La langue française

Sacrificateur, sacrificatrice

Définitions du mot « sacrificateur, sacrificatrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

SACRIFICATEUR, -TRICE, subst.

A. − RELIG. Ministre préposé aux sacrifices, notamment dans l'Antiquité. Synon. immolateur, victimaire.Les moindres gestes du sacrificateur et les moindres parties de son costume étaient réglés (Fustel de Coul., Cité antique, 1864, p. 212).Venez, conduisez-moi, devant toute la Grèce, Sur le terrible autel de la fière déesse. Venez, immolez-moi: je verrai sans horreur Se lever le couteau du sacrificateur (Moréas, Iphigénie, 1900, V, 2, p. 152).
B. −
1. RELIG. JUIVE. Le grand sacrificateur. Le grand prêtre, choisi dans la famille d'Aaron. Les anciens d'Israël marchoient avec Salomon devant les Tables de Moîse; le grand sacrificateur immoloit des victimes sans nombre (Chateaubr., Martyrs, t. 1, 1810, p. 189).
2. P. anal., vieilli, RELIG. CHRÉT. [En parlant du Christ ou du prêtre qui le représente] Selon la chair, il [le Christ] est la victime du sacrifice et selon l' esprit, il en est le prêtre et le sacrificateur (Maine de Biran, Journal, 1822, p. 356).Le prêtre (...) est roi et plus que roi sur la terre; il est sacrificateur (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 451).V. holocauste A 2 ex. de Saint-Martin.
3. P. métaph. Je représentais (...) le protestant, le moraliste, le puritain, le sacrificateur de la forme à l'idée (Gide, Journal, 1931, p. 1034).
Prononc. et Orth.: [sakʀifikatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1535 « ministre préposé pour faire les sacrifices » (Bible, Jeremie, XXIII ds Gdf. Compl.); 1656 sacrificatrice (Scarron, Léandre et Héro ds Œuvres, t. 7, p. 276). Empr. au lat. chrét.sacrificator « id. » (iiies. ds Blaise Lat. chrét.); le lat. sacrificatrix est att. dans des inscriptions comme épithète de Vénus. Fréq. abs. littér.: 85. Bbg. Richard Kirchenterminologie 1959, p. 102, 107.

Wiktionnaire

Nom commun

sacrificateur \sa.kʁi.fi.ka.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : sacrificatrice)

  1. (Religion) Celui qui sacrifie, ministre préposé pour faire les sacrifices, en parlant des religions qui pratiquent des sacrifices.
    • L’idée s’impose en effet qu’en échange de la nourriture qui leur est offerte, les dieux, les esprits ou les ancêtres adressent leur « avis » aux sacrificateurs, à condition que des règles soient respectées, en particulier en ce qui concerne la nature de l’offrande et le moment où elle intervient. — (Frédéric Lenoir, Petit traité d’histoire des religions, Plon, 2008, ISBN 978-2-7578-4176-1, page 105)
    • Les sacrificateurs s’emparèrent de la victime.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SACRIFICATEUR. n. m.
Celui qui sacrifie, ministre préposé pour faire les sacrifices. Ce mot n'est usité qu'en parlant des Hébreux et des païens. Le grand sacrificateur. Le souverain sacrificateur. L'office de sacrificateur. Les sacrificateurs s'emparèrent de la victime.

Littré (1872-1877)

SACRIFICATEUR (sa-kri-fi-ka-teur) s. m.
  • 1Chez les Hébreux et chez les polythéistes, ministre préposé aux sacrifices. Les sacrificateurs et les lévites, enfants de Sadoc, qui ont gardé les cérémonies de mon sanctuaire, pendant l'erreur des enfants d'Israël, seront toujours devant ma face, Bossuet, 2e instr. pastorale, sur les prom. de J. C. 24. Melchisédech, qui n'était point Juif, était sacrificateur de Dieu, Voltaire, Pol. et lég. Tolérance, si l'intolérance fut de droit divin.

    Chez les Hébreux, grand sacrificateur, titre du souverain prêtre, choisi dans la famille d'Aaron. Ce lieu si caché [le saint des saints, dans le temple de Jérusalem], si impénétrable, était ouvert une fois l'année ; mais il n'était ouvert que rarement et à une seule personne, qui était le grand sacrificateur, Bossuet, Sermons, Ascension, 1.

  • 2Sacrificatrice, celle qui sacrifie ; prêtresse qui offre les sacrifices.

    Adj. Vénus Sacrificatrice, surnom de Vénus dans des inscriptions.

HISTORIQUE

XVIe s. Les sacrificateurs, estans choisis de la lignée de Levi, entroyent au sanctuaire, Calvin, Instit. 257. Il prend en premier lieu ce qui avoit esté dit par le prophete touchant la sacrificature de Jesus Christ ; car, puisque le pere l'a constitué sacrificateur eternel, il est certain que la sacrificature levitique est ostée, Calvin, ib. 343.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SACRIFICATEUR, s. m. (Gram.) celui qui sacrifie à l’autel. Voyez Sacrifice.

Sacrificateur, (Hist. des Juifs.) voyez Prêtre des Juifs. J’ajouterai seulement que par ces mots, souverain sacrificateur pour toujours, I. Macchab. xiv. 21, les Juifs entendoient celui dont le sacerdoce seroit perpétué dans ses descendans. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sacrificateur »

Provenç. et espagn. sacrificador ; ital, sacrificatore ; du lat. sacrificatorem, de sacrificare, sacrifier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin sacrificator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sacrificateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sacrificateur sakrifikatœr

Citations contenant le mot « sacrificateur »

  • Dans la Vienne, trois abattoirs sont autorisés et mobilisés à cette occasion: l'abattoir de Montmorillon, les abattoirs Mélusins à Lusignan et l'abattoir Sodem Covimo au Vigeant. L'abattage rituel y est pratiqué par un sacrificateur formé, titulaire d'une certification de compétence délivré par le préfet, et habilité par les organismes religieux agréés reconnus par le ministère de l'Intérieur. « La consommation de carcasses issues d'animaux abattus en dehors d'un abattoir agréé et non inspectés par les services vétérinaires peut présenter des risques sanitaires importants », insiste la préfecture, citant notamment les encéphalopathies spongiformes transmissibles. Les services de contrôle seront mobilisés pour s'assurer du bon respect de la réglementation. L'abattage en dehors d'un abattoir constitue un délit passible d'une peine de six mois d'emprisonnement et/ou de 15.000€ d'amende maximum en vertu de l'article L 237-2 du Code rural. Le fait de mettre à disposition des locaux, terrains, installations, matériel ou équipement en vue de procéder à un abattage rituel en dehors d'un abattoir est également interdit et passible de la même peine.De plus, « tout vendeur d'animaux vivants doit informer l'acheteur de l'obligation de faire abattre son animal à l'abattoir. » Enfin, la situation sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 devra conduire l'ensemble des fidèles et les professionnels à la plus grande vigilance s'agissant du respect des mesures barrières, dont le port du masque, et ce, pour protéger la santé de tous. Centre Presse, Centre Presse : L'Aïd al-Adha en ces temps de Covid-19
  • Ici, toutes les personnes disposent d'une formation reconnue par l'Etat, y compris les sacrificateurs. « Ils sont tous habilités à réaliser ces opérations », rappelle Frédérique Le Querrec. leparisien.fr, 3000 moutons livrés en trois jours pour l’Aïd : dans les coulisses de l’abattoir géant de la Courneuve - Le Parisien
  • Depuis le 10 juillet et jusqu’au 14 août, le transport et la livraison de bovins, moutons et chèvres sont interdits en dehors des abattoirs agréés et des lieux d’élevage. Le sacrifice doit obligatoirement par un sacrificateur dans un abattoir agrée.  , Lyon. L'association Dignité animale manifeste jeudi 30 juillet contre le sacrifice des moutons pour l'Aïd | Actu Lyon
  • Il est également important de s’assurer que le sacrificateur ne gonfle pas l’animal en soufflant par la bouche, recommande l’Office. H24info, Aïd al Adha: l’ONSSA mobilisée pour un bon déroulement de la fête du sacrifice | H24info
  • Elle est pas sacrificatrice, je crois pas en tout cas. Mais elle a le don de t’emmener dans ses histoires et de ne te laisser partir que quand elle a fini de raconter. Polar et Thriller | BePolar , Six fourmis blanches - Sandrine Collette
  • Impossible sans doute de venir à bout de la richesse de ‘Metropolis’ et de ses échos futurs : la machine M, divinité sacrificatrice et mécanique, aura par exemple clairement influencé le C-3PO de ‘Star Wars’, tout comme les Replicants de ‘Blade Runner’. De même, les gratte-ciels et les autoroutes surélevées du film de Lang se retrouvent dans la majeure partie des architectures futuristes. Dans son article de l’époque, Wells se moquait de la description faite par Lang du prolétariat de ‘Metropolis’, estimant que la technologie abolirait la misère des classes les plus défavorisées. Pourtant, près de 90 ans plus tard, la critique sociale portée par le film de Lang n’a pas perdu une once de son acuité. L’un des films de science-fiction les plus visionnaires jamais réalisés. Time Out Paris, Guide du film de science-fiction : le meilleur du cinéma de SF
  • Dans le livre, Magness n’exprime pas son opinion sur le récit de l’État d’Israël concernant Massada, considéré comme une figure emblématique d’une règle autonome sacrificatrice, mais elle en discute sous différents angles. The Times of Israël, Suicide collectif à Massada ? Une archéologue de renom remet en cause la légende | The Times of Israël

Images d'illustration du mot « sacrificateur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sacrificateur »

Langue Traduction
Anglais priest
Espagnol sacerdote
Italien sacerdote
Allemand priester
Chinois 牧师
Arabe كاهن
Portugais sacerdote
Russe священник
Japonais 祭司
Basque apaiz
Corse sacerdote
Source : Google Translate API

Synonymes de « sacrificateur »

Source : synonymes de sacrificateur sur lebonsynonyme.fr

Sacrificateur

Retour au sommaire ➦

Partager