Rongeant : définition de rongeant


Rongeant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RONGEANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I. − Part. prés. de ronger*.
II. − Adj. [En parlant de qqc.]
A. − Qui altère peu à peu, qui corrode (v. ronger II B 1). Cette pluie d'acides rongeants (Faure, Hist. art, 1921, p. 216).
P. anal. [Corresp. à ronger II B 2] Ulcère rongeant. Il se fait d'abord une légère gerçure à la peau qui recouvre la tumeur, il en suinte une sérosité âcre et rongeante, qui agrandit de jour en jour cette ouverture (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p. 330).
B. − Au fig. Qui mine peu à peu sur le plan moral (v. ronger II C). Synon. rongeur.Soucis rongeants; inquiétude rongeante. La force ouverte et brutale des armées, la force sournoise et rongeante de la corruption et de la propagande (L. Febvre, Contre l'hist. diplomat. en soi, [1946] ds Combats, 1953, p. 67).
III. − Subst. masc., TECHNOL. Substance chimique utilisée dans l'impression sur tissus (v. rongeage dér. s.v. ronger). Les rongeants à la poudre de zinc présentent une particularité qui les fait préférer pour le travail à la main; il n'est pas indispensable de les vaporiser le jour même (A. Lambrette, Les Apprêts text., Paris, Les Éd. text. et techn., s.d., p. 72).V. ronger I B 1 ex. de A. Lambrette.
Prononc.: [ʀ ɔ ̃ ʒ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. V. ronger. Fréq. abs. littér.: 77. Bbg. Gohin 1903, p. 236. − Quem. DDL t. 21.

Rongeant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

rongeant \ʁɔ̃.ʒɑ̃\

  1. Qui ronge, qui tourmente.
    • Mes larmes, celles d’autrefois, taries depuis près de deux ans… mais comme à cet âge-là les années étaient longues… ces larmes reviennent plus âcres encore, plus rongeantes. — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 219)

Forme de verbe

rongeant \ʁɔ̃.ʒɑ̃\

  1. Participe présent du verbe ronger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rongeant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RONGER. v. tr.
Entamer, déchiqueter avec les dents à fréquentes reprises. Un chien qui ronge un os. Les rats rongent la paille dans les greniers. Les souris ont rongé ce morceau de pain. Les vers rongent le bois. Ronger ses ongles. Ce cheval ronge son frein, Il mâche son frein. Fig. et fam., Ronger son frein, Retenir, refouler en soi son impatience, son dépit, sa colère, en s'efforçant de n'en rien laisser éclater au-dehors. En écoutant cet insolent discours, je rongeais mon frein. Fig. et fam., Se ronger les poings, Enrager. Fig. et fam., Donner un os à ronger à quelqu'un, Lui donner quelque occupation, quelque emploi qui l'aide à vivre; ou Lui faire quelque légère grâce, pour se délivrer de ses importunités. Il faut lui donner quelque os à ronger. Il signifie aussi Susciter quelque affaire à quelqu'un pour l'embarrasser, pour l'occuper d'un côté, afin qu'il n'ait pas le temps de songer à autre chose et qu'il ne puisse pas nuire. Ils l'ont engagé adroitement dans cette poursuite; c'est un os qu'ils lui ont donné à ronger.

RONGER se dit, par analogie, de Certaines choses qui minent, corrodent ou consument peu à peu. La mer ronge insensiblement ses bords. La rouille ronge le fer. Le temps ronge et détruit tout. Cet homme a un ulcère qui le ronge. Il se dit aussi figurément des Choses qui inquiètent, qui tourmentent. Les soucis rongent l'esprit. Les remords rongent la conscience. Le chagrin ronge cet homme. L'envie le ronge. Il a un souci qui le ronge, des inquiétudes qui le rongent. Il se dit encore, figurément et familièrement, de Ceux qui consument le bien d'autrui. Il a une foule de complaisants, de collatéraux qui le rongent.

Rongeant : définition du Littré (1872-1877)

RONGEANT (ron-jan, jan-t') adj.
  • Susceptible de ronger, de miner. Chancre, ulcère rongeant.

    Fig. Les soucis rongeants, les embarras, la gêne, Rousseau, Conf. II.

    Vaches rongeantes, celles qui rongent la crèche, le râtelier, et en général les corps qui ont un goût salé ; cette dépravation du goût les fait maigrir et tomber dans le marasme.

    S. m. Un rongeant, synonyme de rongeur, n° 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rongeant »

Étymologie de rongeant - Wiktionnaire

De ronger, avec le suffixe -ant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rongeant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rongeant rɔ̃ʒɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « rongeant »

  • Le mariage «  secret  », arrangé à court terme, a éradiqué le problème rongeant de la façon de gérer le profil public du prince Andrew alors qu’il subit une pression croissante dans l’affaire Ghislaine Maxwell. News 24, CHRISTOPHER WILSON: La cérémonie de mariage minimaliste pour la princesse Beatrice était la solution idéale - News 24
  • Le clytre des saules apprécie les lieux ensoleillés, frais à humides où il se nourrit en rongeant les feuilles de divers arbres, principalement le saule, mais également le frêne, le cerisier, le pêcher, le noisetier, l'aubépine, le peuplier, le chêne, l'orme, les plantes basses, etc. Au fil du temps, ce grignotage affaiblit les arbres et végétaux qui peuvent finir par en mourir. Binette & Jardin, Le clytre des saules : comment s'en débarrasser ?
  • Avec Amir El Kacem dans le rôle de Joseph Guillotin, Marilou Aussiloux dans celui d’Élise de Montargis, Lionel Erdogan dans la peau d’Albert Guillotin et Isabel Gonzalez pour le personnage de Katell, la série dépeint la lutte entre les sangs bleus (aristocratie) et les sangs rouges (tiers états) sous l’angle métaphorique d’un pouvoir rongeant la monarchie française. Entièrement tournée à Versailles, la série sera diffusée à partir d’octobre prochain sur Netflix. Numéro Magazine, Netflix dévoilée une série inspirée de la Révolution
  • A vrai dire, toute perception est déjà mémoire. Nous ne percevons pratiquement que le passé, le présent pur étant l’insaisissable progrès du passé rongeant l’avenir. De Haruki Murakami / Kafka sur le rivage
  • L'astrologie est un cancer inventé par des rats rusés rongeant des ânes assez crédules pour croire qu'ils pourront être des lions. De Serge Provencher / Les Mémoires de Nestor
  • Nous ne percevons, pratiquement, que par le passé, le présent pur étant l’insaisissable progrès du passé rongeant l’avenir. De Henri Bergson

Traductions du mot « rongeant »

Langue Traduction
Corse gnawing
Basque gnawing
Japonais かじる
Russe грызть
Portugais roer
Arabe نخر
Chinois
Allemand nagen
Italien rodente
Espagnol roer
Anglais gnawing
Source : Google Translate API

Synonymes de « rongeant »

Source : synonymes de rongeant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rongeant »



mots du mois

Mots similaires