La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « protectorat »

Protectorat

Variantes Singulier Pluriel
Masculin protectorat protectorats

Définitions de « protectorat »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROTECTORAT, subst. masc.

A.− HIST. Régime politique instauré en Angleterre par Cromwell de 1653 à 1659. La chute de la royauté, sous le protectorat n'y fut, au contraire comparativement à l'audacieuse suppression de la Chambre des lords qu'un incident secondaire (Comte, Philos. posit.,t. 5, 1839-42, p. 537).
B.− Vx. Synon. de patronage, protection.Un ton de protectorat. Énumérons les succès du Théâtre-Français sous le protectorat de M. Taylor (...), Léonidas, Charles VI, les Trois Quartiers, le Tasse (Dumas père, Simples lettres sur art dram.,1844, I, p. 200).Cette jolie fille, vêtue comme une reine, présentée ainsi sous le protectorat de ces quatre hommes importants, l'émotionnait (Zola, Paris,t. 1, 1897, p. 270).
C.− DR. INTERNAT.
1. Régime juridique, généralement fixé par un traité international, selon lequel un État puissant, en échange de sa protection, exerce un contrôle sur un autre État en prenant en charge les relations extérieures, la sécurité et parfois une partie de l'administration de ce dernier, lequel conserve toutefois sa personnalité internationale. Des îles placées sous le protectorat de la Grande-Bretagne (Verne, Enf. cap. Grant,t. 2, 1868, p. 140).Institution liée à l'expansion coloniale, le protectorat a disparu avec l'accession des États protégés à l'indépendance (Jur.1981).
P. anal. Domination de fait exercée par une nation plus puissante sur une autre. L'une d'elles a voté ce contrat, dont la conséquence immédiate est de conférer à la Prusse le protectorat matériel de tout le reste des nations germaniques (Quinet, All. et Ital.,1836, p. 23).Vers 1153 Damas, sauvée par les armées chrétiennes, était devenue un véritable protectorat franc (Grousset, Croisades,1939, p. 181).
2. Pays soumis au régime du protectorat. Or le leader du Néo-Destour, qui ne représente que son parti, n'a pas hésité à fomenter une agitation dangereuse dans les centres urbains du protectorat (Le Figaro,19-20 janv. 1952, p. 1, col. 4).
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔtεktɔ ʀa]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1751 « dignité de protecteur (en parlant de Cromwell) » (Voltaire, Le Siècle de Louis XIV, chap. 6 ds Œuvres compl., éd. L. Moland, Paris, t. 14, 1878, p. 215 : après sa démission du protectorat, il [Cromwell] voyagea en France); 2. a) [1809 dr. internat. (s. réf. ds Pt Rob. 1967)] 1823 (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, p. 70 : la renonciation de l'empereur au protectorat de l'Allemagne); b) 1859 p. anal. « domination de fait d'un État sur un autre » (Bonn.-Paris); c) 1890 « pays soumis à cette dépendance » (Lar. 19eSuppl.); 3. 1833 « protection » (Borel, Champavert, p. 380 : assez de ce ton de protectorat). Dér. de protecteur*; suff. -at*. Cf. l'angl. protectorate « dignité de protecteur (en parlant de Cromwell) » (1692 ds NED). Fréq. abs. littér. : 52.

protectorat « dignité de Protecteur d'Angleterre »,

protectorat .« Régime juridique établi par un traité international et selon lequel un État protecteur exerce un contrôle sur un autre (État protégé), spécialement en ce qui concerne ses relations extérieures et sa sécurité »

Wiktionnaire

Nom commun - français

protectorat \pʁɔ.tɛk.tɔ.ʁa\ masculin

  1. (Histoire) Dignité de protecteur.
    • […] après sa démission du protectorat, il [Cromwell] voyagea en France.
  2. (Politique) Contrôle politique exercé par une grande puissance sur une contrée inféodée.
    • Ce fut une bonne inspiration que d’établir un protectorat [en Tunisie], c’est-à-dire de permettre aux idées et aux intérêts de s’implanter peu à peu sans paraître s’imposer par la force brutale. Les Arabes recueillent les bénéfices de la conquête sans en connaître les inconvénients ; aussi leur pays est le plus tranquille du monde. — (Eugène Blairat, Tunis : Impressions de voyages, Paris : Librairie Ch. Delagrave, 1891)
    • Puis, lorsque le protectorat français eut été définitivement établi à Taïti et dans ses dépendances, les chefs des îles Paumotu s’adressèrent à M. le gouverneur Bonard, pour le prier de vouloir bien changer le nom donné aux îles par les Taïtiens. — (G. Cuzent, Archipel des Pomotu, Bulletin de la Société académique de Brest, deuxième série, tome IX, Brest, 1883)
    • Dans les pays de protectorat, plus que partout ailleurs, il est rare que les représentants de l’État suzerain, après un séjour prolongé au milieu de la race subjuguée, ne s’affranchissent pas des scrupules de l’honnêteté vulgaire. — (Félicien Pascal, L'assassinat de Morès ; un crime d’État, Imprimerie Hardy & Bernard, Paris, 1902, page 35)
    • Quatre mois après, le 30 mars 1912, M. Regnault, notre ministre à Tanger, pouvait signer avec le sultan Moulay-Hafid le traité qui établissait notre protectorat. — (Wladimir d’Ormesson, La Question de Tanger, dans La Revue de Paris, 1922)
    • La Tchéquie devient protectorat de Bohême-Moravie, et, quoique indépendante sous la houlette de Mgr Tizo, la Slovaquie a consenti d'importantes facilités stratégiques au Reich. — (Jacques Benoit, Mourir pour Dantzig, Éditions de la Table ronde, 1970, p. 84)
    • En Algérie, les premières mines avaient été ouvertes en 1845; en Tunisie, les gisements des phosphates de Gafsa étaient déjà découverts en 1885-1886 (quatre ans seulement après l'établissement du protectorat) et exploités à partir de 1889. — (Ahmed Kassab, Ali A. Abdussalam & Fathi S. Abusedra, L'économie coloniale : L'Afrique du Nord, dans l’Histoire générale de l'Afrique, vol. 7 : L'Afrique sous domination coloniale, 1880-1935, sous la direction de Albert Adu Boahen, ‎Unesco, 1980, page 464)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROTECTORAT. n. m.
Dignité de protecteur. C'est le titre sous lequel Cromwell gouverna l'Angleterre après la mort de Charles Ier. Il se dit maintenant du Contrôle politique exercé par une grande puissance sur une contrée d'outre-mer qui l'accepte. La Tunisie, le Maroc sont des pays de protectorat.

Littré (1872-1877)

PROTECTORAT (pro-tè-kto-ra ; le t ne se lie pas) s. m.
  • 1Dignité de protecteur. Après sa démission du protectorat, il [Richard Cromwell] voyagea en France, Voltaire, Louis XIV, 6.
  • 2Situation d'un gouvernement à l'égard d'un autre gouvernement moins puissant auquel il prête son appui.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « protectorat »

Protecteur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) De l’anglais protectorate, de protector, titre sous lequel Cromwell gouverna l’Angleterre après la mort de Charles Ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « protectorat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
protectorat prɔtɛktɔra

Fréquence d'apparition du mot « protectorat » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « protectorat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « protectorat »

  • De part et d’autre les accusations de corruption ont fusé. Quoiqu’il en soit les députés tunisiens tiennent aujourd’hui une chance historique d’en finir politiquement avec un homme que beaucoup considèrent comme le symbole de tous les problèmes que le pays a affrontés depuis une décennie, de la chute de l’économie jusqu’au terrorisme, et maintenant, à la tentative d’instauration d’un protectorat turc, dont rien de bon ne surgirait.
    Kapitalis — Vote de destitution à l’Assemblée : contre l'homme d'Istanbul - Kapitalis
  • Au Maroc, le traumatisme du passé et de la mémoire reste lié au protectorat. Notre mémoire est tatouée, elle porte une marque indéfectible. Cette période a perturbé notre mémoire collective, elle a fait mal à notre orgueil national, elle a déréglé le long récit hérité de nos ancêtres.
    fr.le360.ma — Nous ne pouvons ni oublier notre histoire, ni la changer | www.le360.ma
  • Lors de la Conférence de Berlin, marquant l’organisation et la collaboration européenne pour le partage et la division de l’Afrique à la fin du XIXe siècle, l'Espagne avait revendiqué le Sahara, déclarant un protectorat sur la zone s’étendant de Cap Blanc au Cap Bojador le 26 décembre 1884. Moins d’un mois plus tard, en janvier 1885, le royaume ibérique informe alors les autres puissances européennes d’avoir commencé à établir des ports de commerce et une présence militaire dans la zone. 
    En 1898, l'Espagne espérait «vendre» le Sahara à… l'Empire austro-hongrois

Traductions du mot « protectorat »

Langue Traduction
Anglais protectorate
Espagnol protectorado
Italien protettorato
Allemand protektorat
Chinois 保护地
Arabe محمية
Portugais protetorado
Russe протекторат
Japonais 保護する
Basque protektoratu
Corse protectorat
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot protectorat au Scrabble ?

Nombre de points du mot protectorat au scrabble : 15 points

Protectorat

Retour au sommaire ➦