La langue française

Rencogner, rencoigner

Sommaire

  • Définitions du mot rencogner, rencoigner
  • Étymologie de « rencogner »
  • Phonétique de « rencogner »
  • Citations contenant le mot « rencogner »
  • Images d'illustration du mot « rencogner »
  • Traductions du mot « rencogner »
  • Synonymes de « rencogner »

Définitions du mot « rencogner, rencoigner »

Trésor de la Langue Française informatisé

RENCOGNER, RENCOIGNER, verbe trans.

Familier
A. − Rencogner, rencoigner qqn ou qqc. (dans, contre, sur qqc.).Pousser, serrer quelqu'un ou quelque chose dans un coin. Synon. coincer.Rencogner, rencoigner qqn dans une embrasure, contre une porte. Or mes admirateurs (...) me rencognaient dans l'angle d'une fenêtre, et me commençaient une harangue (Chateaubr.,Mém., t. 4, 1848, p. 428).Il y avait une haute armoire paysanne, non pas installée en belle place comme on fait d'ordinaire, mais rencognée de telle façon qu'elle avait pu permettre d'aligner à côté d'elle un buffet et une crédence (Giono,Roi sans divertiss., 1947, p. 164).
Loc. verb., vieilli. Rencogner ses larmes. ,,Faire effort pour ne pas pleurer`` (Littré).
P. métaph. ou au fig. Rencogner qqn dans sa timidité. La suite de la lecture me rencogne dans mon premier sentiment (Gide,Retour Tchad, 1928, p. 982).
B. − Empl. pronom. réfl. Se rencogner, se rencoigner (dans qqc., contre qqc. ou qqn).Se ramasser sur soi-même, se blottir pour se mettre en sûreté ou pour ne pas être aperçu ou dérangé. Se rencogner, se rencoigner contre un mur, contre une portière. Le plus petit se rencogna contre son frère et dit à demi-voix: − C'est noir (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 163).[Honoré] se sentait gauche et n'avait point d'assurance. Craintive, l'Anaïs se rencognait, se tassait dans l'angle de l'armoire, les bras collés au corps, les mains en flèche serrées entre ses cuisses (Aymé,Jument, 1933, p. 301).
Au fig. S'enfermer dans une attitude boudeuse. Je me refusais à jouer ce genre de comédie et me rencognais dans un silence hautain (Green,Journal, 1943, p. 29).Le psychologue, et surtout le métaphysicien (...) savent observer directement les caractères « renfermés ». Ils n'ont pas besoin qu'on leur décrive l'être renfrogné comme un être rencoigné (Bachelard,Poét. espace, 1957, p. 131).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃kɔ ɳe], [ʀ ɑ ̃kwaɳe], (il) rencogne [-kɔ ɳ], rencoigne [-kwaɳ]. Ac. dep. 1798: rencogner (id. ds Littré, Rob. 1985); rencogner, rencoigner ds Lar. Lang. fr. V. poignée. Étymol. et Hist. 1586 rencoigner « repousser (dans un coin) » (Variétés hist. et litt., Bibl. Elzév., 7, 154 ds Barb. Misc. t. 12, p. 276: Depuis [...] que les Anglois furent rencoignez en leur isle). Dér., à l'aide du préf. re-*, de encoignier littéral. « serrer dans un coin » (att. comme verbe pronom. au sens de « se jeter dans, s'enfoncer dans (les rangs de l'ennemi) », du xiiies. v. T.-L. et Gdf., à Crespin 1677, v. FEW t. 22, p. 1535b), lui-même dér., à l'aide du préf. en-*, de coignier « caler, bloquer » et « frapper », v. cogner (cf. spéc. cogner « acculer, repousser (les ennemis) », 1671-1715, FEW, loc. cit.), lui-même dér. de coin*. Fréq. abs. littér.: 56.

Wiktionnaire

Verbe

rencogner \ʁɑ̃.kɔ.ɲe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rencogner)

  1. (Familier) Pousser, serrer quelqu’un dans un coin.
    • Je l’ai rencogné dans une embrasure, dans une croisée, pour lui dire ce que j’avais sur le cœur.
  2. (Pronominal) Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.
    • Craintive, l’Anaïs se rencognait, se tassait dans l’angle de l’armoire, les bras collés au corps, les mains en flèche serrées entre ses cuisses. — (Marcel Aymé, La jument verte, 1933, collection Le Livre de Poche, page 254)
    • Madame Mère rencognée sur son banc refusa de déjeuner, offre sur laquelle Michel n’insista pas, Aldegonde, qui veillait Fernande une partie de la nuit, ayant à peu près éteint ses fourneaux. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 46)
    • Me rencognant dans un vieux fauteuil Club au cuir décati, je comptai, comme quand j'étais enfant, le nombre de secondes qui séparaient l'éclair foudroyant du tonitruant coup de tonnerre. — (Jean-Pierre Alaux, Une dernière nuit avec Jimmy, Calmann-Lévy, 2010, p. 14)

Verbe

rencoigner \ʁɑ̃.kwa.ɲe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rencoigner)

  1. (Familier) Pousser ou serrer quelqu’un dans un coin.
    • Usés, effacés, humiliés, rencoignés, passés sous silence, tous les traits de l’enfant sont restés chez le quinquagénaire. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 213.)
  2. (Pronominal) Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.
    • Me rencoigner patiemment et attendre. Oh, pas qu’elle revienne, l’espoir n’allait pas si loin. — (Silvana Olindo-Weber, La diagonale du suicidaire, 1991)

Verbe

rencoigner \ʁɑ̃.kwa.ɲe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rencoigner)

  1. (Familier) Pousser ou serrer quelqu’un dans un coin.
    • Usés, effacés, humiliés, rencoignés, passés sous silence, tous les traits de l’enfant sont restés chez le quinquagénaire. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 213.)
  2. (Pronominal) Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.
    • Me rencoigner patiemment et attendre. Oh, pas qu’elle revienne, l’espoir n’allait pas si loin. — (Silvana Olindo-Weber, La diagonale du suicidaire, 1991)

Verbe

rencoigner \ʁɑ̃.kwa.ɲe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rencoigner)

  1. (Familier) Pousser ou serrer quelqu’un dans un coin.
    • Usés, effacés, humiliés, rencoignés, passés sous silence, tous les traits de l’enfant sont restés chez le quinquagénaire. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 213.)
  2. (Pronominal) Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.
    • Me rencoigner patiemment et attendre. Oh, pas qu’elle revienne, l’espoir n’allait pas si loin. — (Silvana Olindo-Weber, La diagonale du suicidaire, 1991)

Verbe

rencoigner \ʁɑ̃.kwa.ɲe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rencoigner)

  1. (Familier) Pousser ou serrer quelqu’un dans un coin.
    • Usés, effacés, humiliés, rencoignés, passés sous silence, tous les traits de l’enfant sont restés chez le quinquagénaire. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 213.)
  2. (Pronominal) Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.
    • Me rencoigner patiemment et attendre. Oh, pas qu’elle revienne, l’espoir n’allait pas si loin. — (Silvana Olindo-Weber, La diagonale du suicidaire, 1991)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENCOGNER. v. tr.
Pousser, serrer quelqu'un dans un coin. Je l'ai rencogné dans une embrasure, dans une croisée, pour lui dire ce que j'avais sur le cœur. Il est familier.

SE RENCOGNER signifie Se retirer dans un coin, se renfermer chez soi.

Littré (1872-1877)

RENCOGNER (ran-ko-gné) v. a.
  • 1 Terme familier. Pousser, serrer quelqu'un dans un coin. Je fus surpris de voir venir à moi, au sortir du cabinet du roi, Madame la Dauphine avec qui je n'avais aucune privance, m'environner et me rencogner en riant avec cinq ou six dames de sa cour plus familières, Saint-Simon, 301, 160. Bosquiat s'approchait de Turbilly, et le rencognait bientôt dans la croisée la plus voisine de la porte, L'Abbé Morellet, Mém. t. I, p. 76, dans POUGENS.

    Fig. Rencogner ses larmes, faire effort pour ne pas pleurer. Jusqu'à ce que Mme la duchesse d'Orléans ayant repris ses esprits et surmonté son embarras et son dépit, elle fit effort pour rencogner ses larmes, Saint-Simon, t. VIII, p. 295, édit. CHÉRUEL.

  • 2Se rencogner, v. réfl. S'enfermer. Puis Euphémon, d'un air tout réchigné, Dans son logis soudain s'est rencogné, Voltaire, Enf. prod. I, 5. Le chevalier se rencogne je ne sais où, Caraccioli, Lett. récréat. et mor. t. II, p. 43, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rencogner »

Re…, en, et cogner ; Berry, rencouiner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rencogner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rencogner rɑ̃kɔɲe

Citations contenant le mot « rencogner »

  • Anticipation d’une saison maladive qui verra les humains se rencogner, la planète éteindre ses calorifères et les solitudes se numériser. Libération.fr, Le dessinateur de «Rahan» André Chéret est mort - Libération
  • Tout bascule ce jeudi soir, alors que le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, peu disert sur les investigations de ses services, tient une conférence de presse à la préfecture du Bas-Rhin pour signifier la réouverture du marché de Noël, le lendemain. A 500 m du stade de la Meinau, une patrouille embarquée de la Brigade spécialisée de terrain, trois policiers dont une femme, remonte la rue du Lazaret et croise un homme vêtu de noir. Fait demi-tour, s'arrête, alertée par sa silhouette et son attitude, ses difficultés à ouvrir la porte de l'immeuble. La patrouille l'interpelle alors qu'il semble se rencogner dans l'encadrement du numéro 74. Cherche-t-il simplement à y entrer ou se faire discret à leurs yeux ? L'homme se retourne, armé d'un vieux revolver, tire une balle qui se loge au-dessus de la porte arrière du véhicule de police (huit autres seront retrouvées dans ses poches, confirme le procureur Rémi Heitz, ce vendredi matin) ; les trois fonctionnaires ripostent à plusieurs reprises, l'individu s'effondre. Cherif Chekatt est mort à 21h05, un peu plus de 48 heures après son acte odieux, identifié par ses empreintes digitales. midilibre.fr, Attentat de Strasbourg : les dernières heures de Cherif Chekatt et sa mort - midilibre.fr
  • Depuis sa fenêtre, le désespéré à tout loisir de voir avancer les deux hommes, tout comme il a vu le tireur qui s’est embusqué en soutien de ses collègues, face à lui, légèrement en biais, dans les combles de la salle des fêtes, à une lucarne. Il lui a, dit-on, fait signe et montré sa carabine de chasse à plusieurs reprises, l’obligeant à se rencogner à l’abri du mur. , Doubs | Touillon-et-Loutelet : tout s’est joué en une fraction de seconde

Images d'illustration du mot « rencogner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rencogner »

Langue Traduction
Anglais fall back
Espagnol retroceder
Italien ricaderci
Allemand zurückfallen
Chinois 倒退
Arabe تراجع
Portugais cair pra trás
Russe отступать
Japonais 後退する
Basque erori
Corse riturnà
Source : Google Translate API

Synonymes de « rencogner »

Source : synonymes de rencogner sur lebonsynonyme.fr
Partager