Tyranneau : définition de tyranneau

chevron_left
chevron_right

Tyranneau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TYRANNEAU, subst. masc.

Petit tyran sans envergure. Tyranneau du Moyen-Âge. Tous ces petits seigneurs, électeurs, évêques, princes et ducs (...) étaient d'insupportables tyranneaux, d'autant plus cruels et sensuels qu'ils étaient plus petits (Du Camp, Hollande, 1859, p. 80).Un certain débraillé politique des sphères dirigeantes fait vite tache sur l'ensemble d'un pays, quand bien même ce pays aurait inventé la politesse, de même que mille tyranneaux jusqu'alors refoulés s'éveillent subitement dans les régimes autoritaires (Mounier, Traité caract., 1946, p. 110).
P. exagér. et p. plaisant. Tyranneau de village. Schiller leur avait fait la leçon, et il avait rappelé aux tyranneaux de la presse ce qu'il appelait crûment: Le Devoir des Domestiques (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 722).
Prononc. et Orth.: [tiʀano]. Att. ds Ac. 1694, 1718, et dep. 1798. Étymol. et Hist. 1561-62 (Jodelle, Œuvres compl., éd. E. Balmas, t. 2, p. 312). Dér. de tyran*; suff. -eau*. Fréq. abs. littér.: 13. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 436. − Quem. DDL t. 12.

tyranneau .« Tyran de petite envergure »
Rem. On rencontre également ds la docum. brigandeau, conneau, friponneau, gitonneau, larronneau, satyreau, vieillardeau.

Tyranneau : définition du Wiktionnaire

Nom commun

tyranneau \ti.ʁa.no\ masculin

  1. Petit tyran.
    • Mais n’importe quelle république affamée ou quel tyranneau noir, arabe ou oriental régnant par la force sur la misère, pouvait tenter contre l’EPI un coup de force désespéré, et s’emparer de Coban ou le tuer. — (René Barjavel, La Nuit des temps, 1968)
    • Or, d’un tel massacre d’enfants, aucune allusion. Mieux encore, le panégyriste d’Hérode, son contemporain Nicanor (alias Nicolas), qui s’efforce de trouver une justification à toutes les exactions du tyranneau iduméen, Nicanor n’éprouve nul besoin de l’en excuser ; il ignore absolument ce fait. — (Robert Ambelain, Jésus ou le mortel secret des Templiers, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. « Les énigmes de l’univers », 1970)
    • Personne n’aurait, bien sûr, l’idée (sacrilège) de comparer Nicolas Sarkozy à Laurent Gbagbo. Mais on comprend que le tyranneau ivoirien rigole quand il entend Sarkozy lui donner des leçons de démocratie… — (Thierry Desjardins, « Gbagbo sur les pas de… Sarkozy », 20 décembre 2010, <www.thierry-desjardins.fr>)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tyranneau : définition du Littré (1872-1877)

TYRANNEAU (ti-ra-nnô) s. m.
  • 1 Terme familier. Tyran subalterne. Si le Mazarin se fait craindre aujourd'hui, il est assuré qu'un temps viendra qu'on ne le craindra plus, et que l'on dira de lui et de quelques autres tyranneaux qui sont près de lui d'étranges vérités, Patin, Lett. t. II, p. 40. Que n'auront pas fait les autres secrétaires d'État, et gens en place considérables dans la robe, dans la plume, et, en sous-ordre, les financiers et les petits tyranneaux dans les provinces ? Saint-Simon, 399, 205. Il faut avoir vécu dans quelques pays où ce régime [féodal] subsiste encore, pour savoir combien sont malheureux les serfs des petits seigneurs, tyranneaux indigents qui, pour vivre ou soutenir un luxe obscur, sont réduits à sucer le sang de leurs hommes, Lévesque, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. v, p. 262.
  • 2Genre d'oiseaux silvains ou de passereaux.

HISTORIQUE

XVIe s. Nettoyer la Sicile de plusieurs tyranneaux qui l'oppressoient, Montaigne, III, 251.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tyranneau »

Étymologie de tyranneau - Littré

Dimin. de tyran.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de tyranneau - Wiktionnaire

Dérivé de tyran avec le suffixe diminutif -eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tyranneau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tyranneau tirano play_arrow

Citations contenant le mot « tyranneau »

  • Les marchés sont les ennemis de ceux qui se prennent pour les maîtres et qui en fait ne sont que de médiocres tyranneaux. Les marchés imposent la symbolique du bien commun, les tyranneaux imposent l’imaginaire de leur volonté de puissance névrotique. La Chronique Agora, Les marchés ne sont pas responsables de la crise
  • -       les savanes sèches de Guyane, qui abritent le tyranneau barbu et la bécasse géante, espèces en danger critique d'extinction , En Outre-Mer, un programme qui permet de protéger la biodiversité - Médiaterre
  • Ah, le plaisir de fesser Tartuffe! A la Comédie de Genève, les acteurs des Fondateurs ont ce culot qui les distingue: ils démembrent la charge de Molière, sus aux hypocrites; astiquent la smala d’Orgon, ce tyranneau domestique qu’un faux dévot abuse; décoiffent la belle Marianne, cet oiseau de printemps qui se verrait bien roucouler avec le charmant Valère. Ils jouissent surtout, car tel est leur destin, des attributs du théâtre, un postiche ici, une perruque là, un manteau de cour là encore, autant d’accessoires qui transforment un interprète en un tournemain. Le Temps, Bien secoué, Tartuffe pique fort à la Comédie - Le Temps
  • Parfois c'est pour la santé mentale des individus que l'on s'inquiète et c'est le physique qui craque. Il semblerait que ce soit le cas du leader nord-coréen. Le conditionnel s'impose en effet comme pour « toute » information concernant ce régime que l'on qualifierait d'opérette s'il n'était si sanglant. Par exemple, Kim Jong-un « aurait » 36 ans. Cette précaution grammaticale mise à part, et, contre toute attente concernant ce dictateur dont on pensait qu'il en était privé, c'est le coeur de « Rocket Man » qui aurait lâché. L'information vient de Daily NK, un média géré par des dissidents nord-coréens. Ces problèmes cardio-vasculaires de Kim expliqueraient son absence, le 15 avril, à la fête la plus importante du pays, jour anniversaire de la naissance de son grand-père Kim II-sung fondateur du régime en 1948. A propos d'anniversaire, on versera au passage une larme sur les 45 ans de la victoire des Khmers rouges dûment célébrée alors par la presse française bien-pensante. Cet accident du chef s'expliquerait par son tabagisme excessif et son obésité. Heureusement, la plaque tournante installée à l'ambassade nord-coréenne de Berlin pour alimenter le tyranneau en Nutella vient d'être démantelée. Le trop-plein, en revanche, ne guette pas les enfants dont le tiers souffre de rachitisme. Ce n'est pas le coronavirus qui a frappé le fan de Jean-Claude Van Damme mais ceux de la mégalomanie et de la cruauté ne l'ont pas épargné. Il adore les exécutions publiques et ne s'en prive pas. Lorsque Kim ne parade pas en col de fourrure sur son cheval blanc, il se régale du haut de son télésiège personnel. Lorsqu'il arriva au pouvoir en 2011, le monde a parié sur l'écroulement du régime. Le pire n'est pas toujours sûr, seulement souvent. Les Echos, Kim Jong-un. Le virus de la mégalomanie | Les Echos
  • A côté de ces icônes, des tyranneaux de village dont les frasques retentissent encore dans nos mémoires, sont satellisés et réduits en marionnettes désarticulées par des officines et des services de renseignements occidentaux, dans le souci d’aliéner les esprits et les ressources, tout en annihilant l’estime de soi et les velléités d’affirmation d’une véritable identité et d’une conscience africaines modernes, émancipatrices et traitant avec le reste du monde sur un pied d’égalité. Ils sont presque tous issus des armées coloniales, ont fait peu ou pas d’études, sans légitimité et avides de reconnaissance, exerçant un droit de vie et de mort sur des populations dépouillées. Sous l’impérium de leurs parrains auxquels ils parviennent souvent à échapper. Véritables mégalomanes, narcissiques et sociopathes paranoïaques. SenePlus, MARECHAL, NOUS VOILA | SenePlus
  • Dans cette pyramide de tyranneaux, que j’ai essayé de décrire, et qui constitue le squelette de toute société coloniale, nous (les juifs) nous sommes trouvés juste à un degré plus élevé que nos concitoyens musulmans. Nos privilèges étaient dérisoires mais ils suffisaient à nous donner quelque orgueil et de nous faire espérer que nous n’étions plus assimilables à la masse des colonisés musulmans qui forme la base dernière de la pyramide. Orient XXI, De l'anticolonialisme au sionisme, variations d'Albert Memmi
  • Non seulement c'est probablement orchestré (la preuve c'est que BFM TV s'est immédiatement emparé de l'affaire pour poser de mauvaises questions à Mélenchon). Mais, surtout, le collègue de Gabin ne sait pas même poser les bonnes questions au tyranneau en blouson de cuir! Club de Mediapart, MACRON FAYOTÉ PAR "VÉCU"... | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « tyranneau »

Langue Traduction
Corse tiraniu
Basque tirano
Japonais 暴君
Russe тиран
Portugais tirano
Arabe طاغية
Chinois 暴君
Allemand tyrann
Italien tiranno
Espagnol tirano
Anglais tyrant
Source : Google Translate API

Synonymes de « tyranneau »

Source : synonymes de tyranneau sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires