La langue française

Traîneur, traîneuse

Sommaire

  • Définitions du mot traîneur, traîneuse
  • Étymologie de « traîneur »
  • Phonétique de « traîneur »
  • Citations contenant le mot « traîneur »
  • Images d'illustration du mot « traîneur »
  • Traductions du mot « traîneur »

Définitions du mot traîneur, traîneuse

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAÎNEUR, -EUSE, subst.

A. − [Corresp. à traîner I A] Personne, animal qui traîne quelque chose. Traîneur de boulet, de canon. Cette sainte fille appelée Eugénie Lucas, infirme, traîneuse de béquilles (Loti, Chât. Belle-au-bois dorm., 1910, p. 255).Les attelages étaient là dans la cour de la gare. Les gros traîneurs de charrues on les avait attachés dans les brancards des charrettes (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 11).
Traîneur de sabre (vieilli, fam., péj.). Militaire de carrière; soldat de parade, peu occupé. Synon. traîne-rapière (vieilli, s.v. traîne-).Dire qu'il était si joyeux, le jour où il avait quitté le service, après la guerre d'Italie, à l'idée de n'être plus un traîneur de sabre, un tueur de monde! (Zola, Terre, 1887, p. 500).
En partic. [Sans compl.]
Conducteur de traîneau. (Dict. xixeet xxes.).
MINES. Ouvrier employé au transport du minerai sur des traîneaux à patins. En général, le piqueur ou le traîneur accepte le sort qui lui est fait. Au fond de la galerie (...) il sait le danger d'un éboulement, d'une irruption de gaz ou d'une venue d'eau (E. Schneider, Charbon, 1945, p. 169).
Empl. adj. Bœufs traîneurs (de herse). De loin en loin, passe un cheval traîneur de herse ou tireur de charrue (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Mém. veuf, 1886, p. 217).
B. − [Corresp. à traîner II A 3] Personne, animal qui traîne.
1. Vieilli. Soldat qui reste en arrière de son corps d'armée. Synon. traînard.L'armée de cent mille hommes, réduite à trente mille, était côtoyée d'une bande de cinquante mille traîneurs (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 454).
2. Chien courant qui ne suit pas le gros de la meute. (Dict. xixeet xxes.).
3. Fam. Personne qui traîne, flâne, vagabonde, s'attarde. Traîneur de cafés. Elle était du peuple, cette enfant, une traîneuse de rue, dont la mère faisait des ménages et le père travaillait en usine (Vialar, Bête de chasse, 1952, p. 163).
En partic., subst. fém. Femme qui fréquente les mauvais lieux. D'un ton plus sec il lui arrivait d'ajouter: « Va vite te débarbouiller, p'tite traîneuse. Tu m'fais honte dans ta robe sale » (M.-C. Blais, Les manuscrits de Pauline Archange, 1968, p. 32 ds Richesses Québec 1982).
REM.
Traîneux, subst. masc.,région. (Est, Canada) [Corresp. à supra B 3] Vagabond. Ils me disaient souvent comme ça: « Où est-ce que tu vas? Tu n'as pas l'air d'un traîneux, vieux homme (...) » (Claudel, Violaine, 1892, IV, p. 560).
Prononc. et Orth.: [tʀ εnœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ac. 1694, 1718: traisneur; dep. 1740: traîneur. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1330 subst. fém. trahineresse « celle qui traîne un condamné par les rues » (Guillaume de Digulleville, Pélerinage vie humaine, 7289 ds T.-L.); b) 1640 traisneux d'épée (La Comédie des chansons ds Anc. théâtre fr., t. 9, p. 174); 1639 traisneur d'espée (Corneille, Illusion comique, III, 3); 1805 traîneurs de sabres (Courier, Lettres Fr. et Ital., p. 684); 2. 1689, 2 févr. « personne qui reste en arrière, qui est en retard » (Mmede Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 3, p. 492); 3. 1694 « braconnier qui chasse au traîneau »; « chien courant qui ne suit pas le gros de la meute »; « soldats qui restent en arrière de la troupe » (Ac.); 4. 1730 « celui qui conduit un traîneau sur la glace » (Savary Suppl.); 5. 1834 traîneuse « femme qui fréquente de mauvais lieux » (Land.); 1873 traîneur de bancs « vagabond, personne qui erre sans but » (A. Daudet, Contes lundi, p. 25). Dér. de traîner*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Kemna 1901, p. 92.

Wiktionnaire

Nom commun

traîneur \tʁɛ.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : traîneuse) (orthographe traditionnelle)

  1. Celui qui traîne quelque chose.
    • Traîneur de sabre, soudard.
  2. Chasseurs au traîneau.
    • Les gardes-chasse ont pris des traîneurs dans la plaine.
  3. Soldats qui demeurent en arrière de la troupe avec laquelle ils doivent marcher. Dans ce sens on dit plutôt traînard.
    • Je vis un jour plusieurs magistrats nommés lexiarques, qui marchoient dans les rues, tenant une corde teinte d’écarlate, tendue d'une maison à l'autre. Ils poussaient le peuple devant eux, pour l'obliger de se rendre à l'assemblée. Si la corde marquoit de rouge quelque traîneur, il étoit condamné à l'amende. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Anténor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.5))
    • Le commandant en chef répartira les bâtimens de l’escorte de manière à empêcher ' que les navires du convoi ne s'écartent, qu'aucun bâtiment étranger ne s'introduise parmi eux pendant la nuit, et que la remorque puisse être donnée promptement aux traîneurs. — (« Ordonnance du Roi sur le service des Officiers, des élèves et des maîtres, à bord de bâtiments de la Marine royale (bull. 199, n° 7581) », du 31 octobre 1827, point 112, dans Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlemens,… , par J. B. Duvergier, tome 27, 2e éd., Paris : chez A. Guyot & Scribe, 1838, p. 408)
  4. (Chasse) Chiens qui ne suivent pas le gros de la meute.
  5. (Figuré) Celui qui erre , qui traîne.
    • Et de par le roi, le cri fut fait à son de trompe, par tous les carrefours, que les aventuriers, gens de peu, faux mendiants et traîneurs de rues, vidassent les lieux, sur peine de la hart. — (Marcel Schwob, Les Boute-feux, dans Cœur double, Éditions Ollendorff, 1891, p. 196)

Nom commun

traîneuse \tʁɛ.nøz\ féminin (pour un homme on dit : traîneur) (orthographe traditionnelle)

  1. Celle qui traîne quelque chose.
    • Mais il reconnaît cependant que dans la somme des acquisitions littéraires de ce temps, — le journalisme, pernicieux ailleurs, n’aura pas été entièrement stérile, puisqu’il a introduit dans la littérature, une forme de plus — une forme svelte, rapide, retroussée, presque militaire et que cette traîneuse de robe à longs plis, dans les livres, ne connaissait pas. — (Jules Barbey d’Aurevilly, Les Œuvres et les Hommes, page ii, 1860)
  2. (Figuré) Celle qui erre, qui traîne.
    • De plus, cette créature fourbe et rouée, qui était au service de la présidente depuis des années et savait la mener à son gré par la flatterie, s’était avisée — après assurance que sa maîtresse verrait la chose favorablement — de raconter à la domesticité que Mitsi était la fille d’une coquine et qu’elle serait une traîneuse des rues, si Mme la présidente n’avait eu la charité de s’en occuper, pour tâcher de la sauver du vice. — (Delly, Mitsi, page 43, 1922)

Forme d’adjectif

traîneuse \tʁɛ.nøz\ (orthographe traditionnelle)

  1. Féminin singulier de traîneux.

Nom commun

traîneuse \tʁɛ.nøz\ féminin (pour un homme on dit : traîneur) (orthographe traditionnelle)

  1. Celle qui traîne quelque chose.
    • Mais il reconnaît cependant que dans la somme des acquisitions littéraires de ce temps, — le journalisme, pernicieux ailleurs, n’aura pas été entièrement stérile, puisqu’il a introduit dans la littérature, une forme de plus — une forme svelte, rapide, retroussée, presque militaire et que cette traîneuse de robe à longs plis, dans les livres, ne connaissait pas. — (Jules Barbey d’Aurevilly, Les Œuvres et les Hommes, page ii, 1860)
  2. (Figuré) Celle qui erre, qui traîne.
    • De plus, cette créature fourbe et rouée, qui était au service de la présidente depuis des années et savait la mener à son gré par la flatterie, s’était avisée — après assurance que sa maîtresse verrait la chose favorablement — de raconter à la domesticité que Mitsi était la fille d’une coquine et qu’elle serait une traîneuse des rues, si Mme la présidente n’avait eu la charité de s’en occuper, pour tâcher de la sauver du vice. — (Delly, Mitsi, page 43, 1922)

Forme d’adjectif

traîneuse \tʁɛ.nøz\ (orthographe traditionnelle)

  1. Féminin singulier de traîneux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRAÎNEUR (trê-neur) s. m.
  • 1Celui qui traîne quelque chose. Mme d'Aiguillon alla voir Monsieur, qui était au Palais-Royal, et dit à son traîneur [celui qui traînait sa chaise] d'entrer, Saint-Simon, 142, 71.

    Autrefois, par dénigrement, traîneur d'épée, vagabond, fainéant qui porte l'épée. Et vous ne passez plus que pour traîneur d'épée, Corneille, Illusion, III, 3. J'aurais mieux fait d'apprendre un métier que d'être un traîneur d'épée, Scarron, Rom. com. I, 13.

    Aujourd'hui, traîneur de sabre, militaire peu occupé et qui affecte de promener partout son inutilité et son sabre. Cent voitures à trois chevaux portent chacune plusieurs quintaux d'écriture ronde et bâtarde, faite par des gens en uniforme, fumeurs de pipes, traîneurs de sabres, Courier, Lett. I, 75.

  • 2Celui qui conduit un traîneau sur la glace.
  • 3Ouvrier employé au transport des minerais, et qui tire ou pousse devant lui des traîneaux à patins.
  • 4Chasseur au traîneau. Les gardes-chasses sont à la poursuite des traîneurs.
  • 5Soldat qui marche derrière le corps auquel il appartient, synonyme de traînard. Les grandes armées laissent toujours après elles quelques traîneurs, Chateaubriand, Itin. part. 6. Ignorait-on que toute la foule désolée des traîneurs des autres corps, à cheval, à pied, en voiture, s'ajoutait à ces embarras [du corps de l'arrière-garde], comme dans un corps malsain tous les maux accourent et se réunissent sur la partie la plus attaquée ! Ségur, Hist. de Nap. IX, 9. Les bandes de traîneurs qu'en s'avançant l'armée [française] laissa derrière elle, avaient comme enveloppé Smolensk de terreur et de destruction, Ségur, ib. IX, 14.

    Bâtiment d'une flotte, d'un convoi qui reste en arrière.

    Terme de chasse. Chien qui ne suit pas le gros de la meute.

  • 6Traîneur, traîneuse, celui, celle qui demeure derrière, qui est en retard. C'est aujourd'hui que, selon toutes les apparences, vous avez été reçus par le chapitre [de l'ordre du Saint-Esprit] avec quelques autres traîneurs, Sévigné, 2 févr. 1689. L'hirondelle de rocher arrive en Savoie vers le milieu d'avril, et s'en va dès le 1er août ; mais on voit encore des traîneuses jusqu'au 10 octobre, Buffon, Ois. t. XII, p. 397.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « traîneur »

De traîner avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « traîneur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
traîneur trainœr

Citations contenant le mot « traîneur »

  • Un accident s’est produit dans l’après midi du lundi 21 janvier 2019, entre un train de marchandises et une traîneuse, bac roulant sur les rails. Ce drame dans lequel on dénombre plusieurs blessés dont des cas grave, a eu lieu aux alentours de 16h, sur la moitié du pont ferroviaire construit sur le fleuve N’zi, à Dimbokro. , Dimbokro : Une traîneuse percute un train : plusieurs blessés dont des cas graves - Linfodrome
  • Content que le Tour de France 2020 puisse avoir lieu… ça m’évitera peut-être de faire le tour de mon palmier trop de fois avec mon home traîneur \ud83d\ude1c @Elite_cycling @LeTour @GroupamaFDJ pic.twitter.com/YMTPdK92q7 SudOuest.fr, Matthieu Ladagnous : "C’est super que le Tour de France ait lieu"
  • Après plusieurs expériences en tant qu'entraîneur principal, Wilfried Niflore va découvrir le rôle d'adjoint à Cholet.© Lisa Paquereau , National. Wilfried Niflore, le nouvel adjoint de Romain Revelli, veut grandir avec le SO Cholet. - La Seyne.maville.com
  • J’ai toujours été un peu traîneuse, pour être honnête (parlez-en à ma mère ou mes collègues de bureau), et mon chum aussi. On n’est pas la meilleure équipe du monde pour maintenir une propreté Pinterest. Mais depuis qu’on a des enfants, c’est 10 fois pire. J’imagine qu’avant, on s’en sortait en faisant des séances intensives de ménage la fin de semaine, qu’on pouvait garder ainsi jusqu’au jeudi. Mais les enfants, ces petites tornades humaines, n'aident pas vraiment à garder notre maison rangée. , Ma maison est à l'envers | TPL Moms
  • Dans cet esprit, elle a repensé un sous-sol, pour une jeune fille qui s’installait chez son père et voulait «un havre de paix». Elle a dessiné les plans et tout transformé, avec en tête un mandat clair: «elle est traîneuse, mais son père ne voulait rien voir». La designer a inséré un walk-in, sorte de zone cachée, entre la chambre rapetissée et la salle de bain. Aucun meuble n’encombre la chambre, tout le rangement est intégré dans le walk-in. Il suffit de coulisser la porte pour cacher le désordre à la vue. Le Soleil, Évolution design: un studio en croissance | Maison | Le Soleil - Québec

Images d'illustration du mot « traîneur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « traîneur »

Langue Traduction
Anglais trainer
Espagnol entrenador
Italien allenatore
Allemand trainer
Chinois 培训师
Arabe مدرب
Portugais treinador
Russe тренер
Japonais トレーナー
Basque entrenatzaile
Corse allenatore
Source : Google Translate API
Partager