Replonger : définition de replonger


Replonger : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPLONGER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Plonger de nouveau quelqu'un ou quelque chose dans l'eau ou dans un liquide. Avec un teint de mal de mer, il replongea sa cuiller dans son potage (Drieu La Roch., Rêv. bourg., 1937, p. 287).Une grande cuvette de métal, pleine d'une eau beaucoup trop froide, (...) où les mains d'une femme de taille très élevée, à figure rose, et riant aux éclats, s'efforcent de la plonger et de la replonger (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 61).
2. P. anal.
a) Faire disparaître de nouveau, enfoncer de nouveau une partie du corps (dans quelque chose). Il la regarde fixement au moment d'être frappé et replonge aussitôt sa tête dans ses bras (Valéry, Variété III, 1936, p. 118).
Empl. pronom. Réfl. indir. Bien qu'il fût encore accablé de honte, il commençait déjà à respirer quand, tout à coup, il se replongea la tête dans ses mains (Huysmans, En route, t. 2, 1895, p. 91).Réfl. [Le compl. second. désigne un endroit, un lieu vers lequel on revient] Disparaître de nouveau, s'enfoncer de nouveau dans. Se replonger dans son fauteuil, dans son lit, dans sa cachette. Je me contentai de ramener la couverture sur mon compagnon et sur moi, et de me replonger dans le duvet, tant je craignais de perdre la douceur de ce repos voluptueux (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 121).
b) Mettre de nouveau, ramener, rejeter quelqu'un ou quelque chose dans un état, une situation. Je décidai de ne rien faire savoir à Meaulnes aussi longtemps que je ne serais pas certain de pouvoir lui annoncer quelque bonne nouvelle. À quoi bon en effet l'arracher à son désespoir pour l'y replonger ensuite plus profondément peut-être? (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 223).Empl. pronom. réfl. [Le compl. second. désigne l'activité à laquelle on se remet, l'état dans lequel on se retrouve] S'adonner de nouveau à, se remettre à, revenir à. Se replonger dans ses réflexions, dans ses pensées, dans ses dossiers, dans sa lecture, dans le sommeil. Mathilde Roberty part ce soir. J'ai interrompu pendant qu'elle était là la rédaction de mes mémoires. Il me tarde de m'y replonger (Gide, Journal, 1917, p. 615).
B. − Empl. intrans.
1. Plonger de nouveau (dans l'eau). Tantôt ils [deux crocodiles] remontent à la surface des vagues, se chargent avec une furie redoublée, s'enfoncent de nouveau dans les ondes, reparoissent, plongent, reviennent, replongent, et semblent vouloir éterniser leur épouvantable combat (Chateaubr.,Natchez, 1826, p. 163).
2. P. anal.
a) Disparaître de nouveau rapidement. Replonger sous les draperies. Thénardier entre-bâilla la porte, livra tout juste passage à Jean Valjean, referma la grille, tourna deux fois la clef dans la serrure, et replongea dans l'obscurité, sans faire plus de bruit qu'un souffle (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 561).Sans transition on le retrouvait sociable, parlant de la peste avec abondance, sollicitant l'opinion de chacun et replongeant chaque soir avec complaisance dans le flot de la foule (Camus, Peste, 1947, p. 1446).
b) Se remettre à, retourner à, s'adonner de nouveau à. Je remonte dans ma chambre et replonge dans mes lectures (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 179).
REM. 1.
Replongée, subst. fém.Action de replonger; résultat de cette action. Synon. replongement.À la détente qui se produit en nous, nous sentons tout ce qu'avait d'oppressant, malgré son charme, cette replongée si profonde que nous venons de faire dans des âges antérieurs (Loti, Maroc, 1889, p. 356).
2.
Replongement, subst. masc.,rare. Action de replonger; résultat de cette action. Synon. replongée.Il ne veut pas autre chose que la gloire de Jésus-Christ aujourd'hui même! Ce n'est pas des pierres qu'il a à enfanter, ce sont des hommes, et sa paternité, c'est le baptême, le baptême ou replongement dans cette eau qui est le mouvement lui-même (Claudel, Feuilles Saints, 1925, p. 658).
Prononc. et Orth.: [ʀ əplɔ ̃ ʒe], (il) replonge [-plɔ ̃:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. a) Ca 1200 abs. replungier « se renfoncer à la hâte (de combattants) » (Garin le Loherain, éd. J.-E. Vallerie, 4556); b) 1302 « plonger de nouveau » (Texte de Valenciennes cité ds De Poerck t. 2, p. 168: dras en cuve replonkiés); 1549 replonger (Est.). Dér. de plonger*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 486. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 696, b) 578; xxes.: a) 557, b) 823.

Replonger : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REPLONGER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Plonger de nouveau quelqu'un ou quelque chose dans l'eau ou dans un liquide. Avec un teint de mal de mer, il replongea sa cuiller dans son potage (Drieu La Roch., Rêv. bourg., 1937, p. 287).Une grande cuvette de métal, pleine d'une eau beaucoup trop froide, (...) où les mains d'une femme de taille très élevée, à figure rose, et riant aux éclats, s'efforcent de la plonger et de la replonger (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 61).
2. P. anal.
a) Faire disparaître de nouveau, enfoncer de nouveau une partie du corps (dans quelque chose). Il la regarde fixement au moment d'être frappé et replonge aussitôt sa tête dans ses bras (Valéry, Variété III, 1936, p. 118).
Empl. pronom. Réfl. indir. Bien qu'il fût encore accablé de honte, il commençait déjà à respirer quand, tout à coup, il se replongea la tête dans ses mains (Huysmans, En route, t. 2, 1895, p. 91).Réfl. [Le compl. second. désigne un endroit, un lieu vers lequel on revient] Disparaître de nouveau, s'enfoncer de nouveau dans. Se replonger dans son fauteuil, dans son lit, dans sa cachette. Je me contentai de ramener la couverture sur mon compagnon et sur moi, et de me replonger dans le duvet, tant je craignais de perdre la douceur de ce repos voluptueux (Nodier, Fée Miettes, 1831, p. 121).
b) Mettre de nouveau, ramener, rejeter quelqu'un ou quelque chose dans un état, une situation. Je décidai de ne rien faire savoir à Meaulnes aussi longtemps que je ne serais pas certain de pouvoir lui annoncer quelque bonne nouvelle. À quoi bon en effet l'arracher à son désespoir pour l'y replonger ensuite plus profondément peut-être? (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 223).Empl. pronom. réfl. [Le compl. second. désigne l'activité à laquelle on se remet, l'état dans lequel on se retrouve] S'adonner de nouveau à, se remettre à, revenir à. Se replonger dans ses réflexions, dans ses pensées, dans ses dossiers, dans sa lecture, dans le sommeil. Mathilde Roberty part ce soir. J'ai interrompu pendant qu'elle était là la rédaction de mes mémoires. Il me tarde de m'y replonger (Gide, Journal, 1917, p. 615).
B. − Empl. intrans.
1. Plonger de nouveau (dans l'eau). Tantôt ils [deux crocodiles] remontent à la surface des vagues, se chargent avec une furie redoublée, s'enfoncent de nouveau dans les ondes, reparoissent, plongent, reviennent, replongent, et semblent vouloir éterniser leur épouvantable combat (Chateaubr.,Natchez, 1826, p. 163).
2. P. anal.
a) Disparaître de nouveau rapidement. Replonger sous les draperies. Thénardier entre-bâilla la porte, livra tout juste passage à Jean Valjean, referma la grille, tourna deux fois la clef dans la serrure, et replongea dans l'obscurité, sans faire plus de bruit qu'un souffle (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 561).Sans transition on le retrouvait sociable, parlant de la peste avec abondance, sollicitant l'opinion de chacun et replongeant chaque soir avec complaisance dans le flot de la foule (Camus, Peste, 1947, p. 1446).
b) Se remettre à, retourner à, s'adonner de nouveau à. Je remonte dans ma chambre et replonge dans mes lectures (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 179).
REM. 1.
Replongée, subst. fém.Action de replonger; résultat de cette action. Synon. replongement.À la détente qui se produit en nous, nous sentons tout ce qu'avait d'oppressant, malgré son charme, cette replongée si profonde que nous venons de faire dans des âges antérieurs (Loti, Maroc, 1889, p. 356).
2.
Replongement, subst. masc.,rare. Action de replonger; résultat de cette action. Synon. replongée.Il ne veut pas autre chose que la gloire de Jésus-Christ aujourd'hui même! Ce n'est pas des pierres qu'il a à enfanter, ce sont des hommes, et sa paternité, c'est le baptême, le baptême ou replongement dans cette eau qui est le mouvement lui-même (Claudel, Feuilles Saints, 1925, p. 658).
Prononc. et Orth.: [ʀ əplɔ ̃ ʒe], (il) replonge [-plɔ ̃:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. a) Ca 1200 abs. replungier « se renfoncer à la hâte (de combattants) » (Garin le Loherain, éd. J.-E. Vallerie, 4556); b) 1302 « plonger de nouveau » (Texte de Valenciennes cité ds De Poerck t. 2, p. 168: dras en cuve replonkiés); 1549 replonger (Est.). Dér. de plonger*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 486. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 696, b) 578; xxes.: a) 557, b) 823.

Replonger : définition du Wiktionnaire

Verbe

replonger transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Plonger de nouveau.
    • Et son regard aigu se replongea dans la foule, à la recherche du lauréat, comme la sonde du gablou impassible se plonge dans les bottes de paille à la recherche de la contrebande. — (Joseph Désiré Joulin, Les causeries du docteur, Paris, Didier & Cie, 1868, 2e éd., p.282)
    • Cette étoffe n’a pas assez bien pris la teinture, il faut la replonger dans la cuve.
  2. (Figuré) Mettre de nouveau dans une situation de détresse.
    • Cette mort a replongé notre famille dans de nouveaux malheurs.
    • Replonger une nation dans le désordre dans la barbarie.

replonger intransitif

  1. S’enfoncer de nouveau dans l’eau.
    • À peine sorti de l’eau, ce nageur a immédiatement replongé.
  2. Cesser, échouer à l’effort d’un régime d’amélioration personnelle ; retomber dans la pratique d’une habitude néfaste, telle celle d’un vice ou d’une addiction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Replonger : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPLONGER. v. tr.
Plonger de nouveau. Cette étoffe n'a pas assez bien pris la teinture, il faut la replonger dans la cuve. Se replonger dans l'eau. Il s'emploie aussi figurément. Cette mort a replongé notre famille dans de nouveaux malheurs. Replonger une nation dans le désordre dans la barbarie.

REPLONGER est aussi verbe intransitif et signifie S'enfoncer de nouveau dans l'eau. À peine sorti de l'eau, ce nageur a immédiatement replongé.

Replonger : définition du Littré (1872-1877)

REPLONGER (re-plon-jé. Le g prend un e devant a et o : replongeons) v. a.
  • 1Plonger de nouveau. Cette étoffe n'a pas assez bien pris la teinture, il faut la replonger dans la cuve. Le dauphin rit, tourne la tête, Et, le magot considéré, Il s'aperçoit qu'il n'a tiré Du fond des eaux rien qu'une bête ; Il l'y replonge…, La Fontaine, Fabl. IV, 7.

    Fig. Vous la replongerez [Rome], en quittant cet empire, Dans les maux dont à peine encore elle respire, Corneille, Cinna, II, 1. Le sommeil eut encore une fois pitié d'elle ; il la replongea dans les charmes de ses pavots, La Fontaine, Psyché, I, p. 39. Tout ce qui se mesure finit ; et tout ce qui est né pour finir n'est pas tout à fait sorti du néant où il est si tôt replongé, Bossuet, Duch. d'Orl. Bientôt de Jézabel la fille meurtrière, Instruite que Joas voit encor la lumière, Dans l'horreur du tombeau viendra le replonger, Racine, Athal. IV, 3. Une réponse courte de Mentor la replongeait dans ses incertitudes, Fénelon, Tél. VII. Le même coup qui replongea l'Europe dans d'éternelles guerres, Rousseau, Paix perpét.

  • 2 V. n. S'enfoncer de nouveau dans l'eau. À peine sorti de l'eau, il replongea pour essayer de sauver un homme qui se noyait. Et la sonde Plonge et replonge encor dans une mer sans fond, Delavigne, Messéniennes, Christophe Colomb.
  • 3Se replonger, v. réfl. Se mettre de nouveau dans l'eau. Doris se replongea dans ses grottes humides, Et, par cette leçon, apprit aux Néréides à fuir de semblables hasards, Rousseau J.-B. Cant. V. Promener sur les eaux leur troupe vagabonde, Se plonger dans leur sein, reparaître sur l'onde, S'y replonger encore, et par cent jeux divers Annoncer les torrents suspendus dans les airs, Delille, Géorg. I.

    Par extension. Comme les oiseaux obligent les chats-huants à se replonger dans les trous des masures, Voltaire, Princ. de Babyl. 10.

    Fig. Il se replonge dans tous les excès des premiers réformateurs, Bossuet, Var. 14. Que si vous dites qu'aussitôt après [l'universelle conversion des hommes], le monde se replongera dans l'incrédulité, Bossuet, 1re instruct. pastor. 46. Je me replongeai dans une affreuse rêverie, Lesage, Gil Bl. IX, 5. Cela est fort cruel, répondit la dame, et elle se replongea dans la mélancolie, Voltaire, les Deux consolés.

HISTORIQUE

XIIe s. Allemant viennent plus de quatre milier, Qui ou chastel les firent replongier [se retirer], Garin le Loh. t. I, p. 243.

XVIe s. …et d'icelle la cire se separe facilement, en replongeant la paellette dans l'eau fresche, De Serres, 452.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Replonger : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPLONGER, v. act. (Gram.) c’est plonger de nouveau. Voyez les articles Plonger & Plongeon.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « replonger »

Étymologie de replonger - Wiktionnaire

De plonger avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « replonger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
replonger rɛplɔ̃ʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « replonger »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe replonger

Citations contenant le mot « replonger »

  • Le principe du défi est de ramasser le maximum d'entrailles et de pierres, que l'on ne pourra malheureusement pas conserver dans le mode de jeu normal. En revanche, on gagnera la gloire éternelle dans un classement mondial. Largement de quoi se replonger dans l'enfer de la drogue ce jeu bien sympathique. iGeneration, Grindstone ajoute un nouveau défi du jour | iGeneration
  • Les salles de spectacle ont baissé le rideau à l’heure du confinement. « La Voix » profite de ces deux mois d’été pour replonger dans l’ambiance mythique des concerts de ces cinquante dernières années. Aujourd’hui, pour notre troisième volet, rendez-vous en 2010 avec une légende canadienne, Leonard Cohen. La Voix du Nord, Ces concerts inoubliables: les adieux mystiques de Leonard Cohen au Zénith de Lille
  • C'était à prévoir, mais le CES va se tenir à distance / Les patrons des quatre géants de la technologie seront interrogés par des parlementaires américains / Un jeu vidéo sort aujourd'hui et va nous replonger dans de vieux souvenirs / Virgin Galactic a dévoilé le design de ses prochaines navettes spatiales pour touristes. 98.5 FM, Le CES sera... de la maison ! | Les GAFA questionnés aujourd'hui | Replonger dans l'aventure Fort Boyard - 98.5 FM
  • Etre jeune, c'est être spontané, rester proche des sources de la vie, pouvoir se dresser et secouer les chaînes d'une civilisation périmée, oser ce que d'autres n'ont pas eu le courage d'entreprendre ; en somme, se replonger dans l'élémentaire. De Thomas Mann / Le docteur Faustus
  • Tu ne peux retourner dans le ventre de ta mère pour en ressortir avec un autre nom, mais tu peux te replonger dans la femme qui t'accueille avec amour, pour puiser en elle la lumière qui te manque. De Maria de Naglowska / Les Mystères cardinaux et la Messe d'or
  • C’est dur parfois de replonger dans le passé, il faut beaucoup de force, beaucoup de courage. De Marc Levy / Et si c’était vrai...

Images d'illustration du mot « replonger »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « replonger »

Langue Traduction
Corse sciappà daretu
Basque atzera egin
Japonais ダイビングバック
Russe нырнуть назад
Portugais mergulhar de volta
Arabe الغوص
Chinois 向后跳
Allemand tauche zurück
Italien tornare indietro
Espagnol sumergirse de nuevo
Anglais dive back
Source : Google Translate API

Synonymes de « replonger »

Source : synonymes de replonger sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires