La langue française

Soleiller

Définitions du mot « soleiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOLEILLER, verbe

A. − Empl. impers., région. (Provence). Faire du soleil. De Marseille, moi? de Marseille? Tu veux que j'en sois, c'est trop fort! M'entends-tu dire qu'il « soleille »? (Nouveau,Valentines, 1886, p. 127).Il pleuvait et soleillait (...) dans un ciel nuageux troué de bleues éclaircies (Arène,Contes Paris, 1887, p. 214).
B. − Empl. pers., vieilli ou littér.
1. Empl. intrans.
a) [Le suj. désigne un objet] Briller. J'ai vu le soleil dur contre les touffes Ferrailler. − J'ai vu deux fers soleiller (Corbière,Amours jaunes, 1873, p. 56).
b) Au fig. [Le suj. désigne un inanimé abstr.] Se manifester avec éclat. Peu d'hommes, comme Voltaire et Chateaubriand, peuvent voir, eussent dit nos pères, soleiller leur gloire de leur vivant (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1834, p. 645).
En constr. factitive. Faire soleiller qqc.Ça faisait soleiller bien des points obscurs: ça expliquait la bastide fermée et la bouche cousue de Saturnin (Giono,Baumugnes, 1929, p. 98).
2. Empl. pronom. réfl., région. (Sud de la France). Qqn se soleille.S'exposer au soleil. Quand elles s'assemblèrent pour filer leur laine en « se soleillant », sur la place, le vent ne leur laissa plus de trêve (Légendes quercynoises, Saint-Céré, éd. Quercynoises, 1979, p. 82).
P. anal., plais. Vers la fin d'un jour (...) il [le maréchal ferrant] se soleillait aux flammes de sa forge (D'Esparbès,Lég. outil, 1903, p. 55).
REM.
Soleillant, -ante, part. prés. en empl. adj.,rare. [En parlant du physique d'une pers.] Radieux, épanoui. Réponds-moi à quelle heure ta binette soleillante apparaîtra sur nos bords (Flaub.,Corresp., 1872, p. 387).
Prononc.: [sɔlεje], [-eje], (il) soleille [-lεj]. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiiies. [ms.] trans. soreiller « éclairer, échauffer » (Hue de St Quentin, A l'entrant del tanz salvage, éd. H.-P. Dyggve, 14 ds Annales Academiae scientiarum Fennicae, sér. B, t. 50, p. 82); 1574 [éd.] soleiller (Fr. Perrin, Pourtraict, f o80 v ods Gdf.); 2. mil. xiiies. [ms.] pronom. se soloiller « s'exposer au soleil, être exposé au soleil » (Price de Jher., Richel. 1374, f o77c, ibid.); 1551 se solaier (Cotereau, Colum., VIII, 8, ibid.); 1558 se soleiller (L. Joub., Hist. des poiss. de Rond., XVIII, 186, ibid.); d'où a) 1564 soleillé part. passé adj. « exposé au soleil, ensoleillé » (Thierry); b) 1605 soleillant part. prés. adj. « id. » endroit soleillant (O. de Serres, Th. d'agr., IV, 8, ibid.); 3. a) 3equart xiiies. [ms.] soreller « briller, luire » (Alexandre de Paris, Alexandre, br. I, 1682 in Elliott Monographs, n o37, p. 38, var. ms. B. N. fr. 786); 1611 soleiller (Cotgr.); b) 1573 soleillé part. passé adj. « brillant » ses beaux yeux soleillez (Garnier, Hippolyte, 1, 113 ds Les Tragédies, éd. W. Foerster, II, p. 41). Dér. de soleil*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

soleiller \sɔ.lɛ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se soleiller)

  1. Avoir un éclat comme celui du soleil.
    • J’ai vu le soleil dur contre les touffes
      Ferrailler. — J’ai vu deux fers soleiller,
      Deux fers qui faisaient des parades bouffes ;
      Des merles en noir regardaient briller
      — (Tristan Corbière, « Femme », Les Amours jaunes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1970, p. 737)
  2. (Pronominal) Se mettre au soleil, par plaisir.
    • C'est juste une jeune fille (ou femme) qui prend soin d'elle, a le sens de la répartie, s'habille avec élégance et aime se soleiller sur les plages ou les calanques... — (Franz-Olivier Giesbert, Éloge des cagoles)
    • Et plût au ciel, moi pauvret! plût au ciel, une fois l'an, — que je pusse, à genoux, comme à présent, — me soleiller aux rayons de ton visage, — et surtout que je pusse encore — t'effleurer les doigts d'un baiser tremblant! — (Frédéric Mistral, Mireille, 1864)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « soleiller »

De soleil.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soleiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soleiller sɔlɛje

Citations contenant le mot « soleiller »

  • A en croire le soleiller du premier ministre Sylvestre Ilunga, le patron de l’Industrie a poussé le bouchon un peu loin, car même le président Félix Tshisekedi qui souhaite nommer un informateur, ne s’est aucunement exprimé, ni par ses canaux de communication à la suite de son entrevue avec le Premier ministre. « Ne soyons pas plus royaliste que le roi. Ça sent la flatterie », a-t-il conseillé. Journaldekinshasa.com, RDC : démission de Ilunga Muyumba et son époux Nkanga s'en prennent
  • Ce jeudi, parmi les 15 réouvertures de plages dans les Bouches-du-Rhône, ce sont les Grande plage et plage Lumière de La Ciotat qui ont de nouveau pu accueillir du public. Une dérogation que la mairie avait demandé au Préfet le 12 mai dernier pour "plus de cohérence vis-à-vis du littoral varois voisin ouvert". Mais l’accès à la plage est conçu uniquement pour les baignades. Interdiction de poser sa serviette sur le sable pour s’étendre et se soleiller. Sur place, des "corridors" ont été installés pour ouvrir un accès direct à l’eau. Les riverains peuvent aussi se livrer à des activités nautiques, comme le paddle ou le kayak. La mairie compte refaire le point avec la Préfecture d’ici le 2 juin pour rouvrir le reste du littoral ciotaden, en même temps que la réouverture des bars et restaurants. LaProvence.com, Vidéo - La Ciotat : la Grande plage et plage Lumière ont rouvert mais seulement pour la baignade

Traductions du mot « soleiller »

Langue Traduction
Anglais sun
Espagnol dom
Italien sole
Allemand sonne
Chinois 太阳
Arabe شمس
Portugais sol
Russe солнце
Japonais 太陽
Basque eguzkia
Corse sole
Source : Google Translate API

Synonymes de « soleiller »

Source : synonymes de soleiller sur lebonsynonyme.fr

Soleiller

Retour au sommaire ➦

Partager