La langue française

Vriller

Sommaire

  • Définitions du mot vriller
  • Étymologie de « vriller »
  • Phonétique de « vriller »
  • Citations contenant le mot « vriller »
  • Images d'illustration du mot « vriller »
  • Traductions du mot « vriller »
  • Synonymes de « vriller »

Définitions du mot « vriller »

Trésor de la Langue Française informatisé

VRILLER, verbe

A. − Empl. intrans.
1. Tourner sur soi-même en décrivant une vrille. Une fusée qui vrille (Lar. 19e).
2. S'enrouler sur soi-même. Tant tourne le poisson dans l'eau qu'en dépit des émerillons il faut qu'à la fin la soie vrille. Cela fait au long d'elle des frisures ou des papillotes, de petites boucles innocentes (Genevoix, Boîte à pêche, 1926, p. 154).
B. − Empl. trans.
1. Enrouler en vrille. Ficelle vrillée par l'humidité (Lar. 20e). Carassan fléchissait les genoux, se détendait comme pour s'envoler, fléchissait encore, en vrillant les jambes (Magnane, Bête à concours, 1941, p. 59).Empl. pronom. C'était le début des grandes tornades sèches de juillet. En efforts désespérés, elles se vrillaient vers le ciel (Psichari, Voy. centur., 1914, p. 48).
2.
a) Percer avec une vrille. Vriller une planche. (Dict. xixeet xxes.).
b) P. anal. ou au fig.
Percer comme avec une vrille, percer douloureusement. Synon. tarauder, transpercer.Son cœur s'est affolé et tape de grands coups dans sa poitrine. À chaque coup, une pointe de feu lui vrille le crâne (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 232).Empl. pronom. Être là, tout le jour, à me tarauder, à me vriller le cerveau (Bourget, Monique, 1902, p. 43).
♦ Domaine de la vue.Vriller ses yeux sur qqn/qqc. Il s'arrête, les bras croisés, me vrille de ses petits yeux qu'il semble toujours avoir tant de peine à ouvrir (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 21).Il vrilla son œil dans le mien d'une façon perçante (Gracq, Syrtes, 1951, p. 207).
♦ Domaine de l'ouïe.Leurs cris [d'oiseaux] vrillaient l'air interminablement, un délire de cris aigres (Genevoix, Mains vides, 1928, p. 39).
Pénétrer d'une manière insistante. Part. passé en empl. adj. Pourrait-il vivre (...) avec cette pensée vrillée en lui: « Limousin, le père de Georges!... » (Maupass., Contes et nouv., t. 2, M. Parent, 1886, p. 602).
REM.
Vrillant, -ante, adj.Qui perce comme avec une vrille, qui perce douloureusement. Front cerclé de migraines aux pointes vrillantes (Richepin, Cadet, 1890, p. 243).[En parlant des yeux et, p. méton., du regard] Yeux vrillants. Il avait maintenant le regard plus perçant, plus vrillant, venu de plus loin sous les sourcils (Pourrat, Gaspard, 1925, p. 169).[En parlant d'un son] Cri, sifflement vrillant. Sonorités vrillantes de trompettes (Bruneau, Mus. hier et demain, 1906, p. 71).
Prononc.: [vʀije], (il) vrille [vʀij]. Étymol. et Hist. 1. 1752 (Trév.: Vriller. v. n. Terme d'Artificier. Il signifie pirouetter en montant d'un mouvement hélicoïde comme en vis); 2. 1846 vriller (Besch.); 3. 1843 « faire des trous (comme) avec une vrille » (Land.); d'où a) 1862 vriller le tympan (Berlioz, À travers chants, p. 109); b) 1886 vrillé « enfoncé, ancré » (Maupass., loc. cit.); av. 1893 arg. des aviateurs vriller (Nadaud, Mousqu., 59 ds Esn. Poilu 1919, p. 545). Dér. de vrille*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 12.
DÉR. 1.
Vrillage, subst. masc.a) Défaut des fils textiles, des fils à pêche qui vrillent. Un inconvénient [des moulinets] : le vrillage. En effet, au lancer, chaque spire arrachée du tambour provoque une torsion d'un tour de la ligne sur elle-même (Le Grand livre de la pêche et des poissons, Monaco, Union européenne d'éd., t. 1, 1952, p. 191).b) Torsion donnée aux pales d'une hélice, aux ailes d'un avion. Une distribution de portance elliptique n'est possible que pour une faible incidence de l'aile par le vrillage (ThiesAéromodélisme1984). [vʀija:ʒ]. 1resattest. 1873 text. (Tolhausen, Dict. technologique fr.-all.-angl., p. 806 ds Quem. DDL t. 12), 1964 aéron. (Lar. encyclop.); de vriller, suff. -age*.
2.
Vrillement, subst. masc.a) Action de vriller. (Dict. xxes.). b) P. anal. ou au fig. Action de percer comme avec une vrille, de percer douloureusement. La migraine, avec un vrillement subit, M'arrache de plaintifs et stridents soliloques (Rollinat, Névroses, 1883, p. 302). [vʀijmɑ ̃]. 1reattest. 1879 (E. de Goncourt, Zemganno, p. 239); de vriller, suff. -ment2*.

Wiktionnaire

Verbe

vriller \vʁi.je\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) Tourner sur soi-même.
    • La fusée vrille.
  2. (En particulier) (Rugby) Vriller une passe, faire une passe en faisant tourner le ballon sur lui-même.
    • Une passe vrillée.
  3. (Transitif) Enrouler sur soi-même.
    • Vriller un cordon de soie.
  4. (Transitif) Percer avec une vrille.
  5. (Transitif) (Figuré) Percer douloureusement ; tarauder.
    • La voix surexcitée de Trop Pas vint me vriller le tympan. Il y avait une soirée mousse à l'autre camping, pouvaient-elles y aller ? — (Vincent Ravalec, 15 ans et demi, éd. Flammarion, 2008)
  6. (Figuré) (Familier) Craquer ; s’emporter.
    • En dépit des mises en garde de sa mère depuis l’enfance, Mamadou, lui, a plus de mal à « ne pas vriller » face à un contrôle jugé abusif, « surtout quand ils te parlent mal direct ». — (Camille Bordenet, Le difficile dialogue sur les contrôles policiers : « J’ai vite capté qu’il fallait que j’aie le moins de contact possible avec le bleu-blanc-rouge », Le Monde. Mis en ligne le 26 juin 2020)

Nom commun

vriller \vʁi.je\ masculin (pour une femme on dit : vrillère) (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Fabricant de vrilles et autres menus outils de fer ou d’acier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VRILLER (vri-llé, ll mouillées)
  • 1 V. a. Faire des trous avec une vrille.
  • 2 V. n. Prendre la forme de vrille.

    Pirouetter en montant, suivant un mouvement hélicoïdal, comme certaines pièces d'artifice.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VRILLER.
2 V. n. Il se dit aussi d'un cordage, d'un cordonnet qui se tortille. Cette ralingue vrille toujours.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VRILLER, v. act. terme d’Artificier, ce terme d’artificier signifie pirouetter en montant d’un mouvement hélicoïde, comme en vis ; tel est celui des saucissons volans. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vriller »

(XVIIIe siècle) De vrille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vriller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vriller vrije

Citations contenant le mot « vriller »

  • Son polo cyan se tend sur une bedaine installée, alors qu’il met les bras derrière le dos. « J’ai un problème avec l’alcool », lâche le Bigouden, en rehaussant ses lunettes sur son masque. Âgé de 37 ans, il boit habituellement « entre une douzaine et une quinzaine de bières, le soir. Mais c’est le whisky, qui m’a fait vriller ». Le Telegramme, Tribunal. Violences conjugales et coups de hache à Plozévet : « Vous avez refait Shining » - Quimper - Le Télégramme
  • Ce samedi 25 juillet, Christina Milian a posté une nouvelle photo d’elle. Terriblement sexy, elle se dévoile dans un ensemble de lingerie et fait vriller sa communauté sur Instagram. Voici.fr, PHOTO Christina Milian en lingerie sexy : elle fait monter la température d'un cran - Voici
  • Les quartiers Est ont pourtant entendu, au matin du 27 juin, un grand fracas. Les riverains ont parlé d’un « coup de tonnerre » et de « murs qui ont tremblé ». Et ce qu’ils ont pu constater les a sidérés : le balancier du pont franchissant le canal venait de vriller au cours d’une manœuvre et le contrepoids, qui accusait 30 tonnes, s’était écrasé sur la chaussée. Par une chance inouïe, personne ne se trouvait en dessous. Pas de bateau non plus sous le pont. Et heureusement : faute de contrepoids, le tablier était retombé. Cinq ans plus tard, l’exploitant de l’ouvrage de l’époque et les entreprises, qui avaient procédé à la rénovation du pont, seront condamnés respectivement pour entretien défaillant et malfaçons. , Le "Savez-vous" du jour | Savez-vous quel drame a frôlé un pont de Nancy en 1999 ?
  • Comment font les mouches pour décoller du plafond ? Des chercheurs ont décomposé pour la première fois leur mouvement de redressement rapide. Leur secret : elles commencent par vriller le corps avant la tête. Une technique qui pourrait servir à améliorer le vol des drones. Science-et-vie.com, Mouches : on a découvert comment elles prennent leur envol la tête à l'envers - Science & Vie
  • Jessica Marquez, qui avait participé à la saison 1 de la Star Academy, révèle être atteinte d'hypothyroïdie: "Ça fait vriller et c'est très fatiguant" #staracademy #maladie #JessicaMarquez https://t.co/VOHQ6zkbLS amomama.fr, Jessica Marquez (Star Ac) : "40 ans et 10kg dans la tronche", maladie et retraite musicale

Images d'illustration du mot « vriller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vriller »

Langue Traduction
Anglais twist
Espagnol giro
Italien torcere
Allemand twist
Chinois
Arabe إلتواء
Portugais torção
Russe скрутить
Japonais ねじれ
Basque bihurritu
Corse torsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « vriller »

Source : synonymes de vriller sur lebonsynonyme.fr
Partager