La langue française

Trochisque

Définitions du mot « trochisque »

Trésor de la Langue Française informatisé

TROCHISQUE, subst. masc.

A. − MÉD., PHARM.
1. ,,Autrefois, préparation pharmaceutique médicamenteuse en forme de tablette (parfois aussi conique, cubique, pyramidale, etc.), se distinguant de la tablette vraie par l'absence du sucre`` (Méd. Biol. t. 3 1972). C'est l'absence de sucre dans les trochisques qui les distingue des tablettes (Littré).
2. ,,Préparation pharmaceutique de forme conique (...) constituée par des substances aromatiques incorporées dans du mucilage et desséchées, et destinée aux fumigations par combustion`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
B. − PEINT. Pastille ou tablette de couleur broyée et séchée, vendue collée sur un papier. Le précipité [de carbonate de plomb neutre dit blanc d'argent] (...) est moulé en trochisques, forme sous laquelle on le livre (Coffignier, Coul. et peint., 1924, p. 168).
C. − CÉRAM. Petit motif collé en relief sur une poterie. V. pastillage ex. de Al. Brongniart.
Prononc. et Orth.: [tʀ ɔ ʃisk]. Lar. Lang. fr. [-kisk]. Ac. 1762-1878: trochisques, subst. masc. plur. Étymol. et Hist. 1426 trocisque (Olivier de La Haye, Poeme de la grant peste, 2798 ds Gdf. Compl.); 1539 trochisques (J. Canappe, 5eLivre de la Méthode Thérapeutique, p. 82 ds Fr. mod. t. 19, p. 20). Empr. au lat. de l'époque impérialetrochiscus « pastille ronde; pilule », transcr. du gr. τ ρ ο χ ι ́ σ κ ο ς, même sens, dér. de τ ρ ο χ ο ́ ς « roue ».

Wiktionnaire

Nom commun

trochisque \Prononciation ?\ féminin

  1. (Pharmacie) Pastille, pilule médicamenteuse
    • C'est l'absence de sucre dans les trochisques qui les distingue des tablettes.[1]
  2. (Arts) Pastille ou tablette de couleur broyée et séchée, vendue collée sur un papier.
    • Le premier plan se composait d’une large et longue bande de colza en fleur, d’un jaune de soufre ou de chrome aussi éclatant, aussi vif, aussi aveuglant que Colcomb peut le fournir en trochiste ou en vessie. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 33)
    • Le précipité [de carbonate de plomb neutre dit blanc d'argent] (...) est moulé en trochisques, forme sous laquelle on le livre. — (Coffignier, Coul. et peint., 1924, page 168)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TROCHISQUE (tro-chi-sk') s. m.
  • 1 Terme de pharmacie. Médicament solide, composé d'une ou de plusieurs substances sèches réduites en poudre, et auquel on a donné d'abord une forme ronde, puis des formes coniques, cubiques, pyramidales, etc. C'est l'absence de sucre dans les trochisques qui les distingue des tablettes ; l'intermède est un mucilage, la mie de pain, un suc végétal.
  • 2Les marchands de couleur donnent le nom de trochisques à des tablettes ou pastilles de couleur apprêtées pour l'usage des peintres.

HISTORIQUE

XVIe s. Galien la guerit [une maladie] avec les trochisques d'Andronicus dissous en vinaigre, Paré, XI, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TROCHISQUE, s. m. en Pharmacie, est une forme de remede, faite pour être tenue dans la bouche & s’y dissoudre peu-à-peu.

Le trochisque est proprement une composition seche, dont les principaux ingrédiens, après avoir été mis en poudre très-fine, sont incorporés dans une liqueur convenable, comme dans des eaux distillées, du vin, du vinaigre, ou-dans des mucilages, & réduits en une masse, dont on forme de petits pains ou de petites boules, comme l’on veut, & qu’on fait sécher à l’air loin du feu.

Il y a différentes sortes de trochisques, & qui ont différentes vertus : il y en a de purgatifs, d’altérans, d’apéritifs, de fortifians, &c.

Les auteurs latins les nomment pastilli, rotulæ, placentulæ, orbes, orbiculi ; & les françois les nomment souvent tablettes, pastilles. Voyez Tablettes, Pastilles, &c.

Les principaux trochisques sont ceux d’agaric, de réglisse, de noix muscade, de succin, de rhubarbe, de myrrhe, de roses, de camphre, de squille, de vipere, &c. Ceux de coloquinte se nomment trochisques d’alhandal, mot pris des Arabes qui appellent la coloquinte handal.

On peut mettre une infinité de remedes sous la forme de trochisques : mais il est inutile de multiplier le nombre de ces sortes de préparations ; les remedes agissent plus sûrement sous d’autres formes ; & en général les Praticiens font peu d’usage des trochisques.

Quelques charlatans emploient beaucoup cette forme pour déguiser leur spécifique, pour vendre bien cher des drogues qu’ils ont à vil prix. Mais ils font un grand tort au public ; car ils cachent sous ce voile la violence & l’acrimonie de leurs préparations infernales qui deviennent pour les entrailles un vrai poison.

Trochisque escarrotique, (Mat. médic. & Pharm.) Voyez Mercure.

Trochisque, de minium, (Mat. médic.) l’ingrédient vraiment actif de cette composition officinale étant un sel mercuriel ; savoir le sublimé corrosif : nous en avons traité à l’article Mercure, mat. méd. & pharm. Voyez cet article.

Trochisque, de Scille, (Mat. méd.) Voyez Scille.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « trochisque »

(1426) Du latin trochiscus (« pastille ronde, pilule ») → voir trochée, troche et trochus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. trosci ; espagn. trocisco ; ital. trochisco ; de τροχίσϰος, rondelle, de τροχὸς, roue, constitué des mêmes éléments que τρόχος, course (voy. TROCHÉE 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trochisque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trochisque trɔʃisk

Traductions du mot « trochisque »

Langue Traduction
Anglais trochisque
Espagnol trochisque
Italien trochisque
Allemand trochisque
Chinois trochisque
Arabe طروادة
Portugais trochisque
Russe trochisque
Japonais トロチスク
Basque trochisque
Corse trochisque
Source : Google Translate API

Trochisque

Retour au sommaire ➦

Partager