Tortillard : définition de tortillard

chevron_left
chevron_right

Tortillard : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TORTILLARD, -ARDE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − SYLVIC. [En parlant d'un arbre] ,,Qui se tord en croissant et devient riche en nœuds`` (Forest. 1946).
Orme tortillard ou tortillart. Variété d'orme, dont les fibres sont contournées. L'Orme tortillard est choisi pour faire les moyeux de voiture (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 205).
P. anal. On la voit ainsi [la femme japonaise] sous des cheveux très noirs et bouffants, d'où s'échappe une petite mèche tortillarde serpentant le long de sa tempe (E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 1, 1881, p. 236).
B. − Pop., vieilli. [En parlant d'une pers.] Qui tortille du corps, des hanches. Il a une jambe artificielle (...). Il est assis entre deux béquilles, au-dessus desquelles se remuent et s'agitent, comme dans une danse de Saint-Guy, deux gros poignets ankylosés, donnant à cet être tortillard quelque chose de l'apparence d'un succube (Goncourt, Journal, 1885, p. 447).
Empl. subst. Boiteux. [Il] parvint sur la pointe des pieds jusqu'au pas d'une porte entr'ouverte, derrière laquelle (...) se tenait, jamais vous ne le devineriez! un petit tortillard, vêtu d'une houppelande bleu de ciel à tresses d'argent (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 312).
C. − Au fig., rare. Qui a un caractère tortueux. Le lendemain, je reçus une longue lettre tortillarde [d'Oscar Wilde] (L. Daudet, Entre-deux-guerres, 1915, p. 24).
II. − Subst. masc., fam. Petit chemin de fer secondaire, roulant à vitesse réduite, faisant de nombreux détours et effectuant de nombreux arrêts. Trois heures de tortillard, avec des changements (...) ne me souriaient guère (Vialar, Hte-mort, 1951, p. 84).
En partic. Petit train d'intérêt local sur voie unique et étroite. Quelques tronçons de tortillard, encore plus microscopiques, et d'un emploi tout local, comme la voie de soixante centimètres de Clermont à Dombales, ou le réseau de même module circulant à travers la place de Verdun (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 31).
Prononc. et Orth.: [tɔ ʀtija:ʀ], fém. [-aʀd]. Au sens bot. tortillard ou tortillart ds Littré, Lar. Lang. fr., Rob. 1985. Étymol. et Hist. I. Adj. A. 1700 agric. (Liger, Nouv. Maison rustique ds Delb. Notes mss: Le bois tortillard ou tortu); 1771 orme tortillard (Encyclop. Œconomique ou Système général, s.v. orme). B. 1821 pop. « qui tortille des hanches » (Ansiaume, Bagne Brest, fo15, ro,445). C. 1881 « qui se tortille » mèche tortillarde (E. de Goncourt, loc. cit.). II. Subst. 1907 « chemin de fer faisant beaucoup de détours » (Lar. pour tous). Dér. de tortiller*; suff. -ard*. Fréq. abs. littér.: 28. Bbg. Darm. 1877, p. 90. − Glaser (K.). Le Sens péjoratif du suff. -ard en fr. Rom. Forsch. 1910, t. 27, p. 971, 978. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 130.

Tortillard : définition du Wiktionnaire

Adjectif

tortillard \tɔʁ.ti.jaʁ\

  1. (Botanique) Caractérise les arbres tortueux, chêne tortillard, hêtre tortillard (Fagus sylvatica L. var. tortuosa), noisetier tortillard, orme tortillard, etc.
    • C’est parce qu’il se fend peu au séchage que l’orme tortillard a connu tant de faveur auprès des charrons d’autrefois pour la confection des moyeux de roues.

Nom commun

tortillard \tɔʁ.ti.jaʁ\ masculin

  1. (Chemin de fer) Train qui suit un parcours sinueux.
    • Moi qui avais admiré Saint-Loup quand il avait appelé tout naturellement le petit chemin de fer d’intérêt local le tortillard, à cause des innombrables détours qu’il faisait, j’étais intimidé par la facilité avec laquelle Albertine disait le « tram », le « tacot ». — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919)
    • Le chemin de fer qui franchit le col du Semmering en Autriche est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plus qu’une prouesse, ce tortillard traîne dans son sillage toute la mélancolie d’un monde disparu. — (Sylvia Treudl, chercheuse viennoise)
    1. (Chemin de fer) (Par extension) Train se déplaçant lentement.
      • « Hé bien, ça promet ! » maugréa l’instituteur, déjà outré de n’avoir pas été attendu, fût-ce par une brouette, et d’avoir dû grimper à pied les trois kilomètres de lacets qui séparaient la gare, desservie par un tortillard, du village même juché sur son piton. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, page 50)
      • Nommée directrice financière de la SNCF en novembre 2014, cette dernière, dénoncent ses détracteurs, a avancé à un rythme de tortillard dans la mise au clair des marchés. — (Alain Guédé, Les snipers du Parquet ciblent la ministre des Armées, Le Canard Enchaîné, 5 juillet 2017, page 3)
  2. (Botanique) Variété d’orme champêtre à petites feuilles ainsi nommé à cause de la forme de ses fibres.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tortillard : définition du Littré (1872-1877)

TORTILLARD (tor-ti-llar, ll mouillées) s. m.
  • Variété de l'orme champêtre (ulmus campestris, L.), qui se distingue par ses petites feuilles et les fibres contournées de son bois (d'où son nom) ; on le nomme aussi orme à moyeux. L'orme tortillart.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TORTILLARD. Ajoutez :
2 Adj. Bois tortillard, bois dont les fibres sont enchevêtrées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tortillard »

Étymologie de tortillard - Wiktionnaire

(1681) De tortiller, avec suffixe -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tortillard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tortillard tɔrtijar play_arrow

Citations contenant le mot « tortillard »

  • Par où qu'il passe ce tortillard ? ladepeche.fr, Le retour du train de nuit Paris-Tarbes - ladepeche.fr
  • C'est l'occasion d'une autre randonnée, assez sportive, mais il existe aussi un petit "tortillard" qui permet d'accéder à la vue à 360° à la cime. Ce train à crémaillère (datant de 1924) part du village de Sare et vous mène au sommet en 35 minutes. Au retour, après une baignade rafraîchissante, direction Kako Etxea pour boire un verre et déguster quelques spécialités basques (pâté, boudin planché, fromages de chez Beñat et pinxtos du moment, 10€ la portion). Et puis, le soir venu, pourquoi ne pas assister à une rencontre de Cesta Punta ? C'est en soirée qu'ont lieu les compétitions de pelote basque et Saint-Jean-de-Luz accueille du 16 juillet au 27 août 2020 les internationaux. De quoi admirer, tous les mardis et jeudis, la fine fleur de ce sport ancestral... dans le respect des gestes barrières.  LExpress.fr, Le Pays basque à la carte : virée vitaminée dans le golfe de Gascogne - L'Express
  • Les voyageurs s’agglutinent aux fenêtres. Le chauffeur et le mécanicien donnent toute la vapeur à la locomotive, car il faut grimper la longue et forte rampe qui remonte la vallée de l’Ingressin. Des voyageurs sont installés sur la plate-forme pour mieux découvrir le paysage. Après la côte barine, le train parvient à Pagney, et s’arrêtera encore 13 fois avant le terminus. Après le vignoble, le ruisseau du Terroin, la forêt et marécages sur Manoncourt-Tremblecourt, il franchit l’Esch, traverse le pont de Bernécourt, le viaduc de Flirey, s’engouffre dans la forêt de Mort-Mare, suit les lacets (d’où son surnom de tortillard) et enjambe le Rupt-de-Mad et la Madine avant le viaduc de Bouillonville, et fonce sur Thiaucourt. , Société | Récit d’un premier trajet
  • Il était temps que je partage ces secrets devenus trop pesants. Des informations capitales, que je ne pouvais plus garder pour moi seul. Ce sont les rapports presque journaliers que je reçois sur le Fribourg-Neuchâtel, cet omnibus qui relie les deux capitales cantonales. Mon indic, c’est François, journaliste neuchâtelois qui travaille à Fribourg, curieux de nature, du genre à voir tout ce qui se passe dans le compartiment. Tenez: ce voyageur qui monte à Pensier, il n’a pas besoin de wagon-restaurant pour s’enfiler une bière, qu’il réussit à vider durant le court trajet vers Fribourg. A Morat, on change de décor et de clientèle. François rit de ces Neuchâtelois, tête en l’air ou lents à la détente, qui constatent avec effroi que le train «file» – façon de parler dans ce tortillard… – vers le sud plutôt que vers Neuchâtel! Morale de cette histoire: une bière dans le train, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de pire. Car l’usager assoiffé de Pensier, eh bien lui, il ne s’est jamais t , Les carnets secrets du Fribourg-Neuchâtel - La Liberté
  • « Le tacot, le tortillard, le brûle talus, autant de noms qui ont été donnés aux petits trains qui sillonnaient le pays pendant la première moitié du XXe siècle… » , Paimpol : balade contée avec Vassili Ollivro lundi 20 juillet | La Presse d'Armor
  • Du tortillard au TGV, en passant par le corail et l’omnibus, les trains changent, la vache reste ! De Vincent Roca / Les Vaches pensent

Traductions du mot « tortillard »

Langue Traduction
Corse tortillard
Basque tortillard
Japonais トルティーヤ
Russe tortillard
Portugais tortillard
Arabe تورتيلارد
Chinois 玉米饼
Allemand tortillard
Italien tortillard
Espagnol tortillard
Anglais tortillard
Source : Google Translate API

Synonymes de « tortillard »

Source : synonymes de tortillard sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires