Sautelle : définition de sautelle


Sautelle : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SAUTELLE, subst. fém.

VITICULTURE
A. − Marcottage effectué en couchant le sarment d'un pied de vigne et en laissant dépasser l'extrémité à la surface du sol (d'apr. Fén. 1970).
B. − P. méton. Sarment résultant du marcottage (d'apr. Littré). Synon. sauterelle (v. ce mot C 6).
Prononc. et Orth.: [sotεl]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. 1551 « marcotte de vigne faite d'un seul sarment » (Cotereau, Colum., V, 5 ds Gdf. Compl.); 2. 1812 « tas d'échalas » (Mozin-Biber); 3. 1875 « sarment qu'on laisse long et qu'on recourbe pour lui faire produire plus de grappes » (Lar. 19e). Dér. de sauter*; suff. -elle*.

Sautelle : définition du Wiktionnaire

Nom commun

sautelle \so.tɛl\ féminin

  1. (Agriculture) Sarment que l’on transplante avec sa racine.

Forme de verbe

sautelle \so.tɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe sauteler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe sauteler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe sauteler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe sauteler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe sauteler.

Note :

On utilise aussi la forme alternative sautèle qui est recommandée par les rectifications orthographiques de 1990.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sautelle : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAUTELLE. n. f.
T. d'Agriculture. Sarment que l'on transplante avec sa racine.

Sautelle : définition du Littré (1872-1877)

SAUTELLE (sô-tè-l') s. f.
  • Sarment que l'on couche en terre pour garnir une place vide ; elle diffère du provin en ce que celui-ci est constitué par le marcottage de tous les sarments d'un cep ou de plusieurs d'entre eux, tandis que la sautelle résulte du marcottage d'un seul sarment.

HISTORIQUE

XVIe s. Plus profitent les chevelues, ou sautelles dites aussi margotes, que les maillots ou crocetes, pour l'avantage des racines qu'elles ont, De Serres, 160.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sautelle : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SAUTELLE, s. f. (Agriculture.) c’est un sarment qu’on transplante avec sa racine. La maniere d’élever la vigne par sautelles est assez heureuse, & fort facile à pratiquer, puisqu’on a la commodité de coucher quelque branche si on veut autour de chaque sep. On dit quelle branche on veut coucher ; car ordinairement sur chaque sep on n’en marcotte qu’une ; encore faut-il qu’elle soit venue entre la branche qui doit être taillée, & le courson qu’on doit laisser. Cette opération est préférable à la marcotte, d’autant que souhaitant du fruit, & en ayant de tout près à venir en apparence, il est hors de raison d’en aller chercher ailleurs, qui n’est pas si assuré, à-moins qu’il n’y ait quelque place vuide qu’il faille absolument remplir.

Ces sautelles se font donc en couchant la branche en terre ; mais de telle maniere qu’étant couchée ainsi, elle fasse un dos de chat à trois yeux éloignés de l’origine de cette branche, & cela par une espece de ménage qu’on fait du bois, en l’obligeant en cet état de faire deux piés de vignes ; au lieu qu’il n’en produiroit qu’un, si la marcotte étoit couchée tout de son long ; on observe aussi pour réussir dans cette opération, que directement sur ce dos de chat il y ait un bourgeon ; que l’élévation de ce dos soit des deux côtés recouverte de terre, & que l’extrémité de la branche qui passe au-delà de ce dos, sorte de terre des deux yeux seulement. Ce n’est pas qu’il soit permis à un vigneron de faire des sautelles dans la vigne de son maître, à dessein de regarnir quelques places vuides ; car c’est une porte ouverte à la friponnerie, en ce que lorsque ces sautelles ont pris racine, il est aisé de les lever en guise de marcottes ; ce que la plûpart des vignerons, dont la foi est fort suspecte, ne manqueroient pas de faire ; c’est pour cela qu’il y a bien des coutumes dans les pays de vignobles, où les sautelles sont défendues, & où il n’y a que les provins dont on puisse se servir pour garnir une vigne. Liger. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sautelle »

Étymologie de sautelle - Littré

Sauter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sautelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sautelle sotɛl play_arrow

Images d'illustration du mot « sautelle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sautelle »

Langue Traduction
Corse pappagallo
Basque txitxarra
Japonais バッタ
Russe кузнечик
Portugais gafanhoto
Arabe الجراد
Chinois 蚱蜢
Allemand heuschrecke
Italien cavalletta
Espagnol saltamontes
Anglais grasshopper
Source : Google Translate API

Synonymes de « sautelle »

Source : synonymes de sautelle sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires