La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « train-train »

Train-train

Définitions de « train-train »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRAIN-TRAIN, TRANTRAN, subst. masc.

Cours ordinaire des choses, de la vie. Synon. habitude, routine.Train-train de l'existence, de la vie; déranger son train-train. Vous devez avoir repris votre train-train habituel et vous ennuyer plus fort que jamais (Flaub., Corresp., 1862, p. 51).L'entrecôte cuite à point, le doigt de Bordeaux, l'irréprochable café, les cigares noirs (...) ce tran-tran de bourgeois aisé (...) ce sont là des habitudes (Bernanos, Gde peur, 1931, p. 388).L'homme ne se contente nulle part du traintrain monotone de l'existence (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 183).
Prononc. et Orth.: [tʀ ε ̃tʀ ε ̃], [tʀ ɑ ̃tʀ ɑ ̃]. Ac. 1694-1878: trantran; 1935: d'une part: train-train: ,,on dit aussi tran-tran, dont le mot est une déformation``, d'autre part: trantran. Littré: trantran ou train-train; Lar. Lang. fr.: train-train; Rob. 1985: train-train: ,,on écrit parfois traintrain``. Prop. du Conseil sup. de la lang. fr. ds Doc. admin. du J.O., 6 déc. 1990, p. 18: traintrain. Étymol. et Hist. 1. 1611 trantran « sonnerie du cor » (Cotgr.); 2. 1616 trantran « petits secrets d'une affaire » (La Comédie des Proverbes, acte II, scène 3 ds Anc. Théâtre fr., t. 9, p. 54); 3. 1640 il entend le trantran « il n'est pas ignorant, il est fin ou habile » (Oudin Curiositez); 4. 1830 train-train « rythme ordinaire, occupations régulières » (Balzac, Œuvres div., t. 1, p. 503). Altér. sous l'infl. de train*, de trantran « son du cor », redoublement de tran « notation des tons et notes de la trompe » (1561, Du Fouilloux, Vénerie, éd. G. Tilander, 42, 2, p. 100), d'orig. onomatopéique. Fréq. abs. littér.: 78. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 355.

Wiktionnaire

Nom commun - français

train-train \tʁɛ̃.tʁɛ̃\ masculin

  1. Variante orthographique de traintrain ; petite allure lente et routinière des choses dans une affaire, dans un ménage, dans une administration, etc.
    • Je me demandais si, après avoir fait les quatre cents coups, laissé sans doute des lambeaux de mon cœur aux buissons du chemin, je pourrais m’accommoder d'un petit train-train tout bourgeois. — (Édouard Cadol, Les inutiles, comédie en quatre actes, acte 3, scène 3, Paris : Librairie internationale, 1869, p. 98)
    • Personne jamais ne l’écoute que lui-même et sa propre femme ne le voit que dans les grandes circonstances, comme au téléscope un météore, dans le train-train de chaque jour comme au microscope un asticot. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, pages 371-372)
    • La mort de Mathilde ne changea pas grand-chose au train-train de Suarlée. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 269)
    • Car Montpellier, hors la session universitaire où la nuée virevoltante des étudiants envahissait et rendait vie et bruyance, rompant avec la somnolence habituelle de ma douce et égocentrique ville, restait figée dans un train-train « pépère ». — (Michel Reynaud, Elles et eux et l'Algérie, Éditions Tirésias, 2004, page 11)
    • Il lui faut se lancer dans l’évocation d’un projet audacieux, qui viendra prendre à contrepied tout ce qu’elle sait de son train-train de vie, justifiant enfin la qualité d’âme qu’elle lui prête. — (Philippe Delerm, L’extase du selfie, Seuil, 2019, page 104)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRAIN-TRAIN. n. m.
Mot familier dont on se sert pour exprimer la Petite allure lente et routinière des choses dans une affaire, dans un ménage, dans une administration, etc. On dit aussi Tran-tran, dont ce mot est une déformation.

Étymologie de « train-train »

D'après Littré, la seule forme correcte est « trantran », un substantif formé à partir de l'ancien verbe trantraner, qui vient du hollandais tranten, trantelen, se promener çà et là.
L'expression est devenue « train-train » par corruption et confusion avec le mot « train » (allure).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « train-train »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
train-train trɛ̃trɛ̃
trantran trɑ̃trɑ̃

Citations contenant le mot « train-train »

  • C’est parti depuis ce vendredi midi, à Sucé-sur-Erdre, pour le Téléthon. Premier challenge : le défi culinaire de douze grands chefs régionaux qui se succèdent aux cuisines pendant 36 heures sur un bateau-restaurant. Chacun prépare trantran repas. La note payée par les clients (25 € par personne) va à l’Association française contre les myopathies. Sucé-sur-Erdre est une des huit villes ambassadrices en France. Elle accueille les caméras de France Télévisions pour plusieurs directs, ce soir, cette nuit et toute la journée de samedi. Premier direct vers 19 h 20, ce vendredi, pendant le spectacle d’ouverture du Téléthon, avec une centaine d’embarcations illuminées dans le port. , Le défi culinaire lance 36 heures de Téléthon à Sucé-sur-Erdre - Nantes.maville.com

Traductions du mot « train-train »

Langue Traduction
Anglais train-train
Espagnol tren-tren
Italien treno-treno
Allemand zug-zug
Chinois 火车
Arabe القطار القطار
Portugais trem-trem
Russe поезд
Japonais トレイントレイン
Basque tren-trena
Corse trenu-trenu
Source : Google Translate API

Train-train

Retour au sommaire ➦

Partager