La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tilde »

Tilde

Variantes Singulier Pluriel
Masculin tilde tildes

Définitions de « tilde »

Trésor de la Langue Française informatisé

TILDE, subst. masc.

A. − ÉCRITURE. Signe diacritique en forme de S couché (~).
1. En espagnol, signe placé au-dessus de la lettre n pour indiquer la palatisation. On se sert aussi fréquemment [en espagnol] d'un accent particulier, le tilde (~), qui surmonte la lettre n (ñ) et se prononce comme gn (É. Leclerc, Nouv. manuel typogr., 1897, p. 449).
2. Signe placé au-dessus d'une voyelle pour indiquer une prononciation nasale. Nous écrivons une voyelle nasalée par la lettre de la voyelle orale correspondante, surmontée d'un signe spécial appelé tilde qui indique l'abaissement du voile du palais (P. Passy, Les Sons du fr., 1917, p. 83).Dès 1886 (...) l'alphabet de l'Association Phonétique Internationale use (...) de signes diacritiques (points, crochets, tildes, cercles) (F. Carton, Introd. à la phonét. du fr., 1974, p. 14).
B. − PALÉOGR. Au Moyen Âge, signe ayant la forme d'un trait horizontal, recourbé ou non à ses extrémités, et qui était placé au-dessus d'un mot pour indiquer son abréviation. Il est invraisemblable qu'un copiste ait recours à une abréviation par suspension pour faire l'économie d'une nasale, quand telle est la fonction première du tilde (G. Hasenohrds Romaniat. 107 1986, p. 416).
REM.
Tildé, -ée, adj.,écriture. Surmonté d'un tilde. Un « n » tildé. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [tild], [-de]. Warn. 1968, Martinet-Walter 1973, Lar. Lang. fr. [tild]; Littré [tilde]; Rob. 1985 [tild] en vedette mais: ,,Mettre des tildes [tilde] ou [tild]``. Étymol. et Hist. 1834 orth. esp. (Boiste). Mot esp. att. dep. 1433 (E. de Villena ds Cor.-Pasc.), issu du lat. titulus (titre*) qui signifiait propr. « ce qui désigne, signale ». Cf. a. fr. title, fr. mod. ti(l)tre « signe abréviatif » (v. titre, étymol. 1 b; FEW t. 13, 1, p. 360a).

Wiktionnaire

Nom commun - français

tilde \tild\ ou \til.de\ masculin

  1. Signe diacritique de l’alphabet latin noté ~ utilisé dans des langues comme l’espagnol (ñ), le portugais (ã, õ), le guarani, le vietnamien ou le breton.
    • En passant la souris sur les boutons, on obtient dans le champ situé en dessous, de gauche à droite, le code permettant d’obtenir le gras, l’italique, un lien interne ou externe au wiki, un titre, la façon d’insérer une image ou un son, une formule mathématique au format Latex (qui respecte le mieux les règles propres à cette écriture particulière), la signature automatique du contributeur (quatre tildes insèrent automatiquement un lien vers sa page et la date suivie de l’heure), ainsi qu’une ligne séparatrice. — (Sébastien Thébault, Les Logiciels libres en documentation)
    • De même, je décompose en [s] l'usage typographique de la ligature, en [et] les esperluètes [&], et je supprime les rares tildes rencontrés pour la marque de la troisième personne du pluriel: […]. — (Jean-Claude Vuillemin, « Introduction » de : L'hypocondriaque, ou, Le mort amoureux: tragi-comédie (1631), par Jean Rotrou, Librairie Droz, 1999, p. lxxxviii)
    1. Signe diacritique de l’alphabet phonétique international indiquant une nasalisation.
      • Nous écrivons une voyelle nasalée par la lettre de la voyelle orale correspondante, surmontée d'un signe spécial appelé tilde qui indique l'abaissement du voile du palais. — (Paul Passy, Les Sons du français, 1917)
  2. (Figuré) En forme de tilde.
    • Des corbeaux éployés comme des tildes font
      Une ombre vaine aux pauvres champs de seigle mûr
      Non loin des bourgs où des chaumières sont impures
      D’avoir des hiboux morts cloués à leur plafond.
      — (Guillaume Apollinaire, « L’Ermite », Alcools, in Œuvres poétiques, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1965, p. 102)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TILDE (til-dé) s. f.
  • Nom du signe ~ qu'on met sur l'n en espagnol, pour indiquer que cette n se prononce comme notre gn : doña.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tilde »

(1834) De l’espagnol tilde. Notons que, suivant l’usage espagnol, le mot fut d’abord considéré féminin, le genre masculin est celui de titre auquel il est apparenté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tilde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tilde tild

Citations contenant le mot « tilde »

  • Je suis outré de lire qu’un simple « tilde » nécessite carrément la refonte des systèmes d’informations… Sachant que ce simple Ñ ou le c’h sont simple à faire avec n’importe quel clavier… La Gazette des Communes, Que pense le Gouvernement de la reconnaissance du tilde ?
  • Emmanuelle Ibañez se souviendra longtemps du lundi 25 mai 2020. Le tilde "~" caractéristique de son nom de famille espagnol a fait ce jour-là son apparition sur sa carte d’identité française. Un petit rien qui, à ses yeux, change tout, validé par la mairie d’Hasparren à l’occasion d’un renouvellement de son titre d’identité. SudOuest.fr, Pays basque : le tilde "~" enfin admis sur les patronymes des enfants basques ?
  • Les Bretons peuvent se réjouir : le tilde sera bientôt pris en compte dans les actes d’état civil. Cette demande issue des défenseurs de la langue bretonne et relayée par le président de l’Assemblée nationale fait suite à l’affaire du petit Fañch, dont les parents avaient eu gain de cause, en octobre dernier devant le juge, d’inscrire le prénom de leur enfant, orthographié avec ce tilde, conformément aux règles orthographiques de la langue régionale bretonne. La Gazette des Communes, Etat civil : le tilde bientôt reconnu dans les actes officiels
  • Vous pouvez également barrer votre texte dans Messenger en ajoutant un tilde (~) avant et après le texte saisi. Pour ce faire, sur Windows, utilisez la combinaison de touches Alt Gr + 2. 01net, Comment formater le texte de vos messages dans Facebook Messenger
  • mai 2020, Malgré les engagements, y compris au plus haut niveau de l’État, promettant d’autoriser le signe diacritique “tilde” pour les prénoms bretons, une nouvelle “Affaire Fañch” vient d’éclater dans les Côtes-d’Armor, à Pabu plus précisément. 7seizh.info, Après le tilde, oseront-ils proscrire le macron ? - 7seizh.info
  • Le tilde, c’est la petite vaguelette au-dessus du « n » que l’on trouve notamment dans la graphie bretonne. C’est un diacritique, autrement dit un signe qui, souvent mais pas toujours, modifie la prononciation de la lettre qu’il chapeaute. Ainsi, quand le « n » de Fanch (François en français) est surmonté d’un tilde, les bretonnants prononcent-ils « Finch ». Le Telegramme, Le Télégramme - Ergué-Gabéric - Bernez Rouz décrypte la bataille du tilde à Kerdevot

Traductions du mot « tilde »

Langue Traduction
Anglais tilde
Espagnol tilde
Italien tilde
Allemand tilde
Chinois 波浪号
Arabe تيلدا
Portugais til
Russe тильда
Japonais チルダ
Basque tildea
Corse tilde
Source : Google Translate API

Synonymes de « tilde »

Source : synonymes de tilde sur lebonsynonyme.fr

Tilde

Retour au sommaire ➦

Partager