La langue française

Statine

Sommaire

  • Définitions du mot statine
  • Étymologie de « statine »
  • Phonétique de « statine »
  • Citations contenant le mot « statine »
  • Traductions du mot « statine »
  • Synonymes de « statine »

Définitions du mot « statine »

Wiktionnaire

Nom commun

statine \sta.tin\ féminin

  1. (Pharmacologie) Médicament faisant partie d'une classe d'hypolipidémiants, utilisés pour baisser la cholestérolémie de personnes qui risquent une maladie cardiovasculaire.
    • Clara Chow de la McMaster University à Hamilton (Ontario) et ses collègues ont analysé les données des cinq essais randomisés du programme Oasis concernant 18.809 patients de 41 pays. À un mois de suivi, les patients rapportaient leur observance au régime alimentaire, à l'activité physique et à l'arrêt du tabagisme qui leur avaient été conseillés. Environ un tiers des amateurs de tabac fumaient encore. Quant aux recommandations diététiques ou concernant l'activité physique, 28,5 % des patients ne suivaient ni l'une ni l'autre, 41,6 % adhéraient à l'une ou à l'autre et 30 % aux deux. La plupart prenaient des médicaments (pour les initiés, 96 % recevaient des antiagrégats plaquettaires, 79 % des statines et 72 % des médicaments agissant sur l'angiotensine). — (MODE DE VIE - Après un infarctus, il faut modifier son comportement, LePoint.fr, 19 mai 2010)

Nom commun

statine \Prononciation ?\

  1. Variante de statin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « statine »

(Vers 1996) De l’anglais statin → voir statif, status, statut et -ine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « statine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
statine statin

Citations contenant le mot « statine »

  • Le médecin peut prescrire une statine à son patient pour réduire son taux de cholestérol et le risque de crise cardiaque. Cependant les statines peuvent entraîner des effets indésirables : de nombreuses études ont ainsi rapporté des douleurs musculaires chez 5 à 10% des patients. Cet article d’experts de l’Université de Miami, publié dans les Mayo Clinic Proceedings, peut aider le praticien à prendre la bonne décision thérapeutique.   , STATINES : Le score calcique permet la bonne décision thérapeutique | santé log
  • En l’absence de recommandations claires concernant les 75 ans et plus, beaucoup de médecins continuent de prescrire des statines à cette population. Or au-delà de 75 ans, les bénéfices de ces médicaments en matière d’années de vie supplémentaires en bonne santé pourraient être moins importants, du fait de l’avancée en âge. À l’inverse leurs effets secondaires – troubles musculaires (douleurs ou crampes musculaires), hépatiques et digestifs, insomnies, maux de tête... – pourraient se révéler plus fréquents chez les seniors, souvent davantage sensibles à ce type d’effets. "Confirmer ou infirmer ces doutes permettrait, dans le premier cas, d’arrêter de prescrire inutilement des médicaments à des personnes qui en ont en général déjà̀ beaucoup à prendre pour d’autres maladies, met en perspective Éric Bruckert1, endocrinologue et chercheur Inserm dans l’Unité de recherche sur les maladies cardiovasculaires du métabolisme et de la nutrition, à Paris. Et dans le second cas, cela permettrait d’éviter de priver ces patients de médicaments efficaces, sachant qu’ils sont plus à risque d’incidents cardiovasculaires." Selon la Société européenne de cardiologie, plus de 80% des personnes qui décèdent de ces pathologies ont plus de 65 ans. Inserm - La science pour la santé, Cholestérol : Faut-il arrêter la prise préventive de statines après 75 ans ? | Inserm - La science pour la santé
  • Les statines -médicaments utilisés pour diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang- sont régulièrement la cible de controverses. Le point avec le Pr Jean Ferrières, cardiologue (CHU de Toulouse), secrétaire général de la société française de cardiologie. « La méfiance envers tous les médicaments est légitime et les patients doivent entendre qu’il y a toujours des effets secondaires possibles. Mais cette fixation sur les statines est pathologique, d’autant que les effets indésirables dans l’utilisation de ces molécules restent mineurs par rapport aux bénéfices apportés : crampes musculaires chez 10 % des patients contre des milliers de vies sauvées (réduction très importante du nombre d’infarctus du myocarde et d’attaques cérébrales depuis l’arrivée des statines dans les années 1990). Le cholestérol est essentiel à la vie, pour fabriquer des hormones, des cellules. Mais lorsqu’on en a trop dans le sang, il faut s’en occuper et il existe pour cela les statines, qui aujourd’hui sont des médicaments génériques peu coûteux. La société européenne de cardiologie a mis à jour ses recommandations en août 2019 : à partir de 1,9 g/l de LDL -cholestérol (environ 3 g/l de cholestérol total), un traitement par statines permet de réduire le risque d’accidents cardio-vasculaires (prévention primaire) et de récidives (prévention secondaire). L’arrêt des statines chez les personnes à risque les expose à des accidents cardio-vasculaires, l’exemple le plus célèbre étant celui de l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton qui a subi un pontage coronarien en urgence après avoir arrêté son traitement. »  ladepeche.fr, Cholestérol : faut-il se méfier des statines ? - ladepeche.fr
  • La posologie des statines fait toute la différence dans cet effet de risque d’ostéoporose, mais l’effet est bien là : à faible dose, les statines semblent protéger contre la résorption osseuse. Mais à forte dose, cet hypocholestérolémiant courant semble bien associé à un risque plus élevé d'ostéoporose. C’est la conclusion d’une très large analyse, menée par une équipe de l’Université et du Complexity Science Hub de Vienne, une analyse menée sur des millions de données de patients et présentée dans les Annals of the Rheumatic Diseases. santé log, STATINES : A forte dose, c'est le risque d'ostéoporose ? | santé log
  • Trop de cholestérol! Voilà un verdict qui concerne beaucoup d'entre nous. Alors que certains l'ignorent et ne prennent aucun traitement pour y remédier, un Belge sur quatre âgé de plus de 40 ans prend un médicament de la classe des statines pour faire baisser son taux de cholestérol. " Si le bénéfice de ces médicaments est clair chez les personnes qui ont déjà eu des problèmes cardiovasculaires (infarctus, AVC), il est moins net chez celles qui n’en ont jamais eu , fait remarquer le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), qui lance, ce lundi un outil interactif essentiellement destiné aux médecins généralistes pour les aider à savoir à partir de quel moment le patient a intérêt à prendre un tel traitement. Les effets secondaires de ces médicaments peuvent être importants. Il est donc nécessaire de bien peser le pour et le contre, au cas par cas, avant de les prescrire ". LaLibre.be, Trop de cholestérol? Mais faut-il pour autant prendre des statines? - La Libre
  • Plusieurs études ont déjà décrit le lien entre une prise quotidienne de statines, ces hypocholestérolémiants courants, et le développement et la propagation de tumeurs. De plus, nous savons que taux de cholestérol élevé et obésité sont deux facteurs aujourd’hui bien documentés de risque augmenté de certains cancers. Ainsi, le traitement d’un cholestérol élevé a déjà été associé à un risque réduit de décès pour 4 cancers parmi les plus courants, le cancer du sein, du poumon, de l'intestin et de la prostate. Cette étude, présentée dans la revue Cancer Research nous apporte un nouvel aperçu du lien entre les statines et le risque de cancer de la prostate : ici, chez des hommes exempts de cancer, l’utilisation à long terme de statines s’avère associée à une réduction significative du risque de ce cancer. santé log, CANCER de la PROSTATE : Les statines ont-elles bien un effet préventif ? | santé log

Traductions du mot « statine »

Langue Traduction
Anglais statin
Espagnol estatina
Italien statine
Allemand statine
Chinois 他汀类药物
Arabe الستاتين
Portugais estatina
Russe статины
Japonais スタチン
Basque estatina
Corse statina
Source : Google Translate API

Synonymes de « statine »

Source : synonymes de statine sur lebonsynonyme.fr
Partager