La langue française

Rugine

Sommaire

  • Définitions du mot rugine
  • Étymologie de « rugine »
  • Phonétique de « rugine »
  • Citations contenant le mot « rugine »
  • Traductions du mot « rugine »
  • Synonymes de « rugine »

Définitions du mot rugine

Trésor de la Langue Française informatisé

RUGINE, subst. fém.

CHIR. Instrument chirurgical formé d'une petite plaque d'acier à bords biseautés supportée par un manche et servant à racler les os. Rugine pour enlever le tartre des dents. Rugine pour enlever la carie des os (Ac. 1798-1878). Résections faites avec une rugine tranchante, qui enlevait des parcelles osseuses (Policard, Histol. physiol., 1922, p. 435).
Prononc. et Orth.: [ʀyʒin]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1520 (Le Guidon ds Sigurs, p. 73). Empr. au lat. médiév.rugo, ruginis (cf. le texte lat. de la Chirurgie de Henri de Mondeville, éd. A. Bos, 1028), de même sens, latinisation de roisne, forme anc. de rouanne*.

Wiktionnaire

Nom commun

rugine \ʁy.ʒin\ féminin

  1. (Chirurgie) Instrument dont on se sert pour racler les os.
    • Rugine pour enlever la carie des os.

Forme de verbe

rugine \ʁy.ʒin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe ruginer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe ruginer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe ruginer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe ruginer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe ruginer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUGINE. n. f.
T. de Chirurgie. Instrument dont on se sert pour racler les os. Rugine pour enlever la carie des os.

Littré (1872-1877)

RUGINE (ru-ji-n') s. f.
  • Terme de chirurgie. Instrument dont on se sert, dans les opérations chirurgicales, pour racler ou ratisser les os.

HISTORIQUE

XVIe s. Rugines ou raspatoires, Paré, VIII, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUGINE, s. f. terme de Chirurgie, est un instrument qui sert à râcler un os.

Il y en a qui sont pour nettoyer les dents, en ôter le tartre ; d’autres pour ratisser & découvrir les os ulcérés.

Les rugines pour les dents sont longues tout-au-plus de quatre pouces & demi, y compris le manche d’ébene ou d’ivoire taillé à pans. La tige est d’acier poli, de figure pyramidale, d’environ deux pouces & deux lignes de longueur, terminée par une petite lame horisontalement située sur son extrémité. Cette lame est plane en-dessous, composée en-dessus de plusieurs biseaux, qui forment un tranchant tout-au-tour de cette lame, qu’on doit regarder comme la rugine proprement dite. Cette rugine est de différente figure, ou triangulaire, ou pointue d’un côté, arrondie & tranchante de l’autre, ou olivaire & sans saillie du côté opposé à la pointe. Ces différentes rugines servent à nettoyer & à ratisser les dents ; on se sert de celle qui paroît convenir le mieux par sa figure, suivant la position de la dent qu’on veut nettoyer. Voyez fig. 5. Pl. XXV.

Les rugines dont on se sert pour découvrir les os, examiner leur félure, ou en ôter la carie, sont longues de cinq à six pouces. Leur lame tranchante tout-au-tour, & taillée aussi en biseaux, est plus grande que celle des précédentes. Elle a un pouce de longueur sur six lignes ou environ de largeur. Il y en a de quarrées, de pointues par un bout, arrondies par l’autre, de triangulaires, &c. Voyez les fig. 2. & 3. Pl. XVI. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rugine »

Du latin[1] médiéval rugo, ruginis qui transcrit roisne, ancienne forme de rouanne, et rapprochement avec roisnier (« ronger, rogner »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

On ne trouve pas d'où provient ce mot, à moins que ce ne soit une altération du latin runcina, rabot. Au lieu de rugine, au XIVe siècle on disait roisne : Faire de tous ces pertuis [pratiqués au crâne] un o [avec] la lenticle ou o la roisne, H. DE MONDEVILLE, : et roigne : [après la trépanation] ilz roignent le costé aspre o une roigne, LANFRANC, f° 24, verso. Roisne ou roigne est rouanne (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rugine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rugine ryʒin

Citations contenant le mot « rugine »

  • Fig. 2 : décollement des parois du sinus avec une rugine courbe / Fig. 3 : il est important de bien libérer toutes les parois du sinus maxillaire. LEFILDENTAIRE magazine dentaire, Les techniques de reconstruction du maxillaire a visée pré implantaire

Traductions du mot « rugine »

Langue Traduction
Anglais rugine
Espagnol rugine
Italien rugine
Allemand rugine
Chinois rug
Arabe البساط
Portugais rugine
Russe распатор
Japonais ルージン
Basque rugine
Corse rugine
Source : Google Translate API

Synonymes de « rugine »

Source : synonymes de rugine sur lebonsynonyme.fr
Partager