La langue française

Théologal, théologale

Sommaire

  • Définitions du mot théologal, théologale
  • Étymologie de « théologal »
  • Phonétique de « théologal »
  • Citations contenant le mot « théologal »
  • Images d'illustration du mot « théologal »
  • Traductions du mot « théologal »
  • Synonymes de « théologal »

Définitions du mot « théologal, théologale »

Trésor de la Langue Française informatisé

THÉOLOGAL, -ALE, -AUX, adj. et subst.

I. − Adj., THÉOL.
A. − Rare. Qui se rapporte à la théologie. Dans ce livre où le ciel se déploie, rien de théologal au milieu de tant de préceptes; pas un dogme, nulle exigence que la pureté du cœur (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 113).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. V. abstinence ex. 21.
B. − Qui a Dieu pour objet. Vertu théologale. La foi, l'espérance et la charité sont appelées vertus théologales parce qu'elles se rapportent immédiatement à Dieu (Péguy, Porche Myst., 1911, p. 174).V. espérance ex. 3.
P. plaisant. Voilà, se dit-il, un homme qui aura certainement employé mon argent à satisfaire les trois vertus théologales du troupier: le jeu, le vin et les femmes! (Balzac, Chabert, 1832, p. 70).
II. − Subst., HIST., RELIG. CATH.
A. − Subst. masc. Membre d'un chapitre cathédral ou collégial, chargé d'enseigner la théologie et de prêcher en certaines occasions. Les trois sermons que M. Habert, théologal de Notre-Dame et docteur jusque-là estimé, prononça en pleine chaire de la cathédrale (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 97).
B. − Subst. fém. Charge, dignité de théologal. En 1665, il lui fut proposé de se rendre dans le diocèse d'Aleth pour remplir la théologale de Saint-Paul de Fenouillèdes (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 6, Append., Paris, Hachette, 1922 [1867], p. 293).
REM.
Théologalement, adv.Synon. rare de théologiquement.Elle n'avait d'autre beauté que celle-ci improprement nommée la beauté du diable, et qui consiste dans une grosse fraîcheur de jeunesse que, théologalement parlant, le diable ne saurait avoir (Balzac, Vieille fille, 1836, p. 311).
Prononc. et Orth.: [teɔlɔgal], plur. masc. [-o]. Ac. 1694, 1718: theo-, dep. 1740: théo-. Étymol. et Hist. A. 1375 [impression 1486] vertu theologalle (Raoul de Presles, Cité de Dieu, IV ds Gdf. Compl.); ca 1389 vertuz theologales (Philippe de Mézières, Songe vieil pelerin, éd. G. W. Coopland, I, 7, p. 212). B. 1. a) 1498, mars prebendes theologales (Ordonnances rois 3erace, t. 21, éd. J. M. Pardessus, p. 178); 1680 empl. subst. fém. « prébende de théologal » (Rich.); b) 1566 par dérision vin theologal « le meilleur vin, capiteux » (Estienne, Apol. Hérod., ch. 22 [II, 34] ds Hug.); 2. 1671 subst. masc. « chanoine chargé d'enseigner la théologie [institué par l'ordonnance d'Orléans, janv. 1560, art. 8, Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. 14, 1829, p. 67] » (Pomey). Dér. de théologie*; suff. -al*. B 2 est rendu en lat. médiév. par theologus « prêtre chargé d'expliquer l'Écriture sainte » (1215, Concile de Latran, Innocent III ds Du Cange). Fréq. abs. littér.: 306. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 79, b) 63; xxes.: a) 1 858, b) 80.

Wiktionnaire

Adjectif

théologal \te.ɔ.lɔ.ɡal\

  1. (Théologie) Qualifie les vertus principales telle que définies par les théologues.
    • La fierté, toujours la fierté ! Qu’est-ce que c’est, d’abord ? Je n’avais jamais pensé que la fierté fût une des vertus théologales — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, page 192)
    • Cette statuette, moulée sur une des Vertus théologales de Notre-Dame de Brou, si ingénue et si gracieuse dans son état naturel, fait maintenant des contorsions et me tire la langue. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, éditions Le Livre de Poche, 1967, page 206.)
    • Le fantôme qui nous accompagne est vraiment un fantôme de raison : on peut le chasser en l’aspergeant avec l’eau bénite de la première vertu théologale. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847, La Fanfarlo)

Nom commun

théologal \teɔ.lɔ.ɡal\ masculin

  1. (Religion) Chanoine chargé d’enseigner la théologie et de prêcher en certaines occasions.
    • Il fut reçu maître ès-arts à l'âge de 27 ans et docteur en théologie en 1585. […]. Gabriel de Blaigny, évêque de Noyon, se l’attacha en qualité de théologal. — (Jean-B. Boulliot, Biographie Ardennaise ou histoire des Ardennais, Paris, 1830, vol.2, page 259)
    • M. Pierre-Nicolas Anot, prêtre, docteur en théologie, chanoine, théologal et grand-pénitencier de Reims, est mort le 21 octobre dernier, âgé de près de 61 ans. — (L’ami de la religion et du roi : journal ecclésiastique, politique et littéraire, n° 964,‎ 5 novembre 1823, page 397.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

THÉOLOGAL. n. m.
Chanoine institué dans le chapitre d'une église cathédrale pour enseigner la théologie et pour prêcher en certaines occasions. Théologal de Paris, de Sens.

Littré (1872-1877)

THÉOLOGAL (té-o-lo-gal, ga-l') adj.
  • 1Qui a rapport à la théologie (peu usité en ce sens ; on dit plutôt théologique). Les persécuteurs théologaux, Voltaire, Quest. miracl. 16.

    Il se dit des vertus qui ont principalement Dieu pour objet, et sont les plus nécessaires au salut. Les trois vertus théologales, la foi, l'espérance et la charité.

    Par une extension satirique. Ménagère de ses ressources, elle réservait pour son déclin la médisance, le jeu et la dévotion, ces trois vertus théologales des vieilles femmes, Ch. de Bernard, Un homme sérieux, VIII.

  • 2 S. m. Théologal, chanoine institué dans le chapitre d'une église cathédrale pour enseigner la théologie, et pour prêcher en certaines occasions. Les théologaux de Paris, de Sens. C'est peut-être par ces sortes de raisonnements [raisonnements philosophiques] que les théologiens ne sont pas quelquefois les plus dociles ; d'où est venu le proverbe, que le médecin et le théologal croient rarement au remède et à la religion, Saint-Évremond, Jugement sur les sciences, p. 160.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

THEOLOGAL, s. m. (Hist. ecclés.) nom qu’on donne dans les cathédrales & dans quelques collégiales à un théologien prébendé, pour prêcher à certains jours & pour faire des leçons de théologie aux jeunes clercs.

Le pape Innocent III. dans le second concile de Latran, ordonna que dans chaque église métropolitaine, on nommeroit un théologien pour interpréter l’Ecriture-sainte, & pour enseigner ce qui regarde le soin des ames. Pour récompense il assigne à celui qui fera ces leçons, le revenu d’une prébende. Le concile de Basle, sess. 31. can. 3. dont le decret fut inséré dans la pragmatique sanction, étend à toutes les églises cathédrales la nécessité d’avoir un théologal qui n’étoit auparavant que pour les églises métropolitaines. Cette disposition a passé de la pragmatique dans le concordat, approuvé par le cinquieme concile de Latran. Il porte qu’il y aura une prébende théologale dans toutes les églises cathédrales & métropolitaines affectée à un docteur, licencié ou bachelier formé en théologie. Il doit faire au-moins deux leçons par semaine, sous peine d’être privé, s’il y manque, de ses distributions ; mais quand il enseigne, il doit être censé présent au chœur, & ne rien perdre de tout ce qui peut revenir aux autres chanoines.

Le concile de Trente, sess. 5. c. j. affecte aussi une prébende au théologal, qu’il veut qu’on établisse dans chaque cathédrale. Suivant les décisions de la congrégation du concile, les chanoines & les autres prêtres de la cathédrale sont obligés d’assister aux leçons du théologal, & on peut priver celui-ci de sa prébende, s’il manque à satisfaire à ses devoirs.

Dans le cinquieme concile de Milan, on oblige le théologal d’interpréter publiquement l’Ecriture-sainte dans l’église cathédrale tous les jours de fêtes & de dimanches. S. Charles dans son onzieme synode diocésain, enjoint au théologal de faire trois leçons par semaine, & de prêcher quelquefois. Ainsi le théologal qui n’étoit d’abord que le docteur des clercs, est devenu aussi celui du peuple.

Les ordonnances d’Orléans & de Blois prescrivent l’établissement d’un théologal dans les cathédrales ; elles veulent qu’il prêche tous les dimanches & fêtes solemnelles, & qu’il fasse des leçons publiques sur l’Ecriture-sainte trois fois la semaine. Les chanoines sont obligés d’assister à ses leçons, sous peine d’être privés de leurs rétributions ; mais toutes ces dispositions sont aujourd’hui fort négligées. Thomassin, disciplin. de l’Eglise, part. IV. liv. II. c. lxix. & xcvij.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « théologal »

(1375) Dérivé de théologue avec le suffixe -al.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. THÉOLOGIE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « théologal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
théologal teɔlɔgal

Citations contenant le mot « théologal »

  • La position de l’Église en canonisant un « serviteur de Dieu » n’est pas de fermer les yeux sur les imperfections d’un tel ou d’un tel, mais, selon une approche d’une toute autre origine, théologique et, plus encore, théologale car rattachée à la Révélation divine, de reconnaître, dans le témoignage de vie laissé par quelqu’un, un écho venant de Dieu pour expliciter la Parole de Jésus. Croire, Charles de Foucauld en route vers la canonisation ?
  • Le confinement met à mal notre pastorale de la solidarité sociale. La « distance sociale » ou « citoyenne » diminue voire empêche les contacts personnels et les rassemblements communautaires. Pourtant nous pérservérons. Nous nous voulons « solidaires ». Solidaires avec les malades, avec les familles affectées, avec le monde en souffrance. Solidaires, y compris quand tout contact social est empêché, comme aujourd’hui – solidaires, envers et contre tout, à distance. Solidaires, quand bien même la solidarité est impossible, sinon comme un discours. Le confinement met également à mal notre pastorale de la « solidarité théologale » (la communion eucharistique). Ici aussi nous nous voulons solidaires. La solidarité se nourrit de communion « de désir », qu’alimentent à distance les messes mises en ligne sur les sites de nos Eglises. Solidaires, doublement, avec ceux qui ne peuvent pas communier habituellement, et solidaires avec les prêtres qui, eux, peuvent communier quotidiennement, dans des célébrations sans communauté, sinon virtuelle. , Absence réelle | Ecclesia
  • Si elle n’est pas théologale, elle n’en demeure pas moins une vertu. La bienveillance, le fait de poser sur l’autre un regard de bonté, capable de se traduire en une action visant le bonheur de l’autre, quel que soit son comportement, n’est-elle pas un principe tout à fait chrétien ? La Croix, La bienveillance, une disposition du cœur et une vertu chrétienne
  • Cette vertu théologale est donc toute tendue vers les biens à venir, vers l’éternité. Elle commence à goûter ce qu’elle ne possède pas encore mais qui lui est promis. En cela, elle est indéracinable, contrairement aux espoirs fragiles qui s’appliquent à ce qui passe. Saint Paul écrit aux Romains, à propos d’Abraham, que le patriarche a espéré contre toute espérance, ce qui est la marque d’une foi vive. Aleteia, La vertu d’espérance, expérience de l’Éternité
  • L’église Saint-Martin-du-Pinet a été unie très tôt au chapitre cathédral de Rodez, elle restera affectée au chanoine théologal de Rodez après la création du Diocèse de Vabres en 1317. Simplement, à compter de cette date, le chapitre de Rodez présentera le curé desservant à l’investiture de l’Evêque de Vabres. millavois.com, Saint-Martin-du-Pinet (commune de la Cresse)
  • Cette générosité est le fruit de la charité, cette vertu théologale offerte par l’Esprit Saint et reçue par Dieu comme une offrande sainte. Tout vient de Dieu et tout tend vers Dieu. Telle est la destinée des personnes croyantes en Église et telle est la foi des personnes qui se donnent à la mission par amour pour Dieu et du prochain. , Un 8 mars pas comme les autres : des femmes de cœur en Église | Le Régional
  • Benoît XVI nous parle de l’espérance comme vertu théologale, propos de Mgr Rey , Benoît XVI nous parle de l’espérance comme vertu théologale, propos de Mgr Rey

Images d'illustration du mot « théologal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « théologal »

Langue Traduction
Anglais theological
Espagnol teológico
Italien teologico
Allemand theologisch
Chinois 神学的
Arabe لاهوتي
Portugais teológico
Russe теологический
Japonais 神学的
Basque teologikoa
Corse teologicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « théologal »

Source : synonymes de théologal sur lebonsynonyme.fr
Partager