La langue française

Ululer, hululer

Sommaire

  • Définitions du mot ululer, hululer
  • Étymologie de « ululer »
  • Phonétique de « ululer »
  • Citations contenant le mot « ululer »
  • Traductions du mot « ululer »

Définitions du mot ululer, hululer

Trésor de la Langue Française informatisé

ULULER, HULULER, verbe intrans.

A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. Pousser de longs gémissements, des plaintes, des sons modulés. Cette frénésie et ce vertige qui font ululer et bondir les derviches hurleurs affolés par le tournoiement de leurs rondes (Huysmans, Marthe, 1876, p. 125).Quelqu'un est mort et les pleureuses hululent, attristent les ténèbres mouillées de cette chose plus sinistre qu'un cri de bête: un cri humain (Tharaud, Rabat, 1918, p. 179).
[Le suj. désigne le son produit] Qui sanglotait ainsi? (...) Je ne me rappelle qu'une chose: cette clameur, des hoquets, un gémissement ululant sans finir (Estaunié, Choses voient, 1913, p. 90).
2. Empl. trans. Crier, chanter en modulant. Une procession de moines aux frocs blonds (...) qui, pieds nus, la corde aux reins, un cierge en main, Ululent d'une voix formidable un cantique (Verlaine, Poèmes saturn., 1866, p. 89).Grande fête! hululait toujours Michel. Qui aura son canari? (...) À ce mot, la ménagerie [les chats] s'électrisa, bondit, tourbillonna (H. Bazin, Bur. mariages, 1951, p. 224).
Part. passé en empl. adj. De grandes ondes ululées passaient sur ces petites têtes blondes et brunes, des vagues de joie criée, sanglotée, trépignée, déferlaient sur le public éperdu, debout à chaque coup de matraque [de Guignol] (Morand, Fin siècle, 1957, p. 181).
ACOUST. Son ululé. ,,Son dont la fréquence varie périodiquement autour d'une valeur moyenne`` (Pir. 1964, s.v. son).
B. − [Le suj. désigne un oiseau rapace nocturne] Pousser son cri. La chouette, l'effraie, le grand-duc, le hibou ulule. Un chat-huant se mit à ululer lentement, longuement... Hoho-hô!... Hoho-hô! (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 186).Un nocturne hulula derrière nous, un cri strident, achevé en râle, le cri d'une bête lentement assassinée (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 208).
C. − P. anal. [Le suj. désigne une chose] Faire entendre un bruit qui rappelle une plainte ou le cri des oiseaux de nuit; produire un son modulé. Aucun train ne sillonnait l'espace; l'on entendait seulement au loin, près de la gare de Ceinture, une machine qui ululait et semblait sangloter dans l'ombre (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 127).Dehors, le vent de mer hululait toujours, poussant sur la grève sa vaste plainte (G. Leroux, Parfum, 1908, p. 13).
REM.
Ululant, -ante, part. prés. en empl. adj.Qui ulule. Cette masse épaisse de forêt où rien ne vit, hors parfois une chouette hululante (nous croyons entendre, dans la nuit, le sanglot que nous retenions) (Mauriac, Th. Desqueyroux, 1927, p. 228).Des grosses torpilles aériennes surmontées d'une tige de cuivre ululante (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 214).
Prononc. et Orth.: [ylyle], (il) ulule [-lyl]. Les obs. s.v. ululement, et Martinet-Walter 1973, laissent supposer l'aspiration de l'init. Avec aspiration: (cesser) de ululer; il ulule [il?ylyl], sans enchaînement. Ce traitement se traduit par des graph. h-: Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p. 260, [il] faisait hululer [-zεy-]. Hululer est ds Boiste 1834, Ac. Compl. 1842, etc. Sans aspiration: (cesser) d'ululer, etc. Ac. 1935: u-. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 222: u-. cilf Harmonis. 1988: hululer, u-. Étymol. et Hist. 1372-73 « se lamenter » (Jean Froissart, La Prison amoureuse, éd. A. Fourrier, 3018); 1512 « pousser des cris, hurler » (Jean Lemaire de Belges, Second epistre de l'amand verd, éd. J. Frapier, p. 25); id. « crier, ici des oiseaux rapaces nocturnes » (Id., Illustrations de Gaule ds Œuvres, éd. J. Stecher, t. 2, p. 80). Empr. au lat.ululare « hurler (des chiens, des loups) », « vociférer ». Fréq. abs. littér.: 32.

Wiktionnaire

Verbe

ululer \y.ly.le\ intransitif (généralement, mais parfois transitif) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Crier, en parlant des oiseaux de nuit.
    • L’Oiseau ramage, si son cri n’a pas obtenu un verbe particulier à une espèce ou à un genre. L’Oiseau de Proie clappe ; l’Oiseau de Nuit ulule. Le bourdonnement peut convenir aux Colibris et aux Oiseaux-Mouches ; il vaudrait mieux dire qu’ils scrépitent, onomatopée de leur screp. — (Louis Nicolardot, La Fontaine et la Comédie humaine : suivi Du langage des animaux, E. Dentu, Éditeur, Paris, 1885)
    • Avant d’entrer dans ma cellule
      Il a fallu me mettre nu
      Et quelle voix sinistre ulule
      Guillaume qu’es-tu devenu.

      — (Guillaume Apollinaire, « Avant d’entrer dans ma cellule », in Alcools, 1913)

Verbe

hululer (h aspiré)\y.ly.le\ intransitif (généralement, mais parfois transitif) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Crier, en parlant des oiseaux de nuit.
    • Et tu auras beau houpper, hurler à l’aide, hululer comme une hulotte, la fagne est une solitude, un désert funeste à qui la nargue ; personne ne t’entendra. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Figuré) Faire un bruit répétitif semblable aux hululements.
    • On entend la sirène de départ des grands cargos hululer sur la River. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Bande de l'araignée, 1932)
    • Les alarmes de voiture youyoutaient, les alarmes anti-effraction hululaient, les alarmes d'incendie beuglaient, stridentes. — (Stephen King, Cellulaire, Albin Michel, 2010, chap.17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ululer »

(XVe siècle) Du latin ululare (« hurler ») → voir hurler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ululer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ululer ylyle

Citations contenant le mot « ululer »

  • Les lodges disposent également de lits super confortables avec couettes et oreillers. Je ne pense pas m’être jamais senti plus confortable, blotti contre mon livre en écoutant les hiboux hululer dans les bois à l’extérieur. JAPANFM, Les meilleurs sites de glamping au Royaume-Uni, de Henley aux Highlands – JAPANFM
  • Puis l'un des employés est finalement venu récupérer la chouette qui a fini par être relâchée samedi soir dernier. Depuis, la mère de famille explique l'entendre hululer au loin chaque nuit... CNEWS, Une famille découvre une chouette dans son sapin de Noël deux semaines après l'avoir acheté | CNEWS
  • La hulotte, elle, mange des rongeurs, chauves-souris, petits oiseaux, gros insectes. Grâce à son plumage brun gris ou roux, elle passe incognito dans les branchages et peut ainsi guetter ses proies en toute tranquillité. Pas facile donc de la repérer en pleine journée. Reste à avoir la chance de l’entendre hululer dès la tombée de la nuit. Enfin, si elle est encore là. , Edition Nancy et agglomération | Nancy : chouette, ça hulule au parc Sainte-Marie !
  • Dans notre région, entendre ululer des chouettes et des hiboux n’est pas rare. "On trouve ici des petits, moyens et grands ducs, des hiboux des marais, des chouettes hulottes, des effraies des clochers, des chevêches d’athena… ", énumère la Vedènaise qui organise pour l’occasion une après-midi de sensibilisation sur les chouettes et les hiboux (lire ci-contre). midilibre.fr, Les chouettes et hiboux, des rapaces nocturnes à protéger - midilibre.fr
  • Un mâle pour un mal Physiquement, le nirvana. C’est un élément à considérer car un bon amant, ce n’est pas si fréquent. Mais quid des sentiments ? C’est bien joli de ululer toute la nuit mais est-ce que ça compense cette sensation de malaise et d’incompréhension ? En même temps il est possible que cette frustration nourrisse votre combativité au travail. L’astro coach : jouez avec vos enfants, juste pour jouer, pour rire, pour décompresser. Voici.fr, L’horoscope de la semaine du 22 au 28 novembre 2019 : le signe star est Cancer - Voici
  • Les riverains vont ululer... ladepeche.fr, Une piste de karting va bientôt rouvrir sur le circuit d'Albi - ladepeche.fr
  • Merci Monsieur Zemmour. Continuez. Laissez les pleurnicheuses médiatiques ululer: elles sont confondantes de malhonnêteté "intellectuelle" (si l'on peut dire) lorsqu'elles sont agressées par leurs propres coreligionnaires. Le Figaro.fr, «Nom : Aznavour. Prénom : Charles», la chronique d'Éric Zemmour
  • Les autorités pénales, suisses et étrangères, poursuivent régulièrement des banques, notamment dans des affaires de blanchiment et de corruption. Les procédures se multiplient. Le présent article n’est pas un appel à la révolte: les règles doivent être appliquées, rigoureusement, par ceux qui travaillent dans le secteur financier. Les sanctions sont sévères et la seule existence d’une procédure peut causer d’énormes difficultés à un établissement, à ses organes et à tous ses employés. Mais l’obéissance nécessaire n’empêche pas de faire preuve d’esprit critique et il convient de s’interroger sur tout ce qui a été fait depuis vingt ans sans se contenter de hululer avec la meute en affirmant que l’on doit être encore plus rigoureux. Le Temps, Les méthodes totalitaires de la lutte contre la criminalité économique - Le Temps
  • L’oiseau a finalement été relâché. Depuis, Katie Newman est formelle : elle jure entendre l’oiseau hululer la nuit. Journal L'Union, Une chouette cachée dans le sapin de Noël

Traductions du mot « ululer »

Langue Traduction
Anglais ululate
Espagnol ulular
Italien ululare
Allemand heulen
Chinois
Arabe قرح
Portugais ulular
Russe завывать
Japonais 鳴らす
Basque ululate
Corse ululare
Source : Google Translate API
Partager