La langue française

Toupie

Sommaire

  • Définitions du mot toupie
  • Étymologie de « toupie »
  • Phonétique de « toupie »
  • Citations contenant le mot « toupie »
  • Images d'illustration du mot « toupie »
  • Traductions du mot « toupie »
  • Synonymes de « toupie »

Définitions du mot toupie

Trésor de la Langue Française informatisé

TOUPIE, subst. fém.

A. −
1. Jouet de forme conique, muni d'une pointe sur laquelle il se maintient en équilibre quand on lui imprime un mouvement de rotation à la main ou au moyen d'une ficelle, d'un fouet ou par un mécanisme. Tourner comme une toupie. Des enfants, sous le xyste, exercés par devoir, Roulaient le cercle en cuivre ou fouettaient la toupie, Tandis qu'un grand vieillard, couvert d'un manteau noir, Contemplait gravement cette bande étourdie (Bouilhet, Melaenis, 1857, p. 99).Cette personne lui confisqua sans nul droit une toupie de buis (A. France, Livre ami, 1885, p. 116).
Toupie d'Allemagne. Toupie métallique qui émet un ronflement en tournant. Le poêle, bourré jusqu'à la gueule, ronflait comme une toupie d'Allemagne (Courteline, Gaîtés esc.,Coupe nouv., 1885, IV, p. 224).Le beau matou faisait dignement le tour de la chambre en ronronnant comme une toupie d'Allemagne (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1207).
P. métaph. L'objet littéraire est une étrange toupie qui n'existe qu'en mouvement (Sartre, Sit. II, 1948, p. 91).
2. TECHNOLOGIE
a) ,,Machine servant à réaliser des moulures sur des pièces de bois`` (Dew. Technol. 1973). Il lui faut autour de lui [le menuisier] des copeaux qui volent, du sapin dévoré par la toupie endiablée, pendant que lui-même opère à la main quelque assemblage délicat (Chardonne, Attach., 1943, p. 186).
b) ,,Outil en forme de cône, servant en particulier, à évaser les tuyaux métalliques`` (Barb.-Cad. 1963). [La] façon [de collet battu] consiste à évaser d'abord l'orifice du tuyau au moyen d'une toupie conique en bois, puis à rabattre la paroi au maillet, pour former collet (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 4, 1928, p. 127).
B. − P. anal., péj.
1. Personne de peu de volonté, qui subit les influences d'autrui et mène une vie dissolue. [Dutemps] délaissait pour une toupie espagnole une femme dévouée (L. Daudet, Mésentente, 1911, p. 94).
2. Femme âgée, ridicule ou désagréable. Vieille toupie! Je me rappelle cette vieille toupie chez le père Rigal. Elle était laide, équarrie, avec des trous qui la faisaient ronfler, incolore. De son bec elle mordait toutes les autres (Renard, Journal, 1895, p. 300).Dis, elles sont venues, ce matin, les saintes femmes, les vieilles toupies en robe noire (Sartre, Mouches, 1943, I, 3, p. 27).
Prononc. et Orth.: [tupi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1202 topoie « jouet en forme de poire à base pointue sur laquelle il tourne lorsqu'on lui donne une impulsion à l'aide d'une ficelle enroulée ou d'un fouet » (Jean Bodel, Congés, éd. P. Ruelle, 175, v. note de l'éd.); 1312 tourpoie (Vœux du paon, éd. R. L. Graeme Ritchie, 6403, t. 4, p. 363); 1361-62 tourpie [1393 ms. B] ou tourpoie [1394 ms. A] (J. Froissart, L'Espinette d'amour, éd. A. Fourrier, 241); 1396 tourpie (Manière de lang., éd. P. Meyer, Rev. crit. d'hist. et de litt., 2esemestre 1870, p. 398); 1530 toupie (Palsgr.); 2. 1765 mar. « instrument utilisant la stabilité verticale de l'axe d'une toupie pour déterminer la hauteur d'un astre par rapport à l'horizon » (Encyclop. t. 16); 3. a) 1754 « catin, femme qui virevolte de l'un à l'autre » fils de toupie (Boudin, Madame Engueule ou les accords poissards, 37 ds IGLF); 1800 (Boiste: Toupie [...] prostituée du plus bas étage); 1896 (Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg.: Toupie 1. Tête. 2. Terme de mépris à l'adresse d'une femme. Faire ronfler sa toupie, se dit du souteneur qui fait marcher sa maîtresse); b) 1876 (Lar. 19e: Toupie [...] Personne sans volonté, qu'on fait tourner à son gré); c) 1926 « femme désagréable » (Aymé, Brûlebois, p. 205); 4. 1876 « machine à bois dont l'outil tourne à grande vitesse » (Lar. 19e); 5. 1885 « outil de forme comparable à celle d'une toupie » (Fontaine, Électrolyse, p. 87). Issu, plutôt que de l'a. b. frq. *topp qui est à l'orig. de toupet*, du vieil angl. top « toupie » (dep. ca 1066 ds NED, s.v. top subst.2) dont le dér. topet, tupet au sens de « toupie » est attesté en anglo-norm. (ca 1200 Les Enseignements de Robert de Ho, éd. M.-V. Young, v. 76 et Glossaires, v. T.-L.). Les deux formes dér. toupoie et toupie sont peut-être dues aux formes verbales de type topoier (toupijer, Sone de Nansay, éd. M. Goldschmidt, 16805) et toupier (v. toupiller), v. FEW t. 17, p. 345b et p. 346, note 13. Le rattachement du vieil angl. top « toupie » à top « sommet, pointe » et par là à la même orig. germ. que celle de l'a. b. frq. *topp n'est qu'une hyp. (v. NED; Klein Etymol. suppose même que l'angl. norm. topet « toupie » serait issu de l'a. b. frq. et que le vieil angl. top « toupie » en serait un dér. régressif). Les formes en -r- tourpoie et tourpie sont peut-être dues à un rapprochement avec les représentants du lat. turbo, -onis « tourbillon » en a. fr. (cf. m. fr. tourbil « toupie, sabot », v. FEW, loc. cit. et t. 13, 2, p. 421b). Fréq. abs. littér.: 150. Bbg. Quem. DDL t. 38.

Wiktionnaire

Nom commun

toupie \tu.pi\ féminin

  1. Jouet qu’on fait tourner sur la pointe en lui imprimant un mouvement de rotation au moyen d’une ficelle déroulée vivement ou d’un ressort.
    • Des enfants qui jouent à la toupie.
    • On dit que la toupie dort quand elle tourne sans changer de place.
    • Ah ! la toupie, nous en avions chacun une grosse, dans notre poche. Nous l’entourions d’une ficelle, bien serrée, disposée en spirale en partant de la pointe et, d’un coup sec nous la faisions tourner. Nous rations rarement notre coup. Il importait évidemment de bien tirer la ficelle. Certains, les plus adroits, après l’avoir fait démarrer sur le sol, savaient la prendre, la soulever entre deux ficelles parallèles, très tendues et bien rapprochées l’une contre l”autre de façon à former une étroite rainure où la toupie continuait d’évoluer. C’était du grand art ! — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 25.)
  2. (Figuré) (Familier) Personne indécise et sans volonté.
    • Oh ! je connais bien les garçons ; on les fait tourner comme des toupies. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 46)
    • Tourner comme une toupie.
  3. (Populaire) Femme désagréable.
    • Laisse tomber, c’est une vraie toupie !
    • « Mon cher, je n’ai pas voulu vous annoncer la nouvelle au thé de cette vieille toupie de Martinet-Martineau, mais il est temps que je vous renseigne. » — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 92)
  4. (Menuiserie) Machine-outil qui sert à faire des moulures.
  5. (Plomberie) Pièce de buis en forme de toupie (1) allongée et utilisée pour évaser l’extrémité des tuyaux en plomb. [1]
  6. Camion et sa toupie. (6)
    (Transport) Cuve rotative d’un camion malaxeur.
  7. (Informatique) Contrôle de formulaire constitué de deux flèches de sens inverse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOUPIE (tou-pie) s. f.
  • 1Jouet de bois fait en forme de poire ; on y enroule une cordelette qui, en se déroulant rapidement, lui communique un mouvement de rotation sur sa pointe de fer. Toupie hollandaise. Toupie éolienne. …la reine étourdie, Plus que sabot ni que toupie, Court en fureur par-ci par-là, Scarron, Virg. VII.

    Fig. Lui [l'Amour] un enfant ! on ne considérait donc pas qu'il terrassait les Hercules, et qu'il n'avait jamais eu d'autres toupies que leurs cœurs, La Fontaine, Psyché, II, p. 181.

    On dit qu'une toupie dort, quand, tournant très rapidement, elle reste immobile en une même place.

  • 2Toupie d'Allemagne, toupie creuse, percée d'un trou, et qui fait du bruit en tournant.
  • 3 Populairement. Femme de mauvaise vie du plus bas étage.
  • 4Genre de coquilles univalves.
  • 5Instrument pour observer l'horizon en mer malgré le roulis et le tangage.

HISTORIQUE

XIVe s. Quarente pensers a femme, je vous afie, Anchois que puis avoir sa chemise vestie, Plus tost est retournée que li vens ne toupie, Baud. de Seb. dans Hist. litt. de la Fr. t. XXV, p. 558.

XVe s. De la tourpie aux Amantins M'esbatoie soirs et matins, Froissart, Poésies mss. p. 87, col. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TOUPIE, s. f. (Jeux) en latin turbo ; je ne parle pas ici de la toupie, pour dire seulement que c’est une espece de sabot qui a une pointe de fer sur laquelle il tourne quand on le fouette, après avoir lâché la corde qui étoit entortillée tout-autour ; mais ce dont je prie le lecteur, c’est de voir comme Virgile, Æneid. l. VII. v. 378. peint ce jeu d’enfant, auquel il compare les démarches de la reine Laurente, qui toute troublée court autour du palais, va, vient, s’arrête, & retourne sur ses pas.

Ceu quondam torto volitans sub verbere turbo,
Quem pueri magno in gyro, vacua atria circum
Intenti ludo exercent. Ille actus habena
Curvatis fertur spatiis : stupet inscia juxtà
Impubesque manus, mirata volubile buxum.


« La princesse parut alors semblable à ce jouet de l’enfance, qui tournant avec rapidité autour de son centre, & traçant dans un vaste lieu plusieurs cercles par son mouvement, est admiré de la jeune troupe ignorante, qui l’entoure & qui le réveille sans cesse à coups de fouet ». (D. J.)

Toupie, (Marine.) c’est un instrument inventé en Angleterre, pour observer sur mer l’horison, malgré le tengage & le roulis du vaisseau : c’est une toupie de métal couverte d’une glace très-haute ayant trois pouces de diametre. Elle a un creux en-dessous en forme de cône, qui reçoit l’extrémité d’une pointe d’acier, sur laquelle on la fait tourner : on la rend pesante par un cercle de métal. Pour la faire tourner on enveloppe un ruban autour d’une tige placée au-dessus de sa surface au milieu de la glace, & on tire ce ruban avec force, en retenant la toupie ou en l’empêchant de s’incliner. C’est dans une espece d’écuelle, au fond de laquelle s’éleve une pointe qui soutient la toupie, qu’on la fait tourner. On met au-dessus de cette écuelle un regle qu’on place comme un diametre : cette regle retient la toupie pendant qu’on tire le ruban qui passe à-travers par un trou, & on l’ôte aussi-tôt que le mouvement est donné ; plus on tire le ruban avec force, plus la toupie tourne vite : le ruban se dégage & on ôte la regle.

Cette toupie conserve ainsi son niveau : or, si pendant que le mouvement de la toupie est régulier on regarde un astre, on verra que son image ne changera point de place, quoiqu’on donne des secousses assez fortes à la toupie. Ainsi en observant avec l’octant (voyez Octant), on se penchera vers la toupie, & on fera concourir les deux images de l’astre sur la glace : la premiere image sera celle que donnera la toupie, & la seconde celle que donnera la glace de l’alidade.

Au-reste, lorsque ces deux images concourent, ou que la moitié de l’une convient parfaitement avec la moitié de l’autre, l’octant donne le double de la hauteur de l’astre, car il marque combien l’astre est réellement élevé au-dessus de son image, qu’on voit dans le miroir de la toupie. Il n’y aura donc qu’à prendre la moitié du nombre qu’on trouvera sur l’octant, pour avoir la hauteur véritable de l’astre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « toupie »

De l’anglo-saxon top (« toupie ») dont dérive topet, tupet au sens de « toupie » en anglo-normand.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine germanique d'après Diez : angl. top ; de la racine top, pointe, extrémité, qui est identique avec le top, zopf, d'où touffe et toupet (voy. TOUFFE). D'un autre côté, toupie semble en rapport avec l'ancien français toupin, tupin, pot ; provenç. topi, topina, de l'allem. Topf, pot. La toupie aurait-elle été dite de sa forme ronde comme celle d'un pot ? On a dit aussi toupil pour toupie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « toupie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
toupie tupi

Citations contenant le mot « toupie »

  • Bas. Il se déroule de la pointe du pied à mi-cuisse en conférant aux jambes des femmes le flou de la toupie qui tourne. De Jean-Claude Silbermann
  • Attention, la circulation est compliquée près du Auchan à Saint-Cyr-sur-Loire. Un camion-toupie s'est renversé entre les deux rond-points. France Bleu, Saint-Cyr-sur-Loire : gros ralentissement en raison d'un accident impliquant un camion-toupie
  • Programmés pour mars, les travaux de construction d’une salle d’activités à la résidence des Pins ont été lancés fin juillet. La toupie a coulé la dalle en béton, la future structure sera légère et vitrée, aux normes d’isolation thermique. Un beau complément de 55 m2 pour les activités. ladepeche.fr, Cahors. Les Pins se mettent au frais - ladepeche.fr
  • J’ai commencé cette collection par nostalgie pour une toupie que j’avais quand j’étais enfant, à la fin de la guerre. Quand je l’ai retrouvé à 58 ans, je l’ai restaurée » , A Pontorson, Michel Gilbert présente sa collection de 220 jouets | La Gazette de la Manche
  • Marelle, toupie, ballon prisonnier, billes… Quel enfant n’a pas un jour joué à l’un de ces jeux pendant la récréation. C’est le thème choisi par le chanteur, auteur et compositeur de Saint-Marc-sur-Mer (Loire-Atlantique), Bruno Lartigue pour son premier livre CD pour enfants La Ribambelle de jeux. , Saint-Nazaire : Bruno Lartigue sort un livre CD pour les enfants | L'Écho de la Presqu'île
  • Il y en a pour tout le monde. Pour les petits, jusqu’à 5 ans, une cabane avec une table, une toupie. Pour les plus grands à partir de 6 ans, un toboggan. Et enfin, une structure avec des balançoires qui comprend entre autres une balançoire pour les PMR et une biplace en face-à-face pour un adulte et un enfant en bas âge. Des bancs et tables de pique-nique sont également à disposition. De quoi passer de bons moments de partage et de complicité en famille. Les travaux, démarrés fin décembre dernier dès l’acquisition de la parcelle auprès du promoteur, ont été financés par la commune. Et réalisés par l’entreprise Pousse Clanet, titulaire du marché public de la ville sur les espaces verts, et par les équipes municipales pour la clôture et les entrées. midilibre.fr, Maurin : ouverture du parc des Serres - midilibre.fr
  • Ils viennent d'Allemagne, de Colombie, de Hongrie, du Mexique, d'Espagne, des Etats-Unis ou d'Indonésie. Et c'est à Marines qu'ils viennent tous partager leur passion pour la toupie. L'association les Dragons du ciel, qui organise l'événement de cette semaine à Marines, n'en revient pas elle-même. Le festival des toupies du monde, yo-yo et diabolos qui fête cette année ses dix ans, est vraiment devenu un rendez-vous international. « Ces dernières années, nous avions déjà pas mal de délégations d'autres pays », se souvient Ludovic Petit des Dragons du ciel. « Mais cette fois-ci, c'est la folie. » leparisien.fr, Embarquez pour un tour du monde de la toupie à Marines - Le Parisien

Images d'illustration du mot « toupie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « toupie »

Langue Traduction
Anglais spinning top
Espagnol peonza
Italien trottola
Allemand kreisel
Chinois 陀螺
Arabe قمة الغزل
Portugais pião
Russe волчок
Japonais スピニングトップ
Basque biraketa goian
Corse spinning top
Source : Google Translate API

Synonymes de « toupie »

Source : synonymes de toupie sur lebonsynonyme.fr
Partager