La langue française

Propitiation

Sommaire

  • Définitions du mot propitiation
  • Étymologie de « propitiation »
  • Phonétique de « propitiation »
  • Citations contenant le mot « propitiation »
  • Traductions du mot « propitiation »
  • Synonymes de « propitiation »

Définitions du mot propitiation

Trésor de la Langue Française informatisé

PROPITIATION, subst. fém.

RELIG. Action de (se) rendre une divinité propice; acte sacrificiel offert à un dieu pour le rendre favorable, en vue d'obtenir l'expiation, le pardon des péchés. Rite, sacrifice, victime de propitiation. Les guerriers et le vieux seigneur, considérant que c'était pour s'humilier devant Dieu et obtenir quelque grâce, ne manquèrent pas de déposer une petite pièce de monnaie dans la main qui leur était tendue (...) et accompagnèrent chacun leur offrande d'un signe de tête bienveillant et d'une formule de propitiation (Gobineau,Nouv. asiat., 1876, p.103).Tout le long de la chaîne animale, depuis l'homme jusqu'à la dernière des brutes, la Douleur universelle est une identique propitiation (Bloy,Femme pauvre, 1897, p.71).Que la connaissance certaine me soit remise, Et le rite, et le Commandement, et la propitiation. Entends ma prière! descends, ô Ciel, comme au printemps les eaux surabondantes (Claudel,Repos 7ejour, 1901, III, p.858).
En partic. [Chez les Hébreux de l'Ancien Testament] Jour, fête des Propitiations, de la Propitiation. Solennité sacrificielle, rituel d'expiation célébré(e) le dixième jour du septième mois religieux. Synon. jour, fête des Expiations, jour de l'Expiation*.Les chrétiens ne conservèrent (...) pas (...) toutes les fêtes hébraïques. Ainsi la fête de la Propitiation, la solennité des Purim (...) furent abandonnées. On ne garda que la Pâque et la Pentecôte (Chauve-Bertrand,Question calendrier, 1920, p.76).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔpisjasjɔ ̃]. Ac. 1614, 1718: propiciation (c comme dans propice); 1740: -ciation ,,Plusieurs écrivent propitiation``; dep. 1762: -tiation. Étymol. et Hist. a) 1remoit. xiies. vocab. biblique «rachat, expiation» A.T. (Psautier de Cambridge, éd. Fr. Michel, XLVIII, 7: e ne durrat a Deu propiciatïun pur lui [nec dabit Deo propitiationem pro eo]); xives. [ms.] li jours de propiciation (Bibl. nat. fr. 15392, fol. 46 [Guiart des Moulins, trad. Bible] ds Trénel, p.194); b) fin xiiN.T. en parlant du Christ (Homélies de St Grégoire sur Ezéchiel, 62, 3 ds T.-L.: [Jhesu Crist] il est propiciacïons por noz pechiez); 1667 victime de propitiation [ipse est propitiatio] (Le Maistre de Sacy, Nouv. Testament I Jean II, 2, Mons, Gaspard Migeot, t.2, p.243). Empr. au lat. propitiatio «sacrifice expiatoire» à basse époque (Macrobe); dans la lang. chrét. «action de rendre propice, expiation» ([chez les Juifs] dies propitiationis Vulgate, Lév. XXIII, 28); «prix du rachat, rançon», spéc. en parlant du Christ «moyen d'expiation, victime» (Jean, supra et I Jean IV, 10).

Wiktionnaire

Nom commun

propitiation féminin (pluriel à préciser)

  1. Action de rendre propice.
    1. (Religion) Sacrifice offert à Dieu pour le rendre propice et pour apaiser sa colère.
      • Le sacrifice de la messe est un sacrifice de propitiation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROPITIATION. n. f.
Action de rendre propice. Il n'est guère usité que dans ces phrases : Sacrifice de propitiation, victime de propitiation, Sacrifice, victime offerte à Dieu pour le rendre propice et pour apaiser sa colère. Le sacrifice de la messe est un sacrifice de propitiation.

Littré (1872-1877)

PROPITIATION (pro-pi-si-a-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • Action de rendre propice. Vous ne ferez aucune œuvre servile dans tout ce jour, parce que c'est un jour de propitiation, Sacy, Lévit. XXIII, 28. Ne résistez pas à Dieu… qui vous ouvre en ce temps de propitiation tant de moyens de salut, Massillon, Carême, Mot. de conv.

    Sacrifice de propitiation, victime de propitiation, sacrifice, victime offerte à Dieu pour le rendre propice. Nous avons pour avocat envers le Père Jésus-Christ, qui est juste ; car c'est lui qui est la victime de propitiation pour nos péchés, Sacy, Bible, St Jean, 1re épît. II, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Dieu a envoyé son fils propiciation pour nos pechez… et ce nom de propiciation ou appointement emporte beaucoup, Calvin, Instit. 407. Amurat, en la prinse de l'Isthme, immola six cents jeunes hommes grecs à l'ame de son pere, à fin que ce sang servist de propitiation à l'expiation des pechez du trespassé, Montaigne, I. 229.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « propitiation »

Du latin propitiatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. propiciacio ; espagn. propiciacion ; ital. propiziazione ; du lat. propitiationem, de propitius, propice.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « propitiation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
propitiation prɔpitjasjɔ̃

Citations contenant le mot « propitiation »

  • Comment se fait-il que le capucin Padre Pio (1887-1968), qui avait été condamné par le Saint-Office en 1923, fut béatifié un peu plus de sept décennies plus tard ? Cette question sert de fil rouge à Joachim Bouflet, postulateur de diverses causes de canonisation, pour cette biographie du mystique italien du XXe siècle, dont le sous-titre est : « Des foudres du Saint-Office à la splendeur de la vérité ». S’appuyant sur un solide travail parmi les archives et les témoignages, l’auteur retrace la « mission de propitiation » dont Padre Pio avait eu l’intuition dès ses premiers pas dans la vie religieuse et qui lui vaudra de féroces inimitiés dans sa congrégation et son diocèse. , BIOGRAPHIE : La vérité révélée de Padre Pio | Lire pour croire…
  • Ces manifestations seront l’occasion d’insister sur la valeur de supplication, d’intercession, de réparation des offenses faites à Dieu et de propitiation du culte chrétien. Il serait heureux, là où cela est possible, que les processions de supplications comprenant les litanies des Saints soient remises à l’honneur. Je voudrais insister enfin sur la prière pour les défunts. En de nombreux pays, les défunts ont dû être mis en terre sans que des obsèques convenables aient été célébrées. Il nous faut réparer cette injustice. De plus, je voudrais déplorer ici certaines pratiques récentes, qui favorisent le développement de nouvelles façons de disposer des restes mortels, dont l’hydrolyse alcaline, où le corps du défunt est placé dans un cylindre de métal et dissous dans un bain chimique qui ne laisse subsister que quelques fragments osseux analogues à ceux qui résultent de l’incinération. Les effluents sont alors évacués dans les égouts. Le procédé d’hydrolyse alcaline ne manifeste pas pour la dignité du corps humain un respect qui correspond à celui que proclame la loi de l’Eglise. Mais même si nous n’avons pas la foi, il est absolument inhumain, cruel et irrespectueux de traiter ainsi des personnes que nous aimons et nous ont aimé si tendrement. « Ne savez-vous pas que vous êtes un temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, celui-là Dieu le détruit. Car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous » (1 Co 3, 16-17 ; 6, 19). Par piété filiale, nous devons entourer tous les défunts d’une ardente prière d’intercession pour le salut de leur âme. J’encourage les pasteurs à célébrer des messes solennelles pour les défunts. Il est heureux en ces cas que, selon les coutumes de chaque lieux, la messe soit suivie d’une absoute célébrée en présence d’une représentation symbolique des défunts (Tumulum, catafalque), et d’une procession vers le cimetière avec bénédiction des tombeaux. Ainsi l’Église, telle une vraie mère, prendra soin de tous ses enfants vivants et défunts et présentera à Dieu au nom de tous un culte d’adoration, d’action de grâce, de propitiation et d’intercession. Guinee360.com - Actualité en Guinée, toute actualité du jour, Opinion : Covid-19 et culte chrétien, une lettre du cardinal Robert Sarah
  • Le jeûne est tout à la fois sacrifice de propitiation (qui rend propice) et de salut. Omniprésent dans les appels des grands prophètes de la Bible aux rois comme aux peuples, le jeûne est un sacrifice de propitiation par rapport à Dieu qu’il désarme en suspendant les arrêts de sa colère ou les coups de sa justice. Le jeûne est une source de salut pour le pécheur qu’il rassure en éteignant dans son cœur le foyer du péché tout en l’ouvrant aux trésors de la grâce. , Jeûner et prier pour la France et la paix dans le monde - Vie de l'Église - Église - famillechretienne.fr
  • En somme, pour que le Maroc devienne un véritable hub africain, il doit immoler un environnement propice à la liberté de circulation des personnes, des biens et services, mais aussi des capitaux.  Une telle propitiation permettra deux séquences vertueuses : d'une part, relancer la croissance et la dynamique du système productif économique, et d'autre part, arc-bouter mieux de l'intérieur la question du Sahara auprès de ses nouveaux partenaires économiques, car, in fine, la coopération économique n’est-elle pas le vestibule et l’antichambre du rapprochement politique ? Les Echos, Le Maroc, un hub de l’Afrique : quelles sont les conditions économiques ? | Les Echos
  • Préface du traducteur - 1. Le rationnel et le non-rationnel - 2. Le numineux - 3. Les éléments du numineux - 4. A. Le "sentiment de l'état de créature" - 4.B. "Mysterium tremendum" : 1. L'élément du tremendum - 2. L'absolue supériorité de puissance - 3. L'élément d'énergie - 5. L'élément du mystère : 4. Le "tout autre" - 6. Hymnes numineux - 7. Le fascinant - 8. L'énorme - 9. Analogies : 1. - 2. La loi de l'association des sentiments - Schématisation - 10. Le "sanctum" en tant que valeur numineuse : 1. L'auguste - 2. Le péché, la propitiation, l'expiation - 11. Que faut-il entendre par l'irrationnel ? - 12. Les moyens d'expression du numineux : 1. Les moyens dircets - 2. Les moyens indirects - 3. Les moyens d'expression du numieux dans l'art - 13. Le numineux dans l'Ancien Testament - 14. Le numineux dans le nouveau testament - 15. Le numineux chez Luther - 16. Evolutions - 17. Le sacré en tant que catégorie "a priori" : première partie - 18. La catégorie du sacré dans son apparition fhistorique - 19. L'état du sentiment inculte - 20. Le scaré en tant que catégorie "a priori" : seconde partie - 21. La manifestation du sacré - La faculté de divination - 22. La divination dans le christianisme primitif - 23. La divination dans le christianisme actuel - 24. L'a priori religieux et l'Histoire - Appendice - Traduction des termes étrangers AgoraVox, Rudolf Otto, Le Sacré - AgoraVox le média citoyen
  • Le nom du Dieu Sauveur était invoqué une seule fois par an  par le grand prêtre pour l’expiation des péchés d’Israël, quand il avait aspergé le propitiatoire du Saint des Saints avec le sang du sacrifice. Le propitiatoire était le lieu de la présence de Dieu. Quand saint Paul dit de Jésus que « Dieu l’a destiné à être instrument de propitiation par son propre sang » (Rm 3, 25), il veut affirmer par-là que dans l’humanité de Celui-ci : « C’était Dieu qui, dans le Christ, se réconciliait le monde » (2 Cor 5, 19). Aleteia, Les merveilles du Très Saint Nom de Jésus
  • « Et cela devra vous servir d´ordonnance pour des temps indéfinis : au septième mois, le dix du mois, il faudra que vous affligiez vos âmes, et vous ne devrez faire aucun travail, ni l´indigène, ni le résident étranger qui réside comme étranger au milieu de vous. Car en ce jour on fera propitiation pour vous afin de vous déclarer pur. Vous serez pusr de tous vos péchés devant l´Eternel. C´est pour vous un Chabbat de repos complet et vous devrez affliger vos âmes. C´est une ordonnance pour des temps indéfinis.» (Lévitique 16:29-31). , Shahul Hameed. « Jeûne et purification spirituelle »
  • Voici l'enchaînement: on cherche une signification à tout. On interprète. On suppute que la division de notre espèce en mâles et femelles a été décidée en haut lieu, pour une raison. D'emblée on est dans la religion, dans la peur. En découlent: gestes de propitiation et de magie; dessins et sculptures pour présenter, représenter et transformer une réalité que l'on ne comprend pas.  LExpress.fr, Reflets dans un oeil d'homme, par Nancy Huston - L'Express
  • Je rappelle que c’est un passage tiré du livre du Lévitique et qui énonce toutes les unions interdites que les juifs lisent à la synagogue le jour des propitiation (Yom Kippour)… JForum, Sigmund Freud et ses Trois essais sur la théorie sexuelle... - JForum

Traductions du mot « propitiation »

Langue Traduction
Anglais propitiation
Espagnol propiciación
Italien propiziazione
Allemand versöhnung
Chinois iti悔
Arabe كفارة
Portugais propiciação
Russe успокоение
Japonais なだめる
Basque propitiation
Corse prupietà
Source : Google Translate API

Synonymes de « propitiation »

Source : synonymes de propitiation sur lebonsynonyme.fr
Partager