La langue française

Traboule

Définitions du mot « traboule »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRABOULE, subst. fém.

Région. (Lyon surtout et Saint-Étienne). Passage étroit, généralement couvert, qui relie deux rues en traversant un pâté de maisons. Les traboules du quartier de la soierie étaient faites à la semblance des étroits et sombres passages dans le quartier Saint-Jean (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 182).Les quelques traboules qu'y a entre Le Peuple et Dorian [places de Saint-Étienne] on les connaissait par cœur. À la sortie du lycée, on les faisait à la course en tirant sur les sonnettes et en ouvrant les portes des magasins. Et ça nous faisait rire (G. Meunier, Le Forézien comme il cause, comme il vit, 1987, p. 219).
REM. 1.
Traboulant, -ante, adj.,rare. Qui traboule. Une de ces obscures allées traboulantes qui percent les pâtés de maisons (Arnoux, Rêv. policier amat., 1945, p. 99).
2.
Trabouler, verbe intrans.,rare. Traverser par une traboule. Pardon, monsieur, est-ce que cela traboule, par là?Mais oui, mademoiselle, par là et par là et par là... De traboule en traboule (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 89).
Prononc.: [tʀabul]. Étymol. et Hist. 1925 allée de traboule (Nouv. rec. de pièces de Guignol, Lyon, éd. P. Masson, p. 311); 1935 traboules (T. de Visan, Sous le signe du lion, Paris, éd. Denoël et Steele, p. 210); 1947 fig. prendre la trabouleChronique de la mère Cottivet », 9-7 ds Guignol, Journal hebdomadaire humoristique: On nous a tant bourré le gadin pendant la débâcle!... Reusement que matenand les « bobards » ont pris la traboule!). Mot lyonn., déverbal de trabouler, 1894 ([Clair Tisseur], Nizier du Puitspelu, Le Littré de la Grand' Côte: une allée qui traboule, une allée de traverse), 1907 (A. Vachet, Gloss. des Gones de Lyon: allée qui traboule, allée qui traverse une maison d'une rue à une autre rue), d'orig. obsc.; pour Clair Tisseur, loc. cit.: ,,De tra (trans) et bouler « rouler ». Allée qui traboule est pour Allée par où l'on traboule, comme allée qui traverse pour aller par où l'on traverse``. Dans le parler lyonn. trabouler est de beaucoup plus fréq. que traboule, et empl. aussi bien pour les allées que pour les gens ou toutes sortes de choses: 1911 nous traboulions la ville (Les Canuts du temps de Jean Petavet. Pochade bousillée à plus d'une façure. Paquet de souvenirs du vieux Brancas, p. 14). Fréq. abs. littér.: 29.

Trésor de la Langue Française informatisé

TRABOULE, subst. fém.

Région. (Lyon surtout et Saint-Étienne). Passage étroit, généralement couvert, qui relie deux rues en traversant un pâté de maisons. Les traboules du quartier de la soierie étaient faites à la semblance des étroits et sombres passages dans le quartier Saint-Jean (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 182).Les quelques traboules qu'y a entre Le Peuple et Dorian [places de Saint-Étienne] on les connaissait par cœur. À la sortie du lycée, on les faisait à la course en tirant sur les sonnettes et en ouvrant les portes des magasins. Et ça nous faisait rire (G. Meunier, Le Forézien comme il cause, comme il vit, 1987, p. 219).
REM. 1.
Traboulant, -ante, adj.,rare. Qui traboule. Une de ces obscures allées traboulantes qui percent les pâtés de maisons (Arnoux, Rêv. policier amat., 1945, p. 99).
2.
Trabouler, verbe intrans.,rare. Traverser par une traboule. Pardon, monsieur, est-ce que cela traboule, par là?Mais oui, mademoiselle, par là et par là et par là... De traboule en traboule (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 89).
Prononc.: [tʀabul]. Étymol. et Hist. 1925 allée de traboule (Nouv. rec. de pièces de Guignol, Lyon, éd. P. Masson, p. 311); 1935 traboules (T. de Visan, Sous le signe du lion, Paris, éd. Denoël et Steele, p. 210); 1947 fig. prendre la trabouleChronique de la mère Cottivet », 9-7 ds Guignol, Journal hebdomadaire humoristique: On nous a tant bourré le gadin pendant la débâcle!... Reusement que matenand les « bobards » ont pris la traboule!). Mot lyonn., déverbal de trabouler, 1894 ([Clair Tisseur], Nizier du Puitspelu, Le Littré de la Grand' Côte: une allée qui traboule, une allée de traverse), 1907 (A. Vachet, Gloss. des Gones de Lyon: allée qui traboule, allée qui traverse une maison d'une rue à une autre rue), d'orig. obsc.; pour Clair Tisseur, loc. cit.: ,,De tra (trans) et bouler « rouler ». Allée qui traboule est pour Allée par où l'on traboule, comme allée qui traverse pour aller par où l'on traverse``. Dans le parler lyonn. trabouler est de beaucoup plus fréq. que traboule, et empl. aussi bien pour les allées que pour les gens ou toutes sortes de choses: 1911 nous traboulions la ville (Les Canuts du temps de Jean Petavet. Pochade bousillée à plus d'une façure. Paquet de souvenirs du vieux Brancas, p. 14). Fréq. abs. littér.: 29.

Wiktionnaire

Nom commun

traboule \tʁa.bul\ féminin

  1. (Lyonnais) (Saint-Étienne) (Chambéry) Passage, souvent couvert, qui, en traversant un pâté de maisons, relie deux rues.
    • Pour rentrer chez eux, les Slavsky passaient par la rue de la Juiverie, c’était plus près en venant du centre de la ville. L’entrée de l’étroit couloir, de la « traboule » comme on dit à Lyon, menant à la cour, se trouvait entre les portes de la station du funiculaire et celle d’un petit bistro : « Chez Thérèse ». Leur maison avait ceci d’étrange que, malgré son entrée, cette traboule typiquement lyonnaise, sa cour était claire et que les pavés en étaient non seulement balayés, mais même lavés ! — (Elsa Triolet, Alexis Slavsky, artiste peintre (nouvelle) in Le premier accroc coûte 200 francs, Denoël, 1944)
    • C’est aussi l’époque où l’on construit en bord de Saône des beaux immeubles avec des traboules, ces si discrets passages qui contribueront à l’image mystérieuse de la cité. — (Claude Ferrero, Tous les secrets de Lyon et de ses environs, Ouest-France, 2016, page 8)

Forme de verbe

traboule \tʁa.bul\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe trabouler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe trabouler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe trabouler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe trabouler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe trabouler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « traboule »

(XXe siècle) Déverbal de trabouler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « traboule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
traboule trabul

Citations contenant le mot « traboule »

  • Habitante de la ville depuis plus de 30 ans, Véronique Destombes y exerce en tant que guide touristique, elle sait quelles portes dérobées emprunter ou quels escaliers gravir pour trabouler en toute discrétion et explorer les 50 passages toujours accessibles aux touristes. Chaque traboule dispose de sa propre couleur pastel et d'un élément architectural unique en son genre. Pour l'un, ce sera une tour immense recouverte d'une peinture rose et pour l'autre, des plafonds en voûte ou des arches de la Renaissance… bref, il y en a pour tous les goûts. National Geographic, Découvrez les secrets de Lyon en explorant ses légendaires traboules
  • 11h10 En sortant, le sourire aux lèvres d’avoir rencontré quelqu’un d’aussi enjoué, la guide nous fait traverser une traboule. Même en étant lyonnais, ça faisait un moment qu’on avait pas eu l’occasion de prendre le temps d’en observer une. Lyon CityCrunch, On a testé : redécouvrir Lyon avec les visites guidées d'OnlyLyon
  • La traboule est à Lyon ce que l’étroit rio est à Venise: un passage enserré, un enchantement dans la pénombre, une cachette pour initiés. Le Figaro.fr, Le bonheur est dans la traboule
  • « Quand ils découvrent ce quartier historique, les visiteurs ont envie de passer dans les traboules, mais dans le contexte sanitaire actuel, on préfère préserver la qualité de vie des habitants », explique François Gaillard, directeur général du tourisme à Lyon. Une façon d'éviter les regroupements de personnes dans ses minces passages, les croisements avec les habitants, les traces de doigts sur les interrupteurs, les portes, les murs, les rampes d'escaliers qui pourraient être autant de sources de contamination potentielles au Covid-19. « Ils sont un peu déçus dans un premier temps, mais comprennent bien la situation », rapporte François Gaillard. leparisien.fr, Coronavirus : à Lyon, on ne visite plus les célèbres traboules - Le Parisien
  • Les traboules font partie des endroits typiques incontournables à visiter à Lyon. Voici celles qui nous ont tapé dans l’œil. Geo.fr, Quelles sont les plus belles traboules de Lyon ? - Geo.fr

Images d'illustration du mot « traboule »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « traboule »

Langue Traduction
Anglais traboule
Espagnol traboule
Italien traboule
Allemand traboule
Chinois 颤动
Arabe طرابلس
Portugais traboule
Russe трабуль
Japonais 苦痛
Basque traboule
Corse traboule
Source : Google Translate API

Synonymes de « traboule »

Source : synonymes de traboule sur lebonsynonyme.fr

Traboule

Retour au sommaire ➦

Partager