La langue française

Télégraphe

Définitions du mot « télégraphe »

Trésor de la Langue Française informatisé

TÉLÉGRAPHE, subst. masc.

A. − TECHN. D'INFORM. Dispositif permettant de communiquer des messages rapidement et à distance par l'intermédiaire de signaux codés. Communiquer une information par télégraphe; nouvelle qui arrive par le télégraphe.
1. Télégraphe aérien, télégraphe de Chappe, télégraphe optique ou, p. ell., télégraphe. Appareil comportant trois bras mobiles dans un même plan vertical, qui, placé sur un lieu élevé, permettait de transmettre des signaux alphabétiques. Faire jouer les bras du télégraphe aérien. Les marchands se mirent à causer entre eux de l'invention du télégraphe par un nommé Chappe, pour se faire des signes d'un bout de la France à l'autre, et remplacer ainsi des centaines et des milliers de courriers (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 154).Le télégraphe optique vient de nous annoncer que l'empereur Napoléon est mort à Sainte-Hélène (Audiberti, Ampélour, 1937, p. 107).
Expr. [En parlant d'une pers.] Faire le télégraphe. Gesticuler beaucoup, faire des gestes très expressifs. Et cet andouille de Saturnin monté sur la meule de paille faisait le télégraphe avec son chapeau au bout du bras (Giono, Baumugnes, 1929, p. 225).
P. anal., MENUIS. Outil composé de deux branches dont l'une est mobile autour d'un axe fixé sur le milieu de l'autre (d'apr. Chabat t. 2 1876).
2. Télégraphe électrique, télégraphe de Morse ou, p. ell., télégraphe. Dispositif qui permet de transmettre des signaux codés (généralement les signaux de morse), par l'intermédiaire d'impulsions électriques transmises par des conducteurs métalliques. Ligne, poteaux du télégraphe; le télégraphe est coupé; télégraphe sous-marin (dont les fils sont plongés sous la mer); télégraphe imprimeur (vx). Lord Glenarvan (...) s'élança dans l'express (...). Mais, avant de partir, il avait confié à un agent plus rapide une note importante, et le télégraphe électrique, quelques minutes après, apportait au Times et au Morning-Chronicle un avis (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 21).Les fils du télégraphe portaient un peuple d'hirondelles, en train de faire leur toilette (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 80).
3. Télégraphe sans fil, télégraphe Hertz. Dispositif qui permet de transmettre des signaux codés par modulation d'une onde porteuse hertzienne. Les principaux d'entre eux envoyaient au prince Crucho des félicitations par télégraphe sans fil (A. France, Île ping., 1908, p. 233).Le télégraphe Hertz qui enregistre des ondes insaisissables courant dans l'atmosphère (Barrès, Cahiers, t. 7, 1908, p. 8).
B. − Vieilli. Administration publique régissant le réseau télégraphique. Le directeur du télégraphe envoya à Leuwen une seconde dépêche télégraphique (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 179).Il était tout naturel que l'employé du télégraphe eût lu les boucles d's ou d'y de la ligne supérieure comme un « ine »finissant le mot de Gilberte (Proust, Fugit., 1922, p. 656).
En partic. Bureau du télégraphe ou, p. ell., télégraphe. Bureau de cette administration où il était possible de faire expédier un télégramme. C'est moi, hier, vers dix heures et demie, qui ai mis au télégraphe la dépêche que vous avez reçue (Zola, Dr Pascal, 1893, p. 306).Avant de courir (...) au télégraphe pour rassurer ma mère (Colette, Mais. Cl., 1922, p. 163).
Prononc. et Orth.: [telegʀaf]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. A. 1. a) [1792 « appareil transmettant des signaux par une combinaison de bras mobiles » (Mém. du Comte Miot de Mélito, Paris, t. 1, 1858, p. 38: Chappe m'expliqua l'usage de sa machine, à laquelle il donnait le nom de tachygraphe [...] Je lui proposai de substituer à cette dénomination imparfaite, celle de télégraphe); 1792 (Chappe d'apr. P. J. B. Buchez et P. C. Roux, Hist. parlementaire de la révolution fr., t. 13, 1834, p. 426: 22 Mars [1792] − L'abbé Chappe a fait hommage à l'assemblée de l'invention du télégraphe)] 1794 (B. des lois de la République fr., no49, loi no263 du 13 fructidor an II: le télégraphe); 1798 Télégraphe du C[itoyen] Chappe (B. des Sc., par la Sté philomatique, no16, p. 125); 1858 télégraphe Chappe, de Chappe (Chesn. t. 2); 1845 télégraphe aérien (E. Gonon, Des télégraphes aériens et électriques ds Catal. gén. des l. imprimés de la B.N.); 1872 loc. faire le télégraphe « gesticuler » (Littré); b) α) 1830 télégraphe électrique (Encyclop. méthod. Méd. t. 13); 1860 télégraphe Morse (L'Année sc. et industr., 4eannée, p. 234); 1870 télégraphe de Morse (Privat-Foc., s.v. télégraphie); β) 1856 télégraphe imprimeur (Digney ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 43, p. 1153); 1857 télégraphe sous-marin (L'Année sc. et industr., 1reannée, p. 125); 2. a) 1835 « administration dont dépendait le réseau télégraphique » (Stendhal, loc. cit.); b) 1869 « bâtiment de cette administration » (Goncourt, Journal, p. 492). B. 1793 adj. (Décret 1er-5 avril ds Brunot t. 9, p. 949: [Chappe] ingénieur télégraphe). Comp. des élém. télé-1* et -graphe*. Fréq. abs. littér.: 342. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 617, b) 627; xxes.: a) 551, b) 259. Bbg. Archit. 1972, p. 177. − Kant (S.). L'Opinion devant un probl. technologique... Thèse, Nanterre, 1979, passim. − Peytard (J.). Enq. sur la motivation et le contenu sém. des lexies préfixées par télé-. Beitr. rom. Philol. 1975, t. 14, no1, pp. 197-203. − Quem. DDL t. 33.

Wiktionnaire

Nom commun 1

télégraphe \te.le.ɡʁaf\ masculin

  1. (Désuet) Appareil qui permettait de correspondre à de grandes distances avec une extrême rapidité.
    • Une vieille tour, qui, si ma mémoire est fidèle, est surmontée d’un télégraphe (le télégraphe sauve beaucoup de vieilles tours), donne de la sévérité à l’aspect général et fait tenir à la ville une assez bonne place sur le bord de l’horizon. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Aux arrêts, dans les gares, tous les bruits du dehors – la sonnerie du télégraphe, le clac-clac rythmique du graisseur, […] –, tout cela vous arrive multiplié par le silence, rendu plus net par la nuit. — (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • Un steamer en partance emporta la missive du caïd Maclean à Tanger, d'où la légation d'Angleterre la transmit par le télégraphe à Gibraltar et au Foreign Office. Et, à Londres, on fut informé de la mort du Sultan, alors qu'au Maroc on l'ignorait encore. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 75)
  2. (Par extension) Administration publique qui assurait la transmission des télégrammes.
    • Bureau du Télégraphe. — L’administration des Postes et Télégraphes.
  3. Bureau où se faisaient les opérations télégraphiques.
    • Aller au télégraphe.

Nom commun 2

télégraphe \te.le.ɡʁaf\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) Opérateur télégraphiste.
    • Le télégraphe venait d'apporter la nouvelle que l'Assemblée nationale avait adopté les préliminaires de la paix : […]. — (Charles Le Goffic, Le biniou du mobilisé (1871), dans Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.233)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TÉLÉGRAPHE. n. m.
Appareil qui permet de correspondre à de grandes distances avec une extrême rapidité. Cette nouvelle est arrivée par le télégraphe. Télégraphe aérien, Celui qui fonctionne au moyen d'appareils placés de distance en distance, sur un lieu élevé, qui transmettent des signaux de proche en proche. Le télégraphe aérien n'est plus guère en usage aujourd'hui. Télégraphe électrique, Celui qui fonctionne au moyen d'un courant électrique.

TÉLÉGRAPHE se dit aussi de l'Administration publique qui assure la transmission des télégrammes. Bureau du Télégraphe. L'administration des Postes et Télégraphes. Il se dit encore du Bureau où se font les opérations télégraphiques. Aller au télégraphe.

Littré (1872-1877)

TÉLÉGRAPHE (té-lé-gra-f') s. m.
  • 1Machine placée sur un lieu élevé, qui sert à transmettre au loin des avis, des nouvelles, et qui repose sur l'emploi de la lunette d'approche pour discerner de loin les signaux. Miot de Mélito raconte (Mém. t. I, p. 38), que Chappe [inventeur du télégraphe] vint le voir au ministère de la guerre et lui donna de minutieux détails de son appareil qu'il nommait alors tachygraphe ; Miot lui dit tout de suite que la dénomination était mauvaise, et qu'il devait la changer en celle de télégraphe ; Chappe fut frappé de la justesse de l'observation, et adopta l'appellation qui depuis ce temps a prévalu, Maxime du Camp, Revue des Deux-Mondes, 15 mars 1867, p. 464.

    On dit télégraphe aérien, quand on veut le distinguer du télégraphe électrique.

    Fig. M. le maire est le télégraphe de notre commune ; en le voyant on sait tous les événements, Courier, Gaz. du village, n° 4.

    Fig. Faire le télégraphe, c'est un télégraphe, se dit d'un homme qui gesticule beaucoup.

    Télégraphe de nuit, appareil muni de lanternes qu'on a proposé pour correspondre la nuit.

  • 2Télégraphe nautique ou marin, instrument destiné à transmettre les signaux sur mer.
  • 3Télégraphe militaire, appareil portatif au moyen duquel un général en chef peut faire parvenir ses ordres avec la plus grande promptitude.
  • 4Nom d'une plante de l'Inde, desmodium gyrans, dont les petites feuilles terminales se meuvent en haut ou en bas, suivant l'intensité de la lumière.
  • 5Télégraphe électrique, télégraphe fondé sur l'emploi de courants électriques produits par une machine, conduits par des fils et transmettant des signaux dont le sens est convenu.

    Télégraphe sous-marin, télégraphe électrique dont les fils sont plongés au fond de la mer.

  • 6À l'origine, il s'est pris adjectivement. Signé Chappe, ingénieur télégraphe, Journal de Perlet, 12 fruct. an v, n° 656.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « télégraphe »

Τῆλε, loin, et γράφειν, écrire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De télé- et -graphe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « télégraphe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
télégraphe telegraf

Citations contenant le mot « télégraphe »

  • Les télégraphes Chappe de Haute Maurienne Vanoise ————————————————- Unidivers, L’Art d’écrire dans les airs Télégraphe Chappe Saint-André dimanche 20 septembre 2020
  • Le télégraphe de Chappe du samedi 19 septembre au dimanche 20 septembre à Musée des arts et métiers Unidivers, Le télégraphe de Chappe Musée des arts et métiers Paris samedi 19 septembre 2020
  • Première expérience mondiale de télégraphe aérien – Conférence Manoir des Tourelles, le samedi 19 septembre à 15:30 Unidivers, Première expérience mondiale de télégraphe aérien – Conférence Manoir des Tourelles Écouen samedi 19 septembre 2020
  • À partir de ce moment-là, sa vie mondaine et privée et sa carrière de chercheur vont être intimement mêlés. Par exemple, il travaille à la conception d’un télégraphe automatique, qu’il présente à l’Exposition universelle de 1867, et envoie une note à l’Académie des sciences sur un projet de système de "reproduction des couleurs, des formes et des mouvements". Et ce qui nous intéresse, c’est que cette invention a un lien direct avec l’histoire du cinéma… Parallèlement, en 1869, il fait ses débuts poétiques dans L’Artiste ; il publie Moyens de communication avec les planètes, collabore à La Parodie et au Second Parnasse contemporain. Alors qu’il séjourne à Sablé au début de 1877, Charles Cros qui sait combien Enregistrer les sons puis les reproduire au moyen d’un appareil est une quête fort ancienne, rédige une courte note, "Procédé d’enregistrement et de reproduction des phénomènes perçus par l’ouïe", dans laquelle il expose le principe de ce qu’il nomme "Paléophone" ("voix du passé"). Écrire des mots, écrire des images, écrire des sons… tout est chez lui lié ! Ses amis s’appelaient Verlaine, Coppée, Villiers de L’Isle-Adam, Richepin, Germain Nouveau et Rimbaud mais, c’est Alphonse Allais qui restera le plus fidèle défenseur de la mémoire de son ami. ladepeche.fr, Castelnaudary. La rubrique de Denys - ladepeche.fr
  • Dans les collections permanentes, le musée des Arts et Métiers a mis en place, un nouveau parcours où toutes les mesures sanitaires ont été prises afin de garantir la sécurité et la sérénité des visiteurs. Chaque jour, des visites flash et démonstrations sont proposées autour des objets emblématiques de l’histoire des inventions : le métier à tisser de Vaucanson, le laboratoire de Lavoisier, le phonographe d’Edison, le télégraphe de Chappe, l’avion de Clément Adler, le pendule de Foucault…Des visites en famille invitent aussi les enfants et leurs parents à une exploration autour des thèmes de l’imprimerie, des jouets optiques, de l’électricité statique, des vélocipèdes ou encore de la photographie…Au programme également des contes pour les 4-6 ans. , Réouverture du musée des Arts et Métiers
  • 108 ans après son naufrage, l’épave du plus célèbre paquebot au monde va être inspectée par une équipe de recherche afin d’en remonter son télégraphe. La justice américaine vient d’autoriser cette opération controversée, qui pourrait impliquer une découpe de l’épave et devrait se tenir en août prochain. La Croix, Titanic, sauver son télégraphe des eaux

Images d'illustration du mot « télégraphe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « télégraphe »

Langue Traduction
Anglais telegraph
Espagnol telégrafo
Italien telegrafo
Allemand telegraph
Chinois 电报
Arabe التلغراف
Portugais telégrafo
Russe телеграф
Japonais 電信
Basque telegrafo
Corse telegrafu
Source : Google Translate API

Télégraphe

Retour au sommaire ➦

Partager