La langue française

Torpillage

Sommaire

  • Définitions du mot torpillage
  • Étymologie de « torpillage »
  • Phonétique de « torpillage »
  • Citations contenant le mot « torpillage »
  • Traductions du mot « torpillage »
  • Synonymes de « torpillage »

Définitions du mot « torpillage »

Trésor de la Langue Française informatisé

TORPILLAGE, subst. masc.

A. − Action de torpiller un navire; résultat de cette action. Le 10, était publiée la nouvelle du torpillage, par des avions anglais, du cuirassé Richelieu ancré en rade de Dakar (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p. 77).
Au fig. Action de faire échouer une entreprise, un projet, une idée par des manœuvres secrètes, sournoises ou maladroites. Il y a bel et bien torpillage de l'idée au sein de la phrase qui l'énonce, quand bien même cette phrase serait nette de toute charmante liberté prise avec son sens (Breton, Manif. Surréal., 2emanif., 1930, p. 143).
B. − FORAGE PÉTROL. Opération consistant à faire exploser une charge au niveau de la couche pétrolifère. Le torpillage donne d'intéressants résultats lorsque le terrain est composé de roches dures (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 62).
Prononc. et Orth.: [tɔ ʀpija:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1915 milit. « action de torpiller » (Lar. mens. t. 3); 2. 1930 au fig. (Breton, loc. cit.). Dér. de torpiller*; suff. -age*. Fréq. abs. littér.: 11.

Trésor de la Langue Française informatisé

TORPILLAGE, subst. masc.

A. − Action de torpiller un navire; résultat de cette action. Le 10, était publiée la nouvelle du torpillage, par des avions anglais, du cuirassé Richelieu ancré en rade de Dakar (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p. 77).
Au fig. Action de faire échouer une entreprise, un projet, une idée par des manœuvres secrètes, sournoises ou maladroites. Il y a bel et bien torpillage de l'idée au sein de la phrase qui l'énonce, quand bien même cette phrase serait nette de toute charmante liberté prise avec son sens (Breton, Manif. Surréal., 2emanif., 1930, p. 143).
B. − FORAGE PÉTROL. Opération consistant à faire exploser une charge au niveau de la couche pétrolifère. Le torpillage donne d'intéressants résultats lorsque le terrain est composé de roches dures (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 62).
Prononc. et Orth.: [tɔ ʀpija:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1915 milit. « action de torpiller » (Lar. mens. t. 3); 2. 1930 au fig. (Breton, loc. cit.). Dér. de torpiller*; suff. -age*. Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Nom commun

torpillage \tɔʁ.pi.jaʒ\ masculin

  1. (Militaire) Action de torpiller.
    • Un nouveau torpillage de Port-Arthur, sinon une nouvelle victoire nippone, menace la côte sibérienne et la Mongolie soviétique. — (Victor Margueritte, Debout les vivants!, 1932)
  2. (Médecine) Ancienne technique de traitement par électrocution des patients.
    • Le 29 mai 1916, après avoir examiné le malade, le Dr Vincent avait immédiatement décidé de tenter sur Deschamps un traitement électrique violent et douloureux, inventé par lui, et dénommé le « torpillage ». — (Paul Meunier, Le Droit des blessés, Paris, Paul Ollendorff, 1916, page 7)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « torpillage »

Mot dérivé de torpiller avec le suffixe -age.
En médecine militaire, le mot fut créé par son inventeur : Clovis Vincent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « torpillage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
torpillage tɔrpijaʒ

Citations contenant le mot « torpillage »

  • Le 80e anniversaire du torpillage du Meknès s’est déroulé sur les falaises de Saint-Martin-en-Campagne, dans des conditions particulières : distanciation sociale et règles sanitaires en vigueur ont donné plus de visibilité à la cérémonie. Les organisateurs, dont Jean-Yves Mahé et David Raillot, ont réussi à maintenir la manifestation patriotique et à respecter les recommandations préfectorales. www.paris-normandie.fr, 80 ans après, l’hommage aux marins du Meknès torpillé, à Petit-Caux

Traductions du mot « torpillage »

Langue Traduction
Anglais torpedoing
Espagnol torpedear
Italien siluramento
Allemand torpedieren
Chinois 鱼雷
Arabe نسف
Portugais torpedo
Russe торпедирование
Japonais 魚雷
Basque torpedoing
Corse torpedoing
Source : Google Translate API

Synonymes de « torpillage »

Source : synonymes de torpillage sur lebonsynonyme.fr
Partager