La langue française

Québécois, québécoise

Sommaire

  • Définitions du mot québécois, québécoise
  • Étymologie de « québécois »
  • Phonétique de « québécois »
  • Citations contenant le mot « québécois »
  • Traductions du mot « québécois »

Définitions du mot « québécois, québécoise »

Trésor de la Langue Française informatisé

QUÉBÉCOIS, -OISE, adj. et subst.

A. − [En parlant de pers.]
1. Adj. et subst.
a) (Personne) qui habite la province du Québec ou qui en est originaire. Synon. partiel canadien(-)français (v. canadien).Québécois francophones, anglophones. Il abandonnait ses études et épousait une jeune Québecoise (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 279).Claude Fournier (...) est né et il vit et il filme au Québec (...) Il a toujours pensé qu'un homme québécois, un cinéaste québécois, est un cinéaste à part entière, que le cinéma est un grand art universel (Le Nouvel Observateur, 6 sept. 1980, p. 60, col. 1).Jean-Paul II est venu rappeler que l'héritage du christianisme était inséparable de la culture du peuple québécois (La Croix, 11 sept. 1984, p. 9, col. 3).
b) (Personne) qui habite la ville de Québec ou qui en est originaire. (Dict. xxes.).
2. Adj. [En parlant de choses]
a)
α) Qui concerne le Québec, qui est propre à cette province. Politique québécoise; le Parti québécois (abrév. P.Q.). Le chef du Parti québécois (...) a exprimé, au cours du week-end dernier, à Montréal, son opposition à la politique du gouvernement de M. Bourassa, visant à rétablir partiellement le bilinguisme au Québec (Le Monde, 3 déc. 1986, p. 5, col. 1).
Canado-québécois. Il y a (...) belle lurette que le catholicisme a cessé d'être, aux yeux des Canadiens-français, un facteur important du contentieux canado-québécois (Le Nouvel Observateur, 10 janv. 1977, p. 10, col. 2).
β) En partic. Qui concerne le groupe ethnique et linguistique canadien français constituant la plus grande partie de la population du Québec; relatif à sa culture, à sa civilisation. Cinéma québécois; littérature québécoise.
À la québécoise. Le fast food à la québécoise s'appelle « croque-bec » et il est infiniment plus savoureux que son homologue américain (L'Express, 28 févr. 1981, p. 108, col. 2).
b) Qui concerne la ville de Québec, ses habitants. Au grand stade de l'université Laval la célébration eucharistique. 300 000 personnes assistent à cette messe, soit presque autant que toute l'agglomération québécoise (La Croix, 11 sept. 1984, p. 9, col. 1).
B. − Subst. masc., LING. Français parlé et écrit au Québec. Les données quantitatives (...) varient sensiblement de celles du Vocabulaire fondamental du québécois parlé (N. Beauchemin, P. Martel, M. Théoret, Vocab. du québécois parlé en Estrie, Sherbrooke, 1983, p. vi).
Prononc. et Orth.: [kebekwa], fém. [-wa:z]. Étymol. et Hist. 1. 1754 les quebequois, miliciens quebecois « habitants de la ville ou de la province de Québec » (Duquesne, Lettres à Contrecœur ds Papiers contrecœur, éd. F. Grenier, p. 120 et 191, Presses univ. Laval 1952, Publ. des archives du séminaire de Québec); 2. 1966 « langue parlée dans la province de Québec » (G. de Marchais, Défense et illustration du québecien ds Parti pris, vol. 3, n o6, p. 25). Dér. de Québec, nom d'une ville du Canada qui a désigné ensuite plusieurs entités et espaces géographiques y compris l'État du Québec. Ce nom de lieu orthographié Quebecq en 1601, est utilisé en 1603 par Champlain sous la graph. quebec, Quebecq et Kebec. Ce topon. tient d'une lang. algonquienne où le mot kebec, kepac signifie « rétrécissement, passage étroit », et le fleuve St Laurent se rétrécit considérablement avant d'arriver devant Québec (v. J. Poirier, Regards sur les noms de lieux, Gouvernement du Québec (Commission de toponymie, 1982) ds Ét. et rech. topon., t. 3, pp. 119-120) (v. aussi S. Blais, Apport de la topon. anc. aux ét. sur le fr. québécois et nord-américain (Commission de toponymie, 1983) ds Ét. et rech. topon., t. 6, p. 11).

Wiktionnaire

Adjectif

québécois \ke.be.kwa\

  1. Relatif à la province de Québec et à ses habitants.
    • Durant quatre ans, Vigneault assume le rôle d’animateur de cette boîte qui accueille les premiers chansonniers québécois dont Raoul Roy, Clémence Desrochers, Pauline Julien, Hervé Brousseau, Jean-Pierre Ferland, Claude Gauthier […] — (Histoire de Québec et de sa région, tome 1, sous la direction de Marc Vallières & ‎André Charbonneau, Presses de l’Université Laval, 2008, p. 1935)
    • Peu importe la façon dont on nomme la chose, il reste, selon M. Chevrier, que les sociétés canadienne anglaise et québécoise au pays vivent dans des mondes « de plus en plus séparés ». — (Le Devoir, 28 septembre 2005)
    • En effet, l’astrophysicien québécois Hubert Reeves fait partie des personnalités du monde scientifique que les ésotéristes ont kidnappées dans leurs rangs sans les consulter […] — (« Les grands esprits manipulés par les astrologues », dans Le Québec sceptique, no 56, printemps 2005, p. 29)
  2. Relatif à la ville de Québec.
    • Pourquoi tous les intervenants dans le domaine électoral municipal québécois ont-ils permis l’utilisation du vote électronique, malgré ses nombreuses lacunes ? — (Le Soleil, 1er novembre 2005)
    • Les résidents de Québec sont doublement québécois et ne se privent pas pour l’afficher. — (Denise Bombardier, Dictionnaire amoureux du Québec, Plon, 2014, p. 332)

Nom commun

québécois \ke.be.kwa\ masculin singulier

  1. Variété de la langue française parlée au Québec.

Forme d’adjectif

québécoise \ke.be.kwaz\

  1. Féminin singulier de québécois.
    • Sa démarche l’amène plutôt à sur-privilégier l’analyse de la classe moyenne pour délaisser les aspects d’ordre structurel qui, en réalité, sont sans doute plus responsables de l’entrée du Québec dans l’ère moderne; ce n’est pas du procès de modernisation de la société québécoise dont fait état Guindon, mais plutôt de l’histoire récente de la nouvelle classe moyenne. — (Gérard Boismenu, Espace régional et nation: pour un nouveau débat sur le Québec, 1983)

Forme d’adjectif

québécoise \ke.be.kwaz\

  1. Féminin singulier de québécois.
    • Sa démarche l’amène plutôt à sur-privilégier l’analyse de la classe moyenne pour délaisser les aspects d’ordre structurel qui, en réalité, sont sans doute plus responsables de l’entrée du Québec dans l’ère moderne; ce n’est pas du procès de modernisation de la société québécoise dont fait état Guindon, mais plutôt de l’histoire récente de la nouvelle classe moyenne. — (Gérard Boismenu, Espace régional et nation: pour un nouveau débat sur le Québec, 1983)

Forme d’adjectif

québécoise \ke.be.kwaz\

  1. Féminin singulier de québécois.
    • Sa démarche l’amène plutôt à sur-privilégier l’analyse de la classe moyenne pour délaisser les aspects d’ordre structurel qui, en réalité, sont sans doute plus responsables de l’entrée du Québec dans l’ère moderne; ce n’est pas du procès de modernisation de la société québécoise dont fait état Guindon, mais plutôt de l’histoire récente de la nouvelle classe moyenne. — (Gérard Boismenu, Espace régional et nation: pour un nouveau débat sur le Québec, 1983)

Forme d’adjectif

québécoise \ke.be.kwaz\

  1. Féminin singulier de québécois.
    • Sa démarche l’amène plutôt à sur-privilégier l’analyse de la classe moyenne pour délaisser les aspects d’ordre structurel qui, en réalité, sont sans doute plus responsables de l’entrée du Québec dans l’ère moderne; ce n’est pas du procès de modernisation de la société québécoise dont fait état Guindon, mais plutôt de l’histoire récente de la nouvelle classe moyenne. — (Gérard Boismenu, Espace régional et nation: pour un nouveau débat sur le Québec, 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « québécois »

(1817) Dérivé de Québec avec le suffixe -ois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « québécois »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
québécois kebekwa

Citations contenant le mot « québécois »

  • Des voyageurs québécois ont récemment eu la surprise de recevoir une invitation à participer à un sondage sur le projet d’achat de Transat par Air Canada, mais en anglais seulement. TVA Nouvelles, Des Québécois sondés sur la vente de Transat... en anglais seulement! | TVA Nouvelles
  • «Nous avons maintenant plus que jamais une responsabilité collective à nous approvisionner au Québec et même localement par l’entremise des producteurs et des marchés publics de notre région. La Semaine québécoise des marchés publics est le moment idéal de réunir les producteurs et les consommateurs autour de l’alimentation locale», a déclaré Jean-Nick Trudel, directeur général de l’AMPQ. La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable, La 12e Semaine québécoise des marchés publics s’invite au Centre-du-Québec - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
  • Il y a pire encore. Des médecins se tournent vers les réseaux sociaux pour nier l’importance du virus. Un médecin québécois, le Dr Marc Lacroix, mène sa propre vendetta contre son confrère, Horacio Arruda, qu’il traite de bouffon. Propriétaire des Cliniques médicales Lacroix, le Dr Lacroix dénonce à longueur de semaine le port du masque. Il remet aussi en question les « supposés » effets de la distanciation. Le Journal de Montréal, Les soldats québécois anti-COVID | Le Journal de Montréal
  • Le site web de Y4Y Quebec offre trois propositions de drapeau réalisées par quatre jeunes artistes anglo-québécois, tous étudiants : Albano Anis, Dana Isaac, Muriel Smith et Coco Wang. La Presse, Des jeunes veulent qu’un drapeau représente les Anglo-Québécois

Traductions du mot « québécois »

Langue Traduction
Anglais quebecois
Espagnol quebequense
Italien quebecchese
Allemand quebecois
Chinois 魁北克
Arabe كيبيكويس
Portugais quebecois
Russe quebecois
Japonais ケベコワ
Basque quebeceko
Corse quebecois
Source : Google Translate API
Partager