La langue française

Pygargue

Sommaire

  • Définitions du mot pygargue
  • Étymologie de « pygargue »
  • Phonétique de « pygargue »
  • Citations contenant le mot « pygargue »
  • Images d'illustration du mot « pygargue »
  • Traductions du mot « pygargue »
  • Synonymes de « pygargue »

Définitions du mot « pygargue »

Trésor de la Langue Française informatisé

PYGARGUE, subst. masc.

ORNITH. Oiseau rapace diurne, de grande envergure, à bec jaune massif et à queue cunéiforme blanche qui se nourrit notamment de poisson et de gibier d'eau. Synon. (grand) aigle* pêcheur, aigle* de mer, huard, orfraie.Je rêvais des minutes entières sur une image qui représentait un pygargue en train d'enfoncer, la tête sous l'eau, ses serres dans le dos d'un gros brochet (Fargue,Piéton Paris, 1939, p. 10).V. aigle ex. 5.
Prononc. et Orth.: [pigaʀg]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1482 [date éd.] Pigart (J. Corbichon, Propr. des choses, XVIII, 83 ds DG); 1770 pygargue (Buffon, Oiseaux, t. 1, p. 99). Empr. au lat.pygargus « même sens », gr. π υ γ α ́ ρ γ ο ς « id. », littéral. « qui a les fesses blanches », de π υ γ η ́ « fesse » et α ̓ ρ γ ο ́ ς « blanc ».

Wiktionnaire

Nom commun

pygargue \pi.ɡaʁɡ\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom donné aux espèces de rapaces diurnes du genre Haliaeetus, qui se nourrissent surtout de poissons (piscivores), au bec massif et dont les pattes ne sont pas recouvertes de plumes jusqu’aux serres (comme le sont les aigles vrais).
    • Le pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) est surtout friand de poissons, mais il ne dédaigne ni les mammifères ni le gibier d’eau : oies, foulques, canards etc.
    • Évidemment, c’est durant la saison de reproduction, et encore davantage pendant la période d’incubation des œufs, que le pygargue est le plus sensible au dérangement humain. — (Forêt conservation - Volumes 61 à 62, 1994)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PYGARGUE (pi-gar-gh') s. m.
  • 1Un des noms vulgaires de l'haliaetus albicillus (rapaces), qui est, pour différents auteurs, l'aigle pygargue ou l'haliète ossifrage. Il a été appelé grand pygargue par Buffon. Il est devenu l'haliète nisus de Savigny, Legoarant L'espèce du pygargue me paraît être composée de trois variétés, savoir le grand pygargue, le petit pygargue, et le pygargue à tête blanche, Buffon, Ois. t. I, p. 138.
  • 2Non spécifique de l'antilope pygargue (ruminants), qui est l'antilope pourpre de certains auteurs.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PYGARGUE, s. m. (Hist. nat. Ornyth.) en latin pygargus, & par quelques auteurs albicilla, & ilianularia, espece d’aigle fiere, cruelle, & de la taille d’un gros coq. Son bec est jaune, crochu, & couvert à la base d’une membrane jaune. L’iris de son œil est couleur de noisette, & la prunelle noire. Ses jambes sont jaunes, sans plumes ; ses serres sont extrèmement fortes & aiguës. Sa tête est blanche, chauve, & garnie seulement de quelques cheveux fins entre les yeux & les narines. La partie supérieure du cou est d’un brun rougeâtre. Le croupion est noir ; les aîles sont en partie noires, en partie cendrées. Tout le reste du corps est de couleur de rouille. Sa queue est longue, noire à l’extrémité, & blanche dans la partie supérieure ; c’est de cette couleur blanche de la queue qu’elle a été nommée albicilla.

Les descriptions des trois ornythologistes varient sur cet oiseau ; par exemple, le pygargue d’Aldrovande, differe de celui qu’on vient de décrire ; & le pygargue prior de Bellon paroît être le mâle de l’espece d’aigle particuliere nommée par les Anglois heu-harrier, en françois le pygargue-épervier. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pygargue »

(Siècle à préciser) Du latin pygargus, emprunté au grec ancien πύγαργος, púgargos (« au derrière blanc ») → voir -pyge et argent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Πύγαργος, de πυγὴ, croupe, et ἀργὸς, blanc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pygargue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pygargue pigarg

Citations contenant le mot « pygargue »

  • Le pygargue à tête blanche est une espèce de rapaces vivant en Amérique du Nord qui est habituellement difficile à approcher. « C’est rare que l’humain puisse approcher aussi près d’eux. Je les ai suivis toutes les semaines depuis un mois et demi. Je vais souvent en forêt. L’hiver je nourris les oiseaux dans le Parc de la Rivière Mitis », indique celle qui avait alerté la population, en juillet 2019, après avoir trouvé une tête de bison à la halte routière marine du Gros Ruisseau de Sainte-Flavie. Journal le soir, Une passionnée d'ornithologie photographie un nid de pygargues à têtes blanches | journal le soir
  • La campagne Trump a répondu aux accusations d’une manière généralement franche. «C’est idiot. Dans l’Amérique des démocrates, le mont Rushmore glorifie la suprématie blanche et le pygargue à tête blanche avec un drapeau américain est un symbole nazi. Ils ont perdu la raison », a déclaré à USA Today Tim Murtaugh, directeur des communications de Trump 2020. News 24, USA Today RIPPED pour avoir affirmé que le T-shirt Trump arborait le symbole nazi, clarifie que l'aigle est `` le symbole américain de longue date aussi '' - News 24
  • Prenant place sur une petite île du lac Fortin, la sculpture représente un pygargue à tête blanche. Créée par l’artiste Michelle Giguère, elle rend hommage à ce majestueux oiseau qui, depuis plusieurs années, a élu domicile sur l’une des îles du lac Fortin. L'Éclaireur Progrès, Hommage en sculpture d’un superbe oiseau au lac Fortin - L'Éclaireur Progrès
  • Il aura fallu plus de deux siècles pour enfin revoir les pygargues à queue blanche réapparaître dans le ciel britannique. Menacé d’extinction à cause du braconnage, ce rapace, également connu sous le nom de grand aigle de mer, avait disparu des regards du ciel anglais en 1780, et un peu plus tard en Écosse où ils étaient observables jusqu'en 1916. Les pygargues à queue blanche sont les plus grands oiseaux de proie au Royaume-Uni, ils ont une envergure pouvant aller jusqu’à 2,5 mètres. Demotivateur, Après 240 ans d'absence, les pygargues à queue blanche font leur retour dans le ciel britannique
  • Le cliché a été réalisé, hier (dimanche), près d’Asbestos. Le pygargue fait partie du groupe des aigles, qui compte 59 espèces dans le monde. Le pygargue est le plus gros oiseau de proie au Canada. La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable, Un pygargue sous l’objectif du photographe Francis Perreault - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable

Images d'illustration du mot « pygargue »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pygargue »

Langue Traduction
Anglais bald eagle
Espagnol águila calva
Italien aquila calva
Allemand weißkopfseeadler
Chinois 白头鹰
Arabe النسر الأصلع
Portugais águia careca
Russe белоголовый орлан
Japonais 白頭ワシ
Basque arrano burusoila
Corse àguila calva
Source : Google Translate API

Synonymes de « pygargue »

Source : synonymes de pygargue sur lebonsynonyme.fr
Partager