes fesses (v. fesse A 1 b β).Toi le crouille, tire-toi ou tu vas te faire aimer, empafé de mon zob (A. Hardelet, Le Seuil du jardin, 1979 [1966], p. 109).
II. − Interj. ou exclam. [Indique un refus]
A. − Pas question. Synon. des clous (v. clou B 5 b).Mon zob! L'hôpital, tant que je suis là, c'est zobbi, Madame Rosa (É. Ajar, La Vie devant soi, 1975, p. 226).On veut nous arrêter, nous appréhender (...). Zob! La fureur nous aide à calter (San-Antonio, Remets ton slip, gondolier!1977, p. 98 ds Cellard-Rey 1980).
B. − Peau de zob. Synon. peau de balle (v. balle1), peau de zébi (v. peau C 2 b).Des clous, hurlai-je, des nèfles, peau de zob et tambourin, mon cul sur la commode, Commissaire, je ne porterai aucun de ces chapeaux-là! (A.D.G., Balles nègres, 1981, p. 151).
Prononc.: [zɔb], [zɔbi]. Étymol. et Hist. 1. 1867 zèbre, zeb arg. « membre viril » (A. Delvau, Dict. érotique mod., Bâle, p. 375); 1899 zèbre (Virmaitre, Dict. arg. fin-de-s., Suppl.); 1894 zob (infra); 1897 zébi (infra); 1900 zob, zobi (Nouguier, Notes mss ds Sain. Sources t. 3, p. 64); 1901 zébi (Bruant); 2. a) [ca 1870 peau de zébi arg. « rien du tout » (arg. des zouaves d'apr. Esn., s.v. peau)] 1884 peaud'zobie (Courteline, Chronique du jour ds Les Petites Nouvelles quotidiennes, 19 juin, 1reannée, no107, p. 2d); 1886 peaud'zebie (Id., Les Gaietés de l'escadron, Paris, C. Marpon et E. Flammarion, p. 159); 1894 peau de zèbe, podzèbe, podzèbie (Lévy-Pinet); 1897 peau de zébi (Lerm.-Lev. Fr.-Arg., s.v. rien); b) [1888 mon zeb! « rien! pas question! » (arg. milit., Paris d'apr. Esn., s.v. zob); 1894 mon zob! (ibid.)] 1901 mon zeub (Bruant, s.v. refus); 1919 mon zob! (Esn. Poilu, p. 547). Empr. à l'ar. maghrébinzob, zeb « membre viril » (ar. class. zubb, zubr, cf. Dozy t. 1, p. 577 et p. 579), et, avec le suff. poss. de la 1repers. du sing. -ī : zobbī , zebbī (cf. Sain. Lang. par., pp. 157-158; Lanly, pp. 95-96; Baldinger Etymol. 1, no959; G. Christ, Arabismen im Argot, Frankfurt am Main, P. Lang, 1991, pp. 556-566). L'ar. zeb est att. ds une phrase citée par Flaub., Corresp., 1859, p. 327: Taïeb! Zeb Ketir!

Wiktionnaire

Nom commun

zob \zɔb\ masculin

  1. (Argot) Pénis, sexe masculin.
    • Monsieur l’curé dit au vicaire
      Sortons observer l’couchant
      Sortons ob– papa
      Sortons ob– maman
      Sortons observer l’couchant.
      — (Le Vieux Curé de Paris, chanson)
    • Elles aiment le gros zob noir à Didon. — (Frédéric Dard, San-Antonio - À prendre ou à lécher Éd. Fleuve Noir)
    • Oui, j’aime mieux ça que ton truc ! le zob, Lisette chérie, il n’y a rien qui vaille ça ! — (Aristophane, Lysistrata, trad. Debidour)
    • Je la tringlais à zob que veux-tu. Comme ça, deux trois fois par semaine... et puis on se faisait des dimanches de troustafanas royales. — (A. Boudard, L’éducation d’Alphonse)
    • Cette étrange manière de manifester ses sentiments a valu à l'animal le nom viril de Zob el-Bahar, ce qui, en arabe, où le langage est toujours imagé, est un nom très suggestif. — (Henry de Monfreid, La croisière du haschisch, 1933)
    • Ces détails anatomiques leur valent l'appellation de Zob el-bahar, le sexe de la mer. — (Freddy Tondeur, Sur les traces d'Henri de Monfreid, Ed. Pages du monde, 2007)

Nom commun

zob \Prononciation ?\ masculin

  1. (Botanique) Avoine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « zob »

(1870) Argot des zouaves. Emprunt à l’arabe زَبَّ, zb (« membre viril »), en arabe classique zubb.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zob »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zob zɔb

Citations contenant le mot « zob »

  • La célèbre expression « No zob in job » semble souffrir certaines exceptions. S’il est de notoriété publique que coucher avec un(e) collègue peut se transformer en véritable sac de nœuds une fois les premières étreintes passées, on oublie très vite ce type de prévention lorsqu’on a vidé quelques verres de Kir tiède et que la température de l’open space monte en flèche. Même s’il faut toujours prendre les sondages avec des pincettes – et plus encore lorsqu’ils sont réalisés par une boîte spécialisée dans les sextoys – celui qu’a récemment publié la société Lelo, mené dans 22 pays, ­contient des enseignements intéressants quant à la thématique qui nous occupe aujourd’hui. Dans le cadre de cette étude, 40 % des personnes interrogées ont admis avoir eu des relations sexuelles au bureau à l’occasion d’une fête d’entreprise et 83 % ont révélé que cette expérience avait été très excitante, au point qu’ils recommenceraient volontiers (les coquins). Le Monde.fr, Quand le pot de bureau dérape

Images d'illustration du mot « zob »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « zob »

Langue Traduction
Anglais cock
Espagnol polla
Italien cazzo
Allemand schwanz
Chinois 公鸡
Arabe الديك
Portugais galo
Russe петух
Japonais コック
Basque oilarra
Corse gallu
Source : Google Translate API
Partager