Récusable : définition de récusable


Récusable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Récusable, adj.Qui peut être récusé. Synon. contestable; anton. irrécusable.Témoin récusable; autorité, témoignage récusable. Une des parties les moins récusables de l'héritage de l'antiquité païenne, celle qu'évoquent les noms d'Homère, de Sophocle, de Socrate, de Virgile « Père de l'Occident » (Maritain, Human. intégr., 1936, p. 13). [ʀekyzabl̥]. Ac. 1694-1718: re-; dep. 1740: ré-. 1resattest. 1529, 18 mai dr. « qui peut être récusé » empl. subst. (Règlement ds Isambert, Rec. anc. lois fr., t. 12, p. 315), 1605, 5 nov. transposé à la lang. commune (Pasquier, Lettres, XIX, 10 ds Œuvres, Amsterdam, Libraires associés, t. 2, p. 558a: Combien que je soye juge récusable en cette cause), 1605, 5 nov. id. (D'Aubigné, Hist. universelle, préf., éd. A. de Ruble, t. 1, p. 8: Pour tous les autres [historiens] qui ont escrit, ils sont recusables comme s'estans monstrez parties); de récuser, suff. -able*; cf. lat. chrét. recusabilis « qui peut être nié, contestable » (iiies. Tertullien ds Blaise Lat. chrét.).

Récusable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

récusable \ʁe.ky.zabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être récusé.
    • Ce juge est parent de ma partie, il est récusable.
    • Témoin récusable.
  2. Auquel on est dispensé d’ajouter foi.
    • Vous avez beau assurer ce fait, on ne vous croira point, vous êtes récusable.
    • Témoignage récusable.
    • Autorité récusable.
    • Il ne m’était pas loisible de changer d’une virgule mon passé, donnée première représentant pour moi un lot aussi peu récusable que pour le torero la bête qui débouche du toril. — (Michel Leiris, De la littérature considérée comme une tauromachie, 1945-1946 (préface de L’âge d’homme, 1939), collection Folio, page 19.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Récusable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCUSABLE. adj. des deux genres
. Qui peut être récusé. Ce juge est parent de ma partie, il est récusable. Témoin récusable. Il se dit aussi de Ceux auxquels on est dispensé d'ajouter foi. Vous avez beau assurer ce fait, on ne vous croira point, vous êtes récusable. Il se dit également des Choses. Témoignage récusable. Autorité récusable.

Récusable : définition du Littré (1872-1877)

RÉCUSABLE (ré-ku-za-bl') adj.
  • 1Qui peut être récusé. Témoin récusable. Le récit précédent suffit Pour montrer que le peuple est juge récusable, La Fontaine, Fabl. VIII, 26.
  • 2À qui on est dispensé d'ajouter foi. Et peut-être quelqu'un m'en tiendrait récusable, Corneille, D. Sanche, I, 4. Il est vrai que je suis un peu récusable, et que je passe pour être bien indulgent sur ces intérêts, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 24 nov. 1774.

    Il se dit aussi des choses. Autorité récusable. Que les jugements du public… soient donc, si l'on veut, infaillibles ; mais distinguons-les de son goût, qui paraît récusable, Vauvenargues, Du goût.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour tous les autres qui ont escript, ils sont recusables, comme s'estants monstrez parties, D'Aubigné, Hist. Préf. 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « récusable »

Étymologie de récusable - Wiktionnaire

Du latin recusabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « récusable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
récusable rekysabl play_arrow

Citations contenant le mot « récusable »

  • Sur d’autres décisions, comme le retour à l’importation des véhicules d’occasion ou le lancement d’une nouvelle formule de logement à l’orée d’un rendez-vous électoral aussi crucial qu’incertain, le grief de générosité populiste était difficilement récusable. TSA, Changements à Sonatrach et à la Banque d’Algérie : pourquoi maintenant ? — TSA
  • Dans une rubrique «langue française» qui prétend dispenser des règles de linguistique, cela est en effet on ne peut plus ennuyeux, avouons-le. Toutefois, au risque d'en chagriner quelques-uns, nous préciserons que son emploi n'est pas aussi récusable qu'internet peut le laisser penser. Le Figaro.fr, Pourquoi «poser question» pose des problèmes ?
  • Après une réunion de crise consacrée à cet audit, le gouvernement aurait décidé de demander aux responsables de ces malversations de "rembourser" l'argent dérobé, mais en s’abstenant de saisir la voie judiciaire. Curieuse posture car inhabituelle et récusable dans une situation aussi grave. Le Président de la République a-t-il mesuré les conséquences d'un traitement inapproprié de cette affaire sur la crédibilité des institutions de la République ? , Niger : La corruption, une menace pour la stabilité de l'État
  • En effet, un magistrat est récusable pour l’un des motifs prévu à 56 lettre a à e du Code de procédure pénale, à savoir s’il a un intérêt personnel dans l’affaire, s’il a déjà agi dans la même cause comme témoin ou expert, s’il est marié ou mène une vie de couple avec une partie, s’il en est parent ou allié… La justice chevaleresque, Copinage valaisan supposé ? récusation refusée – La justice chevaleresque

Traductions du mot « récusable »

Langue Traduction
Corse objectionable
Basque gaitzesgarria
Japonais 不愉快な
Russe нежелательный
Portugais censurável
Arabe مرفوض
Chinois 令人反感
Allemand zu beanstanden
Italien sgradevole
Espagnol objetable
Anglais objectionable
Source : Google Translate API

Synonymes de « récusable »

Source : synonymes de récusable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « récusable »


Mots similaires