La langue française

Psychanalyse

Sommaire

  • Définitions du mot psychanalyse
  • Étymologie de « psychanalyse »
  • Phonétique de « psychanalyse »
  • Citations contenant le mot « psychanalyse »
  • Images d'illustration du mot « psychanalyse »
  • Traductions du mot « psychanalyse »

Définitions du mot « psychanalyse »

Trésor de la Langue Française informatisé

PSYCHANALYSE, subst. fém.

A.− MÉD., PSYCH., PSYCHOL.
1. Méthode de psychologie clinique fondée sur l'investigation des processus psychiques inconscients, mise au point par Freud : cette investigation. Données, découvertes de la psychanalyse. Une doctrine qui s'appelle la psychanalyse et qui explique les rêves (Queneau, Enf. du limon,1938, p. 157):
1. Mais se passe ceci de curieux et que seule la psychanalyse pourrait sans doute expliquer : il m'arrive de me tromper entre 16 et 18, de douter si je n'ai pas sauté le 17, de ne plus savoir précisément où j'en suis... Gide, Journal,1943, p. 190.
P. ext. Méthode d'investigation des processus psychiques conscients et inconscients développée à partir des découvertes de Freud ou de celles d'autres écoles. Sur les derniers progrès de la psychanalyse américaine j'avais tout à apprendre (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 302).Du recoupement entre les trois grandes psychanalyses, celles de Freud, d'Adler et de Jung, il était possible de tirer des lumières infiniment pénétrantes sur l'inconscient de l'artiste (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 437).V. adlérien ex. 1.
2. P. méton. Examen, analyse de la personnalité ou traitement thérapeutique de certains troubles psychiques par cette méthode. Synon. analyse.Commencer, entreprendre, se soumettre à une psychanalyse. La psychanalyse (...) est (...) un moyen d'étendre le champ de conscience d'une volonté possible par dissolution des contractures affectives. Elle guérit par une victoire de la mémoire sur l'inconscient (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 361).Dans la psychanalyse classique l'analysé est couché sur le divan et il parle seul. L'analyste derrière lui est invisible et muet (Choisy, Psychanal.,1950, p. 205).
Psychanalyse contrôlée. ,,Psychanalyse conduite par un analyste en cours de formation et dont il rend compte périodiquement à un analyse expérimenté`` (Lapl.-Pont. 1967).
Psychanalyse didactique. ,,Analyse à laquelle on se soumet pour acquérir une meilleure connaissance de la méthode, et d'ordinaire en vue de la pratiquer`` (Foulq. 1971).
Psychanalyse dramatique de groupe. ,,Méthode de psychodrame qui s'adresse à plusieurs patients`` (March. 1970, Méd. Biol. t. 3 1972).
Psychanalyse de/en groupe. Synon. de psychothérapie* de groupe. (Ds Thinès-Lemp. 1975).
Psychanalyse institutionnelle. Psychanalyse des institutions. Le CEPREG, organisme autogéré, met en œuvre de façon critique, la psychanalyse institutionnelle, la bio-énergie dans ses sessions (Le Sauvage, 1erjuill. 1977, p. 121, col. 2).
Psychanalyse sauvage. ,,Type d'interventions d'« analystes » amateurs ou inexpérimentés`` (Lapl.-Pont. 1967). En partic. Psychanalyse sauvage. ,,Interprétation qui méconnaît une situation analytique déterminée`` (Lapl.-Pont. 1967). P. anal. Ce n'est pas ce qui est important même si les drogues douces ont renforcé notre humour et notre tendresse et que les hallucinogènes nous ont servi de psychanalyse sauvage (Le Point,6 déc. 1976, p. 195, col. 1).
B.−
1. P. ext. Théorie générale psychologique fondée sur la méthode d'investigation et la méthode thérapeutique, qui veut expliquer les fonctions psychiques et le comportement normal et pathologique de la personnalité. Je ne sais pas ce que vaut la psychanalyse en tant que science, mais je sais bien qu'elle est le pire des prétextes littéraires (Aymé, Confort,1949, p. 96).Georges Bataille, Paul Éluard applaudissent cet étrange Dali de la psychanalyse [Lacan]. Un médecin qui pirouette avec les mots, qui joue avec les dieux, qui parle comme un mage (L'Express,19 janv. 1980, p. 98, col. 1).
2. Application de cette théorie à l'étude d'une question ou d'une notion dans le domaine des sciences humaines. Psychanalyse des textes littéraires :
2. Jung l'a dit d'ailleurs très nettement : en suivant les habitudes de jugement de la psychanalyse, « (...) la psychanalyse de l'œuvre d'art s'est éloignée de son objet, a transporté le débat sur un domaine généralement humain...» Bachelard, Poét. espace,1957, p. 14.
C.− PSYCHOL. Psychanalyse existentielle. V. existentiel B 3.
Prononc. et Orth. : [psikanali:z]. Att. ds Ac. 1935. Ds Morand, Londres, 1933, p. 178, Sartre, Être et Néant, 1943, p. 537, sous la forme all., sans réduction de l'élém. formant devant voy., psychoanalyse ou psycho-analyse [psiko-]. Étymol. et Hist. 1. a) 1896 psycho-analyse « méthode de la psychologie clinique, investigation des processus psychiques profonds » (S. Freud, in R. neurologique, IV, p. 166 ds Quem. DDL t. 21); 1909 psychanalyse (A. Maeder, A propos des symboles, in Journal de psychol., 6eannée, p. 48 ds Quem. DDL t. 29); b) 1922 « traitement de troubles mentaux et psychosomatiques par cette méthode » (Freud, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, p. 466); 2. 1921 « étude psychanalytique (d'une œuvre d'art, de thèmes) » (J. Piaget, in Arch. de psychol., t. 18, p. 188 ds Quem. DDL t. 29). Créé par le psychiatre autrichien S. Freud (comp. de psycho-* et de analyse*), le mot apparaît d'abord dans un article publié en fr. (cf. supra), puis, la même année, dans un article publié en all. (Neurologisches Zentralblatt, no10 ds Gesammelte Werke, t. 1, London, 1952, p. 379, bbg. p. 579). En 1894, Freud employait psychische, psychologische, hypnotische Analyse (Gesammelte Werke, t. 1, p. 61, 67, 73; v. Lapl.-Pont. 1967). Fréq. abs. littér. : 208. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) néant, b) néant; xxes. : a) néant, b) 884. Bbg. Freud (S.). La Naissance de la psychanalyse. Paris, P.U.F., 1956, 427 p. − Lagache (D.). La Psychanalyse. Paris, P.U.F., 1971, 128 p. − Psychanalyse et langage. Par D. Anzieu, A. Gibello, R. Gori... Paris, 1977, 232 p. − Quem. DDL t. 12, 21, 29.

Wiktionnaire

Nom commun

psychanalyse \psi.ka.na.liz\ féminin

  1. (Didactique) (Psychanalyse) Méthode d’investigation psychologique qui aide à déceler dans l’esprit l’existence de souvenirs, désirs ou images, dont la présence subconsciente cause des troubles psychiques ou physiques.
    • Psychanalyse. Discipline fondée par Freud et dans laquelle avec lui on peut distinguer troix niveaux : A) Une méthode d’investigation consistant essentiellement dans la mise en évidence de la signification inconsciente des paroles, des actions, des productions imaginaires (rêves, fantasmes, délires) d’un sujet. Cette méthode se fonde principalement sur les libres association du sujet sont le garant de la validité de l’interprétation. L’interprétation psychanalytique peut s’étendre à des productions humaines pour lesquelles on ne dispose pas de libres associations. B) Une méthode psychothérapique fondée sur cette investigation et spécifiée par l’interprétation contrôlé de la résistance, du transfert et du désir. À ce sens se rattache l’emploi de psychanalyse comme synonyme de cure psychanalytique ; exemple : entreprendre une psychanalyse (ou : une analyse). C) Un ensemble de théories psychologique et psychopathogiques où sont systématisées les données apportées par la méthode psychanalytique d’investigation et de traitement. — (Jean Laplanche et Jean-Bertrand Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, PUF, 1967, p. 350-351.)
    • La psychanalyse en fut pour ses frais qui vit dans l’accouplement inconfortable de la machine à coudre et du parapluie, sur une table de dissection, un coupable fantasme fornicatoire. — (René Hénane, Césaire et Lautréamont : bestiaire et métamorphose, 2006, p. 27)
    • En ce qui me concerne, je suis le premier à reconnaître la richesse et l'importance de la vie mentale inconsciente. Simplement, il ne faut pas confondre la réalité de celle-ci avec la représentation fictionnelle qu'en élabore la psychanalyse. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 436)
    • Psychanalyse. Méthode particulière de psychothérapie (ou cure par la parole) issue du procédé cathartique (catharsis) et fondée sur l’exploration de l’inconscient à l’aide de la libre association du côté du patient et de l’interprétation du côté du psychanalyste. Par extension, on donne le nom de « psychanalyseLaplanche et Pontalis » : 1. au traitement conduit selon cette méthode 2. à la discipline fondée par Freud (et à elle seule) en tant qu’elle comprend une méthode thérapeutique, une organisation clinique, une technique psychanalytique,un système de pensée et une modalité de transmission du savoir (analyse didactique, contrôle) prenant appui sur le transfert et permettant de former des praticiens de l’inconscient ; 3. au mouvement psychanalytique, c’est-à-dire à une école de pensée qui englobe tous les courants du freudisme.— (Élisabeth Roudinesco, Dictionnaire de la psychanalyse, Le Livre de Poche, 2011, p. 321)
    • Les philosophes des sciences, les psychologues et les spécialistes des sciences cognitives sont en vaste majorité d'avis que la psychanalyse ne peut être considérée comme une science valable. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 350)

Forme de verbe

psychanalyse \psi.ka.na.liz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de psychanalyser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de psychanalyser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de psychanalyser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de psychanalyser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de psychanalyser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PSYCHANALYSE. (Dans ce mot et dans le suivant, CH se prononce K.) n. f.
T. didactique. Méthode d'investigation psychologique qui croit pouvoir déceler dans l'esprit l'existence de souvenirs, désirs ou images, dont la présence subconsciente cause des troubles psychiques ou physiques. L'observation des rêves est un des principaux procédés de la psychanalyse.

Étymologie de « psychanalyse »

Dérivé d’analyse avec le préfixe psych-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « psychanalyse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
psychanalyse psikanaliz

Citations contenant le mot « psychanalyse »

  • La psychanalyse est cette maladie mentale qui se prend pour sa propre thérapie. De Karl Kraus / Dits et contredits
  • Il faut se méfier de la psychanalyse, elle a un effet secondaire : tu deviens pauvre. De Patrick Timsit / Libération
  • Pour libérer sa parole, le sujet est introduit, par la psychanalyse, au langage de son désir. De Jacques Lacan / Ecrits
  • Mes films sont une forme de psychanalyse, sauf que c'est moi qui suis payé, ce qui change tout ! De Woody Allen
  • La psychanalyse est une confession sans absolution. De Gilbert Keith Chesterton / Orthodoxie
  • Le débile soumis à la psychanalyse devient toujours une canaille. De Jacques Lacan /
  • La psychanalyse est la mise en question du psychanalyste. De Jacques Lacan / Ecrits
  • La psychanalyse ressemble parfois à un roman policier. De Patrick Modiano / Magazine Télérama - 02/02/2014
  • La psychanalyse s'arrête quand le patient est ruiné. De Carl Gustav Jung / Dialectique du moi et de l'inconscient
  • La psychanalyse est un examen où on est sûr de se faire étendre. De Robert Scipion
  • La psychanalyse est au subconscient ce que la cartographie est aux dunes du Sahara. De Anonyme
  • La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie. De Jacques Lacan
  • Freud est le père de la psychanalyse. Elle n'a pas de mère. De Germaine Greer
  • La psychanalyse : dites moi vos phobies et je vous dirai ce qui vous fait peur. De Robert Benchley
  • Au moment où en France la psychanalyse jadis puissante est à présent vivement décriée depuis les démonstrations publiques des psychanalystes freudiens orthodoxes exprimant sans complexes avec une assurance éhontée misogynie et homophobie (cf. Le Phallus et le néant, documentaire de Sophie Robert), les éditions érès proposent une compilation des réponses de la psychanalyste lacanienne Betty Millan aux courriers du cœur d’un journal brésilien. La proposition est ainsi suffisamment étonnante pour que cette maison d’édition toulousaine spécialisée dans les ouvrages de science décide de faire connaître aux lecteurs français une réflexion jusqu’ici réservée aux lecteurs brésiliens. Betty Millan ne se contente pas que de ses références à Freud et surtout à Lacan : elle ne cesse d’invoquer la littérature pour répondre aux questions diverses de ses lecteurs. Les courriers du cœur en question ne sont pas limités aux seuls problèmes de couple, puisqu’il est aussi question de problématiques identitaires individuelles où l’amour n’entre pas en jeu. Club de Mediapart, Une psychanalyste lacanienne répond aux peines de cœur | Le Club de Mediapart
  • Grand résistant, il découvre la psychanalyse en 1947 et fonde l’Association psychanalytique de France avec son ami Wladimir Granoff. Auteur qui plaça l’amour au cœur de son œuvre et de son existence, il est mort le 7 juillet à Paris à l’âge de 99 ans. Le Monde.fr, Le psychanalyste Jean-Claude Lavie est mort
  • Excepté le piano et lui, habillé ce jour-là de bleu nuit de la tête au pied, tout est blanc dans l'antre de ce maestro de la littérature française : les murs, les bibliothèques et même le parquet. Pascal Quignard est un homme des profondeurs qui aime la lumière. À moins que ce ne soit l'inverse : un homme de lumières qui a choisi d'explorer les profondeurs. Il nous demande pourquoi on a choisi le mot réinvention. On répond que c'est parce qu'Emmanuel­ Macron nous a tous exhortés à nous réinventer. Son œil marque une circonspection circonflexe. "Cela m'étonne un peu, parce que s'il y a une chose que j'ai comprise, c'est que notre président n'est pas passé par la psychanalyse… Or pour moi, se réinventer en appelle profondément à la psychanalyse. C'est pour cela que je suis un peu étonné qu'il ait employé ce mot…" Quand Pascal Quignard dit "un peu", et il le dit très très souvent, ça veut dire "beaucoup". lejdd.fr, L'écrivain Pascal Quignard : "Je vous souhaite d'avoir un jour 72 ans"
  • Les uns en font le sacerdoce de toute une vie, les autres adorent la haïr. Qu'on ait eu besoin d'elle ou qu'on s'en méfie comme de la peste, la psychanalyse laisse rarement indifférent. Quatre-vingts ans après la mort de son fondateur, nous l'avons arrachée aux querelles de chapelles et couchée sur le divan. Les Echos, Quelle place pour la psychanalyse en France ? | Les Echos
  • Marginalisée par les progrès de la génétique et de la neurobiologie, concurrencée par d’autres formes de thérapie, la psychanalyse apparaît, quatre-vingts ans après la mort de Freud, fragile mais résiliente. Par-delà une mort maintes fois annoncée, elle a pénétré en profondeur la culture occidentale. La Croix, Ce que la psychanalyse a encore à nous dire
  • En outre, alors que, de toutes parts, la psychanalyse est attaquée au motif qu’elle est dépourvue de scientificité, Gérard Pommier exhorte le psychanalyste à prendre acte des changements de notre société (notamment avec la contestation #MeToo) pour entrer dans la sphère du politique, comme l’exigeait Jacques Lacan.  France Culture, Pour une psychanalyse politique
  • Quant à la manière dont l’hypnose est présentée (elle se verrouille et se déverrouille en un « plip », comme le fait la clé électronique d’une voiture) et les débuts de la psychanalyse esquissés (au cours des trois épisodes que nous avons pu visionner), on imagine qu’ils feront sauter de leurs fauteuils et divans analystes et analysés (ou analysants, comme dira Jacques Lacan). Le Monde.fr, « Freud » : le père de la psychanalyse caricaturé en détective de l’inconscient sur Netflix
  • «Des dogmes idéologiques, fondés sur des postulats obscurantistes et discriminants sans aucune validation scientifique»: c’est ainsi que les auteurs de la tribune qualifient la psychanalyse. D’après eux, cette pratique fait beaucoup de tort à la justice et à la santé publique. «Les psychanalystes peuvent aujourd’hui utiliser leur diplôme de psychologie ou de médecine (quand ils les ont) pour émettre des expertises qui n’ont aucun fondement médical ni scientifique, en violation complète avec le code de la santé publique», soulignent les auteurs. «Les patients en psychiatrie paient le prix fort d’une prise en charge digne d’un autre âge», s’indignent-ils. , Des psychiatres et des psychologues appellent à exclure la psychanalyse des tribunaux 

Images d'illustration du mot « psychanalyse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « psychanalyse »

Langue Traduction
Anglais psychoanalysis
Espagnol psicoanálisis
Italien psicanalisi
Allemand psychoanalyse
Chinois 精神分析
Arabe التحليل النفسي
Portugais psicanálise
Russe психоанализ
Japonais 精神分析
Basque psikoanalisia
Corse psicoanalisi
Source : Google Translate API
Partager