La langue française

Surhomme

Définitions du mot « surhomme »

Trésor de la Langue Française informatisé

SURHOMME, subst. masc.

A. −
1. [P. réf. à la philos. nietzschéenne] Homme supérieur, libéré des normes sociales et agissant selon sa propre volonté de puissance. C'est là le Surhomme rêvé par Zarathustra, qui ne respecte rien hormis lui-même (H. Lasvignes, inR. blanche, 15 nov. 1897, no107, p. 313 ds Quem. DDL t. 12).Il s'agissait, pour le « surhomme » au sens nietzschéen, d'accomplir le bouleversement des valeurs, de renverser la hiérarchie, mais pour rétablir une hiérarchie où dominerait ce qu'il peut y avoir en l'homme de possibilités neuves et supérieures, d'être immoraliste, mais pour que pût naître une morale nouvelle et plus haute (Arts et litt., 1936, p. 48-2).
2. Type d'homme ayant vocation d'exercer un pouvoir de domination, exalté par le nationalisme allemand et l'idéologie fasciste. Les Allemands, amoureux de la force et jouant au surhomme, se piquent d'y ressusciter [dans Alep] la manière babylonienne (Barrès, Pays Lev., t. 2, 1923, p. 23).[Mathieu] eut un petit ricanement de supériorité: la fameuse armée allemande, l'armée de surhommes, l'armée de sauterelles, c'était ce pauvre type, attendrissant à force d'avoir tort (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 186).
B. − Être humain aux qualités exceptionnelles, qui se situe au-dessus de l'humanité normale. Synon. demi-dieu, génie.L'effort à fournir qui repose sur la seule intelligence, la seule énergie d'un individu ou d'une famille prend des dimensions surhumaines. Peut-on faire grief à la moyenne des gens de n'être pas des surhommes? (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 37).
Prononc. et Orth.: [syʀ ɔm]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1893 philos. (H. Albert, in Mercure de France, no37, janv., p. 64 ds Quem. DDL t. 12: Uebermensch, surhomme, homme surhumain, je me servirai du terme « Surhumain »). Dér. de homme*; préf. sur-* pour trad. l'all. Uebermensch « id. » empl. par Nietzsche, notamment dans son Zarathoustra, 1885, mais déjà att. ds le Faust de Goethe et plus anciennement encore (dep. 1527) dans un sens un peu différent; cf. le gr. υ ̔ π ε ρ α ́ ν θ ρ ω π ο ς « surhumain » et υ ̔ π ε ρ η ́ ν ω ρ « fier de sa force », v. H. Colette ds R. belge de philol. et d'hist., t. 8, 1929, pp. 453-468. À rapprocher du n. du personnage de Obermann dans le roman de Senancour (1804). Fréq. abs. littér.: 46. Bbg. Behrens D. 1923, p. 29. − Quem. DDL t. 7.

Trésor de la Langue Française informatisé

SURHOMME, subst. masc.

A. −
1. [P. réf. à la philos. nietzschéenne] Homme supérieur, libéré des normes sociales et agissant selon sa propre volonté de puissance. C'est là le Surhomme rêvé par Zarathustra, qui ne respecte rien hormis lui-même (H. Lasvignes, inR. blanche, 15 nov. 1897, no107, p. 313 ds Quem. DDL t. 12).Il s'agissait, pour le « surhomme » au sens nietzschéen, d'accomplir le bouleversement des valeurs, de renverser la hiérarchie, mais pour rétablir une hiérarchie où dominerait ce qu'il peut y avoir en l'homme de possibilités neuves et supérieures, d'être immoraliste, mais pour que pût naître une morale nouvelle et plus haute (Arts et litt., 1936, p. 48-2).
2. Type d'homme ayant vocation d'exercer un pouvoir de domination, exalté par le nationalisme allemand et l'idéologie fasciste. Les Allemands, amoureux de la force et jouant au surhomme, se piquent d'y ressusciter [dans Alep] la manière babylonienne (Barrès, Pays Lev., t. 2, 1923, p. 23).[Mathieu] eut un petit ricanement de supériorité: la fameuse armée allemande, l'armée de surhommes, l'armée de sauterelles, c'était ce pauvre type, attendrissant à force d'avoir tort (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 186).
B. − Être humain aux qualités exceptionnelles, qui se situe au-dessus de l'humanité normale. Synon. demi-dieu, génie.L'effort à fournir qui repose sur la seule intelligence, la seule énergie d'un individu ou d'une famille prend des dimensions surhumaines. Peut-on faire grief à la moyenne des gens de n'être pas des surhommes? (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 37).
Prononc. et Orth.: [syʀ ɔm]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1893 philos. (H. Albert, in Mercure de France, no37, janv., p. 64 ds Quem. DDL t. 12: Uebermensch, surhomme, homme surhumain, je me servirai du terme « Surhumain »). Dér. de homme*; préf. sur-* pour trad. l'all. Uebermensch « id. » empl. par Nietzsche, notamment dans son Zarathoustra, 1885, mais déjà att. ds le Faust de Goethe et plus anciennement encore (dep. 1527) dans un sens un peu différent; cf. le gr. υ ̔ π ε ρ α ́ ν θ ρ ω π ο ς « surhumain » et υ ̔ π ε ρ η ́ ν ω ρ « fier de sa force », v. H. Colette ds R. belge de philol. et d'hist., t. 8, 1929, pp. 453-468. À rapprocher du n. du personnage de Obermann dans le roman de Senancour (1804). Fréq. abs. littér.: 46. Bbg. Behrens D. 1923, p. 29. − Quem. DDL t. 7.

Wiktionnaire

Nom commun

surhomme \sy.ʁɔm\ masculin (pour une femme on peut dire : surfemme, superfemme)

  1. Homme considéré comme dépassant au moral la mesure ordinaire de la nature humaine.
    • En fait, le surhomme apparait comme l’antitype de l’homme démocratique. — (Marcel Gauchet, La Crise du libéralisme, NRF, 2007, p.41)
    • Le seigneur avait, semble-t-il, professé une sorte de philosophie avancée, qui l’amenait à se préoccuper de « l’amélioration de la race » jusqu’à la production du Surhomme, et consistant, dans la pratique, pour lui et ceux de sa bande, à contracter de fréquents et peu légitimes mariages. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 428 de l’éd. de 1921)
    • Le surhomme est seul. Il peut avoir des amis, des complices, mais qui n'arrivent pas à sa cheville. Sherlock Holmes formait un couple avec le Dr. Watson, mais c'est qu'il avait besoin d'un historiographe — (Gabriel Thoveron, Deux siècles de paralittératures. Lecture, sociologie, histoire, tome 2 : De 1895 à 1995, Liège : Éditions du Céfal, 2008, p. 405)
  2. Personne dépassant la force physique ordinaire.
    • À dix sur un, ça se croit surhomme — (Seth Gueko feat. 25G, Cabochards, sur l’album Drive by en caravane, 2008.)
  3. (Philosophie) Dans la pensée de Nietzsche et dans le décadentisme, homme qui accepte la vie terrestre comme unique réalité avec courage, qui redonne du sens à la vie terrestre, ne se faisant pas d’'illusion, qui ne fait pas appel à une réflexion rationnelle et qui se dépasse lui-même grâce à la volonté.
    • « Voici, je vous enseigne le Surhomme. Le Surhomme est le sens de la terre. Que votre volonté dise : Que le Surhomme soit le sens de la terre. » — (Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, Prologue, paragraphe 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURHOMME. n. m.
Homme considéré comme dépassant au moral la mesure ordinaire de la nature humaine.

Étymologie de « surhomme »

(XIXe siècle) Calque de l’allemand Übermensch → voir sur- et homme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « surhomme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surhomme syrɔm

Citations contenant le mot « surhomme »

  • Le surhomme est un idéal prématuré qui suppose l’homme. De Karl Kraus
  • Le surhomme ? Peut-être fabriquerons-nous un jour ce qui nous comprendra. De Jean Rostand / Pensées d’un biologiste
  • L'homme n'est un homme que s'il est un surhomme. L'homme n'est qu'un homme que s'il est Dieu ! De Roger Fournier / Pour l'amour de Sawinne
  • Il arrive à chacun de se croire un surhomme tant qu'il ne s'est pas aperçu qu'il est en même temps mesquin, impur et perfide. De Ernesto Sabato / Le tunnel
  • Ne pouvant vivre qu'en deçà ou au-delà de la vie, l'homme est en bute à deux tentations : l'imbécillité et la sainteté : sous-homme et surhomme, jamais lui-même. De Emil Michel Cioran / Visages de la décadence
  • La concentration est la faculté qui crée les as, les surhommes. De Victor Pauchet
  • A tous les surhommes, il faut préférer ce spectacle rare entre tous : un homme juste, et juste un homme. De Paul Claudel
  • Soyez donc des hommes, ou mieux : des surhommes ! Soyez fidèles aux buts tracés. De Mary Shelley / Frankenstein ou le Prométhée moderne
  • Rapidement la rumeur se confirme et oblige le président à prendre la parole, en direct depuis la Maison blanche. Car les autorités soviétiques viennent de diffuser la photo d’un homme costumé et qui possède des supers-pouvoirs. D’après les premières informations, il s’agit d’un surhomme venu d’une autre plante et qui a été converti à l’idéal communiste. , Livres - BD | Superman - Red Son
  • Arnaud Sorosina, « Le surhomme entre race et culture », La Vie des idées , 2 juillet 2020. ISSN : 2105-3030. URL : https://laviedesidees.fr/Marc-de-Launay-Nietzsche-et-la-race.html , Le surhomme entre race et culture - La Vie des idées
  • Convaincu qu’il triomphera du coronavirus, le «Capitaine» espère ainsi renforcer son image de surhomme. Le Figaro.fr, Covid-19: au Brésil, Jair Bolsonaro rattrapé par la «grippette»
  • Une déclaration qui ne surprend pas vraiment lorsqu’on connaît le personnage. Le leader d’extrême droite a tenu à minimiser la menace du virus, espérant ainsi renforcer son image de surhomme auprès de ses partisans, alors même que le Brésil est le deuxième pays le plus touché par le virus après les USA. , Après Johnson, Bolsonaro est testé positif au Covid-19 | lepetitjournal.com
  • Ironman, ultra-trail de 160 kilomètres. Y a-t-il des limites humaines à ce que ces surhommes (et ces surfemmes !) peuvent accomplir ? À les voir avaler les kilomètres dans des compétitions plus exigeantes les unes que les autres, la réponse semble négative. Le Devoir, Les limites du surhomme | Le Devoir
  • Un livre que j’ai découvert pendant que j’étais à Jérémie en classe de philo. Un livre qui exprime clairement la doctrine controversée du « surhomme ». Un livre qui m’apprend à transcender les limites de morale conventionnelle. Ce livre enseigne que le but ultime de l'existence humaine est l'accomplissement de la grandeur de la volonté et de l'être. Un livre qui renforce la confiance, l’estime et la force de vaincre. Le Nouvelliste, Ticket | Les livres qui ont marqué Etzer Emile

Images d'illustration du mot « surhomme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « surhomme »

Langue Traduction
Anglais superman
Espagnol superhombre
Italien superuomo
Allemand übermensch
Chinois 超人
Arabe سوبرمان
Portugais super homen
Russe сверхчеловек
Japonais スーパーマン
Basque superman
Corse supermanu
Source : Google Translate API

Synonymes de « surhomme »

Source : synonymes de surhomme sur lebonsynonyme.fr

Surhomme

Retour au sommaire ➦

Partager