Soierie : définition de soierie


Soierie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOIERIE, subst. fém.

A. − Étoffe de soie ou contenant de la soie. Magasin, marchand de soieries. Cette étoffe était une soierie achetée à Canton où la patience chinoise avait su peindre les oiseaux d'Asie avec une perfection... (Balzac, Splend. et mis., 1844, p. 252).Le rayon des soieries était comme une grande chambre d'amour (...). Toutes les pâleurs laiteuses d'un corps adoré se retrouvaient là, depuis le velours des reins, jusqu'à la soie fine des cuisses et au satin luisant de la gorge. Des pièces de velours étaient tendues entre les colonnes, des soies et des satins se détachaient (...) en draperies d'un blanc de métal et de porcelaine (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 784).V. amoureux ex. 61, foulard1ex. 1, horde ex.2.
P. anal. La foule noire (...) s'évase (...) en un réseau sonore tissu de cent mille ailes exaspérées (...), le réseau flotte ainsi au-dessus du rucher dans un prodigieux murmure de soieries diaphanes (...), il palpite comme un voile d'allégresse (Maeterl., Vie abeilles, 1901, p. 87).La soierie embaumée d'un géranium (Proust, Prisonn., 1922, p. 375).
B. − P. méton.
1. Vieilli. Établissement industriel où se fabriquent des étoffes en soie. (Dict. xixeet xxes.).
2. Au sing.
a) Industrie, commerce de la soie (et, p. ext., de textiles synthétiques analogues). En soierie (soie, rayonne ou textiles synthétiques), la toile est appelée taffetas, faille (Thiébaut, Fabric. tissus, 1961, p. 64).Industrie ancienne, mais profitant de la prospérité générale, la soierie présente l'allure d'une industrie neuve: à Lyon, le nombre des métiers s'accroît (...) de 1720 à 1788 (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 41).
b) Manière d'apprêter la soie. Connaître la soierie (...). La soierie a été longtemps mieux connue à Lyon que dans tout autre endroit (Besch.1845-46).
Prononc. et Orth.: [swaʀi]. Ac. 1694, 1718: soyerie; dep. 1740: soierie. Étymol. et Hist. 1. 1328 deux sayeries de soye (Inventaire de Clémence de Hongrie, 261 ds L. Douët-d'Arcq, Nouv. Rec., p. 68); 1379 soyerie (Inv. de Charles VI, f o130 v ods Fonds Barbier); 1424 soierie (Arch. nat. KK 38, f o3 v oet 43 v ods Gay); 2. 1694 « fabrique; fabrication; commerce de la soie » (Ac.). Dér. de soie1*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 136.

soierie .« Tissu de soie »
Rem. De très nombreux dér. cités supra II A ont ce sens collectif, comme p. ex. : bijouterie, bibeloterie, dinanderie, épicerie, friperie, imagerie, lingerie, papeterie, etc.

Soierie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

soierie \swa.ʁi\ féminin

  1. Toutes sortes de marchandises de soie.
    • […] ; il acheta pour deux cent mille francs de terrains, de maisons, et lança vers New-York un navire chargé de soieries françaises achetées à bas prix à Lyon. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • A la même occasion je fus témoin de la réception d'une délégation de la communauté israélite de Settat. Arrivée à une distance respectueuse des tentes de Si Ahmed, elle se prosterna très bas et déposa son offrande de soieries, après quoi elle fut congédiée d'un geste hautain, sans une parole. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 136)
    • La beauté de sa fille était le seul capital que conservât le père de Nazira, Hag Aly, marchand de soieries, que plusieurs faillites avaient ruiné. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", Édition Corrêa, 1940)
  2. Fabrique de soie, manière de préparer la soie et lieu où on la prépare.
    • Établir une soierie.
  3. Fabrication et le commerce de la soie.
    • Être dans la soierie. - Le rayon de la soierie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Soierie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOIERIE. n. f.
Il se dit de Toutes sortes de marchandises de soie. Les soieries de Lyon. Magasin de soieries.

SOIERIE se dit aussi d'une Fabrique de soie, de la Manière de préparer la soie et du Lieu où on la prépare. Établir une soierie. Il désigne encore la Fabrication et le commerce de la soie. Être dans la soierie. Le rayon de la soierie.

Soierie : définition du Littré (1872-1877)

SOIERIE (soî-rie) s. f.
  • 1Étoffes faites de soie. De belles soieries. Les soieries de Lyon. Louis XI, en 1470, établit des manufactures de soieries à Tours, Rollin, Hist. anc. t. X, p. 567, dans POUGENS.
  • 2Fabrique de soie. Établir une soierie.
  • 3Manière de préparer la soie ; lieu où on la prépare.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Soierie : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOIERIE, s. f. (Com.) nom sous lequel on renferme tout ce qui appartient au commerce en soie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soierie »

Étymologie de soierie - Littré

Soie 1 ; wallon, sôiererie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de soierie - Wiktionnaire

 Dérivé de soie avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soierie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soierie swari play_arrow

Citations contenant le mot « soierie »

  • Lucie Baud a vraiment existé. Dans les faits, c’est juste après le décès de son mari qu’elle décide de fonder le syndicat des ouvriers et ouvrières en soierie du canton de Vizille et en devient déléguée syndicale. À ce titre, elle est invitée au Congrès de Reims de 1904. Enfin, ce sera avec d’autres femmes qu’elle déclenchera et mènera la grève de Vizille en 1905. Toutelatele, Mélancolie ouvrière (Arte) : l’histoire vraie de Lucie Baud (Virginie Ledoyen), la première femme syndicaliste | Toutelatele
  • Le décor de cette soierie est composé d’animaux et de végétaux stylisés. Ce décor fait clairement référence à une scène de chasse à courre avec un guépard et un rapace, un divertissement très prisé des rois.  France Bleu, Indre-et-Loire : les Soieries Roze de Saint Avertin s'exposent à l'Elysée
  • Après avoir frôlé la fermeture, repris en main par la région, le Musée des Tissus de Lyon inaugure une exposition événement consacrée à la collaboration d'Yves Saint Laurent avec les plus grandes soieries lyonnaises.  Franceinfo, La fidélité d'Yves Saint Laurent à la soierie lyonnaise : une exposition événement au Musée des Tissus à Lyon
  • Rien n'est estimable en soi, ni l'or, ni les perles, ni les soieries les plus fines. Un objet, si parfait soit-il, n'a de valeur que par le souvenir qu'il incarne. De Louis Lefebvre / Guanahani
  • On ne met pas ceux qui tressent les nattes avec ceux qui tissent les soieries, on ne place pas le tambour à côté du joueur de luth ! De Abolabbas de Rajendjan / Les premiers poètes persans

Images d'illustration du mot « soierie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soierie »

Langue Traduction
Corse seta
Basque zetazko
Japonais シルク
Russe шелк
Portugais seda
Arabe حرير
Chinois
Allemand seide
Italien seta
Espagnol seda
Anglais silk
Source : Google Translate API

Synonymes de « soierie »

Source : synonymes de soierie sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires