La langue française

Synarchie

Sommaire

  • Définitions du mot synarchie
  • Étymologie de « synarchie »
  • Phonétique de « synarchie »
  • Citations contenant le mot « synarchie »
  • Traductions du mot « synarchie »

Définitions du mot « synarchie »

Trésor de la Langue Française informatisé

SYNARCHIE, subst. fém.

INSTIT. POL. Système de gouvernement dans lequel le pouvoir est exercé collégialement. (Dict. xixeet xxes.). P. ext. Autorité détenue par un groupe de personnes; influence exercée simultanément et parfois en sens contraire, par plusieurs groupements. (Dict. xxes.).
REM.
Synarque, subst. masc.Celui qui appartient à un gouvernement synarchique; p. ext., membre d'un groupe influent. Les intellectuels idéalistes, les Américains et les Synarques spiritualistes qui ne comprennent rien au marxisme sont des ânes (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 264).
Prononc.: [sinaʀ ʃi]. Étymol. et Hist. 1872 (Littré). Empr. au gr. σ υ ν α ρ χ ι ́ α « pouvoir commun; magistrature collective », dér. de σ υ ́ ν α ρ χ ο ς « qui participe au pouvoir », comp. de σ υ ́ ν « avec » et α ̓ ρ χ η ́ « commandement, pouvoir », propr. « ce qui est en avant ». Cf. l'angl. synarchy « id. » 1732 ds NED.
DÉR.
Synarchique, adj.Qui est relatif à la synarchie; qui en a les caractères. Gouvernement synarchique. Le pacte synarchique, dont le but était de faire de l'organisation professionnelle le cadre même d'un État autoritaire et hiérarchique (Procès Pétain, t. 1, 1945, p. 25).− [sinaʀ ʃik]. − 1reattest. 1872 (Littré); de synarchie, suff. -ique*.
BBG. Blochw.-Runk. 1971, p. 182 (s.v. synarque).

synarchie. « Gouvernement d'un État, autorité exercée par plusieurs personnes ou plusieurs groupements à la fois » (fréq. abs. littér. : 5)
Rem. 1. Tous les mots cités sont des empr. au grec. -archie est une adaptation de la finale -α ρ χ ι ́ α. Cf. aussi ds Littré : chiliarchie, cornarchie, démarchie, dyarchie (noté aussi duarchie), ethnarchie, heptarchie, navarchie, patriarchie, pentarchie, phylarchie, polémarchie, polyarchie, triéarchie. 2. Les seules formations fr. sont héptarchie (Littré) et tétrarchie, dér. au xves. de tétrarque. 3. -archat, -arcat. La finale -archat [-aʀka] est formée de -arque* + -at* : exarchat « 1. Dignité d'exarque. 2. Province gouvernée par un exarque »; tétrarchat « 1. Fonction, dignité de tétrarque. 2. Durée de cette fonction ».

Wiktionnaire

Nom commun

synarchie \si.naʁ.ʃi\ féminin

  1. Règne de plusieurs princes qui gouvernent simultanément les diverses portions d’un même empire.
    • La synarchie égyptienne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SYNARCHIE (si-nar-chie) s. f.
  • Règne de plusieurs princes qui gouvernent simultanément les diverses portions d'un même empire. La synarchie égyptienne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « synarchie »

Σὺν, avec, et ἄρχειν, commander.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Voyez syn- (« avec ») et -archie (« commandement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « synarchie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
synarchie sinarʃi

Citations contenant le mot « synarchie »

  • Présentant tous les attributs du mythe politique, la synarchie, explique Olivier Dard «n’a aucune matérialité, sauf dans l’imagination de ses pourfendeurs passés ou présents qui ont lu… ou entendu parler de ce prétendu complot». La théorie du «complot synarchique» est en effet polymorphe. Slate.fr, La Synarchie, ce complot permanent qui n'existait pas | Slate.fr
  • En 1922, une poignée de financiers français, souvent issus des grands « corps » de la haute fonction publique (inspection des Finances, Conseil d’État, Polytechnique), redonna vie à une société secrète fondée dans les années 1880 par le polytechnicien Saint Yves d’Alveydre, le « Mouvement synarchique d’empire » ou « synarchie ». Les « fondateurs » de cette association comptaient élaborer dans ce cadre étroit le programme qui les doterait de nouvelles institutions idoines. Ainsi seraient-ils débarrassés des obstacles que le régime républicain avait dressés contre leur contrôle exclusif de la politique intérieure et extérieure française. La démocratie parlementaire avait dû concéder à la population certains moyens de défense, créant autant d’entraves à la prise de décisions immédiates sur toutes les questions : le parlement, jugé trop sensible aux desiderata des électeurs, les partis, les syndicats ouvriers, etc. Cléricaux, liés à l’Action française, véritable matrice du fascisme français, ces gens haïssaient la débonnaire république (qu’ils qualifiaient volontiers de « judéo-maçonnique ») presque à l’égal de la révolution bolchevique. Laquelle constituait l’autre obsession majeure de ces milieux financiers qui, en France et ailleurs, avaient perdu en novembre 1917 la tutelle sur l’économie moderne de la Russie que le régime tsariste aux abois leur avait concédée pendant 25 ans. Club de Mediapart, Interview d’Annie Lacroix-Riz sur la Synarchie | Le Club de Mediapart
  • La mort de la civilisation utilitariste où le lien social est à dominante mécanique, permet de repérer la réémergence d’une solidarité organique. Organicité que la pensée ésotérique nomme «synarchie». Ce qu’avait également bien analysé Georges Dumézil en rappelant l’interaction et l’équilibre existant, à certains moments, entre les «trois fonctions sociales». Le Figaro.fr, Michel Maffesoli: «La crise du Coronavirus ou le grand retour du tragique»
  • Rien de tel en France (hormis pour les lobbies!). Pourtant, ce pays pourrait faire l’expérience d’un autre système de gouvernance qui implique notamment la séparation de l’Autorité et du Pouvoir. L’Autorité appartient à quiconque enseigne quelque chose de bon et personne ne peut l’en déposséder. Un médecin fait par exemple «autorité» en matière de médecine et sa compétence ne peut être déléguée à une personne qui n’a aucune connaissance médicale. Le pouvoir au contraire doit être délégué par une personne ou un groupe ayant autorité et on peut le retirer. Ce système s’appelle la synarchie. Il a été analysé en profondeur par Saint-Yves d’Alveydre, à la fin du 19ème siècle. La vie autrement, France: le temps de nouveaux États généraux? – La vie autrement
  • Annie Lacroix-Riz : Jacques Attali nous offre dans l’entretien d’avril 2011 la perspective d’une « synarchie » (qui existerait, donc ?) « transparente » - concepts strictement antagoniques. Je propose simplement au lecteur de s’informer sérieusement sur l’histoire du 20e siècle - celle puisée aux sources, pas celle des mythes - pour juger de la « transparence » des héros « européens » AgoraVox, Annie Lacroix-Riz dénonce, faits à l'appui, la non-épuration des collabos et s'attire les foudres de la censure - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « synarchie »

Langue Traduction
Anglais synarchy
Espagnol sinarquía
Italien sinarchia
Allemand synarchie
Chinois 君主制
Arabe التوافق
Portugais sinarquia
Russe синархический
Japonais 同盟
Basque synarchy
Corse sinarchia
Source : Google Translate API
Partager