La langue française

Vélin

Sommaire

  • Définitions du mot vélin
  • Étymologie de « vélin »
  • Phonétique de « vélin »
  • Citations contenant le mot « vélin »
  • Traductions du mot « vélin »

Définitions du mot vélin

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉLIN, subst. masc.

A. −
1. Peau de veau mort-né (ou d'un autre animal, comme l'agneau ou le chevreau), préparée pour l'écriture, l'illustration, l'imprimerie ou la reliure, plus lisse et plus fine que le parchemin ordinaire. Dessiner, écrire sur vélin; manuscrit, miniature sur vélin. Un authentique vélin, avec d'admirables lettres de missel et de splendides enluminures (Huysmans, À rebours, 1884, p. 23).Les reliures (...) en maroquin ou en vélin, en bois ou en cuir estampé (Civilis. écr., 1939, p. 14-7).V. parchemin ex. 1.
Peu usuel. Peau de vélin. Même sens. Les eaux-fortes de Rops (...) sur de la peau de vélin (Goncourt, Journal, 1889, p. 1079).
2. P. méton. Ouvrage ancien écrit, imprimé ou peint sur vélin. S'il me vient sous la main, Le long des quais, un vélin un peu jaune, Le titre en rouge et la date en romain, Au frontispice un saint Jean sur un trône, Le tout couvert d'un fort blanc parchemin, Oh! Que ce soit un Ronsard, un Pétrone, Un A Kempis, pour moi c'est un trésor (Sainte-Beuve, Poés., 1829, p. 80).Des meubles métalliques spéciaux (...) pouvant abriter chacun 58 vélins (Cain, Transform. B.N., 1959, p. 25).
B. −
1. Papier vélin (vieilli) ou vélin. Papier de belle qualité destiné à des tirages de luxe. Exemplaire sur vélin. Faites imprimer ces poésies chez Didot, sur vélin satiné (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 309).Des papiers de luxe (vélins et vergés, bible et simili-bible à base de chiffons ou d'alfa) pour les éditions soignées de bibliophile (Civilis. écr., 1939, p. 6-8).
2. Toile vélin. Toile métallique sur laquelle on estampe le filigrane des billets de la Banque de France. (Dict. xixeet xxes.).
C. − BROD. Dentelle d'Alençon (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [velε ̃]. Ac. 1694: vélin, 1718: ve-; dep. 1740: vé-. Fér. 1768: ve- [və-] (d'apr. Trév. 1704, v. Fér. Crit. t. 3 1788, qui écrit vé-). Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1245 veeslin « peau de veau mort-né, plus fine que le parchemin ordinaire » (St Auban, éd. A. R. Harden, 1840: mun livre escrit en veeslin); 2emoit. xiiies. veelin (Du Denier et de la brebis, ms. BN 837, fo269 rods H. Omont, Fabliaux, dits et contes, p. 537: l'en escrit bien en veelin); 1360 velin (Inventaire des joyaux de Louis de France, duc d'Anjou, no36 ds Laborde, p. 6); 1664 vélin (J. Guiffrey, Comptes des bâtiments du roi sous le règne de Louis XIV, t. 1, col. 53: 334 feuillets de vélin); b) 1829 « ouvrage ancien, incunable imprimé sur vélin » (Sainte-Beuve, loc. cit.); 2. 1723 « dentelle d'Alençon, appelée aussi point royal » (Savary ds Gay); 3. 1798 papier-vélin (Ac.); 1811 p. ell. vélin (Jouy, loc. cit.); 4. 1869 toile véline (M. Du Camp ds R. des Deux-Mondes, 15 mars, p. 306 ds Littré); 1904 toile vélin (Nouv. Lar. ill.). Dér. de l'a. et m. fr. veel (veau*); suff. -in*. Fréq. abs. littér.: 124.

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉLIN, subst. masc.

A. −
1. Peau de veau mort-né (ou d'un autre animal, comme l'agneau ou le chevreau), préparée pour l'écriture, l'illustration, l'imprimerie ou la reliure, plus lisse et plus fine que le parchemin ordinaire. Dessiner, écrire sur vélin; manuscrit, miniature sur vélin. Un authentique vélin, avec d'admirables lettres de missel et de splendides enluminures (Huysmans, À rebours, 1884, p. 23).Les reliures (...) en maroquin ou en vélin, en bois ou en cuir estampé (Civilis. écr., 1939, p. 14-7).V. parchemin ex. 1.
Peu usuel. Peau de vélin. Même sens. Les eaux-fortes de Rops (...) sur de la peau de vélin (Goncourt, Journal, 1889, p. 1079).
2. P. méton. Ouvrage ancien écrit, imprimé ou peint sur vélin. S'il me vient sous la main, Le long des quais, un vélin un peu jaune, Le titre en rouge et la date en romain, Au frontispice un saint Jean sur un trône, Le tout couvert d'un fort blanc parchemin, Oh! Que ce soit un Ronsard, un Pétrone, Un A Kempis, pour moi c'est un trésor (Sainte-Beuve, Poés., 1829, p. 80).Des meubles métalliques spéciaux (...) pouvant abriter chacun 58 vélins (Cain, Transform. B.N., 1959, p. 25).
B. −
1. Papier vélin (vieilli) ou vélin. Papier de belle qualité destiné à des tirages de luxe. Exemplaire sur vélin. Faites imprimer ces poésies chez Didot, sur vélin satiné (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 309).Des papiers de luxe (vélins et vergés, bible et simili-bible à base de chiffons ou d'alfa) pour les éditions soignées de bibliophile (Civilis. écr., 1939, p. 6-8).
2. Toile vélin. Toile métallique sur laquelle on estampe le filigrane des billets de la Banque de France. (Dict. xixeet xxes.).
C. − BROD. Dentelle d'Alençon (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [velε ̃]. Ac. 1694: vélin, 1718: ve-; dep. 1740: vé-. Fér. 1768: ve- [və-] (d'apr. Trév. 1704, v. Fér. Crit. t. 3 1788, qui écrit vé-). Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1245 veeslin « peau de veau mort-né, plus fine que le parchemin ordinaire » (St Auban, éd. A. R. Harden, 1840: mun livre escrit en veeslin); 2emoit. xiiies. veelin (Du Denier et de la brebis, ms. BN 837, fo269 rods H. Omont, Fabliaux, dits et contes, p. 537: l'en escrit bien en veelin); 1360 velin (Inventaire des joyaux de Louis de France, duc d'Anjou, no36 ds Laborde, p. 6); 1664 vélin (J. Guiffrey, Comptes des bâtiments du roi sous le règne de Louis XIV, t. 1, col. 53: 334 feuillets de vélin); b) 1829 « ouvrage ancien, incunable imprimé sur vélin » (Sainte-Beuve, loc. cit.); 2. 1723 « dentelle d'Alençon, appelée aussi point royal » (Savary ds Gay); 3. 1798 papier-vélin (Ac.); 1811 p. ell. vélin (Jouy, loc. cit.); 4. 1869 toile véline (M. Du Camp ds R. des Deux-Mondes, 15 mars, p. 306 ds Littré); 1904 toile vélin (Nouv. Lar. ill.). Dér. de l'a. et m. fr. veel (veau*); suff. -in*. Fréq. abs. littér.: 124.

Wiktionnaire

Nom commun

vélin \ve.lɛ̃\ masculin

  1. (Imprimerie) Parchemin de qualité supérieure, traditionnellement fait de peau de très jeune veau.
    • Relier des livres en vélin.
    • Reliure de vélin.
    • Exemplaire sur vélin.
    • Ces maroquins sont si plaisants à l’œil et ces vélins si doux au toucher ! Il n’est pas un seul de ces livres qui ne soit digne, par quelque mérite singulier, de l’estime d’un galant homme. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 190.)
  2. (Imprimerie) Papier de qualité supérieure, imitant la blancheur et l’uni de ce type de parchemin.
    • Écrire sur du vélin.
    • Peindre en miniature sur du vélin.
  3. (Textile) Dentelle fine d’Alençon dite aussi point royal.
    • Vélin blanc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VÉLIN (vé-lin) s. m.
  • 1Peau de veau mieux préparée et plus fine que le parchemin ordinaire ; ce qui la rend plus propre aux ouvrages délicats, surtout pour peindre en miniature. Écrire sur du vélin. Relier des livres en vélin. Quoique fils de meunier, encor blanc du moulin, Il est prêt à fournir ses titres en vélin, Boileau, Épit. v. Non, d'aucune chevalerie Je n'ai le brevet sur vélin, Béranger, Vilain.

    On dit aussi peau de vélin.

  • 2Nom donné, à Alençon, à une espèce de dentelle appelée plus ordinairement point royal.
  • 3 Terme de tapissier. Nom de tout ce qui sert d'âme aux ouvrages dits à cartisane.
  • 4 Adj. Papier vélin, papier blanc et uni comme le vélin, où il ne paraît ni pontuseaux ni vergeures. Il ne faut jamais dire du vélin pour du papier vélin. La forme détermine si le papier sera vélin ou à vergeures, Monit. universel, 19 nov. 1867, p. 1426, 5e col.
  • 5 Toile véline, toile en fil d'archal sur laquelle on estampe, dans un atelier spécial de la banque de France, les lettres qui doivent former le filigrane intérieur du papier à billets, Maxime du Camp, Rev. des Deux-Mondes, 15 mars 1869, p. 306.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VÉLIN. Ajoutez : - HIST. XIIIe s. Mustrerai i [j'y montrerai] mon livre escrit en veeslin, Vie de saint Auban, publiée par Robert Atkinson, Londres, 1876, V. 1839.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VÉLIN, s. m. sorte de parchemin plus fin, plus uni & plus beau que le parchemin ordinaire : il est fait de peau de veau, d’où lui vient son nom. Voyez l’article Parchemin & Papier.

S. Jérôme place la découverte du vélin sous le regne d’Attalus ; il n’est pas le seul de ce sentiment. Tzezès avance la même chose, ainsi qu’un écrivain anonyme dont Saumaise rapporte les paroles dans ses exercitations sur Pline. L’un & l’autre font honneur de cette invention à Cratès le grammairien, contemporain d’Attalus, & son ambassadeur à Rome ; il y arriva l’année même de la mort d’Ennius, à ce que prétend Suetone, quoique sans aucun fondement ; mais nous avons indiqué plus particulierement l’époque du vélin au mot Papier. (D. J.)

Vélin, (Doreurs.) les maîtres peintres & doreurs du pont Notre-Dame & du quai de Gèvres, nomment ainsi des bordures de bois uni, qui servoient autrefois à encadrer des images de vélin d’une certaine grandeur, qui ont servi depuis de modele déterminé pour toutes les estampes de leur volume.

Vélin, (Manufact.) c’est ce qu’on appelle communément point royal ou point de France. La manufacture de ce vélin a été inventé dans la ville d’Alençon, & s’est communiquée dans quatre villes circonvoisines, où l’on ne le nomme point autrement que vélin, quoique ce terme soit inconnu à Paris & ailleurs. On appelle fil à vélin & aiguilles à vélin, les fils fins & les petites aiguilles dont se servent les vélineuses. Quoique cette sorte d’ouvrage soit inventé dans le dernier siecle, on ne sait pourtant pas ce qui lui a donné le nom de vélin. Peut-être est-ce le vélin effectif ou le parchemin, sur lequel les ouvrieres travaillent, & qu’elles appellent parches. Savary.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vélin »

Veau, par l'ancienne forme veel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français veel (« veau ») avec le suffixe -in.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vélin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vélin velɛ̃

Citations contenant le mot « vélin »

  • Pablo Picasso Histoire claire et simple de Max Jacob 13 janvier 1903, dessin à la plume, encre brune, vélin (papier), Paris (origine), Musée national Picasso-Paris / RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) / Mathieu Rabeau, Succession Picasso 2020 La Croix, Picasso, inspirateur de bandes dessinées

Traductions du mot « vélin »

Langue Traduction
Anglais vellum
Espagnol vitela
Italien pergamena
Allemand pergament
Chinois 牛皮纸
Arabe الرق
Portugais velino
Russe калька
Japonais ベラム
Basque vellum
Corse vellum
Source : Google Translate API
Partager