La langue française

Racoleur, racoleuse

Définitions du mot « racoleur, racoleuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

RACOLEUR, -EUSE, subst.

A. − HIST. MILIT., subst. masc. Celui qui racolait, qui engageait par ruse ou par force (des hommes) pour le service militaire. Synon. recruteur.Un des recruteurs logeait à l'auberge du Grand-Cerf; tout le monde savait qu'il racolait des soldats pour le compte de l'émigration; (...) un matin le racoleur était en train d'embaucher des garçons que lui envoyaient les prêtres réfractaires du pays (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 439).
Empl. adj. On sait comment les sergents racoleurs recrutaient alors les hommes pour l'armée. Ils les faisaient boire à la santé du roi (A. France, Génie lat., 1909, p. 181).
B. − Péjoratif
1. Personne qui racole, qui recrute par des moyens plus ou moins honnêtes. Cette cousine intrigante de la princesse, cette racoleuse de célébrités pour son salon et qui y recevait (...) Cartouche et Lacenaire (Goncourt, Journal, 1868, p. 437).Mina lui envoie maintenant 100 dollars par mois et cet argent va à toutes espèces de raccoleurs et d'intermédiaires qui savent le lui soutirer (Cendrars, Or, 1925, p. 251).
Empl. adj. Qui racole (v. racoler B 1). Affiche, publicité racoleuse. De temps en temps, il [R. Gouze] publie un livre: romans ou essais littéraires, ces derniers étant plutôt des pamphlets (Le bazar des lettres, par exemple) dans lesquels il dénonce les mœurs commerciales et racoleuses en vogue dans la République des lettres (Lire, févr. 1988, p. 11, col. 2).
2. Subst. fém. Fille, femme qui racole, qui accoste (les passants) dans un but de prostitution. Synon. prostituée, raccrocheuse (pop.).Souvent de vieilles racoleuses de maison de passe, des maquerelles à l'air respectable (...) nous attendaient à la sortie, sur le trottoir (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 292).
Empl. adj. Hartman (...) plaçait beaucoup à Paris dans les établissements de nuit qui subventionnent les courtisanes racoleuses du client capable d'étancher leur soif de grand cru (Hamp, Champagne, 1909, p. 182).
Prononc. et Orth.: [ʀakɔlœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Subst. masc. 1735 hist. milit. (Carolet, Samsonet et Bellamie ou le Racoleur [titre] d'apr. Å. Grafström, Studier i modern Språkvetenskap., t. 2, p. 51-52). B. Subst. fém. 1748 [éd.] « prostituée » (Caylus, Mém. de l'Ac. des colporteurs, p. 189). Dér. de racoler*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Quem. DDL t. 15.

Trésor de la Langue Française informatisé

RACOLEUR, -EUSE, subst.

A. − HIST. MILIT., subst. masc. Celui qui racolait, qui engageait par ruse ou par force (des hommes) pour le service militaire. Synon. recruteur.Un des recruteurs logeait à l'auberge du Grand-Cerf; tout le monde savait qu'il racolait des soldats pour le compte de l'émigration; (...) un matin le racoleur était en train d'embaucher des garçons que lui envoyaient les prêtres réfractaires du pays (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 439).
Empl. adj. On sait comment les sergents racoleurs recrutaient alors les hommes pour l'armée. Ils les faisaient boire à la santé du roi (A. France, Génie lat., 1909, p. 181).
B. − Péjoratif
1. Personne qui racole, qui recrute par des moyens plus ou moins honnêtes. Cette cousine intrigante de la princesse, cette racoleuse de célébrités pour son salon et qui y recevait (...) Cartouche et Lacenaire (Goncourt, Journal, 1868, p. 437).Mina lui envoie maintenant 100 dollars par mois et cet argent va à toutes espèces de raccoleurs et d'intermédiaires qui savent le lui soutirer (Cendrars, Or, 1925, p. 251).
Empl. adj. Qui racole (v. racoler B 1). Affiche, publicité racoleuse. De temps en temps, il [R. Gouze] publie un livre: romans ou essais littéraires, ces derniers étant plutôt des pamphlets (Le bazar des lettres, par exemple) dans lesquels il dénonce les mœurs commerciales et racoleuses en vogue dans la République des lettres (Lire, févr. 1988, p. 11, col. 2).
2. Subst. fém. Fille, femme qui racole, qui accoste (les passants) dans un but de prostitution. Synon. prostituée, raccrocheuse (pop.).Souvent de vieilles racoleuses de maison de passe, des maquerelles à l'air respectable (...) nous attendaient à la sortie, sur le trottoir (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 292).
Empl. adj. Hartman (...) plaçait beaucoup à Paris dans les établissements de nuit qui subventionnent les courtisanes racoleuses du client capable d'étancher leur soif de grand cru (Hamp, Champagne, 1909, p. 182).
Prononc. et Orth.: [ʀakɔlœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Subst. masc. 1735 hist. milit. (Carolet, Samsonet et Bellamie ou le Racoleur [titre] d'apr. Å. Grafström, Studier i modern Språkvetenskap., t. 2, p. 51-52). B. Subst. fém. 1748 [éd.] « prostituée » (Caylus, Mém. de l'Ac. des colporteurs, p. 189). Dér. de racoler*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Quem. DDL t. 15.

Wiktionnaire

Nom commun

racoleur \ʁa.kɔ.lœʁ\ masculin (pour une femme on dit : racoleuse)

  1. (Vieilli) Celui qui faisait profession d’engager des hommes pour le service militaire.
  2. Personne qui racole.
    • — On a toujours fait pour le bien ! leur psychologie du racoleur leur ayant depuis longtemps appris que celui-ci interprétait toujours le « bon côté » et le « bien » comme étant sa façon de voir à lui et d’agir. — (Louis Pergaud, Deux Électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Adjectif

racoleur \ʁa.kɔ.lœʁ\ masculin singulier

  1. Qui racole.

Nom commun

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\ féminin (pour un homme on dit : racoleur)

  1. Personne qui racole.
    • La prostitution a, d’ailleurs, son aristocratie et sa plèbe : elle présente le reflet d’une société où tout est hiérarchie et hypocrisie, et l’on voit, dans les pays où subsiste la police des mœurs, le même agent brutaliser la pauvre racoleuse du trottoir et s’incliner devant la courtisane de haute marque qui exerce exactement le même métier, mais se fait payer plus cher. — (Charles Malato, Les Classes sociales au point de vue de l’évolution zoologique, page 112, 1907)

Forme d’adjectif

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\

  1. Féminin singulier de racoleur.

Nom commun

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\ féminin (pour un homme on dit : racoleur)

  1. Personne qui racole.
    • La prostitution a, d’ailleurs, son aristocratie et sa plèbe : elle présente le reflet d’une société où tout est hiérarchie et hypocrisie, et l’on voit, dans les pays où subsiste la police des mœurs, le même agent brutaliser la pauvre racoleuse du trottoir et s’incliner devant la courtisane de haute marque qui exerce exactement le même métier, mais se fait payer plus cher. — (Charles Malato, Les Classes sociales au point de vue de l’évolution zoologique, page 112, 1907)

Forme d’adjectif

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\

  1. Féminin singulier de racoleur.

Nom commun

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\ féminin (pour un homme on dit : racoleur)

  1. Personne qui racole.
    • La prostitution a, d’ailleurs, son aristocratie et sa plèbe : elle présente le reflet d’une société où tout est hiérarchie et hypocrisie, et l’on voit, dans les pays où subsiste la police des mœurs, le même agent brutaliser la pauvre racoleuse du trottoir et s’incliner devant la courtisane de haute marque qui exerce exactement le même métier, mais se fait payer plus cher. — (Charles Malato, Les Classes sociales au point de vue de l’évolution zoologique, page 112, 1907)

Forme d’adjectif

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\

  1. Féminin singulier de racoleur.

Nom commun

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\ féminin (pour un homme on dit : racoleur)

  1. Personne qui racole.
    • La prostitution a, d’ailleurs, son aristocratie et sa plèbe : elle présente le reflet d’une société où tout est hiérarchie et hypocrisie, et l’on voit, dans les pays où subsiste la police des mœurs, le même agent brutaliser la pauvre racoleuse du trottoir et s’incliner devant la courtisane de haute marque qui exerce exactement le même métier, mais se fait payer plus cher. — (Charles Malato, Les Classes sociales au point de vue de l’évolution zoologique, page 112, 1907)

Forme d’adjectif

racoleuse \ʁa.kɔ.løz\

  1. Féminin singulier de racoleur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RACOLEUR. n. m.
Il se disait autrefois de Celui qui faisait profession d'engager des hommes pour le service militaire.

Littré (1872-1877)

RACOLEUR (ra-ko-leur) s. m.
  • Celui qui racole. Débitant d'un ton de racoleur ses capucinades, Rousseau, Conf. II.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RACOLEUR, s. m. (Grammaire.) espece de coquin, dont le métier est d’engager des hommes d’adresse ou de force. Au milieu d’une campagne, il y a peu d’officiers qui se fassent un scrupule d’employer des racoleurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « racoleur »

 Dérivé de racoler avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « racoleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
racoleur rakɔlœr

Citations contenant le mot « racoleur »

  • La photo a déjà été vue partout. Parfois recadrée, hélas. J’hésitais donc à vous la poster. Je le fais pour deux raisons. La première est que le World Press Photo est allé à une image forte, pour une fois non racoleuse. Toute la presse a ensuite publié la même dépêche d’agence. Les rubriques Culture se retrouvent dégarnies. Leurs membres se retrouvent en général soit au chômage technique, soit prêtés à l’information. Ils en remettent donc en ce moment une couche sur le coronavirus. Comme s’il n’y avait déjà pas assez d’articles sur une maladie dont on ne sait par ailleurs toujours presque rien! Bilan, Le prestigieux World Press Photo 2020 va à un Japonais installé au Kenya pour l'AFP - Bilan
  • Dernier tour de piste pour les lycéens de Liberty, dont la scolarité aura été pour le moins houleuse. Si la série adaptée du roman de Jay Asher nous avait charmés dans sa première saison en approchant avec sensibilité les vibrations parfois tragiques du vécu adolescent, et qu'elle était parvenue à mettre en scène la libération de la parole des victimes dans la seconde, elle s'était enlisée dans une surcharge dramatique racoleuse. Liés par un lourd secret, Clay, Jessica, Justin et les autres devront faire face à leurs responsabilités lorsque Winston, l'amant de Monty, accusé à tort du meurtre de Bryce Walker, cherchera à le venger. On espère que les nouveaux épisodes renoueront avec la veine sensible des débuts en embrassant les personnages autrement que par le biais unique de leurs traumas, et qu'ils leur offriront un peu de lumière au moment des adieux. Les Inrockuptibles, Les 10 séries les plus attendues de juin
  • La réalisation de Diaz reflète son parti-pris de minimalisme. Mais chaque plan se veut soigneusement étudié pour en maximiser sa portée. Comme cette façon de filmer Ernesto en plongée quand il assemble les ossements, restituant dès lors toute leur dignité aux victimes des exactions. La retenue, plutôt que l’émotion factice et racoleuse, laisse une empreinte plus durable. Le Soleil, Nos mères: la résilience des survivantes d’un massacre **** | Arts | Le Soleil - Québec
  • Schwindmann, le rédacteur en chef, me remet une invitation : exposition d’aquariums et de terrariums au centre de loisirs Vahrenwald pour les 80 ans de la Société de biologie Linné. Sous le titre racoleur de « Des piranhas à Vahrenwald » commence un texte assez objectif : « Le 27 mars 1977 à 11 heures, Monsieur le maire le Docteur Schell inaugurera au centre de loisirs Vahrenwald à Hanovre la dixième exposition d’aquariums organisée par la Société de biologie Linné à l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire. Les membres de l’organisation et ses nombreux jeunes adhérents n’ont pas ménagé leur peine pour présenter aux spectateurs intéressés les cent trente espèces de poissons qu’ils ont élevées, réparties par continent, dans une soixantaine de bassins. La pollution, qui n’épargne plus le moindre ruisseau ni le moindre étang, a fait que l’on reconstitue la nature chez soi, dans son appartement, sous forme d’aquarium. La preuve en est que plus d’un million d’aquariums se trouvent dans les salles de séjour des citoyens allemands, pour les inviter à méditer. » Puis vient une page de description sur les différentes espèces de poissons exposées, la dernière phrase seule étant consacrée aux piranhas : « Le redoutable piranha ou piraya, connu par de nombreuses histoires ou récits de voyage, est bien sûr présent lui aussi. » Le Monde diplomatique, Le syndrome du piranha, par Günter Wallraff (Le Monde diplomatique, août 2020)
  • Comme les deux héroïnes, le film de Sean Baker (« Starlet ») à l’image saturée est un peu racoleur, un peu surjoué (fût-ce par deux actrices non professionnelles), et trop enclin à pallier la modestie des moyens par l’exubérance des scènes. Mais impossible de ne pas être touché par la drôlerie mélancolique de ce presque docufiction sur l’envers de la Cité des Anges, où tombent en même temps les masques et les perruques.Dimanche 19 juillet à 22h20 sur OCS City. Comédie dramatique américaine de Sean Baker (2015). Avec Mya Taylor, Kitana Kiki Rodriguez, Mickey O’Hagan. 1h28. (En multidiffusion et A la demande). Jérôme Garcin L'Obs, « Tangerine », le film à voir ce soir sur OCS City
  • Les courts récits vidéo de huit à douze minutes de Li Ziqi sont de véritables œuvres d’art. Chacun raconte une histoire complète sur un thème précis. L’esthétique de Li Ziqi est très différente de la production de la plupart des blogueurs chinois. Il ne s’agit pas ici de clips promotionnels où tout repose sur un sensationnalisme racoleur. Li Ziqi fait tout l’inverse. Une esthétique pastorale dans un esprit absolument tolstoïen. Courrier international, Li Ziqi, petite fée de l'Internet chinois
  • Invité sur les ondes de la radio RTL, l'acteur Patrick Timsit a notamment donné son avis sur l'actu télé. L'émission Stars à nu ? Non seulement il n'y participera pas, mais trouve cela "racoleur" à souhait ! , Patrick Timsit réagit à Stars à nu sur RTL : "C'est racoleur ! "
  • Ni racoleur ni larmoyant. Dans "Where We Belong", son troisième long-métrage documentaire, Jacqueline Zünd met en scène avec une grande délicatesse cinq enfants et adolescents qui racontent comment ils vivent la séparation de leurs parents. rts.ch, Pour la cinéaste Jacqueline Zünd, le divorce reste un tabou - rts.ch - Cinéma
  • Je tiens à féliciter très vivement Jérôme Chapuis pour son remarquable éditorial du 9 avril, « Responsabilité », au sujet du rôle des oppositions en cette période. Les mots y sont clairs, justes et nécessaires. Plus que jamais la confiance doit primer à l’égard de nos responsables gouvernementaux, comme médicaux, qui se débattent avec courage face à une épreuve inédite. Il sera toujours temps de tirer les leçons de tout cela pour l’avenir, une fois la crise surmontée, à condition de proscrire tout procès d’intention sur le passé. Quant à la nécessité de ne pas instrumentaliser les émotions, j’ose espérer que les diverses oppositions politiques et une certaine presse racoleuse et sensationnaliste s’y conformeront avec dignité. La Croix, Plus que jamais la confiance doit primer à l’égard de nos responsables gouvernementaux
  • Le look un peu baroudeur de l’Alltrack, qui tient à peu de choses (une garde au sol légèrement augmentée et des protections de bas de carrosserie), donne du caractère à la Passat, voiture pour le moins classique qu’on a tendance à ne plus remarquer. La voici sensiblement plus séduisante – disons même attirante – mais sans être racoleuse. parismatch.be, VW Passat Alltrack : Comme un SUV… en mieux
  • Oui. Et il y a toujours deux publics: ­celui qui aime rire et celui qui aime penser qu'il aime réfléchir. Dans les festivals, il y a plus de films «signifiants» que divertissants. Il y a aussi des comédies fabuleuses et des ­comédies minables. Les critiques de cinéma sont devenus comme les ­critiques gastronomiques: plus un film est riche, plus ils ont peur d'avoir mal au foie. En fait, la comédie est toujours suspecte parce qu'elle veut plaire au public; elle est racoleuse. Ça me fait penser aux moines du Moyen Âge qui se ­méfiaient des femmes maquillées. Dans le bureau de Billy Wilder, il y avait cette affichette: Qu'est-ce que Lubitsch aurait fait aujourd'hui?» Le Figaro.fr, Francis Veber: « La comédie est racoleuse»

Images d'illustration du mot « racoleur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « racoleur »

Langue Traduction
Anglais tout
Espagnol revendedor
Italien tout
Allemand schlepper
Chinois 吹捧
Arabe المرابح
Portugais tout
Russe зазывают
Japonais 売り込む
Basque tout
Corse tout
Source : Google Translate API

Synonymes de « racoleur »

Source : synonymes de racoleur sur lebonsynonyme.fr

Racoleur

Retour au sommaire ➦

Partager