La langue française

Verdi

Sommaire

  • Définitions du mot verdi
  • Étymologie de « verdi »
  • Phonétique de « verdi »
  • Citations contenant le mot « verdi »
  • Images d'illustration du mot « verdi »
  • Traductions du mot « verdi »
  • Synonymes de « verdi »

Définitions du mot « verdi »

Trésor de la Langue Française informatisé

Verdi, -ie, part. passé en empl. adj.a) α) [En parlant d'une source lumineuse, d'une couleur] Qui a pris, qui présente une teinte verte. Bleu verdi. Dans l'Esther de Véronèse, la charmante suite des jaunes qui, vaguement (...) rougis, verdis, teintés d'améthyste (...) se fondent (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 336).Entre deux ondées, il [le soleil] surnage, blafard, verdi (Zola, Nouv. Contes Ninon, 1874, p. 129). β) [En parlant d'un lieu] Couvert, garni de verdure ou coloré en vert par suite de la présence de végétaux. Eau verdie; pierres verdies. Piliers verdis et moussus (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 78).Des lézards couraient sur les murs chauds, depuis le renflement verdi du pied, dans les herbes (Pourrat, Gaspard, 1930, p. 96).[En parlant d'une pers., de sa toilette] Taché de traces de verdure. Si maman voyait ma robe verdie, elle me ferait un raffut! (Colette, Cl. école, 1900, p. 162). γ) [En parlant d'une chose concr.] Coloré de vert. Le vent ne lâcha pas la presqu'île. Autour, se ruaient les courants verdis, les ophidiens glauques (La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 189).b) Péj. α) [En parlant d'un vêtement, sous l'effet de la vétusté, des intempéries] Qui est décoloré et tire sur le vert. Deux vieilles soutanes, aussi verdies et sordides (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 200). β) [En parlant d'une chose concr., sous l'effet de l'humidité] Couvert de vert-de-gris, de moisissure. Synon. moisi, vert-de-grisé (dér. s.v. vert(-)de(-)gris).Cadavre verdi; murs verdis. Une maison délabrée, moisie, à l'ombre de la cathédrale, comme le témoignaient ses vitres verdies et les lézardes salpêtrées de ses murs (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 59).Le cuivre verdi qui restait adhérent au cuir décoloré (Maupass., Contes et nouv., t. 2, MlleCocotte, 1883, p. 814).V. abyssal ex. 8.P. métaph. Le style pourtant blet et déjà verdi des historiens (Huysmans, À rebours, 1884, p. 45). γ) [En parlant d'une pers., de son visage, sous l'effet d'une cause pathol. ou d'une émotion] Qui est devenu blafard. Synon. blême, livide, pâle.L'épuisement d'un homme encore vigoureux se trahit par un teint cuivré, verdi (Balzac, Rabouill., 1842, p. 495).

Trésor de la Langue Française informatisé

Verdi, -ie, part. passé en empl. adj.a) α) [En parlant d'une source lumineuse, d'une couleur] Qui a pris, qui présente une teinte verte. Bleu verdi. Dans l'Esther de Véronèse, la charmante suite des jaunes qui, vaguement (...) rougis, verdis, teintés d'améthyste (...) se fondent (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 336).Entre deux ondées, il [le soleil] surnage, blafard, verdi (Zola, Nouv. Contes Ninon, 1874, p. 129). β) [En parlant d'un lieu] Couvert, garni de verdure ou coloré en vert par suite de la présence de végétaux. Eau verdie; pierres verdies. Piliers verdis et moussus (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 78).Des lézards couraient sur les murs chauds, depuis le renflement verdi du pied, dans les herbes (Pourrat, Gaspard, 1930, p. 96).[En parlant d'une pers., de sa toilette] Taché de traces de verdure. Si maman voyait ma robe verdie, elle me ferait un raffut! (Colette, Cl. école, 1900, p. 162). γ) [En parlant d'une chose concr.] Coloré de vert. Le vent ne lâcha pas la presqu'île. Autour, se ruaient les courants verdis, les ophidiens glauques (La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 189).b) Péj. α) [En parlant d'un vêtement, sous l'effet de la vétusté, des intempéries] Qui est décoloré et tire sur le vert. Deux vieilles soutanes, aussi verdies et sordides (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 200). β) [En parlant d'une chose concr., sous l'effet de l'humidité] Couvert de vert-de-gris, de moisissure. Synon. moisi, vert-de-grisé (dér. s.v. vert(-)de(-)gris).Cadavre verdi; murs verdis. Une maison délabrée, moisie, à l'ombre de la cathédrale, comme le témoignaient ses vitres verdies et les lézardes salpêtrées de ses murs (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 59).Le cuivre verdi qui restait adhérent au cuir décoloré (Maupass., Contes et nouv., t. 2, MlleCocotte, 1883, p. 814).V. abyssal ex. 8.P. métaph. Le style pourtant blet et déjà verdi des historiens (Huysmans, À rebours, 1884, p. 45). γ) [En parlant d'une pers., de son visage, sous l'effet d'une cause pathol. ou d'une émotion] Qui est devenu blafard. Synon. blême, livide, pâle.L'épuisement d'un homme encore vigoureux se trahit par un teint cuivré, verdi (Balzac, Rabouill., 1842, p. 495).

Wiktionnaire

Forme de verbe

verdi \vɛʁ.di\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe verdir (rendu vert).
    • Ces châteaux du vieux temps avec des mâchicoulis, des souterrains, des tours verdies par le lierre. — (Chateaubriand, Génie du christianisme, ou Les Beautés de la religion chrétienne, II, I, 5)
    • Les portraits de mes ancêtres tapissaient les murs verdis par le temps. — (Anton Tchekhov, Miroir déformant, 1883, traduction d’Anne Coldefy-Faucard, Librio 698, 2004, E.J.L.)

Adjectif

verdi \ˈβe.r.di\ masculin

  1. Vert.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Verbe

verdi \ˈver.di\ intransitif (voir la conjugaison)

  1. Verdoyer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VERDI (vèr-di, die) part. passé de verdir
  • Rendu vert. Ces châteaux du vieux temps avec des mâchicoulis, des souterrains, des tours verdies par le lierre, Chateaubriand, Génie, II, I, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « verdi »

(Date à préciser) De verda (« vert ») et -i (terminaison des verbes).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « verdi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
verdi vɛrdi

Citations contenant le mot « verdi »

  • Elle avait acquis une grande renommée à l'international pour ses interprétations des héroïnes verdiennes, d'Aïda à La Traviata, mais elle s'était autorisée des crochets dans un répertoire beaucoup plus large, comptant plus de 80 rôles à son actif. Gabriella Tucci est décédée samedi à Rome, sa ville natale, à 90 ans. Le Figaro.fr, La soprano Gabriella Tucci, grande interprète des héroïnes de Verdi, meurt à 90 ans
  • Voici, par exemple, Le Trouvère, créé à la Scala de Milan, en 1869. « Ils avaient le diable au corps », se félicite le compositeur à propos de ses interprètes. « C’est là définir le chant verdien », commente Sylvain Fort. S’agissant de Don Carlos, il souligne « la volonté de Verdi et de ses librettistes de se hisser au niveau de complexité de la pièce originale, celle de Schiller ». Il indique aussi : « S’il est vrai que l’opéra est un miroir des passions, alors elles n’ont jamais été aussi crûment évoquées jusque-là que dans Nabucco ». Œuvre après œuvre, l’auteur met ainsi clairement en exergue « le souci de Verdi, comme artiste, de ne pas se ranger dans les codes établis ». Ce faisant, il démontre de manière à la fois pédagogique et convaincante que Verdi en « réinventant l’opéra sur le plan esthétique, il lui a conféré une fonction morale et sociale entièrement neuve ». Ce fut sa manière d’être révolutionnaire et elle lui vaut d’occuper une place dans l’Histoire, pas seulement celle de la musique. C’est cela que Sylvain Fort nous fait brillamment comprendre. Le Telegramme, Des mots et des livres. Verdi, l’insoumis - A lire - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « verdi »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « verdi »

Langue Traduction
Anglais green
Espagnol verde
Italien verde
Allemand grün
Chinois 绿色
Arabe أخضر
Portugais verde
Russe зеленый
Japonais
Basque berdea
Corse verde
Source : Google Translate API

Synonymes de « verdi »

Source : synonymes de verdi sur lebonsynonyme.fr
Partager