La langue française

Saltation

Sommaire

  • Définitions du mot saltation
  • Étymologie de « saltation »
  • Phonétique de « saltation »
  • Citations contenant le mot « saltation »
  • Traductions du mot « saltation »
  • Synonymes de « saltation »

Définitions du mot saltation

Trésor de la Langue Française informatisé

SALTATION, subst. fém.

A. −
1. ANTIQ. Chez les Anciens, art des mouvements du corps qui englobe les arts du geste, la danse et la pantomime; p. méton., exercice corporel, gymnique ou mimique, en partic. danse symbolique. Synon. art saltatoire*.Certaines cérémonies religieuses de l'antiquité (...) [étaient] accompagnées, dit-on, de saltations ou danses symboliques (Berlioz, À travers chants, 1862, p. 163).
P. méton. Cet exercice en tant qu'activité sociale. Avec quelle modestie élégante elle tient ses cymbales et frappe du pied la terre, cette Danseuse de la villa Albani, qui s'élance vers l'autel de Bacchus pour exécuter la saltation héroïque! (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p. 428).Les saltations des Corybantes (...) étaient-elles bien différentes de cette exaltation sauvage dans ce fond de rue marocaine (...)? (Tharaud, Rabat, 1918, p. 15).
2. DANSE
a) Art des mouvements expressifs du corps et de la physionomie, alliant la danse à la pantomime. Les chapitres consacrés aux « Ballets russes » (...) constituent la chronique de la saltation contemporaine (Levinson, Visages danse, 1933, p. 10).
b) P. méton. Expression de cet art; mouvement réglé expressif, symbolique. [Les danseuses] s'élèvent sur les chevilles d'acier trempé, et leur chair ne tremble pas; pour ce plus grand effort, elles mettent leur plus beau sourire (...) MlleFrangipani n'a rien à reprendre à une si parfaite saltation (Morand, Rococo, 1933, p. 9).
En compos. Le poète: léger comme une balle, il vainc l'espace, et sa danse-saltation s'élance à la traîne des rêves de son imagination. Détachement de la réalité et détachement du sol par la danse (Lifar, Traité chorégr., 1952, p. 121).
B. −
1. BIOL., BIOGÉNÉT. Transformation brusque d'une espèce. Synon. hétérogénèse (rem. 1 s.v. hétérogénie), hétérogénie, mutation (v. ce mot B).De Vries considère que le vieil adage « natura non facit saltus » de Leibniz est en défaut, et il annonce la découverte d'une variation brusque, d'emblée héréditaire, d'une saltation, ou encore mutation. Il y voit le point de départ des espèces nouvelles (Biol., 1965, p. 1619 [Encyclop. de la Pléiade]).
2. GÉOMORPHOL. Mode de transport des matériaux d'érosion par bonds successifs, soit éolien (sable fin), soit fluvial (sables, graviers, galets).
[Dans l'air] Les transports éoliens se font soit en suspension dans l'air (...) soit par saltation (grains jusqu'à 0,2 à 0,5 mm) (...) soit par roulage sur le sol. Saltation et roulage constituent la dérive éolienne (ensemble des transports dans les très basses couches de l'atmosphère (George1984)).
[Dans l'eau courante] Selon la taille des particules prises en charge et la force du courant, les matériaux peuvent être transportés (...) en saltation et roulage ou traînage sur le fond (George1984).
Prononc. et Orth.: [saltasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. A. 1372-74 antiq. (Oresme, Politiques d'Aristote, f o329c, éd. A. D. Menut, p. 373). B. 1964 géomorphol. (Lar. encyclop.). Empr. au lat.saltatio « danse », dér. de saltare (sauter*).

Wiktionnaire

Nom commun

saltation \sal.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Antiquité romaine) Art des mouvements réglés, qui comprenait la danse, la pantomime, l’action théâtrale et l’action oratoire.
  2. (Géologie) Mode de déplacement par sauts des particules grossières.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALTATION. n. f.
T. d'Antiquité romaine. Art des mouvements réglés, qui comprenait la danse, la pantomime, l'action théâtrale et l'action oratoire.

Littré (1872-1877)

SALTATION (sal-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • Terme d'antiquité. Art qui comprenait la danse, la pantomime, l'action théâtrale, l'action oratoire, etc. Il ne faut pas restreindre le sens de saltation à celui que nous donnons dans notre langue au mot de danse, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. XI, 1re part. p. 266, dans POUGENS. Ils s'appelèrent pantomimes, parce qu'ils imitaient et exprimaient tout ce qu'ils voulaient dire, avec les gester qu'enseignait l'art de la saltation, Rollin, ib. p. 279.

HISTORIQUE

XIVe s. Par saltacion il entent tripudier ou trescher, caroler, dancier, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Comme si c'eust esté des gens qui eussent dansé, ainsi que l'on fait es festes de Bacchus, avec mouvement et saltations satyriques, Amyot, Ant. 98.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « saltation »

Lat. saltationem, de saltare (voy. SAUTER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin saltatio (« action de sauter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saltation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saltation saltasjɔ̃

Citations contenant le mot « saltation »

  • Il y a une première différence entre le sable et la poussière, c’est la taille des grains qui les composent (typiquement sur Mars plus de 50 µm pour le sable et moins de 30 µm pour la poussière, avec abondance aux environs du micromètre). Le grain de sable est plus lourd que le grain de poussière (c’est cela, en rapport avec sa taille, qui l’en distingue). En raison de la faible force du vent résultant de la faible densité de l’atmosphère (pression moyenne au sol martien, 611 pascals), le grain de sable est peu mobile. La caractéristique principale du grain de poussière est au contraire d’être très mobile puisque très léger. Il peut rester en suspension quasi indéfiniment dans l’atmosphère ou bien être transporté autour du globe par les vents les plus forts. Il résulte soit de la décomposition de certaines roches de surface au grain très fin, soit de la saltation des grains de sable eux-mêmes. Exploration spatiale, Les premiers hommes sur Mars puiseront leurs matières premières dans la poussière – Exploration spatiale
  • Le vent emporte des grains de sable (phénomène appelé saltation) qui en retombant vont déloger d'autres grains qui sont immobiles. Sous le choc, ces derniers vont faire un "bond" plus ou moins grand, ce qui à force va former un petit "monticule". Et ainsi de suite. Site-LeVif-FR, Le mystère des rides parfaites sur le sable est résolu - Sciences - LeVif
  • Il y a, côté mer, le phénomène d’érosion (le rabotage de la côte par l’eau) et d’accrétion (l’accumulation de grains de sable les uns aux autres), qui ensuite définissent le trait de côté. Et il y a, côté forêt, l’avancée dunaire provoquée par les vents d’ouest. Parce qu’ils sont, chez nous, dominants, ils transportent chaque jour des millions et des millions de grains de sable. Ces derniers sont déplacés par saltation, c’est-à-dire en sauts de puce, d’ouest en est, Alors forcément, au bout d’un moment, les grains de sable de la dune du Pilat, dégringolent côté forêt. SudOuest.fr, Bassin d’Arcachon : la dune du Pilat est plus haute de 30 centimètres
  • Ceci pour dire que le Ballet de Rameau est destiné seulement à plaire visu et auditu mais surement pas à servir la propagande que vous proposez. Le rythme avec la saltation a dû les attirer mais c’est le seul point commun. Liberté d'expression, Bloc-notes : l’urgence est de réparer la France abîmée - Liberté d'expression

Traductions du mot « saltation »

Langue Traduction
Anglais saltation
Espagnol mutación
Italien saltation
Allemand salz
Chinois 盐化
Arabe الملح
Portugais saltação
Russe пульсация
Japonais 塩漬け
Basque saltation
Corse salazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « saltation »

Source : synonymes de saltation sur lebonsynonyme.fr
Partager