La langue française

Prélation

Définitions du mot « prélation »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉLATION, subst. fém.

DR. ANC. (Droit de) prélation
A. − Droit de préférence réservé au suzerain pour l'acquisition d'une terre noble en remboursant l'acquéreur. (Dict. xixeet xxes.). Prélation. On appelait ainsi dans les pays de droit écrit ce qu'on appelait ailleurs retrait féodal ou seigneurie (MarionInstit.1923).
B. − Droit de préférence réservé à l'enfant pour l'acquisition des charges de son père. (Dict. xixeet xxes., sauf Ac. 1935).
C. − Droit de préférence, selon les droits du bail emphytéotique, réservé au bailleur pour l'acquisition de constructions et d'améliorations que le preneur voulait aliéner (Dict. xixeet xxes., sauf Ac. 1935).
Prononc. et Orth.: [pʀelasjɔ ̃]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist.1. xiiies. «dignité ecclésiastique» ici, d'un patriarche de Jérusalem (Estoire de Eracles [trad. de Guillaume de Tyr], XXII, III, éd. P. Paris, t.2, p.414); 1284 (ds F. J. Tanquerey, Rec. de lettres anglo-fr., p.45); 1294 l'episcopal prelatïon (Miracles de St Eloi, éd. Peigné-Delacourt, XL, p.70); 2. 1316 «situation prééminente, spéc. dans la hiérachie ecclésiastique» (Geffroy de Paris, Chron. métrique, 2260 ds T.-L.); 3. 1521 dr. féod. «droit de préemption au profit du seigneur direct» (Coutume du Bourbonnais, CCCCLVII ds Nouv. coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t.3, p.1267); 4. 1845 dr. «en matière emphytéotique, droit du bailleur à être préféré à tous pour les améliorations apportées au fonds par le preneur» (Besch.). Empr. au lat. médiév. praelatio (de praeferre «porter en avant, devant») «dignité de chef» (fin vies. Grégoire le Grand), «dignité d'évêque, prélature» (ixes. Loup de Ferrières), «droit de préférence par lequel un seigneur peut racheter le fief vendu par son vassal» (s.d. ds Blaise Latin. Med. Aev.). Le sens 3 est également relevé en a. prov. (dreg de prelatio; drech de prelation dep. respectivement la 1remoit. du xives. (Arch. du Consulat de Montpellier) et 1342 (Nîmes, Livre des Pèlerins de St Jacques) ds Levy Prov.

Wiktionnaire

Nom commun

prélation \pʁe.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Préférence.
    • Droit de prélation : Droit par lequel les enfants sont maintenus, par préférence, dans les charges que leurs pères ont possédées.
  2. Droit de préemption qu’avait le roi, en plusieurs endroits du royaume, de retirer une terre seigneuriale en remboursant l’acquéreur, pourvu qu’il n’eût pas fait foi et hommage.
  3. En bail emphytéotique, droit qu’avait le bailleur d’être préféré à tout autre dans l’acquisition des constructions et améliorations que le preneur voulait aliéner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉLATION (pré-la-sion) s. m.
  • 1Prélation ou droit de prélation, droit par lequel les enfants sont maintenus, par préférence, dans les charges que leurs pères ont possédées.
  • 2Droit qu'avait le roi, en plusieurs endroits du royaume, de retirer une terre seigneuriale en remboursant l'acquéreur, pourvu qu'il n'eût pas fait foi et hommage.

    En bail emphytéotique, droit qu'avait le bailleur d'être préféré à tout autre dans l'acquisition des constructions et améliorations que le preneur voulait aliéner.

HISTORIQUE

XVIe s. Le droit de retenue ou prelation de chose feodale ou censive est cessible par le seigneur feodal ou direct, et non par le lignager, senon à autre lignager de mesme estoc, Coust. gén t. II, p. 402.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉLATION, s. f. (Jurisprud.) on entend par ce terme, en pays de droit écrit, le droit de retrait seigneurial. Voyez ci-après au mot retrait l’article Retrait féodal (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prélation »

Lat. praelationem, préférence, de praelatus, préféré (voy. PRÉLAT). Dans l'ancienne langue, on a dit souvent prelation pour prelature.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin praelatio (« préférence »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prélation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prélation prelasjɔ̃

Traductions du mot « prélation »

Langue Traduction
Anglais prelation
Espagnol prelación
Italien prelation
Allemand prälation
Chinois 介词
Arabe prelation
Portugais prelação
Russe prelation
Japonais プレレーション
Basque prelation
Corse prelazione
Source : Google Translate API

Prélation

Retour au sommaire ➦

Partager