Reployer : définition de reployer


Reployer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPLOYER, verbe trans.

Vieilli ou littér. Synon. de replier.
A. − [Corresp. à replier A] La lettre n'était pas reployée entièrement, mais négligemment froissée (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p. 29).Nous aidions Cécile à reployer son lit, ou, plutôt, nous nous hâtions de le reployer sans elle, car Cécile, avec raison, ménageait ses précieuses mains (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 53).Empl. pronom. réfl. La chaîne sifflante un instant tordue au-dessus de sa tête, venait le mordre au flanc, et s'y reployait comme une vipère (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p. 149).
B. − [Corresp. à replier B] Leurs ongles [des paresseux] sont naturellement reployés sous les doigts, et l'animal est obligé de les étendre par le moyen des muscles extenseurs (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 495).Empl. pronom. à valeur passive. Leurs ailes [des scarabées], semblables à la plus fine gaze, sont renfermées sous des étuis où elles se reploient avec un art admirable (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 151).
Au fig. Tout nous est mesuré, l'air, l'espace, l'élan. Tout travaille froidement à nous reployer sur nous-mêmes (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 109).Empl. pronom. réfl. La seule différence [entre l'instinct et l'intelligence] est que l'une peut parfois s'arrêter, se reployer sur elle-même, prendre conscience, se rendre compte du point où elle se trouve, au lieu que l'autre va tout droit et aveuglément devant soi (Maeterl., Vie termites, 1926, p. 195).
C. − [Corresp. à replier C] Il ordonna sur-le-champ à Masséna de reployer, dans la nuit, toutes ses troupes sur Vérone (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 560).
Prononc. et Orth.: [ʀ əplwaje], (il) reploie [-plwa]. Att. ds Ac. dep. 1878. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. a) Ca 1195 « se recourber » (Ambroise, Guerre sainte, 1219 ds T.-L.); b) ca 1200 « recourber » (Raimbert de Paris, Ogier le Danois, 8555, ibid.); c) fin xiiies. « plier à nouveau » (Chastelain de Couci, éd. M. Delbouille, 3222). Dér. de ployer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 65.
DÉR.
Reploiement, subst. masc.Synon. de repliement.a) [Corresp. à repliement A] Voyez-vous ce reploiement d'ailes subit, ce frémissement d'une âme qui se voile et veut se retirer? (Baudel., Curios. esthét., 1855, p. 169).Par suite du reploiement en avant de l'extrémité céphalique [de l'embryon] (...) les rudiments cardiaques se rapprochent (G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 248).b) Au fig. [Corresp. à repliement B] Il y avait dans ces prunelles une espèce d'inexplicable reploiement de l'être, presque une honte, comme une peur de montrer la souffrance intime (Bourget, Disciple, 1889, p. 225).Un reploiement douloureux du cœur, une sensibilité des nerfs qui s'éloignait même d'un ami, retint Albert enfermé chez lui durant trois semaines (Chardonne, Épithal., Paris, Albin Michel, 1951 [1921], p. 65).Psychol. Reploiement sur soi. ,,Attitude du sujet qui s'enferme dans l'univers secret de ses désirs et de ses rêves`` (Moor 1966). [ʀ əplwamɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1resattest. ca 1200 « état de ce qui se replie sur soi-même (au fig.) » (Moralités sur Job, 325, 9 ds T.-L.), 1611 « repli » (Cotgr.); de reployer, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 19.

Reployer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPLOYER, verbe trans.

Vieilli ou littér. Synon. de replier.
A. − [Corresp. à replier A] La lettre n'était pas reployée entièrement, mais négligemment froissée (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p. 29).Nous aidions Cécile à reployer son lit, ou, plutôt, nous nous hâtions de le reployer sans elle, car Cécile, avec raison, ménageait ses précieuses mains (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 53).Empl. pronom. réfl. La chaîne sifflante un instant tordue au-dessus de sa tête, venait le mordre au flanc, et s'y reployait comme une vipère (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p. 149).
B. − [Corresp. à replier B] Leurs ongles [des paresseux] sont naturellement reployés sous les doigts, et l'animal est obligé de les étendre par le moyen des muscles extenseurs (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 495).Empl. pronom. à valeur passive. Leurs ailes [des scarabées], semblables à la plus fine gaze, sont renfermées sous des étuis où elles se reploient avec un art admirable (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 151).
Au fig. Tout nous est mesuré, l'air, l'espace, l'élan. Tout travaille froidement à nous reployer sur nous-mêmes (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 109).Empl. pronom. réfl. La seule différence [entre l'instinct et l'intelligence] est que l'une peut parfois s'arrêter, se reployer sur elle-même, prendre conscience, se rendre compte du point où elle se trouve, au lieu que l'autre va tout droit et aveuglément devant soi (Maeterl., Vie termites, 1926, p. 195).
C. − [Corresp. à replier C] Il ordonna sur-le-champ à Masséna de reployer, dans la nuit, toutes ses troupes sur Vérone (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 560).
Prononc. et Orth.: [ʀ əplwaje], (il) reploie [-plwa]. Att. ds Ac. dep. 1878. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. a) Ca 1195 « se recourber » (Ambroise, Guerre sainte, 1219 ds T.-L.); b) ca 1200 « recourber » (Raimbert de Paris, Ogier le Danois, 8555, ibid.); c) fin xiiies. « plier à nouveau » (Chastelain de Couci, éd. M. Delbouille, 3222). Dér. de ployer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 65.
DÉR.
Reploiement, subst. masc.Synon. de repliement.a) [Corresp. à repliement A] Voyez-vous ce reploiement d'ailes subit, ce frémissement d'une âme qui se voile et veut se retirer? (Baudel., Curios. esthét., 1855, p. 169).Par suite du reploiement en avant de l'extrémité céphalique [de l'embryon] (...) les rudiments cardiaques se rapprochent (G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 248).b) Au fig. [Corresp. à repliement B] Il y avait dans ces prunelles une espèce d'inexplicable reploiement de l'être, presque une honte, comme une peur de montrer la souffrance intime (Bourget, Disciple, 1889, p. 225).Un reploiement douloureux du cœur, une sensibilité des nerfs qui s'éloignait même d'un ami, retint Albert enfermé chez lui durant trois semaines (Chardonne, Épithal., Paris, Albin Michel, 1951 [1921], p. 65).Psychol. Reploiement sur soi. ,,Attitude du sujet qui s'enferme dans l'univers secret de ses désirs et de ses rêves`` (Moor 1966). [ʀ əplwamɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1resattest. ca 1200 « état de ce qui se replie sur soi-même (au fig.) » (Moralités sur Job, 325, 9 ds T.-L.), 1611 « repli » (Cotgr.); de reployer, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 19.

Reployer : définition du Wiktionnaire

Verbe

reployer \ʁəp.lwa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ployer de nouveau.
    • Le bras gauche de Galswinthe, reployé, serrait les longues tiges des iris mauves qu’elle venait de cueillir. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 73.)
    • Il considéra, stupide, le ciré qui se levait lentement, étendait les bras : elle le tenait droit avant de le reployer. — (Roger Vercel, En dérive, Albin Michel, 1931, page 124)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Reployer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPLOYER. v. tr.
Voyez REPLIER.

Reployer : définition du Littré (1872-1877)

REPLOYER (re-plo-ié) v. a.
  • Il se conjugue comme ployer. Le même que replier. Clymène ayant enfin reployé son ouvrage, La Fontaine, Filles de Minée. Emmanuel pria Jéhova de reployer ses rayons, et de n'en laisser échapper qu'un seul, Chateaubriand, Natchez, IV.

    Se reployer, v. réfl. Faire un repli, présenter un repli. Et plus loin, où la plage en croissant se reploie, Lamartine, Harm. Il, 4.

    Se retirer, en parlant d'un corps de troupes. Un seul de leurs boulets [des Russes] eût suffi pour anéantir l'unique planche de salut qu'on allait jeter pour joindre les deux rives [de la Bérézina] ; mais cette artillerie se reployait à mesure que la nôtre se mettait en batterie, Ségur, Hist. de Nap. XI, 5.

REMARQUE

Saint-Simon, 515, 82, l'a employé neutralement, pour dire faire un détour : J'avançai lentement vers le greffier, et, reployant entre les deux bancs, je traversai la largeur de la salle. Cet emploi n'est plus usité.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il reploia et mua ce que tu entendoies, Latini, Trésor, p. 557.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « reployer »

Étymologie de reployer - Wiktionnaire

De ployer, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « reployer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reployer rǝplwaje play_arrow

Conjugaison du verbe « reployer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe reployer

Citations contenant le mot « reployer »

  • Les communautés du Nord qui étaient en position de défensive se sont regroupées dans cette partie du pays, sous la protection des forces rebelles. Entre les deux, se sont établies les forces onusiennes de l’ONUCI et française de l’Opération Licorne. Malgré toutes les tentatives du président Gbagbo, il lui a été impossible de reployer son administration dans cette partie du territoire. Donc les acteurs politiques d’une zone comme l’autre ne se faisaient plus confiance. Au lieu que les Nations unies travaillent à ramener la paix et la confiance entre les acteurs politiques et ressouder le pays déchiré, elles se sont au contraire employée à exacerber la crise, jusqu’à la fin du mandat constitutionnel du président Gbagbo. C’était d’ailleurs l’objectif recherché. Parce que n’étant plus couvert par la légalité et la légitimité populaire, son sort dépendrait des résolutions des Nations unies. Comme planifié, c’est finalement ce qui a été fait. Les Nations unies et l’Union Africaine ont été amenées à prendre des résolutions destinées à prolonger le mandat du président Gbagbo jusqu’à l’organisation d’une élection présidentielle, mais à condition qu’elle soit organisée par un gouvernement de transition et d’union nationale, dirigé par le président des forces nouvelles, cet acteur clé de la crise. Gbagbo n’avait d’autre alternative. C’était à prendre ou à laisser. Malheureusement, Gbagbo a choisi de rester. Mais, sans toutes les cartes en main. Car, ce qu’il n’avait pas compris, c’est que n’étant plus le seul maître à bord, il devrait comprendre qu’il perdait de facto, toute initiative individuelle dans l’organisation de la future élection présidentielle. Qui devrait être organisée par un gouvernement dirigé par un adversaire aussi armé militairement que financièrement comme lui, le Premier ministre Soro Guillaume. En outre, la transparence et la crédibilité du scrutin devait être garantie par le représentant du secrétaire général des Nations unies en Côte-d’Ivoire, le sud-coréen Choi. Une proposition, à laquelle, lui-même a librement souscrit. Avait-il raison de croire à un tel attelage ? Pas du tout. Mais parce qu’il a trop surestimé ses forces et ses chances d’emporter le scrutin. Mais aussi, il s’était trompé de jugement sur la personne de son Premier ministre. Croyant donc qu’il avait réussi à retourner la tête de son ancien étudiant, non moins ancien militant à sa cause à l’Université, il a accepté d’aller à l’élection sans porter de gant. Le réveil lui a été fatal, idem pour sa famille politique, qui croyait à la magie de leur mentor. Mali Actu, Mali : Complot contre le Mali : Attention au syndrome ivoirien !
  • La disparition de l’URSS et la période Eltsine réduisirent encore plus les marges de manœuvre d’un pays qui fut sur la défensive durant plusieurs décennies. La volonté américaine de réduire l’ancienne patrie du communisme à un rôle subalterne redonna paradoxalement de l’impulsion aux forces qu voulaient s’opposer à cet état de fait. Les intrusions occidentales de plus en plus systématiques dans la vie politique intérieure russe vont inciter Vladimir Poutine à reployer des forces pour ne plus subir la suprématie informationnelle que cherchent à lui imposer selon lui   les Etats-Unis d’Amérique. Infoguerre, La Russie face à la question de la suprématie informationnelle - Infoguerre

Images d'illustration du mot « reployer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « reployer »

Langue Traduction
Corse ritorna
Basque atzera tolestu
Japonais 折り返す
Russe откинуть назад
Portugais dobre para trás
Arabe طي الظهر
Chinois 折返
Allemand aufklappen
Italien ripiegare
Espagnol plegar
Anglais fold back
Source : Google Translate API

Synonymes de « reployer »

Source : synonymes de reployer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires