La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « professeuse »

Professeuse

Variantes Singulier Pluriel
Féminin professeuse professeuses

Définitions de « professeuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

Professeuse, subst. fém.,synon.Les seuls visages féminins que je voie, sans compter les professeuses, comme on dit ici, sont la femme de mon maître d'allemand et MlleW, fille d'un métaphysicien très-profond (J.-J. Ampère, Corresp.,1827, p.418).[Au Canada] Au primaire, on est instituteur ou institutrice à l'exception des spécialistes qui eux (elles) conservent le nom de professeurs ou professeuses (Le Devoir,5 nov. 1983, p.14, col. 5).

Wiktionnaire

Nom commun - français

professeuse \pʁɔ.fɛ.søz\ ou \pʁɔ.fe.søz\ féminin (pour un homme, on dit : professeur)

  1. (Éducation) (Rare) Enseignante, femme qui professe, qui enseigne une science ou un art.
    • Ainsi, quoiqu’il y ait un grand nombre de femmes qui professent, qui gravent, qui composent, qui traduisent, etc., on ne dit pas : professeuse, graveuse, compositrice, traductrice, etc., mais bien professeur, graveur, compositeur, traducteur, etc., par la raison que ces mots n’ont été inventés que pour les hommes qui exercent ces professions. — (Louis-Nicolas Bescherelle, Grammaire nationale, L. Bourgeois-Maze, Paris, 1834, page 38)
    • Ne serait-il pas juste que, lorsqu’une femme savante aurait obtenu par son mérite la qualité de professeuse, de docteuse, de théseuse, etc., on donnât aussi le même titre à son mari, fût-il le plus grand benêt du monde ? On donne bien du « Madame la Maréchale », « Madame la Présidente », « Madame la sous-préfète » à des épouses de dignitaires, mères au foyer. — (Schweizerisches Gutenbergmuseum : Musée Gutenberg suisse, Berne, 1932, page 131)
    • Moi, quand je serai grande, je serai professeuse. — (Anne Sylvestre, Projets d’avenir, Gémeaux croisées, 1988)
    • C’est comme je te le dis, Gervaise, tu vas me voir professeuse dès que je tiendrai sur mes cannes. — (Daniel Pennac, Monsieur Malaussène, Feryane, 1996, page 205)
    • 20 Minutes a voulu en savoir un peu plus sur nos moyens de défense face à cette bactérie, non dangereuse pour l’homme, auprès de la botaniste et professeuse de botanique et de parasitologie à l’école Du Breuil, Anne Breuil. — (Rachel Garrat-Valcarcel, « Aujourd’hui, il n’y a pas de moyen de lutte contre “la bactérie tueuse d’oliviers” », estime une botaniste, dans 20 minutes, 7 septembre 2019 [texte intégral])
  2. (Désuet) Épouse d’un professeur.
    • Ma cousine la professeuse, persuadée que dans les jeux d’esprit son fils brillait toujours par-dessus tout le monde, a voulu qu’on remplît des bouts rimés, qu’on fît des discours sur huit mots, que chacun écrivît une question sur une carte. — (Isabelle de Charrière, Caliste ou Lettres écrites de Lausanne, Jules Labitte, Paris, 1845 (1re éd. 1786), page 86)
    • Sur le cou de madame la professeuse scintillait une superbe croix de diamants. — (Honoré de Balzac, Physiologie du mariage ou Méditations de philosophie éclectique sur le bonheur et le malheur conjugal, A. Houssiaux, coll. « Œuvres complètes », Paris, 1874 (1re éd. 1829), page 441)
    • Les seuls visages féminins que je voie, sans compter les professeuses, comme on dit ici, sont la femme de mon maître d’allemand et Mlle W, fille d’un métaphysicien très-profond. — (Jean-Jacques Ampère, Correspondance et souvenirs de 1805 à 1864, Pierre-Jules Hetzel, Paris, 1875, page 418)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « professeuse »

(1764) Dérivé de professer, avec le suffixe -euse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « professeuse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
professeuse prɔfɛsœs

Citations contenant le mot « professeuse »

  • E.V : Il n’y a pas de police de la langue contrairement à ce qu’on pense souvent. L’Académie française aime à dire que c’est son rôle. En réalité, c’est l’usage qui prime. Ecrire « professeure » ou professeuse n’a jamais été une faute de français. Tout comme écrire « ingénieure » Mais des personnes influentes dans la haute administration donnaient jusque-là la consigne de ne pas le faire en renvoyant justement sur les consignes de l’Académie française. C’est ce qui change aujourd’hui avec ce nouveau rapport : ces personnes influentes ne peuvent plus s’appuyer sur l’Académie française. Pour le reste, les éditeurs de dictionnaires avaient déjà commencé à prendre leur marque avec les consignes de l’Académie française. Le mot « autrice » par exemple est réapparu dans le dictionnaire en 2003. , Autrice, professeuse, procureure... Pourquoi la féminisation des noms de métiers pose-t-elle aujourd'hui problème?
  • Les noms qu’on avait crus manquants (« autrice », « écrivaine », « magistrate », « officière », « professeuse »…) existent depuis des siècles. Ils avaient juste été condamnés par des idéologues masculinistes souvent membres de l’Académie, par injonction (« il ne faut pas dire… »), ou par omission (dictionnaires muets). Le Monde.fr, « Les noms “autrice”, “officière”, “professeuse”… existent depuis des siècles. Ils avaient juste été condamnés par des idéologues masculinistes »
  • Pourtant la structure des deux mots est absolument identique. On rencontre la même réticence avec professeur qui se féminise (aux forceps) en professeure, sans être marqué à l’oral, alors qu’on devrait utiliser professeuse comme chanteuse ou coiffeuse (on ne dit pas chanteure ou coiffeure). Professeuse était pourtant employé au XVIIIe siècle, et procureuse dès le XVIe, comme l'atteste le lexique des anciens féminins par la Société internationale pour l’étude des femmes de l’Ancien régime (Siefar). Slate.fr, Pourquoi on n'a aucun mal à dire coiffeuse et beaucoup plus à dire professeuse | Slate.fr
  • Aujourd’hui professeuse au Collège de France, où elle occupe la chaire Galaxies et Cosmologie, Françoise Combes est une figure majeure de la recherche en astrophysique mondialement reconnue. La médaille d’or du CNRS récompense ainsi une chercheuse au parcours exceptionnel. Ses travaux ont contribué à de nombreuses découvertes et ont fait progresser notre connaissance des galaxies et de l’Univers. Françoise Combes a aussi participé activement à la diffusion des idées et du savoir aussi bien par ses activités d’enseignement que par ses nombreux livres, articles et conférences à destination du grand public. Pourlascience.fr, L’astrophysicienne Françoise Combes médaille d’or 2020 du CNRS | Pour la Science
  • Il existe des «professeurs», des «docteurs» et des «restaurateurs», mais pourquoi pas des «professeuses», «docteuses» ou «restaurateuses» ? Claude Duneton (1935-2012) analysait l'impossible féminisation des mots en «-eur». Le Figaro vous fait redécouvrir sa chronique. LEFIGARO, Pourquoi la féminisation du français n'est pas pour demain

Traductions du mot « professeuse »

Langue Traduction
Anglais professor
Espagnol profesor
Italien professore
Allemand professor
Chinois 教授
Arabe دكتور جامعى
Portugais professor
Russe профессор
Japonais 教授
Basque irakaslea
Corse prufessore
Source : Google Translate API

Synonymes de « professeuse »

Source : synonymes de professeuse sur lebonsynonyme.fr

Professeuse

Retour au sommaire ➦

Partager