La langue française

Séran

Définitions du mot « séran »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉRAN, subst. masc.

TECHNOLOGIE
A. − Carde, peigne servant à peigner la filasse de chanvre ou de lin. Synon. séranceur (dér. 2 b s.v. sérancer).Contrairement à ce qui se fait lorsqu'on peigne une chevelure, c'est la filasse qui vient passer entre les dents du peigne, fixe. Ce mouvement est répété plusieurs fois et sur des peignes (ou sérans) de plus en plus fins (Blanquet, Technol. mét. habill., 1948, p. 87).
B. − Chanvre de deuxième qualité qui reste après la prise du meilleur brin et qui sert à fabriquer des cordages. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [seʀ ɑ ̃]. Étymol. et Hist. 1. Fin xies. judéo-fr. cerens « outil pour carder le lin et le chanvre » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 21, n o174); xiie-xiiies. serence, serang (Gl. ds Jean de Garlande, Dict., 320 ds T.-L.); fin xiiies. serans (Jean de Meun, Testament, éd. Méon, 1576); 2. 1872 (Littré: Séran. Terme de marine. Se dit quelquefois du chanvre qui reste après l'extraction du premier brin). Terme de la technol. du chanvre et du lin du nord de la France, d'orig. obsc., prob. celt.; peut-être d'un type *cerinca, cerinciare représentant le gaul. ker- « peigne » et le suff. celt. fréq. -ntu, -tia, que l'on trouve à côté d'un type *ceresiare d'où les formes séré de Wallonie et de l'Est de la France (v. FEW t. 2, 1, p. 594) d'apr. Jud ds Romania t. 49, pp. 399-405; plutôt que d'un dér. du lat. cĭrrus « mèche de cheveux; frange » avec reduplication du suff., comme le gallo-rom. *cerrin(ĭ)ciare (Guir. Lex. fr. Étymol. obsc., p. 484).

Wiktionnaire

Nom commun

séran \se.ʁɑ̃\ masculin

  1. Carde, peigne servant à carder la filasse du chanvre ou du lin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SÉRAN (sé-ran) s. m.
  • 1Instrument qui sert à peigner le lin et le chanvre.
  • 2 Terme de marine. Se dit quelquefois du chanvre qui reste après l'extraction du premier brin.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tant i erent [les épines y étaient] espessement Drues et poignans con cerens, Baudouin de Condé, t. I, p. 227. Conscience le foule, conscience le froisse ; Conscience le point plus que serans ne broisse [brosse], J. de Meung, Test. 1576.

XVe s. Vous nous nicquez ou nous faites les bées, Monstrant vos yeux plus agus que serences, Chastelain, Expos. sur vérité mal prise.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « séran »

(fin XIe siècle) En ancien français cerens[1], serang, serence « peigne à chanvre », du gaulois *cērā (accusatif cēran) « peigne » (→ voir caro, « carder » en latin, cír en vieil irlandais, kere, génitif kereen en mannois). Du gaulois est aussi issu le romanche tschareschar « sérancer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, seran, serain, seron ; picard, cherain (voy. SÉRANCER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « séran »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
séran serɑ̃

Traductions du mot « séran »

Langue Traduction
Anglais seran
Espagnol seran
Italien seran
Allemand seran
Chinois 塞兰
Arabe سيران
Portugais seran
Russe seran
Japonais セラン
Basque seran
Corse seran
Source : Google Translate API

Séran

Retour au sommaire ➦

Partager